la respiration

Publié le par Fernand Joubert

Nous pouvons rester des mois sans manger, de longs jours sans boire, mais nous ne pouvons demeurer quelques minutes sans respirer. C'est dire l'importance que la respiration a pour le bon fonctionnement de notre organisme. Mais c'est tellement automatique et inconscient que nous laissons cette fonction s'étioler, alors il est temps de s'en occuper ou même il est impératif de s'en occuper. Et il faut parler comme Clemenceau : " Quand on pense quelque chose, il faut avoir le courage de le dire, et, quand on l'a dit, le courage de le faire.
L'Asphyxie cutanée : Lorsqu'on parle de respiration on pense tout de suite aux poumons mais n'oublions pas que la peau, avec ses glandes sébacées et sudoripares, sa couche basale et ses capillaires, est un immense organe aux fonctions multiples. Elle draine les déchets, les neutralise, elle sécrète des hormones des vitamines, des minéraux, elle protège et surtout elle respire.
Le malheur est que le port du vêtement interdit à la peau de remplir ses fonctions
et cette asphyxie cutanée perturbe tous nos métabolismes. La peau a besoin d'air, de soleil, de vent, des radiations naturelles et notre peau ne reçoit rien, elle meurt, étouffée. Alors commençons donc par faire respirer notre peau en la mettant le plus souvent possible en plein air, il faut la frictionner, avec des essences aromatiques, prendre des bains chauds, froids, de mer, enfin la faire vivre et la stimuler pour qu'elle remplisse à nouveau son rôle qui est capital pour notre santé. D'ailleurs vous avez pu constater que ceux qui ont une trés jolie peau sont en excellente santé.

La respiration : Les cellules ne peuvent vivre, s'épanouir et sécréter les ferments nécessaires à leur défense que dans des conditions optimum de châleur d'aération, de nutrition et d'épuration, que si elles baignent dans un liquide favorable à la vie. Nous avons vu par ailleurs qu'il est nécessaire d'éliminer les toxines que notre sang charrie. Nous devons aussi lui apporter l'oxygène qui lui est nécessaire pour revitaliser nos cellules. Et comme la respiration n'est pas toujours consciente il faut se forcer à faire des exercices respiratoires. On doit par exemple rééduquer le principal organe de la respiration qu'est le diaphragme. qui est un piston de pompe infatigable. On dit d'ailleurs que le coeur ne meurt jamais en premier, d'autres organes ont cédé avant lui et principalement le diaphragme. Un exercice trés simple pour le stimuler : Penchez-vous en avant, mains sur les genoux et expirez à fond. Dans cette position rentrez l'abdomen au maximum et avec l'aide du diaphagme vous remontez tous ces organes sous les côtes. Faites le plusieurs fois en expiration mais aussi en inspiration.
La respiration a pour conséquence une revitalisation à l'inspiration et une désintoxication à l'expiration.
L'organe essentiel permettant l'absorption de l'oxygène est les poumons, sorte de ballons doubles, fermés, sauf à l'extrémité supérieure, la trachée.
L'oxygène est vital pour le bon fonctionnement de nos cellules qui souffrent d'une sous oxygénation et le cerveau plus que tout autre organe est un grand consommateur d'oxygène. Donc les intellectuels, qui respirent trés mal en général ont un grand besoin d'oxygène.
Pour s'oxygéner suffisamment, des méthodes peuvent vous y aider, mais il est plus naturel et plus efficace de forcer avec des exercices jusqu'à provoquer l'essoufflement qui vous obligeront à appeler de l'air en quantité. Donc les sports comme la randonnée pédestre, le jogging et tous les sports en général sont trés bénéfiques pour votre oxygénation et vos cellules. Si vous pouvez y ajouter l'air vivifiant de la mer,  de la montagne ou d'une forêt c'est encore mieux.
Les bienfaits d'une bonne oxygénation :
Sur le physique :
Pétrissage du foie et de la masse intestinale par le biais du diaphrame, brassage viscéral dû aux mouvements, amélioration circulatoire, oxygénation massive du sang et des centres nerveux,  stimulation glandulaire, bien-être général, vitalité, euphorie, dynamisme, tonicité et force muculaire, détente et bon sommeil.
Sur l'intellect : Augmentation de la qualité de l'attention et de la concentration, rapidité des réflexes, du jugement, de la compréhension, disposition au travail de l'esprit, aptitude à l'effort sous toutes ses formes.
Sur le mental : Développement progressif de la volonté, de la persévérance, de la confiance en soi, de la concentration, contrôle des émotions, maîtrise de soi, positivisme, calme, lucidité, clairvoyance. Toutes les maladies du mental comme les asthénies, les dépressions, neurasthénie, anémie peuvent être améliorées par une bonne oxygénation.
Un petit exercice pour terminer. Mettez-vous devant votre fenêtre et si vous avez la chance d'avoir un peu d'air pur, respirez trés vite comme un chien qui halète, aussi profondément que possible, et pendant 15 minutes environ, jusqu'à essoufflement. C'est un exercice qui vous rend rapidement votre tonus et remet en forme les personnes les plus fatiguées en saturant le sang d'oxygène. De temps en temps boucher une narine en alternant. Si vous n'avez pas de bon air là où vous êtes, pulvérisez des essences dans votre appartement avant de faire ces exercices. Bon courage.

Publié dans santenature

Commenter cet article