l'hydrotherapie

Publié le par Fernand Joubert

Le curé KNEIPP a soigné les plus grands  chefs d'état par cette méthode ; Il a lancé cette thérapeutique au siècle dernier.
Pour lui, notre organisme comporte 100000 kms de capillaires et gros vaisseaux et cette vie qui circule est le facteur n°1 de la santé. En effet, il a remarqué que lorsqu'il y avait maladie il y avait forcément au préalable, ralentissement de la circulation capillaire dans la zone concernée. KNEIPP ('comme SALMANOFF ou KHUNE) considère donc que pour agir sur la maladie il faut agir sur la circulation. Son hydrothérapie est donc basée sur une stimulation de la circulation capillaire ou périphérique, qui par capillarité stimule la circulation de l'organisme tout entier. Pour cela on peut employer l'eau chaude ou l'eau froide, mais KNEIPP préférait de beaucoup l'eau froide alors que SALMANOFF utilisait au contraire l'eau chaude. L'eau chaude produit une vasodilatation ainsi qu'une accélération des battements du coeur et cela tend à rendre moins tonique. Les cardiaques auront intérêt à l'utiliser modérément. Alors que l'eau froide contracte tous les capillaires, le sang afflue donc vers les organes internes (la peau devient blanche, le sang s'est retiré). Ce sont les organes de thermo régulation qui sont sollicités et ils s'adaptent à une situation d'urgence. Aprés s'être concentré vers les organes profonds le sang est refoulé en masse vers la périphérie et de ce fait débouche et nettoie tous les capillaires (la peau devient toute rouge dans ce 2ème temps). Au point de vue sensation, c'est extraordinaire, on a tellement chaud dans ce 2ème temps qu'on retourne volontiers dans le bain glacé. On ressent une énorme oxygénation et une détente immédiate. Les effets secondaires du bain froid sont caractérisés par l'accélération progressive des battements du coeur avec amplitude des mouvements respiratoires et dilatation des capillaires, phénomène s'accompagnant d'un réchauffement général du corps. C'est pourquoi le bain froid est stimulant, tonique et véritable accélérateur des métabolismes, améliorant ainsi les échanges organiques. La circulation, le système nerveux, la nutrition sont améliorés. Plus de déprimés, plus d'excités.

Si vous voulez expérimenter l'hydrothérapie, je vous conseille d'aller à la mer. Vous avez 12 mois pour l'utiliser. Et, en plus de l'effet thermique, vous retirerez les bienfaits de l'eau de mer. Toute la vie vient de la mer disait le Pr QUINTON et phénomène fantastique, l'eau de mer contient les 92 corps simples des tables de MANDELEEV. Certains à l'état de traces comme l'OR mais tous bien présents et suffisants pour servir de catalyseurs. Une gamme impressionnante d'éléments minéraux. Sa composition est voisine de celle du sang humain. Le bain de mer est d'autant plus indiqué que l'eau est froide. L'eau de mer ajoute ses effets bienfaisants sur la nutrition, sur le métabolisme. Elle donne l'appétit, la force, supprime la fatigue, les effets du surmenage, aère les poumons. Le bain de mer  froid revitalise, rajeunit, embellit et provoque une sorte d'excitation instinctive. Il a tendance à combler toutes les carences. Suite à la stimulation de tout le système endocrinien, il agit comme régulateur des fonctions sexuelles. Et comme disait KNEIPP on ajoute non seulement des années à la vie mais aussi de la vie aux années. On peut noter que les établissements de thalassothérapie fleurissent partout, ce n'est pas pour rien. Mais la mer, c'est gratuit et chacun peut en profiter, sans payer.

Voici les regles fondamentales de la méthode KNEIPP :
Le corps doit être chaud : Si
par exemple vous voulez prendre un bain de mer au mois de janvier, vous devez faire un footing, ou de la marche rapide, bien habillé, et lorsque vous sentez que le corps est bien chaud, vous vous déshabillez promptement et plongez. Aprés le premier bain craintif, vous le constaterez vous-même, vous aurez envie d'y retourner.
Plus l'eau est froide plus le bain doit être court : Il peut être de 10 secondes à 1 ou 2 minutes. C'est vous qui sentez. Ne pas se baigner si le corps est froid. Ne pas pratiquer le bain froid 1 heure avant le repas et moins de 3 heures aprés un repas copieux.
Ce bain, pratiqué dans ces conditions, endurcit le corps, aide à mieux résister aux maladies et à restaurer toutes les fonctions déficientes. Bien sûr on peut pratiquer le bain froid dans une baignoire, chez vous, dans la neige (excellent), dans une rivière, mais toujours en gardant à l'esprit qu'il faut que le corps soit chaud au moment du bain. Et vous vivrez alors une expérience extraordinaire.

Pour le bain froid nous sollicitons en premier lieu la PEAU bien sûr, alors pourquoi tant de bénéfices ?

LA PEAU est notre limite physique, notre enveloppe, notre contact avec l'environnement. La sensibilité permet notre adaptation au chaud, au froid, à la sécheresse ou à l'humidité. L'observation clinique et les recherches modernes sur la biologie cutanée nous ont appris que la peau exerce des fonctions d'importance vitale et essentielles. C'est un organe muni d'une activité prodigieuse et extrêmement variée. Le système lymphatique draine les impuretés et les toxines vers les organes naturels d'élimination que sont les intestins, le complexe reins-vessie,  foie-vésicule biliaire  et surtout la peau. Les impuretés s'accumulent dans les glandes sébacées et les sudoripares. Les GLANDES SEBACEES au nombre de 250000 environ sont les annexes des poumons et comme eux, éliminent les déchets colloïdaux.  LES GLANDES SUDORIPARES rappellent par leur structure néphron et sont au nombre de 2 000 000. Elles fonctionnent comme de petits reins et éliminent les cristaux. En maintenant en bon état ces millions de centre d'élimination, vous soulagez d'autant vos reins et vos poumons. La sueur qui s'échappe des glandes sudoripares est un liquide semblable à l'urine. Curieux de constater que la fièvre qui caractérise comme vous savez j'espère, un effort de l'organisme pour expulser les toxines et la maladie, s'accompagne toujours de sueurs. Quant aux glandes sébacées, elles sécrètent le sébum qui est une substance grasse, colloïdale, analogue aux mucosités pulmonaires.

La peau est bien l'organe d'élimination le plus important. Elle est d'ailleurs le reflet de l'état de santé. Si votre santé s'améliore vous le verrez à l'aspect de votre peau qui devient lisse, élastique, ferme  et mieux colorée. Vous rajeunissez. Accélérez la circulation et éliminez, vous vous désintoxiquez.

 

 

Publié dans santenature

Commenter cet article

stan 28/10/2013 14:45


Merci vous êtes super !

stan 28/10/2013 06:00


Merci, impossible d'ouvrir l'article chaque fois cela me renvoi sur mon blog...?


Merci de me repasser le lien SVP ou la date de votre article que je retrouverai en cherchant sur la liste.
Cordialement

boisvert 28/10/2013 07:44



Vous allez sur "table des matière"s - puis "Eléments naturels" - puis "plasma de Quinton" et vous tombez sur l'article. Il a été écrit le 15-06-2011


Bonne journée !



stan 27/10/2013 04:11


Bonjour, avez vous fait un article sur le Plasma de Quinton?? j'aimerai avoir des prècisions sur  ce produit de la mer On m'a rapporté qu'il etait trrès bien pour l'affection de diarrhées
RCH.
Merci de vos conseils. AB

boisvert 27/10/2013 19:57



Oui j'en ai écrit un ici : http://srv06.admin.over-blog.com/index.php?id=1224573815&module=admin&action=publicationArticles:editPublication&ref_site=1&nlc__=831382900085