De MONA

Publié le par boisvert

Merci Fernand pour votre si grande ouverture d'esprit et votre sens de partage.
juste une precision car vos lecteurs vont penser que je suis "Hindoue". Non je n'ai jamais appartenue ni ete eduquee dans aucune religion bien que j'accepte que toutes ont leur fonction, leur role dans l'Arbre de l'Humanite, mais j'ai toujours senti que j'etais "au-dela" des religions et  de toute appartenance nationale aussi. 
En effet, il y a une confusion entre etre Hindou, la religion qui forme la plus grande religion de l'Inde et polytheiste et etre Indien - ne dans le continent Indien sans precision de religion- . Je dirai plutot que ma religion c'est l'Amour, l'Intelligence et l'Humanite, je me sens un peu comme Frederic Lenoir, j'habite en Inde parce que j'aime ce pays, c'est la qu'est mon service a l'humanite pour l'instant, et parce que j'aime ces gens si simples et si bons.
Merci de votre comprehension,
Amities, Mona, 
votre correspondante en Inde

 

athousandblessings

Mona 

Bridge Kuti 

18/5 Raj Gar Colony
Mount-Abu 

Rajasthan INDIA 


All differences in this world are of degree, and not of kind 

Because Oneness is the Secret of Everything 

 


Publié dans tranche de vie

Commenter cet article

Marie 01/10/2013 20:30


Je suis d'accord. Pour ma part, je n'ai pas peur de la mort, franchement, ce n'empeche que j'aime la vie, rire et j'apprécie chaque moment de joie que je considère etre des moments de
grace. Je pense aussi, qu'ils arrivent ou pas à leurs fins, en tout cas leur fin est assurée car, comme vous dites, ils sont eux aussi sur le meme "navire" et sujets aux lois de la nature;
ça ne me console pas pour autant car ils détruisent drastiquement notre société faites de personnes de tout age, de toutes professions, de toutes races, où l'isolement, l'oisiveté, l'égoisme, la
petitesse, le manque de talent, l'ignorance, le manque d'empathie, le matérialisme, l'indifférence, le fanatisme, les obsessions en tout genre prévalent. Heureusement l'etre humain est
plus que cet etre qu'ils veulent abrutir et standardisé, pas tous se conforment à ce modèle, grace à la fantaisie, la créativité, la compassion, l'amour, la liberté intérieure et
bien autres choses encore. Peut-etre est-ce là notre point fort?

boisvert 02/10/2013 07:09



Ils tentent de détruire, les méchants, mais ils ne le peuvent pas. La vie continue pour tous. Eux ils restent dans leur agressivité, leur étroitesse d'esprit et il ne faut surtout pas perdre
notre énergie à les affronter ils n'en valent pas la peine. Et ce qui nous attend tous c'est la mort ... ou la vie, la grande, la vraie, j'aime bien l'idée qu'aujourd'hui nous vivons notre
purgatoire.



voyance gratuite en ligne 28/09/2013 10:31


oh génial,je file sur le site,il y avait longtemps que je ne m'étais pas laissé tenter! merci!

Marie 24/09/2013 11:57


C'est une vérité pure et dure que vous énoncez ici le plus objectivement possible, un exemple où toute spéculation intellectuelle, où on finirait par en dire trop serait inutile! En
effet ce qui dérange c'est que notre libre arbitre transcendantal nous est nié.


Je pense souvent à l'histoire de l'homme qu'il a parcouru à travers toutes le vicissitudes, le sévices, les injustices. Pourtant il est encore là, la nature est là elle aussi ,belle et
puissante. Quel a été la meilleure période? difficile à dire si l'on pense que le siècle dernier nous a porté en sourdine à l'aliénation de notre libre arbitre
selon la conscience qui se voulait celle de peuples justes et civilisés. 


Une autre question qui s'impose sans réponse. Mais qui survivra à cette ère? le plus résistant? le plus intelligent? le plus furbe? ou le plus simple et innocent? le plus sociable et
empathique meme si illusionné et trompé parce que trop souvent on associe l'argent à la charité? Peut etre que les réponses sont au fond de nous, si nous sommes vraiment des peuples justes et
civilisés, vérités tacites et inexprimables, hors de toute rationnalité et des intérets financiers, pour ne pas en dire trop et tomber dans la vanité.


Car enfin, de quelles spéculations et calculs sont les fruits de l'apparente folie de ceux qui prennent les décisions qui nous trainent dans l'esclavage, dans l'individualisme
destructeur, dans l'obscurité de la grotte de Platon, oubliant que l'essence de l'Homme est à l'intérieur lui meme et n'a de sens que dans sa survie? Vivre sa vie en juste sans
prétention, sans juger, sans avarice ni avidité et arriver à la vieillesse avec sérénité en sachant faire la part des choses entre plaisirs et dicipline, totalement libéré du
surperflu.  Mais qu'est-ce qui est humain et "inhumain" dans un sens fantastique et idéologique du therme? Ces gouvernants veulent-ils nous punir pour etre trop humains
ou c'est une consession qu'ils attribuent seulement à eux meme?  Et enfin, la mort qui est un mystère, mais ce qui est certaine pour tous et qu'il faut affronter, nous espérons que là
sera révélé la Vérité et là, nous tombons tous bien d'accord.


En attendant par vraies solidarité et empathie les uns pour les autres en dehors de toutes speculations économiques, faudrait-il choisir les produits de serres? moins nutritifs? plus artificiels?


 

boisvert 24/09/2013 14:47



De toutes façons nous allons tous ensembles dans la mêrme direction, les grands les petits, les puissants et les plus humbles, rien ne fera changer la direction. Cette recherche de puissance et
de richesse est vaine, et c'est pourtant là le malheur. Tous veulent accumuler et n'hésitent pas à écraser ceux qui pourtant ne demandent qu'à faire leur petit bonhomme de chemin, naturellement,
le plus anonymement possible. C'est la loi du plus fort qui veut que tous soient sur le même chemin, le sien. En attendant c'est nous qui consommons les poisons. Les Monsanto, les puissants, les
scientifiques, arrogants, qui nous privent même de notre libre-arbitre, vont eux aussi dans la même direction.


Comme nous ils respirent et mangent la même salade empoisonnée, ils s'auto-empoisonnent, mais chut ! ça rapporte gros, alors, alors, et bien continuons ensembles sur le Titanic. L'Iceberg n'y est
pas ils nous le jurent chaque jour.



Marie 24/09/2013 01:15


Merci pour la courtoise réponse. Je profite du blog pour faire part du problème des trainées chimiques dans le ciel nord américain, australien, et sur toute l'europe, qui préoccupe beaucoup.
On n'ose plus étendre le linge à l'air, ni marcher sous la pluie, en montagne à plus de 2000m on voit bien les jets laisser ces trainées sur nos tetes, et on se demande s'il ne vaut pas
mieux manger fruits et légumes de serre, non seulement bio? Les nouvelles scientifiques recueillies par les activistes qui se mobilisent à ce propos sont inquiétantes.  Nous, communs des
mortels, avons bien des craintes d'un danger certain pour notre santé et celle des nouvelles générations, que nous ne pouvons ignorer, ni nous défendre ni nous opposer
à ce phénomène qui nous concerne de près et dont les raisons et la nature nous sont occultées.


J'aimerais connaitre vos conseils et votre avis sur le sujet. Merci

boisvert 24/09/2013 07:05



Bonjour Marie,


Je n'ai hélas aucun conseil à donner à ce sujet. C'est un sujet qui nous dépasse tous et nous nous sentons bien impuissants à faire changer les choses. Dans un monde qui a choisi des poisons pour
guérir ses concitoyens et qui n'a toujours pas l'intention d'en changer, c'est donc l'empoisonnement qui est devenu la norme. C'est par l'eau, par l'air, par la nourriture, le poison vient de
partout, mais chut ! c'est scientifique, donc c'est forcément bien.



Marie 18/09/2013 14:37


Ceci dit, je tiens à remercier l'auteur de ce blog, courageux et surtout généreux. Il est essentiel de développer la consciense des hommes de bonne volonté à travers toutes les connaissances qui
ne parviennent pas à tous. C'est un puissant instrument de communication et d'appel pour ceux qui sont en détresse face à tant de destruction. Merci aussi à tous ceux qui participent. Veuillez
excuser mon emportement, mais je n'ai exprimé que ce que j'ai ressenti dans cette situation, ni à tort ni à raison.

boisvert 22/09/2013 17:39



Pas de problème Marie et j'aime beaucoup Mona (que je ne connais pas)