La CANNEBERGE

Publié le par boisvert



C'est la grande airelle d'Amérique du Nord et son nom anglophone est également bien connu "Cranberry".
Pour nous en tous cas, c'est une petite baie sauvage, toute rouge, ce qui la rend eminemment sympathique car on la sent gorgé d'antioxydants et elle l'est. On a décelé chez elle la proanthocyanidine de type A, qui est un polyphénol qui contribue à diminuer la fixation de certaines bactéries coliformes (eschéricchia coli) sur les parois des voies urinaires, souvent responsables d'infections. Et ces effets ont été prouvés par de nombreuses études chimiques concernant le traitement et la prévention des cystites par l'agence de sécurité sanitaire des aliments, l'AFSSA.
Et il en ressort que la consommation de jus de fruits de cranberry (vaccinum macrocarpon ou canneberge) avait une incidence trés nette sur la fréquence des infections urinaires. Effets qui ont été observés aussi bien avec du jus qu'avec des comprimés de poudre, des sachets ou des gélules.
Elle est d'autant plus précieuse que les antibiotiques se révèlent de moins en moins performants dans ce genre de maladie et qu'elle est la bienvenue chez une maladie qui perturbe énormément une grande quantité de femmes. On parle de 2 millions qui seraient atteintes de ce genre de troubles.
En plus des proanthocyanidines, ces baies contiennent des flavonoïdes et des anthocyanes.
Pour que l'efficacité soit maximum l'AFSSA considère qu'il est nécessaire de prendre 36mg de proanthocyanidines mesurées, voilà pour le côté officiel.

Mais nous savons que, parce que c'est une baie toute rouge, ses pouvoirs ne s'arrêtent pas là. Ses antioxydants puissants que sont les polyphénols et qui sont parmi les plus remarquables du monde végétal vont aider votre organisme à détruire les radicaux libres, donc à préserver votre santé et votre jeunesse. C'est une vraie cure de jouvence un peu comme pour les baies de Goji, également rouges, tiens, tiens, !...

En plus de l'effet protecteur et de prévention dans tous les cas d'infections urinaires qui sont largement prouvés et reconnus, les baies de canneberge ont la même propriété en ce qui concerne l'estomac. En ce sens que des colonies de bactéries viennent coloniser les parois occasionnant différents problèmes, brûlures, infections, ulcères, etc... La canneberge agit de la même façon que pour les parois de la vessie, elle empêche l'implantation des bactéries et elle est donc une arme de plus dans la prévention de ce genre de troubles.

Ce que l'on remarque pour la vessie et l'estomac se retrouve au niveau de nos vaisseaux, avec l'athérosclérose ; les antioxydants des baies de canneberge s'opposent à la formation de cette plaque qui conduit au vieillissement, au ralentissement de la circulation et pire, à l'infarctus. Elle a donc une action sur la protection de nos vaisseaux et préserve là aussi notre jeunesse. Vous le savez bien, la sagesse populaire le dit bien, on a l'âge de ses artères.

Et puis on ne peux passer sous silence que si vous jouez sur la circulation, si vous avez des vaisseaux en trés bon état, vous allez passer à côté des grands maux de notre siècle, à savoir les maladies cardio-vasculaires, le cancer, et... Les baies de canneberge ont une action préventive contre la plupart de nos grandes maladies grâce à sa richesse en antioxydants.

Publié dans santenature

Commenter cet article