C'EST L'ENFER

Publié le par boisvert

langlade-30.1.2011-062.JPG 

"Comment peut-on faire de la santé avec des médicaments qui rendraient malade un homme sain".

Pourquoi les hommes ne se rendent-ils pas compte qu'ils s'auto-empoisonnent en pensant se soigner, et les médecins et scientifiques en premier ? C'est une énigme incompréhensible. C'est ce qui me fait titrer aujourd'hui que c'est un pouvoir satanique qui nous gouverne. Comme il est dit dans la bible, c'est le Dieu Mammon (l'argent) qui mène le monde . Quant au troupeau "Ils ont des yeux et ne verront pas, des oreilles et ils n'entendront pas", ici, c'est de nous dont on parle.

Finalement ceux qui ont les yeux ouverts font parti de la minorité, dès lors, ce sont eux qui sont hors la loi.

Pourtant de nombreux médecins, scientifiques, crient au scandale : Voir au bas de l'article quelques ouvrages.

Et nous pourrions continuer plus longtemps. De nombreuses personnes s'élèvent contre ce petit jeu sournois qui consiste à semer de la peur afin de nous médicaliser, source de bien des profits.

En fait, ce qu'il faut c'est fabriquer des malades  en leur faisant peur, les placer sous la dépendance médicamenteuse,  les garder longtemps,  et la partie est gagnée. Voilà des revenus qui assurent la prospérité du laboratoire pour le restant de la vie du patient. C'est gros, c'est incroyable, inconcevable, .... mais c'est VRAI. C'est exactement comme cela que ça se passe.

Le meilleur exemple est certainement la gestion de la grippe H1N1. Présentée comme la première pandémie du XXIème siècle par l'OMS, après un seul cas au Mexique. Comme le dit le professeur Charpak, on prédit l'épidémie et sa dangerosité avant qu'elle ne se manifeste cliniquement. On crée un état d'anxiété sans oublier de faire référence à la grippe espagnole de 1918 qui avait fait entre 40 et 50 millions de morts dans le monde (la peur). Évidemment ces informations alarmistes font le bonheur des laboratoires pharmaceutiques qui signent des contrats de millions de doses avec les pouvoirs publics. Sur le site de l'OMS on pouvait lire, en juillet 2010, "qu'une nouvelle pandémie est peut-être imminente, que tous les pays seront touchés, que la maladie sera généralisée et que les fournitures médicales seront insuffisantes, et enfin que le nombre de décès sera considérable, avec quelques chiffres à la clé on suppose 2 à 7,4 millions de décès".  (Dr Boukris). Si avec cela vous n'êtes pas paniqué ....

Le docteur Boukris dans son livre "la fabrique de malades" nous raconte comment les "visiteurs médicaux" sont formés à de véritables techniques de vente très pointues. Pour la plupart ils ne sont pas médecins, mais souvent de fins psychologues, étudiant la psychologie de chaque médecin, afin de le pousser à penser par lui-même que le médicament en question est la pilule miracle qui va sauver tous ses patients. Le pauvre médecin n'aura, pour vérifier, que le retour hypothétique de ses malades (s'ils ne sont pas morts avant - Distilbène, Vioxx, Médiator, Avandia, etc...).

Jules Romains en créant en 1923 le docteur Knock avait déjà tout compris. Knock disait "Tout homme bien portant est un malade qui s'ignore" et "on peut faire beaucoup d'argent si l'on arrive à convaincre les bien-portants qu'en réalité ils sont malades". C'est un roman me direz-vous ?  alors j'ajoute la citation du docteur Boukris dans son livre "la fabrique de malades" : "Dans un entretien accordé à la revue économique Fortune, M Henry Gadsen PDG de MSD, une des premières firmes pharmaceutiques mondiales, déclare que son rêve est de produire des médicaments pour les bien portants."

Mais je puis le rassurer son rêve s'est réalisé. Parce que l'on a du chagrin, parce qu'il va faire froid, parce que tout simplement vous êtes vieux, vite, il faut prendre des médicaments, nous avons pensé à tout, nous avons anticipé tout cela, les médicaments sont prêts. La grippe va arriver, mais n'ayez aucune crainte, allez vous faire vacciner.

Le marketing fonctionne à plein régime, la peur s'installe, et on va vite voir le médecin qui lui, a reçu les visiteurs médicaux des grands labos (en fait, les vrais médecins), et tout le monde est prêt à vous accueillir.

Il faut également savoir que le budget marketing et publicité des grandes firmes pharmaceutiques est 2 fois plus élevé que leur budget recherche et développement. Rien que cela devrait mettre la puce à l'oreille de beaucoup de praticiens de santé.

Nos médecins sont devenus des vendeurs à la solde des grands labos qui tirent les ficelles. Ces grandes firmes pharmaceutiques ont l'argent, elles ont donc la puissance. Ce sont elles qui financent les conférences des grands leaders d'opinion, la plupart des témoignages dans les revues scientifiques, la recherche aussi bien sûr, mais toujours orientée vers le profit maximum, à grand renfort de publicité.

On a baissé volontairement les seuils "critiques" de sorte qu'en vieillissant vous tombez forcément dans l'escarcelle et vous faites parti des personnes concernées. C'est l'hypertension, c'est le cholestérol, c'est le cancer qui nous guette, les maladies cardiaques qui vont nous tomber dessus, panique, pas d'autres solutions, vite donnez-nous quelque chose pour enrayer cette sinistrose. Le piège s'est refermé, l'araignée avait tendu son piège et vous êtes tombé dedans.

Vous n'avez pas encore atteint la limite critique, Qu'à cela ne tienne, vous êtes en ce moment dans une période de pré....pré-hypertension, pré-hyperglycémie, pré-ostéoporose, pré-cancer, pré-cholestérolémie, n'ayez pas peur il y en aura pour tout le monde. Le docteur Knock le savait déjà, tout bien portant est un malade qui s'ignore.

A mon âge, ma masse osseuse a forcément diminué, mon cholestérol est un peu haut, mes muscles ont fondu, je suis déjà un client potentiel pour cette industrie qui attend toujours mes sous.

Vous êtes constipé ? c'est une colopathie fonctionnelle, diarrhéique ? c'est pareil, vous êtes émotif  ? c'est de la spasmophilie ou de la tétanie, chagriné ? C'est une dépression, mais de toutes façons , il faut vous soigner. Vous savez bien qui si vous allez voir votre toubib, il va vous trouver le médicament adéquate. D'ailleurs, le comble, c'est que s'il ne vous donnait rien vous crieriez au scandale pour ce mauvais médecin.

Le docteur GANN, spécialiste d'épidémiologie, diplômé de Harvard a publié de nombreuses études sur les facteurs de risques du cancer de la prostate, ce qui en fait un spécialiste mondialement reconnu. Pour cela il a reçu le prestigieux prix d'Oncologie préventive décerné par l'institut national du cancer des Etats-Unis. Voici ce qu'il écrit à propos du cancer de la prostate : "plus de 20 études épidémiologiques ont examiné le lien entre la consommation de laitages et le risque de cancer. Ces études montrent une association positive (entre laitages et cancer de la prostate).

Les mêmes conclusions ont été tirées par le docteur Edward Giovannucci de l'école de santé publique de Harvard, lui aussi grand spécialiste du cancer de la prostate. Il estime que les laitages sont le premier facteur de risque de cancer de la prostate, avant même les graisses saturées. (Santé, mensonge et propagande, de Thierry Souccar et Isabelle Robard).

C'est un exemple parmi tant d'autres. CA RAPPORTE COMBIEN une nouvelle comme celle-là ? Rien ! alors chut, n'en parlez à personne.

La technique infaillible c'est générer de l'angoisse, de la peur chez les personnes saines et le tour est joué, on va médicaliser, c'est un client de plus, souvent pour l'éternité, c'est à dire la mort du patient.

Je vous l'ai dit,  C'EST L'ENFER !

 

Bibliographie :

Jean-Charles Sournia, ancien directeur de la Sécurité Sociale a écrit "Ces malades qu'on fabrique".

Jorg BLech, en 2003 publie "Les inventeurs de maladies". Manoeuvres et manipulations de l'industrie pharmaceutique.

Le professeur Philippe Even déclare :"Plus les traitements sont efficaces et plus les malades sont nombreux".

Nortin M.Hadler : "Malades d'inquiétude ? Diagnostic : la surmédicalisation !"

Jean Peneff : "La France, malade de ses médecins".

Charles Harboun : "Le marketing pharmaceutique".

Dr Sauveur BOUKRIS : "La fabrique de malades".

Thierry Souccar et Isabelle Robard : "Santé, mensonges et propagande"

Ivan Illich écrit en 1975 "Némésis médicale" dont la première phrase  donne le ton : "L'entreprise médicale menace la santé".

 

Publié dans santenature

Commenter cet article

sabrina 15/11/2013 12:54


Bonjour,


Je suis sous levothyrox depuis 16 ans. J'aimerais bien pouvoir me passer de ce médicament et avoir une thyroide qui fonctionne bien, ''comme tout le monde''! Que faudrait-il que je fasse selon
vous.


Je vous remercie et bonne journée.

boisvert 17/11/2013 17:16



Bonjour Sabrina,


J'ai écrit un article pour la thyroïde ici : http://santenature.over-blog.com/article-18752263.html


Mais avant tout il faut réformer votre alimentation, tout se soigne par la diététique, la thyroïde également.



CHRISTIAN 23/02/2013 23:19


Les médecins ont été formés par les laboratoires pharmaceutiques pour prescrire leur chimie et soigner les symptomes mais pas les causes. Plus ils soignent de gens malades et rendent les gens
malades et plus ils sont rénumérés.


Cela fait peur mais c'est pourtant la vérité! Sortons de la Matrix ! Devenons responsable de notre santé! N'ayons pas peur de le dire ! Bon courage!


Christian


 

boisvert 25/02/2013 11:13


Vous avez tout compris.


Marquier 31/01/2013 22:59


Bonjour,


Je me suis permis de reprendre votre article et de le mettre sur mon blog (en citant la source bien sûr) :


http://accord-nature.over-blog.com/article-sante-mensonges-verites-publicite-cupidite-114930564.html


Espérant que vous m'autorisez à le maintenir, je reste dans le respect de votre travail, et le retirerai si tel est votre souhait.


Recevez mes sincères salutations.


Liliane Marquier

boisvert 03/02/2013 16:56



Bonjour Liliane, 


Vous êtes tout à fait autorisée à publier le texte avec le lien. Et même je suis content que la vérité se propage,


Bonne journée !



witney 31/01/2013 21:19


bonsoir,


On a trouvé de nouvelles dépendances et de nouveaux pouvoirs, je suis persuadée qu'il faut être très vigilant ; merci pour votre blog

Lolo07 30/01/2013 14:38


Bonjour , j'approuve cet article à 100% et pour moi même j'ai adopté la religion  du Zéro médicament . Je me soigne par mon alimentation et par aromathérapie exclusivement . J'avais mis mon
conjoint au même " régime " , or il vient de faire un infartcus . Profil 53 ans , sportif , un héritage génétique lourd coté coeur et un taux de cholesterol maintenu dans la norme haute malgré
une alimentation surveillée  . On vient de lui poser un stent  et tout va bien mais il sort de l'hopital avec des medicaments à prendre à vie , il parait que c'est indispensable après
un infarctus et la pose d'un stent . Les cardiologues  ne sont pas  formés pour des medecines alternatives . Prendre un anti cholesterol et un fluidifiant sanguin à vie ne l'enchante
pas , et moi non plus . Nous sommes persuadés que ces médicaments ne sont pas  sans effets indésirables . Que faire ? écouter les cardiologues et suivre le traitement à vie ... ou s'eloigner
des methodes "conventionnelles " au risque qu'on nous disent si un problème survient à court ou moyen terme  qu'en ne suivant pas les directives nous avons bien cherché les ennuis ?
 merci de nous donner votre avis . Bien cordialement . 

boisvert 03/02/2013 16:53



Bonjour Lolo7,


Vous connaissez déjà sans doute ma réponse mais en matière de santé chacun est responsable et seul juge pour lui-même.


En tous cas si votre conjoint devait suivre des médecines alternatives il faut bien qu'il soit  convaincu qu'il  est absolument nécessaire de réformer son alimentation et cela à vie.
Est-ce qu'il est prêt à cela ? S'il a fait un infarctus il faut qu'il change absolument de façon de vivre. L'hérédité cela a bien sûr de l'influence mais il n'y a rien qui ne puisse se
solutionner et s'améliorer par une vie correcte.


Même en sport, il vaudrait mieux qu'il choisisse des sports d'endurance plutôt que du sport de compétition ou de force. Rien de violent. Et par ailleurs il faut qu'il se documente sur la médecine
naturelle avant de changer quoi que ce soit. Et avec la volonté et une forte conviction il peut très bien vivre 100 ans. L'alimentation est bien sûr primordiale.


Bon courage !