Une SANTE GLOBALE

Publié le par boisvert

Nous avons tous tendance à vouloir supprimer un symptôme gênant qui est à chaque fois trés localisé. On ne le voit plus, on n'en souffre plus, mais est-ce qu'on s'est bien guéri, je veux dire définitivement, complètement.
C'est là que se trouve l'origine de toutes les thérapeutiques. Celles qui privilégient l'abolition du symptôme et celles qui privilégient l'ensemble de l'organisme, une santé globale en quelque sorte, sans se préoccuper outre mesure du symptôme qui n'est que le reflet ou l'aboutissement d'un état pathologique plus profond et plus général.
C'est curieux que de grandes civilisations, trés évoluées comme la notre, ne se soient préoccupées que de faire disparaître les symptômes.

 Au contraire de cela si nous allons vers l'est, de grandes civilisations comme celles d'extrême orient, ne se préoccupent que de l'ensemble de l'organisme. Toutes leurs techniques de soins sont destinées à rétablir une santé globale. Même l'acupuncture que l'on croirait faite pour faire disparaître les symptômes, douloureux entre autres, sont destinées en fait à rétablir une circulation d'énergie défectueuse. Par l'intermédiaire des pouls chinois, ils déterminent les organes dont l'énergie est perturbée et en rétablissement une circulation harmonieuse ils débloquent tout le système, et les troubles, parfois trés éloignés, disparaissent. 

Le seul fait d'avoir pour base le principe Yin-Yang témoigne que c'est une santé globale qui est prise en compte et non pas le symptôme. L'homme est au centre, et un élément actif de son environnement, dépendant des saisons, de ses choix de vie, de son alimentation, des autres. Il n'est plus une pièce détachée que l'on traite "à part" et par petits morceaux. La santé, de ce fait, résulte fort logiquement d'une harmonie entre tous ces éléments, les cellules de l'homme, ses organes, son environnement, ses pensées, les énergies de la terre qui l'entoure, les saisons, la châleur (yang), le froid (Yin), tout est lié avec tout, nous sommes une parcelle de la vie de notre planète. Et, en plus, il faut savoir que cette façon de conçevoir le monde et notre vie, est la base de plus d'un quart de la population mondiale et pas seulement en Asie.
Alors on sait que les moyens médicaux chinois sont inférieurs aux notres mais c'est précisément parce qu'ils n'en ont pas besoin. C'est la prévention qui est là-bas la plus importante. Par les pouls chinois vous pouvez prévenir avant qu'une maladie se déclare. L'organe est déséquilibré avant que les premiers symptômes apparaissent.
La diététique là-bas est primordiale alors que chez nous où l'on voit la prolifération des mac Do et autres self services, elle est secondaire. Mais on commence à sentir les premiers frémissements dans ce sens tout de même. Le "manger 5 fruits et légumes par jour" est un premier pas comme le "manger bouger". J'ai toujours à l'esprit ce médecin qui m'a avoué ne pas avoir eu une seule heure de diététique pendant les 7 années de ses études de médecine. C'est plus que curieux de ne pas voir la relation alimentation = maladies.
Autres techniques que nous ferions bien de suivre ; l'activité chez les orientaux, c'est presque une religion "Celui qui marche 100 pas aprés le repas vivra 99 ans". On voit fleurir des techniques de gymnastique comme le Taï chi chuan qui nous font sourire parce que complètement opposées aux notres. Nous, c'est la gymnastique à fond, eux c'est au contraire la gymnastique trés lente, maîtrise de chaque mouvement, fluïdité, c'est le repos en activité ; activité pour la circulation de nos énergies dans le calme. Même les plus âgés pratiquent.
Et dans leur alimentation qu'est-ce que nous voyons, ils consomment beaucoup de riz, c'est l'aliment de base. Le riz est précisément l'aliment qui est le plus équilibré dans l'équilibre Yin-Yang et non seulement il a cet avantage mais aussi il ne contient pas de gluten. Chez nous on commence à observer pas mal d'intolérance au gluten.
Ils consomment également beaucoup d'aromates.
Leur boisson, le Thé, qui est considéré comme la boisson d'immortalité. Ce n'est pas pour rien que c'est la boisson qui est la plus consommée au monde. Et chaque jour nous entendons de plus en plus de merveilles sur le Thé vert, favorables au coeur, au foie, à l'estomac, à la vessie, au gros intestin, à la circulation d'énergie à travers nos méridiens, en fait à l'ensemble du corps. Voir le sujet sur le Thé vert, car en plus c'est un antioxydant de premier ordre, action sur le rajeunissement, tueur de radicaux libres, etc...

La Naturopathie reprend beaucoup de ces principes de santé globale. L'homme est un tout et on ne peux pas le partager, le dissocier, le hâcher menu. On soigne tout ou on ne soigne rien. C'est trés simple. Et pour cela il y a un effort à faire. "La santé se mérite, se gagne et se défend jour aprés jour par des méthodes prévues par la nature" HIPPOCRATE.
Parait-il que c'est le père de la médecine moderne, c'est curieux sa philosophie ressemble plus à la technique naturopathique qu'à la médecine occidentale.
La naturopathie c'est la santé pour tout votre être, votre esprit, vos organes, votre énergie, votre vitalité, etc... Si vous laissez encrasser cette belle machine, elle va vous avertir en expulsant le trop plein,  la toxémie, et nous allons voir fleurir, des petits boutons, de petits rhumes, de petites infections sur nos organes les plus faibles et les éliminer ainsi par l'intermédiaire de nos portes de sortie, nos émonctoires (poumons, peau, vessie, reins, intestins). Surtout, acceptez cela, et n'essayez pas d'arrêter cet écoulement. C'est désagréable, mais c'est votre faute, alors il faut le supporter. Le mal ce n'est pas le petit bouton, c'est la toxémie et elle est à l'intérieur, vous ne la voyez pas et si vous ne lui permettez pas de sortir elle va s'accumuler et produire la prochaine fois une maladie plus grave, ce sera une bronchite et non plus un petit rhume et ainsi de suite, c'est l'escalade.
Donc, la naturopathie propose cette santé globale et c'est vrai qu'elle est plus préventive, en ce sens qu'elle vous permet d'être plus résistant en face des multiples agressions que l'on doit supporter chaque jour. Elle nous inscrit dans le monde, en symbiose avec lui, nous invite à être actif afin de consommer et ne pas accumuler et profiter abondamment du soleil, de l'air, de la nature.
Une partie de l'humanité a perdu ce sens d'harmonie avec le milieu qui nous entoure ; l'écologie, le biologique, doivent à nouveau être au centre de nos préoccupations ; notre planète est malade et forcément nous le sommes aussi. Mais le monde en prend conscience, il n'y a qu'à voir les votes européens, les gens prennent conscience qu'il faut agir. Et par ailleurs il n'y a qu'à voir  tout le monde qui vient sur ce blog, on ne prêche plus dans le désert,  parce que la vie nous rend malade et qu'il est grand temps de faire quelque chose. Et, consciemment ou inconsciemment, les gens savent que c'est vers la nature qu'il faut se tourner. Les poisons qu'on nous administre pour nous soigner, ça va, on a déjà donné.
Et qu'on ne nous dise plus, je vais soigner votre vessie, nous voulons une santé globale qui nous protègera en totalité, aussi bien la vessie, que l'oeil ou le foie. La naturopathie est justement faite pour cela.

Publié dans santenature

Commenter cet article