Le Jeûne

Publié le par Fernand Joubert

LE JEUNE

 

                Ici, nous allons commencer une étude sur la thérapeutique la plus formidable que je connaisse et si vous ne deviez retenir qu'une seule chose de ce bouquin c'est celle-là. Le jeûne est connu depuis la nuit des temps  et surtout je vous en conjure, ne passez pas à côté, même Jésus s'en servait pour guérir les maladies incurables.


 

C’est pas marrant, avouez ! ne plus rien manger ! il faut être maso  pour parler d’un truc pareil ! Et bien, tant pis pour vous, nous allons en parler quand même et même longuement.  Et ceci pour une raison bien simple c’est que je suis sûr que vous êtes tous intéressés par un miracle si vous en voyez un.  Alors, j’en ai vu beaucoup, et, même convaincu, j’ai été à chaque fois extasié devant le formidable pouvoir thérapeutique du jeûne. Je me souviens encore de cette religieuse qui était venue me voir et qui était quasiment aveugle. Son ophtalmologue l’avait prévenue que sous 6 mois la cécité serait complète. Elle apprenait donc le braille pour se préparer à cette dramatique situation. Autant vous dire que prête à tout, elle l’était, et lorsque je lui ai parlé du jeûne, elle n’a pas hésité une seconde et n’a pas eu  à le regretter car aujourd’hui encore elle vit avec 6 ou 7 dixièmes à chaque œil.  Et ce n’est qu’un exemple. Mais commençons par le commencement.


 

Prenons la bible. Si vous la connaissez un peu vous avez vu que Jésus parle souvent du jeûne et pas seulement pour se purifier ou élever son âme. Certains de ses disciples  ne pouvant guérir des malades il leur explique alors que ces malades incurables ne peuvent guérir que par la prière et  le jeûne.

Considérons aussi le monde animal, car si  lui n’a pas notre intelligence, son instinct le guide et en matière de sagesse et de  maîtrise de soi il n’est pas dit que nous soyons les mieux servis. Un animal blessé ne prend plus de nourriture. De même un animal malade. Le fermier sait que son  cheval fourbu ne mangera pas. Le chat, le chien, la vache ou  encore plus instinctifs, les animaux sauvages, refusent de manger lorsqu’ils sont malades. Un enfant en bas âge ne mange pas lorsqu’il est malade, mais bien sûr, on le force. SHELTON relate un chien encore vivant après 14 semaines d’emprisonnement accidentel. De nombreux animaux hibernent et restent des mois sans aucune nourriture. L’homme est un animal et est sujet aux mêmes lois d’existence que tous les autres êtres vivants. Alors n’ayez pas peur du jeûne, on n’en meurt pas tout de suite. SHELTON nous signale des jeûnes accidentels ou volontaires qui ont duré 3 mois. Pour ma part j’ai fait jeûner un de mes proches 50 jours et moi-même j’ai jeûné 21 jours.

Le jeûne a été utilisé dans le monde religieux pour élever l’âme et pour augmenter la pureté du corps. Mais ne nous égarons pas et considérons seulement ce que le jeûne peut nous apporter sur le plan physique.


 

Ce qu’il y a de merveilleux c’est que le jeûne  ne soigne pas une région particulière mais c’est tout l’organisme qui va bénéficier de ses immenses bienfaits. Il va toucher aussi bien les membres, que les organes internes, le système nerveux, la circulation ou les organes des sens. Bien sûr, soyons clairs, il ne fera pas repousser un bras que vous avez perdu à la guerre, mais par contre il a une action primordiale sur toutes les fonctions. Aussi curieux que ça puisse paraître, même l’anémie, s’améliore pendant un jeûne. En effet on observe une augmentation des globules rouges sans l’apport d’aucune nourriture. Il y a régénération à tous les niveaux. Le métabolisme augmente immédiatement après la reprise de l’alimentation. Pendant le jeûne l’activité mentale, la sensibilité, l’imagination, le raisonnement, la mémoire, l’attention sont améliorés. De même pour l’intuition, la sympathie, l’amour et la spiritualité. « Un estomac plein n’aime pas penser » On réfléchit mieux l’estomac vide. Les 3/5 de notre sang sont monopolisés d’ordinaire autour de nos organes digestifs. Si vous arrêtez de manger c’est la totalité de votre sang qui va œuvrer à la régénération. Les capacités intellectuelles sont nettement augmentées. Les yeux s’éclaircissent et deviennent plus brillants. Il n’y a détérioration physiologique que lorsque, au bout de 2 mois et plus, il y a  inanition ; la limite est atteinte, l’appel de nourriture est impérieux, c’est la limite extrême à ne pas dépasser. 


 

AFFECTIONS JUSTICIABLES D’UN JEUNE :

En ce qui concerne les affections chroniques, le jeûne est indiqué dans pratiquement toutes les manifestations pathologiques : l’appareil digestif, l’appareil respiratoire, urinaire, génital, ou bien le cœur, les artères, les veines, l’appareil locomoteur, le sang, etc.… C’est ainsi qu’il agira particulièrement bien dans l’asthme, les rhumatismes, les eczémas, psoriasis, les hypertensions rebelles, les ulcères variqueux, les artérites, les colites, diarrhées, constipations, les maladies du foie l’artériosclérose, toutes les affections du système nerveux. De plus le jeûne est la meilleure façon de traiter toutes les affections aiguës : bronchites, grippes, amygdalites, angines, cystites ; etc.…¨la seule contre indication formelle est la tuberculose évolutive chez les sujets maigres, et les maladies génétiques, bien sûr..


 

COMMENT SE DEROULE UN LONG JEUNE :


 

Il est conseillé de ne pas manger de viandes et de produits animaux la veille afin de préparer l’intestin. Prendre la veille du premier jour de jeûne,  un laxatif pour débarasser l'intestin et commencer ainsi le jeûne dans de bonne conditions. Par exemple 4 comprimés de bourdaine. Le 1er jour les symptômes de désintoxication apparaissent et là ce n’est pas très beau. La langue est chargée, les yeux se colorent en jaune, l’haleine devient fétide, tous témoins de la décongestion du foie. Le malade paraît encore plus malade mais en fait il est en train de se guérir à une vitesse à laquelle aucune autre thérapeutique ne peut rivaliser. En fonction du malade on peut ajouter un lavement le 2ème jour de jeûne (ça aide à lutter contre les maux de tête car le sang charrie des impuretés et comme le crâne ne change pas de volume ... et éventuellement du sucre (en cas d’acétone dans les urines) qui aide à la combustion des graisses. Tous ces petits "aménagements" sont facultatifs. La frustration à l’heure des 1ers repas sautés est pénible mais très vite la faim disparaît, l’organisme ne génère plus de sucs digestifs et on devient plus détachés vis à vis de la nourriture. Il est conseillé d’alterner jeûne sec (sans manger ni boire) 1, 2 ou 3 jours et jeûne hydrique (sans manger mais boire à sa soif de l’eau peu minéralisée). Un moment important et même dangereux c’est la reprise alimentaire. En principe 7 jours de jeûne correspondent à 7 jours de reprise alimentaire progressive. On commence par du liquide (bouillon de légumes non farineux) puis jus de fruits,  de plus en plus solide et les farineux et produits animaux en derniers. Il faut réhabituer l’intestin à travailler. Cette étape est finalement la plus difficile car l’appétit revient au galop et vous savez à ce moment-là ce qu’est la vraie faim.


 

          Ceux qui seront intéressés pourront lire le bouquin de SHELTON  « LE JEUNE », c’est la bible de la question. Si vous êtes tentés par une expérience et pour entretenir une bonne santé, 1 jour de jeûne est déjà très bénéfique et ce serait aussi pour vous  très enrichissant. Pour guérir une maladie grave il faut bien sûr oser le long jeûne mais se documenter avant est très important. Là il faut prendre des précautions mais aux grands maux les grands remèdes. C’est une bombe que vous avez entre les mains.


 

 


 

                                                                                                       

 


 

 


 

Publié dans santenature

Commenter cet article

Ewans 26/08/2016 23:12

Bonjour monsieur . Je voudrais faire un jeûne de 7 à 10 jours . Faut il que je fasse une purge le 1er jour ? Ou à la fin ?

Boisvert 27/08/2016 06:45

Bonjour,
C'est mieux de pratiquer une petite purge avant de commencer. Par exemple la veille au soir prendre 4 comprimés de bourdaine. Un intestin propre vous permettra d'avoir moins de troubles d'élimination. Pas à la fin.

Question. 07/12/2014 10:37

Bonjour Fernand,

Cela fait maintenant près de 3 ans que je m'intéresse à la Santé, et que j'ai mis en place différents outils que j'ai récolté principalement sur votre blog comme le jeûne, le crudivorisme, la mono-diète et d'autres comme l'eau de mer, l'argile, et j'en passe. J'ai même fait une macrobiotique de 10 jours.

Il y a évidemment eu des amélioration notables au niveau de ma santé, parmi tout ce que j'ai pu tester, les meilleurs résultats sont sans aucun doute venus des Jeûnes, je n'ai entrepris que des Jeûnes courts : 1 jour, 2 jours, 3 jours maximum, à travers ces 3 ans, j'ai fait une quinzaine de jeûne de 1 jour, une dizaine de 2 jours, et 2 de trois jours.
J'ai aussi pris la décision de ne plus manger de petit-déjeuner depuis 3 ans, ainsi, je pratique "le jeûne intéremittent" quotidiennement.

Mon poids est actuellement de 55kg pour 1m78, cependant, je n'avais plus d'activité sportive, et je sors d'une crise de détoxination suite à l'Argile Verte, qui m'a fait jeûne 3 jours. Je pense donc pouvoir remonter à 60kg prochainement.

Ma question est la suivante, étant fin, voir mince/maigre, je souhaiterais savoir ce que vous me recommandez concernant un long jeûne, je projette de jeûner 21 jours, mais j'ai peur de ne pas avoir assez de réserve ou autre.
Quels seraient les indicateurs que vous me recommanderiez de suivre afin de ne pas torturer mon corps ?

Comme vous le savez, l'une des raisons de ma maigreur est sans aucun doute des fatigues des organes d'assimilation (ce qui est tout à fait cohérent avec mon passé et mes gros problèmes intestinaux, antibiotiques, etc...), je sais parfaitement que chaque jeûne, pour les maigres, est une aubaine tant il permet de reposer, de régénérer et donc de mieux assimiler par la suite.

Ainsi, me recommanderiez-vous plutôt de jeûner 5 jours par mois, durant 5/6 mois ?
De jeûner 21 jours d'affiler ?
De continuer le jeûne intermittent avec 16h de jeûne par jour, avec une activité sportive et quelques compléments comme l'Argile Verte au quotidien pour aider la membrane intestinale ?

Bien des choix s'offrent à moi, et je sais que le Jeûne est l'Arme absolu, j'ai lu la majorité des ouvrages publiés à ce sujet, et je l'ai expérimenté, je suis donc convaincu, cependant, je privilégie votre expérience et votre sagesse.

Merci à vous !

Boisvert 07/12/2014 16:00

Bonjour,
*Je considère que le jeûne doit être réservé pour les gros coups durs et être maigre, comme moi, ce n'est pas un coup dur. Si vous êtes vraiment mal dans votre peau cela peut se comprendre, mais sinon je pense que le jeûne intermittent, l'activité sportive, c'est excellent. Peut-être faudrait-il essayer pendant quelques temps une autre diététique comme le régime cétogène par exemple, voyez les articles. Maintenant un long jeûne c'est toujours extrêmement bénéfique je ne veux pas vous décourager non plus, mais vous n'avez pas beaucoup de réserves à éliminer et 15 jours pourraient alors suffire.
Mais vous savez bien c'est toujours le malade qui est le meilleur médecin, à vous de décider.

sarah 18/06/2013 21:29


Bonsoir et merci (tardif) pour la réponse


Le protocole du Dr Gernez inclut beaucoup de protéines (logique puisque éviction des glucides) et par conséquent beaucoup de viande/poisson http://www.prevention-cancer.net/article-cure-anti-cancer-en-pratique-69247085.html.


 


Je suis quasiment végétarienne désormais et franchement je ne pense pas pouvoir appliquer ce programme durant 40 jours. J'ai hâte donc de découvrir ce que va donner la "conférence/forum" du mois
de septembre avec tous ces naturopathes...


Merci encore pour ce blog

boisvert 18/06/2013 22:26


C'est précisément pour la rendre plus... naturelle que nous allons nous réunir, j'espère que nous pourrons faire évoluer le système. Le principe est très bon, mais tel qu'il est il ne me plait pas
à moi non plus. Je vous comprends très bien. Maintenant si on ne conserve qu'un seul repas par jour il faut penser à un repas très équilibré. De même, si le docteur a ajouté une collation plus un
jus de légume c'est parce que les toubibs ont une sainte horreur du jeûne et qu'il veulent combler ce vide, et cela non plus ne me plait pas. Attendons et entre temps passez de bonnes vacances.
Merci de votre participation.


caroline 18/06/2013 18:06


Merci pour votre réponse.
j'ai vu que Dr Gernez vous donnait fort à faire ;-)
j'ai cherché le protocole de son régime mais je me suis un peu perdue .
ce que j'ai trouvé , était en plus pleins de compléments alimentaires.
Vous dites un seul repas par jour + une collation + éventuellement une soupe et cela devrait suffir pour me guérir tous mes bobos ?


 


j'ai trouvé aussi grace à votre site d'ailleurs , ceci ( d'après Andreas  Moritz )


http://www.agirsante.fr/index.html
Connaissez vous ?
cette 'cure' a l'air de donner de prodigieux résultats ( a lire la partie témoignages )
je me demandais juste s'il y avait un risque de carences ?...ou un autre risques d'ailleurs ?
Qu'en pensez vous ?


Merci et excellent fin de journée à vous !


Caroline

part 18/06/2013 20:17


Bonjour Caroline, C'est vrai que le dr Gernez a ajouté plein de compléments alimentaires, mais c'est un toubib et c'est dans sa formation : Une maladie, un médicament. J'espère que nous, les
naturopathes, arriveront à enlever tout cela pour rendre sa technique qui est déjà formidable, un peu plus naturelle. Personnellement je l'ai déjà appliqué mais je ne parlais absolument pas de
collation ni de potage de légumes. Pour moi c'est beaucoup plus efficace si on ne garde qu'un seul repas par jour. Pour la cure de foie, je ne la pratique pas mais elle est certainement très
efficace. Seulement pour ma part je trouve qu'il y a trop de laxatifs. C'est traumatisant pour la muqueuse intestinale et pour la flore. Pas de risques de carences, mais il semble qu'il faille
recommencer plusieurs fois, de sorte que cette accumulation de laxatifs n'est certainement pas une très bonne chose même si elle permet d'éliminer des calculs, ce qui est par contre une très bonne
chose. Bonne soirée à vous !


sarah 09/06/2013 21:10


Bonjour, je me permets un petit com. Vous parlez de la méthode d'un seul repas par jour pd 40 jours. Je comprends très bien les effets bénéfiques de cette méthode et y adhère. Cependant, le Dr
Gernez parle d'une perte de poids de 3 % sur ces 40 jours. Comme Caroline, je suis menue et je perds facilement du poids. Franchement, si je ne fais qu'un seul repas par jour, même très bien
équilibré même très riche, ce n'est pas 3 % que je vais perdre mais 7 ou 8 % !


Ma question est celle-ci : est-ce la perte de poids qui importe (mettre son corps en acidose par cette perte) ou est-ce le temps de jeûne quotidien ?


Merci par avance

boisvert 09/06/2013 23:01


Bonjour Sarah, Il y a une perte de poids certes, mais pas plus que cela. Je l'ai testé personnellement et j'ai moins perdu que lorsque j'ai fait un mois d'alimentation crue. Et je ne suis pas un
monstre moi non plus. Moins de 60 kg. Ce n'est pas la perte de poids qui importe mais bien le jeûne quotidien. Lorsque vous ne mangez pas l'organisme commence son travail de nettoyage et c'est cela
qui importe et qui met le corps en acidose, exactement comme si vous faisiez le jeûne complet ou la macrobiotique.