ALIMENTS ANTI CANCER

Publié le par boisvert

Parait-il que nous sommes tous des cancéreux en puissance. Des études de pathologie ont montré qu'une trés grande proportion de personnes décédées de causes autres que le cancer recelait, cachées dans les tissus, des microtumeurs qui n'avaient jamais été détectées et qui, bien sûr, ne s'étaient jamais développées. Dans cette étude, 98% des individus présentaient de petites tumeurs au niveau de la thyroïde, 40% au niveau de la prostate, 33% au niveau du sein, etc....

Par ailleurs les asiatiques ont en général un taux de cancer de la prostate plusieurs fois inférieur aux occidentaux et pourtant l'analyse de biopsies effectuées sur des populations asiatiques et occidentales montre que le nombre de cellules de la prostate en voie d'acquérir des propriétés cancéreuses est exactement le même dans les deux populations. Cela indique clairement que ce sont les habitudes de vie, comme l'alimentation, qui sont déterminantes pour permettre à ces microtumeurs de passer du stade bénin à un stade clinique pathologique.
Le docteur Béliveau, cancérologue et titulaire de la Chaire en prévention et traitement du cancer de l'université du Québec à Montréal, également directeur du laboratoire de médecine moléculaire de l'hôpital Ste Justine, ainsi que le Dr Gingras, chercheur spécialisé en oncologie (cancérologie) au même laboratoire, se sont penchés sur ce grave problème.
On sait aujourd'hui que le cancer et la progression de la maladie cancéreuse résulte de l'angiogénèse, ce processus physiologique par lequel de nouveaux vaisseaux sanguins se forment autour d'une tumeur (bénigne), ce qui permet à celle-ci de s'approvisionner et ainsi de se développer. Et la plupart des recherches effectuées contre le cancer consiste à stopper l'angiogénèse ce qui a pour but d'affamer la tumeur.
Et c'est sur ce sujet que les docteurs Béliveau et Gingras ont découvert que les molécules contenues dans les fruits et légumes avaient ce pouvoir.
On sait que l'alimentation déréglée et incohérente est responsable de nombreux développements de cancer.  Au fil des recherches ils se sont rendu compte que les fruits et légumes représentent un facteur clé dans la bataille contre l'angiogénèse. Mieux encore, certains aliments ont même la capacité de tuer dans l'oeuf les microtumeurs que nous développons tous au cours de notre vie et qui risquent de se transformer en véritable cancer. Certains aliments contiennent des composés chimiques non nutritifs (phytochimiques) qui semblent jouer un rôle crucial dans cet effet chimio préventif.
En plus des fruits et légumes, d'autres aliments possèdent ce pouvoir comme le thé vert, le curcuma et même le chocolat (J'en connais qui vont être heureux).
Dans ce sens, une diète quotidienne à base de légumes, de fruits, de boissons telles que le thé vert, représente une arme simple et efficace contre le développement des tumeurs.
Curieusement et même avant de nous pencher sur les travaux des Dr Béliveau et Gingras, nous constatons que tous ces éléments bénéfiques sont avant tout des antioxydants de premier ordre, comme le vin rouge par exemple. Ce qui remet à l'honneur ce que nous disons depuis trés longtemps, fruits, légumes, antioxydants... La santé, finalement, c'est trés simple, il n'y a que les savants pour ne pas le voir et l'accepter.

Voici la liste des aliments bénéfiques que ces chercheurs ont établie :
Ail, bleuet, framboise, mûre, chou de bruxelles, brocoli, chou, chou-fleur, cresson, épinard, curcuma, échalote, oignon, oméga 3, graines de lin, poivre noir, soja, tomate, canneberge séchée, raisin, chocolat noir à 70%, jus d'agrumes, thé vert, vin rouge.
Personnellement je pense que cette liste est restrictive mais c'est déjà un premier pas.

En matière de santé il vaut toujours mieux prévenir que guérir et c'est trés facile de le faire chaque jour au meilleur moment de la journée, le moment de passer à table. C'est un plaisir, alors si, en plus, ce plaisir nous apporte la santé....
Ce livre accrédite parfaitement les théories que nous défendons dans ce blog depuis maintenant plus de 2 ans. Il ajoute plus de poids à nos arguments et nous souhaitons que beaucoup plus de recherches soient faites dans ce sens. En plus, le trou de la sécu serait vite comblé.

- Tiré du livre "Les aliments contre le cancer - La prévention et le traitement du cancer par l'alimentation" de Richard Béliveau et Denis Gingras - Canada.

Publié dans santenature

Commenter cet article

Michel 02/12/2015 18:27

Bonsoir boisvert
Je ne sais plus ou j'ai trouvé ce document très intéressant et d'un coût ridicule et naturel,cela vaut la peine d'essayer.
http://www.histoires-de-guerisons.com/2014/08/juste-des-pepins-de-pomme-et-des-noyaux-dabricot/

Boisvert 02/12/2015 19:30

Bonsoir Michel,
Non seulement je le connais mais je l'ai utilisé très souvent. Vous avez sur ce blog un article qui traite de la question : http://santenature.over-blog.com/article-vitamine-b17-et-cancer-62109280.html

Laurent 21/10/2010 22:17



bonsoir Fernand,


rassurez moi sur un point, lorsqu'ils parlent de chocolat noir à 70%, j'imagine qu'il faut lire 70% minimum?


je pose cette question car j'utilise en permanence du 90% afin de limiter au maximum les apports en produits indésirables.


merci encore pour votre blog que j'ai découvert début septembre et qui a changé ma vision de voir les choses depuis.



boisvert 24/10/2010 18:30


Exact, vous êtes dans le vrai. Heureux de vous apporter quelque chose.