ALIMENTATION ET PROTEINES

Publié le par boisvert

L'article est de Mona, notre correspondante en Inde. Cet article est tiré du blog l'@claireur  . Excellent article, merci Mona ! 
 
Lorsque l'on parle de protéïnes presque tout le monde comprend protéïnes animales. Et c'est ce que l'on nous a appris à l'école. Chaque jour vous devez avoir dans votre assiette une ration de protéïnes que sont la viande ou le poisson ou les oeufs, ou les crustacés ou les coquillages. Et même on ajoute que si vous n'avez pas faim, mangez au moins de ça.
Et pourtant malgré ces directives impératives  certains font la sourde oreille et continuent à supprimer totalement les produits animaux, des rebelles quoi !
Il y en a même qui donnent de drôles de conseil, par exemple Albert Einstein : "Rien ne fera plus pour accroître les chances de survie sur la terre que l'adoption de l'alimentation végétarienne", mais il n'avait pas l'air normal, cet homme.

Les protéïnes sont composés d'acides aminés et dans les produits animaux ces acides aminés sont au grand complet et directement assimilables alors que dans les végétaux elles ne le sont pas. Pour obtenir la même quantité et la totalité de ceux qui nous sont nécessaires nous devons piocher un peu partout. Ce ne sera pas un seul légume, aussi protéïné  soit-il, qui va nous apporter les mêmes acides aminés qu'un morceau de viande.
En passant laissez-moi vous indiquer quelques végétaux dans lesquels vous allez trouver des protéïnes.
Les céréales : Avoine, blé, riz, épeautre, maïs, millet, orge, quinoa, seigle,  sarrazin.
Les légumes secs : Haricots blancs, lentilles, pois chiches, fèves, pois cassés, soja, haricots verts.
Les Graines : Colza, sésame, soja, tournesol, arachide,citrouille, lin, courges, melon.
Les Oléagineux : Amandes, noix, cacahuètes, noisettes, pignons de pin, pistaches.


En termes de santé on ne peut pas considérer seulement les protéïnes. Là encore, il faut considérer ce qu'ils apportent et ce que nous allons assimiler et également ce qu'ils vont produire dans notre organisme.
Et précisément beaucoup de scientifiques s'accordent aujourd'hui à dire que la plupart de nos maladies dits de civilisation (cancer, ostéoporose, maladies cardio-vasculaires, diabète, rhumatismes, arthrite, etc...), découlent d'une consommation de viande exagérée.
On a depuis longtemps considéré que consommer de la viande était synonyme de force, de vitalité et qu'elle était comme les laitages un aliment de sécurité. Hélas,  les statistiques montrent qu'en fait la plupart des grandes maladies se développent sur la même courbe que la consommation de viande. Ces courbes sont strictement parallèles. Quant au risque d'infarctus il est plus important chez les gros mangeurs de viande.

On a dit aussi  que le fer ne se trouvait que dans la viande et que l'on risquait l'anémie à ne point en consommer. Mais est-ce que consommer beaucoup de fer dans la viande correspond à assimiler la quantité nécessaire au bon fonctionnement de notre corps ? Là encore il faudrait inventer une science qui détermine non pas la qualité et la quantité des éléments que l'on absorbe mais surtout les éléments que l'on assimile et ça fait souvent une grosse différence. Aussi le fait de  consommer moins de fer ne signifie pas que l'on va être anémié. L'assimilation provient souvent de plusieurs sources prises en même temps. L'assimilation du fer est augmenté avec la prise de vitamine C par exemple. Ajouter du citron dans sa salade revient à dire que le fer en petite quantité que l'on absorbe sera trés facilement assimilé. Et ainsi de toutes vitamines, minéraux, oligo-éléments dont les propriétés s'additionnent pour favoriser l'assimilation de tous leurs éléments.

Du fer, il y en a dans le chou, les céréales complètes, les graines de tournesol, les betteraves rouges, les lentilles, les pois, le germe de blé, le pourpier, les graines de sésame, le topinambour, le persil, etc...
J'ajoute que c'est bien dommage qu'il y ait des inconvénients à manger de la viande car ce serait tout de même la meilleure solution en matière de protéïnes. Elles sont toutes là, ce sont les meilleures, nous les assimilons bien, mais c'est le bon côté du miroir. L'envers du décor est nettement moins joli, car ce sont ces aliments qui nous laissent le plus de déchets dans l'organisme, ce sont ces aliments qui nous font vieillir plus vite et qui nous prépare le lit des plus grandes maladies (cancer, diabète, maladies cardio-vasculaires, etc...)
Les végétariens ne présentent pas du tout les mêmes courbes, ils ont moins de cholestérol, moins d'hypertension, jamais de goutte, rarement d'obésité, de maladies cardiaques, etc...

Nous avons vu que la viande était riche en acides gras saturés qui sont à l'origine de nombreux troubles, circulatoires, cardiaques, obésité, etc... Et la plupart des grandes maladies sont liées à un excés de poids.
Mais il se passe comme pour les grands labos et les vaccins, une incitation à la consommation. Les Mac do s'attaquent à nos jeunes avec des cadeaux, tout est fait pour eux et ensuite, puisque l'enfant est roi, ces derniers entraînent leurs parents manger la même soupe. Il faut être branché, alors allons-y ! Allons manger des hamburgers à 3 ou 4 étages additionnés de coca-cola, voilà la base de l'alimentation de beaucoup de nos jeunes aujourd'hui. Mais aussi on voit des jeunes aussi gros que les adultes d'il y a seulement quelques années. Les pays qui mangent énormément de viandes comme les Etats-Unis, l'argentine, l'Uruguay, présentent  des taux trés élevés de cancers.
Et à tous ceux qui souffrent de rhumatismes, de douleurs d'arthrose, ou autres, je  conseille de supprimer totalement protéïnes animales, viandes, poissons, laitages, coquillages, enfin tout, pendant quelques jours et ils seront étonnés de voir disparaître leurs douleurs. On peut ajouter que la cuisson de la viande est encore cancérigène et qu'elle génère de nombreux poisons.
Il n'y a qu'à voir tous les scandales récents qui ont toujours rapport à la viande. La tremblante du mouton, l'ESB, les volailles, les oiseaux, la vache folle (elle l'est mais pas tant que les hommes, mais on préfère dire que c'est elle la folle), les salmonelles, et j'en passe...

L'élevage est en cause dans la plupart des cas mais peut-on encore trouver de la viande saine de nos jours ? L'emploi massif et pratiquement obligatoire d'antibiotiques et les pesticides que ces animaux ingèrent vont inexorablement terminer leur course dans notre assiette. Et si un jour vous avez un besoin impératif d'antibiotiques, ils seront parfaitement inefficaces.
Aprés tout cela on se demande pourquoi on interdit la pub pour le tabac et l'alcool et on autorise celle de la viande, elle est autant polluante que ces derniers. Les protéïnes ont bon dos pour nous faire avaler cette nourriture. On en consomme 2 à 3 fois trop chaque jour et elles nous encrassent chaque jour davantage.

Et puis on pourrait se fondre dans la population de notre planète et pour une fois user d'un peu de solidarité. Il faut savoir que les espaces agricoles ne sont pas extensibles et qu'il faut dix fois plus de terrain pour l'élevage. Avec la même surface agricole on pourrait nourrir 10 fois plus de monde végétariens. Alors que nous voyons que des peuples africains fournissent des céréales pour nourrir des animaux et que leur population meurt de faim.
Si l'on ajoute à cela la pollution des sols et des eaux souterraines par les déjections des animaux et les pesticides, la destruction des forêts pour augmenter les terrains favorisant l'élevage, il ne nous reste plus qu'à dire NON, et à consommer les produits animaux avec beaucoup plus de modération, comme pour l'alcool.
Quel bel article !   


athousandblessings

Mona

Publié dans santenature

Commenter cet article

Nadou 19/11/2013 21:13


coucou Fernand!


Que penses-tu de la spiruline? il me semble que tu as fait un article sur le sujet mais je ne l'ai pas retrouvé dans ta liste.


On la vante pour sa richesse en protéines et parce qu'elle contiendrait les 8 acides aminés essentiels que l'organisme ne peut fabriquer.


Donc si cela s'avère exact, "no souci"ou "no problemo" sur les carences en protéines d'une alimentation principalement végétale...


Cela ne veut pas dire qu'il ne faut pas consommer de protéines animales mais comme tu le dis  seulement en quantités très minimes.


Et puis c'est à chacun de définir sa forme physique et sa santé en étudiant personnellement et avec une attention particulière les aliments qui semblent lui convenir ou au contraire le déranger.


Pas de culpabilité seulement du bon sens.


Bonne soirée à toi et à tous les lecteurs,


Amitiés!


Nadou


 

boisvert 20/11/2013 06:52



Coucou Nadou,


La spiruline est pourtant dans la liste des 'Eléments naturels et autres" classé à la bonne place.


Tu as raison chaque individu est un cas spécial, c'est pour cela qu'il est difficile de donner une diététique passe-partout, même si le seul critère où tous les naturopathes sont d'accord c'est
le "manger peu".


Bonne journée à toi également.



Marie 19/11/2013 19:34


C'est très bien développé et ces choses doivent etre connues. Par contre malheureusement je pense aussi que depuis son apparition sur la terre l'homme est un carnivore comme beaucoup de
mammifères autant que nos animaux domestiques que nous ne pouvons pas priver de viande. Moi je ne mange pas beaucoup de viande de toute façon, donc la question n'est pas là. La vache folle est la
preuve que la manipulation de la nature nous mène à l'horreur. Mais qu'est-ce qui échappe à cette manipulation? La dernière lettre de santé Nature Innovation est intéressante. Je voudrais
plaider pour l'opposition, en somme trop bon c'est pas bon, trop abondant c'est pas bon, trop c'est pas bon du tout ni pour le moral, ni pour l'équilibre, et donc ni pour la santé.
Essayer d'en faire trop porte à une certaine obsession à éviter absolument. Pour ceux qui sont enthousiates du carburant dit "bio" fait à base de l'huile de palme produit en Asie,
en Amérique latine, en Afrique, c'est encore en encore l'horreur! Et que d'horreur encore nous est occultée derrière tant d'autres produits de première nécessité que l'on choisirait plutot que
autres.


Je suis d'accord sur la solidarité à peine mentionnée et j'aimerai disserter davantage sur la nourriture de l'esprit, sur l'Amour qui nourrit lui aussi. Sans ça que serait-ce la vie?

boisvert 20/11/2013 06:47



Bonjour Marie,


C'est vrai que j'ai remarqué également que même les produits Bio contiennent de l'huile de palme, même si la plupart du temps celle-ci est non hydrogénée, ça ne me satisfait pas pour autant.
C'est encore pour gagner plus d'argent. Pour bien manger aujourd'hui il faut avoir de bonnes lunettes.


Quant à l'amour aujourd'hui, cela on n'en mange plus de nos jours, c'est une denrée qui a disparu, même dans le magasins Bio. Mais on en trouve encore, dans ton post, par exemple. Merci !



Nadou 18/11/2013 10:25


Re coucou Fernand,


Oui peut-être, quoique, on ne peut rien affirmer quand tu lis parfois que des gens vivent de lumière!........ où sont les protéines et le reste??


le fait de penser que les protéines sont indispensables ne serait-il pas la conséquence d'un endoctrinement scientifique bien orchestré??........;


Ce n'est pas que je veuille critiquer les scientifiques mais parfois j'essaie de penser autrement et sans leurs vérités bien cadrées alors dans ce cas, je n'affirme rien en apprenant à faire
humblement des constats..........


L'être humain fonctionne mystérieusement comme s'il était un grain de sable issu de l'Univers...........


Bonne journée à toi,


Nadou

boisvert 18/11/2013 11:38



Tu as raison, Nadou, Nul n'a la science infuse, et souvent je me suis rendu compte que la vérité du jour n'est plus celle du lendemain. Et les scientifiques eux-mêmes n'y échappent pas.


Pour ce qui concerne les protéines, le sujet du jour, il est difficile d'apporter dans un même repas tous les acides aminés indispensables à une bonne assimilation dans le cadre d'une
alimentation exclusivement végétalienne. Aucune protéine végétale n'est complète. Par exemple les céréales et les oléagineux sont carencés en 3 acides aminés essentiels, (thréonine, lysine et
isoleucine) et les légumineuses sont carencées en tryptophane, méthionine et cystine. Donc difficile même en mélangeant tout cela de ne pas avoir un déficit. C'est pour cela que personnellement
je préfère insister sur le "manger peu" que sur le végétal à tous prix.


Bisou, A+



Nadou 18/11/2013 09:14


Merci à toi Fernand et à Mona pour cet article si "éclaireur"!


En lisant les premières lignes, j'étais plutôt dubitative en me demandant vers quelle conclusion allait aboutir ces commentaires.


mais la suite est parfaite! L'homme n'a pas été pas conçu pour assimiler des grosses quantités de viande et le régime "Dukan" entre autres régimes hyper protéinés peut laisser de grosses
séquelles chez certains sujets : fatigue rénale très importante pouvant aboutir ultérieurement à une insuffisance grave nécessitant la dialyse!!......


trop de déchets voilà la bonne remarque et étant donné que la muqueuse intestinale d'un grand nombre d'individus est déjà en souffrance, on imagine mieux les suites pathologiques.


la consommation de viande pourrait être réservée aux jours de fête à condition que ceux-ci n'envahissent pas le calendrier.


et puis pour certains individus fragilisés la consommation de viande devrait être supprimée pour longtemps sans que cela nuise à leur santé bien au contraire...


La planète s'en porterait nettement mieux à tout point de vue et la paix règnerait à nouveau car de nombreux sujets ayant arrêté ou fortement diminué leur consommation de protéines animales
reconnaissent se sentir moins énervés et agressifs!!...


c'est intéressant de constater cela dans ce monde actuel de fous!!.....


méthode à appliquer sans tarder, qu'en pensez-vous??


Bonne journée, amitiés!


Nadou


 

boisvert 18/11/2013 10:07



 Bonjour, Nadou,


La controverse existe et elle est normale. Il y a un problème de protéine. Bien sûr que je suis favorable et très sympathisant pour un article comme celui-là mais je ne suis toujours pas
convaincu que les protéines végétales soient suffisantes, de même dans le domaine des oméga 3 à longue chaîne EPA et DHA. Mais là où je suis d'accord c'est que moins on en mange et mieux on se
porte. Et surtout lorsque l'on veut se guérir d'un quelconque trouble il est préférable de passer au tout végétal.