L'Argile

Publié le par Fernand Joubert

 

     La terre d’où nous venons, où nous retournerons, la terre d’où vient tout ce qui vit, où retourne tout ce qui meurt, la terre qui reçoit la mort et qui donne la vie.

                                                                             Avec le soleil l’air et l’eau, dont elle capte les principes vitaux, elle constitue le plus puissant agent de régénération physique. Les Egyptiens qui connaissaient les principes purificateurs de l’argile l’utilisaient pour la momification des corps. Et les animaux, beaucoup plus instinctifs que nous, se roulent dans la boue pour soigner leurs blessures ou se débarrasser de parasites. Et ils cherchent systèmatiquement une terre argileuse et humide pour cela.

     PROPRIETES DE L’ARGILE .

         Elle possède de remarquables pouvoirs d’absorption  des impuretés séjournant dans les tissus.. Elle atténue la toxicité des substances nocives Des chiens empoisonnés ont survécu grâce à l’absorption d’eau argileuse. On ne peut pas dire qu’elle agit comme un antibiotique en tuant les microbes, mais elle les neutralise, les absorbe, empêche leur prolifération et renforce les défenses de l’organisme. L’argile sert aussi de catalyseur et permet ainsi une meilleure utilisation des aliments absorbés. Elle entretient une flore intestinale équilibrée. Et, chose curieuse, l’argile va là où est le mal. L’intelligence de la nature protectrice.

           Pour tester son pouvoir absorbant, enveloppez un œuf avec sa coquille dans une boue d’argile. La coquille va devenir molle et l’œuf va perdre du poids. Une plaie purulente traitée par une boue d’argile guérit à un rythme étonnant. Les animaux sentent bien l’utilité du contact avec l’argile quand ils sont malades ou blessés. Dans certaines campagnes on sauve des animaux gravement malades en les enduisant entièrement d’un mélange d’argile et de vinaigre. Le vinaigre pouvant se remplacer par de l’eau très salée.

           Elle est bactéricide et peut à ce titre rendre inoffensive une eau polluée. Elle désinfecte et désodorise l’eau, et son action se poursuit dans l’organisme. Elle est efficace dans les désordres du tube digestif qui est le premier concerné par son action bénéfique. Elle constitue un véritable pansement bactéricide et cicatrisant. La même action adoucissante, absorbante et cicatrisante se manifestera à l’égard des entérites, de la dysenterie, amibienne ou autre, de la constipation. Mais son action ne se limite pas au tube digestif, elle agit dans tout l’organisme. Car, n’en doutez pas, l’intestin c’est le point de départ de tout, de l’assimilation mais aussi de l’empoisonnement. C’est à partir de l’intestin que vous allez fabriquer de la santé ou de la maladie. Une cure d’argile interne augmente considérablement les globules rouges et on assiste à une impressionnante augmentation des hématies. Elle est source d’énergie pour tous nos organes.

          Comment l’employer : Une cuiller à café d’argile dans un verre, mélangé à un ½ verre d’eau peu minéralisée comme volvic par exemple. A préparer le soir et à boire le matin à jeûn. Ne pas laisser de cuiller métallique dans le verre, sinon vous verriez la puissance de l’argile, le lendemain l’inox de votre cuiller serait en facheux état ou votre cuiller deviendrait souple. Remuer le matin rapidement et boire.

           Attention : L’argile enrichissant le sang ne pas en prendre lorsque la tension est trop élevée. Ne pas en prendre en même temps que des médicaments car l’argile les  neutraliserait.

    L’ARGILE EN USAGE EXTERNE :

         Mettre l’argile dans un récipient et l’eau peu minéralisée dessus. Ne pas remuer et laisser quelques heures, mélanger avec une spatule en bois et placer sur la zone à traiter. Le cataplasme peut être appliqué froid, tiède ou chaud. S’il est appliqué sur une partie enflammée, fiévreuse ou congestionnée, il doit être froid. Par contre, si le but c’est tonifier, alors il faut qu’il soit chaud.  Chauffer au bain-marie.

          Et mon expérience me permet de vous dire que c’est extrêmement efficace. Je me souviens de cette dame parisienne qui était venue me voir pour un ulcère variqueux de la jambe. C’était affreux, une plaie purulente qui partait du genou jusqu’à la cheville sur une jambe toute bleue, et au milieu de la plaie apparaissait l’os. La dame  était au bord de l’amputation. J’avoue que je me sentais un peu impuissant devant une telle désolation, d’autant que je ne pouvais pas suivre la malade. Elle a commencé par un petit jeûne (3 jours), quelques conseils pour changer son alimentation, une cure de 3 semaines d’argile buvable à renouveler dans 4 mois. Localement, un cataplasme d’argile à changer  chaque jour en alternance avec un cataplasme de chou vert pulvérisé. Un jour l’un, un jour l’autre. Je n’ai revu cette dame que 6 mois plus tard. Bien sûr je ne l’ai pas reconnu, et sa jambe non plus. C’était miraculeux. La jambe n’avait plus que quelques traces bleues, plus de plaie ouverte. On a beau croire à ce qu’on fait, ce que la nature est capable de faire pour nous, c’est inouïe. Et elle m’a raconté le cheminement. Au début, son ulcère s’est agrandi (les chairs mortes de la périphérie de la plaie sont parties) les douleurs se sont accrues la 1ère semaine, mais elle ne s’est pas découragée et elle en a été récompensée. Elle a vu sa plaie devenir plus saine chaque jour pour diminuer jusqu’à disparaître entièrement. J’ai vu quelques effets de l’argile mais là j’en suis resté baba.

 

      Mais les dames ne s’y trompent pas, elles connaissent les bienfaits de l’argile pour leur visage. Une recette pour vous ; Placer l’argile sèche dans le bol, ajouter moitié eau et moitié jus de concombres, de tomates ou de raisin, remuer avec une spatule en bois, c’est prêt à tartiner.

  

    Pensez aussi aux bains de sable en été sur la plage, très bénéfiques aux asthmatiques, aux goutteux, aux paralysés et tous ceux qui ont des douleurs chroniques.

 

      Alors, voyez, la santé c’est pas cher, de la terre, de l’air, de l’eau, que des choses gratuites !

  

 

  

Publié dans santenature

Commenter cet article

Stéphane 01/04/2016 09:10

Bonjour,

Je voudrais témoigner, à nouveau, de ce petit miracle qu'est l'argile.
En disquant des bloques, la disqueuse m'a échappé des mains et est venue entailler le haut de ma rotule. Une belle plaie qui ferait vaciller plus d'un. Je n'ai pas cédé à la panique et de suite j'ai posé un cataplasme d'argile recouvert de film alimentaire.
J'en ai fait 5 et pour le dernier, j'ai laissé l'argile dans la plaie. Une croute s'est formée.
Trois semaines plus tard elle est tombée et aujourd'hui tout va bien.

Merci

Boisvert 01/04/2016 10:44

Bonjour Stéphane,
Merci pour le témoignage. L'argile est un petit miracle de la nature. Ce n'est pas pour rien que les animaux sauvages s'y roulent dedans.

Alexandre 09/03/2016 20:23

Bonjour, dans le cas d'une amibiase, l'argile serait-il efficace pour traiter la pathologie ? En complément avec les médicaments ? Faire un jeûne en plus (donc ne rien manger du tout) ???
Merci si vous avez le temps de lire mon message :-) !
Alexandre

Boisvert 10/03/2016 05:03

Bonjour Alexandre,
Avec le jeûne comme avec l'argile on est sûr de ne pas se tromper. Mais pensez aussi probiotiques et surtout alimentation. Tous les sucres (sucre, céréales, pommes de terre, légumineuses), ne vous font pas du bien. Pas d'argile pendant le jeûne.

xav 07/02/2016 11:58

Bonjour.
Petite question : peut on laisser un cataplasme 24 heures sur une plaie?
Merci d'avance

Boisvert 07/02/2016 14:37

Oui bien sûr à condition que ce soit pas sur la nuque auquel cas il vous empêcherait de dormir.

Boisvert 05/04/2015 09:42

Bonjour Stéphane,
Merci pour le témoignage. Peut-être faudrait s'assurer qu'il n'y a pas de petite fracture en dessous l'ongle. Mais de toutes façons, l'argile était un excellent traitement, il faut continuer.

Stéphane 04/04/2015 20:43

Bonsoir Fernand, hier, vers 15h00, un accident de travail dans ma cave m'a écrasé le pouce L'ongle est toujours la mais tout est patatraque! Sur le moment, ne sachant trop que faire je me rend chez le pharma du coin. Pansement, crème antibiotique... Je récupère mon fils à l'école, le dépose chez la maman et me rends au urgence. J'y arrive vers 18h30. A 23h00, j’attends toujours. Je me demande ce que je fais là et je pense à l'argile. Il serait peut-être préférable que l'on m’enlevè l'ongle mais, je n'ai pas confiance... A cette heure, deux cataplasme d'argile verte fine. Le premier que j'ai gardé environ deux heures me renvoi une douleur lancinante. Je retire le bandage, l'argile à séché (et peut-être à t-il aspiré le vilain). Mon doigt est différent, Je refais un deuxième. Je ne sais trop que dire... Je ne suis pas inquiet de perdre mon doigt mais, je suis inquiet de l'allure que prend la médecine, C'est toujours un plaisir de vous lire...
Portez vous bien.
Stéphane