Diabète de type 2

Publié le par boisvert

 

 

Deux formes de diabète, le diabète de type 1 et le diabète de type 2. Ils sont tous les deux caractérisés par une hyperglycémie chronique. La différence :

 LE DIABETE DE TYPE 1 survient chez les sujets jeunes et on le voit apparaître  souvent dans l’enfance. Ici, le pancréas ne produit plus l’insuline à cause d’une destruction auto-immune de cet organe. La cause est toujours mal connue, souvent héréditaire, et les malades sont dépendants de l’insuline qui doit leur être apportée chaque jour.

LE DIABETE DE TYPE 2, c’est la grande majorité, heureusement, (environ 90%), est souvent associé au surpoids. Il survient donc plus tard en avançant en âge. Il est dû à un état de résistance à l’insuline.

Pour l’expliquer on a pensé à l’hérédité, facteurs génétiques, mais surtout à des facteurs environnementaux, et un mode de vie inadéquat. La suralimentation et l’accumulation de gras au niveau de l’abdomen a été avancé pour expliquer cette résistance à l’insuline. Dans un premier temps, et pour compenser cette résistance, le pancréas produit davantage d’insuline, mais avec le temps, il s’épuise et la sécrétion diminue. Et la glycémie augmente.

Le diabète de type 2 entraîne peu de symptômes au début et passe souvent inaperçu pendant longtemps. Mais des symptômes peuvent également faire penser à une hyperglycémie. Comme une envie fréquente d’uriner, une augmentation de la faim et de la soif, une somnolence excessive, notamment après les repas, des troubles de la vision, et des infections bactériennes ou à champignons.

Les facteurs aggravants ou en tous cas de risques : L’âge (plus de 40 ans), il est de plus en plus fréquent à mesure que l’on avance en âge, être sédentaire, prendre des repas trop riches en calories notamment, un parent proche ayant eu à souffrir du même mal, une obésité située en priorité au niveau de l’abdomen, plutôt que sur les hanches ou les cuisses. C’est en effet la masse grasse à ce niveau qui nuit le plus à la fonction de l’insuline.

Il est évident que plus tôt on détecte cette hyperglycémie et meilleur sera le pronostic et le sujet pourra ainsi éviter les complications possibles comme les troubles cardio-vasculaires, des affections oculaires, rénales ou neurologiques.

Le diagnostic sera établi à partir de la glycémie prise à jeun et égale ou supérieure à 1,26g.

Il est moins grave que le diabète de type 1, car il n’entraîne que peu d’accidents spectaculaires comme les comas, ou une hypoglycémie sévère, mais il peut s’avérer dangereux à moyen et à long terme, car il agresse les gros et les petits vaisseaux et peut provoquer des troubles comme une insuffisance rénale, une rétinopathie, une insuffisance coronarienne, une artérite des membres inférieurs, ou encore un accident vasculaire cérébral. Cette maladie est considérée comme incurable, les soins ne sont appliqués que pour éviter les complications vasculaires.

Lorsque l’on voit ces malades qui pour la plupart sont en surpoids on imagine tout de suite ce qu’il faut faire. Restriction calorique absolument nécessaire. Et comme également à peu près tous sont des sédentaires, l’activité physique est impérative. Il faudra toujours privilégier les aliments à index glycémique bas même si vous vous êtes guéri complètement.

Toutes les grandes techniques de naturopathie peuvent trouver leur place dans le retour à la santé de ces malades. Le jeûne, l’alimentation entièrement crue, même la macrobiotique, pas trop stricte tout de même, la méthode du Dr SEIGNALET, sans lait et sans gluten, et la restriction pure et simple de la quantité d’aliments ou la suppression d’un ou 2 repas par jour, toutes ces techniques peuvent contribuer à un retour à la normale. Ce qui ne veut pas dire que vous n’avez pas une prédisposition et il faudra être prudent par la suite.

Le docteur Seignalet a pris en mains 25 malades dont la glycémie à jeun était supérieure à 1,40 g et jusqu’à 3,50g selon les patients. Il annonce 5 patients nettement améliorés mais pour lesquels la glycémie reste supérieure à 1 g (amélioration entre 35% et 55%.). Et 20 patients en rémission complète, qui ont arrêté toute consommation médicamenteuse, et un recul allant jusqu’à 6 ans d’ancienneté.

Les patients perdent tous pas mal de poids dès le début et c’est normal, il n’y a pas à se soucier de cela. D’ailleurs à partir d’un certain seuil variable d’un sujet à l’autre le poids se stabilise. Le régime hypotoxique exerce ses effets favorables en quelques semaines et se maintient par la suite.

Il sera bon de ne pas perdre de vue que l’activité physique régulière est également un impératif chez tous ces malades et qu’elle sera entreprise en même temps que le régime choisi.

Il est évident que plus on commence tôt et plus on a des chances d’un retour rapide à la normale et surtout d’éviter toutes les complications. Il ne faut pas attendre que les complications aient provoquées des destructions cellulaires. Car aucune médecine au monde ne fera repousser un bras que vous n’avez plus. Par exemple, une atteinte rénale peut-être arrêtée dans son évolution, mais les glomérules déjà détruits ne peuvent être ressuscités.

On peut dire que l’alimentation moderne est très souvent la cause essentielle de cette maladie. Mais elle n’est pas incurable et notre alimentation peut permettre à tous les malades un retour à la santé, pourvu que le traitement soit entrepris avant les complications ayant entraînées des destructions cellulaires. Vie saine et volonté, voilà les ingrédients d'un retour à la santé. 

 

 

 

Publié dans santenature

Commenter cet article

Sylvie 25/02/2015 11:25

Bonjour,
Nous sommes un cabinet d’études marketing et nous organisons actuellement un forum en ligne de 20 minutes sur le diabète rémunéré 20€. Ce forum est destiné à toutes les tranches d'âges à partir de 18 ans, sur toute la France.
Si vous êtes intéressé(e) ou vous connaissez des personnes susceptibles d’être intéressées, nous vous prions de bien vouloir remplir la fiche de renseignement en cliquant sur le lien qui suit :
https://docs.google.com/forms/d/1H9FQf1RS8J7TWhBdgrQiqbXowmaU_u0oZwAmERzJe_s/viewform
Vous pouvez aussi vous inscrire directement sur notre site http://www.reuniondeconsommateur.com/ ou consulter et aimer notre page facebook Forum Etudes...
Pour plus d'informations, vous pouvez nous écrire à sylvie@forumetudes.fr ou nous appeler sur 01 75 43 73 26.
N’hésiter pas à en parler autour de vous et à très bientôt.

Sabrina 05/01/2015 02:14

Bonjour,
tout d'abord, merci pour cet article. J'aimerais avoir votre opinion concernant un problème lié au diabète:
j'ai fait des analyses de sang et le médecin dit que je suis pré-diabétique: le glucose à jeun: 6.9 mmol/l
Autre information: Hb Alc = 0.063
Le médecin m'a prescrit un médicament qui s'appelle METFORMIN (500mg).
Il m'a dit que je n'étais pas obligée de prendre ce médicament, que c'était ''si je voulais''.
J'aurais bien aimé connaître votre opinion sur la question. J'avoue que c'est un peu tentant de prendre ce médicament, parce qu'il parait que ça coupe l'appétit et que ça fait perdre du poids, mais quand même, je ne suis pas très rassurée de prendre un médicament pour le diabète si je ne suis pas diabétique.
Merci à vous. À bientôt.
Sabrina

Boisvert 08/01/2015 18:29

Ah non tout de même, je ne peux pas manger à votre place. Les légumineuses c'est non, combien de fruits, c'est à vous de voir pas à moi, les œufs c'est pareil, vous avez les pourcentages que je vous ai donné, essayez de coller avec cela. Les œufs ne sont pas mauvais pour la santé s'ils entrent dans les pourcentages que je vous ai donnés.

Sabrina 08/01/2015 15:58

Bonjour et merci pour votre réponse.
Je voudrais vous poser plusieurs questions:
1) Ai-je le droit de manger des légumineuses?
2) Combien de fruits par jour puis-je manger?
3) Quand vous dites qe les matières grasses doivent représenter 30% de mon alimentation, combine de cuillères à soupe par jour cela représente?
4) Puis-je manger des oeufs chaque jour?
5) Combien d'oeufs puis-je manger par semaine?
Merci encore pour votre écoute et vos conseils.
Je vous souhaite une bonne fin de journée.
Sabrina

Boisvert 08/01/2015 06:49

Bonjour Sabrina,
Oui, c'est une erreur d'attaquer la macrobiotique après le cétogène. Il faut arrêter tout de suite de consommer les glucides et les sucres. Consommez légumes et fruits, 50%, graisses 30% et protéines 20%. les glucides et laitages ne seront pris qu'exceptionnellement. Et bien sûr préférez les sans gluten.

Sabrina 08/01/2015 02:21

Merci pour votre réponse.
J'avais fait le régime cétogène juste avant de faire ma prise de sang, mais malheureusement, je n'arrivais pas à perdre de poids: lorsque je perdais un peu de poids, je le reprenais très rapidement. Cela, dit, j'ai remarqué que ça coupait l'appétit et que ça m'empêchait de tomber malade, bien que j'étais entourée de personnes et d'enfants grippés.
Néanmoins, ne réussissant pas à perdre de poids, malgré 3 semaines d'efforts, j'ai laissé tomber.
Finalement, j'ai immédiatement enchaîné avec une mono-diète au riz complet. C'est ma deuxième journée, je vais voir ce que ça donne.
La seule chose qui me tracasse est que je me demande si cette diète est déconseillée en cas de pré-diabète, étant donné que le riz, c'est des glucides.
Pensez-vous que je devrais continuer cette diète?
Parallèlement à cette mono-diète, je vais malgré tout enlever les laitages (et le gluten, mais ça, c'est déjà fait).
Voilà. Merci de m'éclairer.
Je vous souhaite une bonne journée.
Sabrina

Boisvert 05/01/2015 06:29

Bonjour Sabrina,
Il serait plus judicieux que votre médecin vous ait dit de changer d'alimentation et d'aller faire un peu de sport. Comme vous avez vu dans l'article toutes les diététiques peuvent vous faire encore plus de bien que la metformine. Entre autres les régimes cétogène et paléo (sans lait et sans gluten). Et vous soigneriez plus que le diabète de type 2, c'est tout l'organisme qui profiterait. La masse grasse diminuerait et la masse maigre (les muscles) profiterait.

web page 03/06/2014 12:29

Today’s life style and eating habits has made man become worst and victim of many diseases. Science has proved the Mediterranean system of food will helps us to control this cholesterol to a better level.

boisvert 03/06/2014 14:33

En effet !

Nadou 02/04/2013 19:00


Re coucou Fernand!


Merci pour ta réponse à mon commentaire de cet après-midi!


oui tu as raison, ces rapporteurs d'études sont à remercier pour leur indépendance!


et puis rien n'est parfait en ce monde, nous devrions nous en souvenir...


je te renvoie donc l'article que j'avais rédigé pour aider bernard et les autres sujets diabétiques à mieux admettre le rôle prioritaire de l'alimentation en présence de cette pathologie.


le voici:


Je reviens avec un
article que j'ai écrit ce soir afin de t'aider à répondre à Bernard au sujet de sa malchance d'être diabétique.


On parle souvent
d’hérédité comme d’une fatalité.


Et on accuse souvent la
« génétique »!! la médecine allopathique et de nombreux scientifiques s’en chargent d'ailleurs très bien.


Néanmoins, il a d’abord
été constaté que l’on hérite souvent des modes de vie qui produisent les mêmes effets aux mêmes âges.


Ensuite que l’être humain
a souvent une tendance très profonde et inconsciente à reproduire les modèles qu’il a eus de ses parents.


Et que cela ne fonctionne
pas de la même manière y compris en ce qui concerne les pathologies, avec les enfants adoptés.


Mais on a trouvé
au Mexique – dans la Sierra Madre Del Sur – un village où toute la population porte les gènes du diabète sans qu’aucun d’eux ne souffre de cette maladie !.....Ces Indiens ont une vie et une
alimentation saines (extrait page 172 du livre « le
bain dérivatif ou D-ColinWay – cent ans après Louis Kuhne » – France Guillain – éditions du Rocher)


Il est reconnu par la
Science que chaque homme serait tributaire d’une hérédité et des gènes transmis.


Cependant chaque homme
est maître d’en tirer le profit qu’il voudra ou qu'il pourra.


 « L’armoire de "grand-mère" » fait partie intégrale du mobilier de vie…


Pourquoi celle de
grand-mère ?


Non pas que "grand-père"
ne compte pas mais surtout parce que le transfert placentaire est déjà primordial dans la vie d'un être qui va naître…..


Cette armoire comporte de
nombreux tiroirs dont certains devront rester fermés si l’on souhaite mettre le maximum de chances du côté de la santé.


De nombreux paramètres
sont alors en jeu :


Les vaccinations – les
médications – des soins médicaux inappropriés et dévastateurs - des toxiques en tous genres – une alimentation inadaptée - surchargée -  une mauvaise
hygiène de vie etc……………… bref de nombreux éléments perturbateurs représentent les mauvaises clés qui ouvriront les mauvais tiroirs - ceux des gènes indésirables qui feront que les
maladies des ancêtres et même d’autres pourront se développer aisément !


Si les Indiens cités plus
haut n’ont pas développé le diabète - de quoi cela vient-il ?


La réponse est facile à
trouver car elle est écrite : « Ces Indiens ont une vie et une alimentation saines » !


Voilà ce n’est pas très
difficile à comprendre et à admettre même si une étude américaine veut à tout prix démontrer le contraire!


D'ailleurs posons-nous la
question: dans quel but?


On ne sait pas mais
peut-être celui de déresponsabiliser les patients atteints de diabète afin que ces derniers puissent accuser la génétique ou quiconque d'être les responsables mais surtout pas
eux-mêmes !

boisvert 02/04/2013 20:15


Et bien cette fois je l'ai bien reçu. Et ça fera peut-être plaisir à Bernard. Je ne connaissais pas cette histoire mexicaine où tous les villageois sont porteur des gênes du diabète mais ne le
développe pas. Mais cela fonctionne comme pour beaucoup d'autres maladies. Pourquoi certains prennent et développent le virus de la grippe et leur voisin non. Il n'y a pas qu'un virus ou qu'un
microbe. Pour le Cancer c'est exactement pareil, nous sommes tous porteurs de cellules cancéreuses, mais nous avons des cellules de notre système immunitaire qui sont entraînées pour cela, c'est
leur boulot, détruire les cellules anormales. De sorte que certains ne sont jamais porteurs de cancer visible alors que d'autres le développent. Il faut dire que le cancer a 8 années de vie
lorsqu'enfin on le découvre. A ce moment-là il ne mesure qu'une tête d'épingle, mais c'est déjà un milliard de cellules. Et même pour le cancer de la prostate c'est quelquefois plus de 30 ans de
gestation (c'est le cancer tortue). Tout cela pour dire que nous avons largement le temps de nous soustraire à l'emprise. Mais c'est vrai aussi que tant qu'on ne le voit pas on n'y croit pas, mais
pourtant la plupart d'entre nous sommes porteurs d'un cancer. Après comme tu le dis si bien Nadou, c'est l'alimentation et la façon de vivre qui fait la différence. J'espère que Bernard ne s'est
pas découragé et qu'il lira toutes ces lignes. Merci pour lui en tous cas et bonne soirée à toi, Nadou.


Nadou 26/03/2013 17:20


De rien cher Fernand, c'est parce que j'entends souvent les mêmes remarques (et parfois de très méchantes et décourageantes) que je te soutiens avec grand plaisir et une forte
conviction.


Tu nous apportes tant de connaissances si généreusement!


Comme toi, il m'arrive de répondre à certains patients que je ne peux rien pour eux s'ils n'ont pas compris le B A B A  de la thérapie, c'est-à-dire que la santé passe en 1er lieu par
l'assiette (et le verre) et que l'on doit piloter sa vie et sa santé sans rien attendre des autres sinon des conseils et des voies de guidage, c'est tout!


Et lorsque dernièrement un ostéopathe se vantait d'avoir guéri un patient d'une maladie (je ne me rappelle plus laquelle - peu importe) , je lui ai répondu que ce n'était
pas lui qui l'avait guéri , qu'il l'avait peut-être aidé à guérir mais que c'était le patient qui s'était guéri lui-même parce qu'il le voulait certainement....


La qualité d'un thérapeute se résume déjà à sa générosité et à son humilité de divulguer son savoir tout en reconnaissant qu'il ne détient jamais la vérité ni la science infuse (comme
certains savent si bien le faire) et que toute sa vie durant, il cherchera toujours à approfondir ses connaissances : plus il apprend, plus il aura besoin d'apprendre et plus il se sentira
petit en admiration devant le plus beau cadeau : LA VIE


Alors il ne faut pas qu'il gaspille cette précieuse énergie avec des patients qui souhaitent qu'on les porte à bout de bras comme le faisait avec eux la médecine allopathique avec des méthodes
chimiques ou chirurgicales qui ne soignent pas.


La guérison vient EN PREMIER de l'INTERIEUR et non pas de l'EXTERIEUR (avec des palliatifs en tous genres même les plus naturels et vantés comme bienfaiteurs).


Si l'on compare le corps à une voiture , le carburant (= l'alimentation) doit déjà être super adapté - ensuite on peut changer des pièces mais si l'on se trompe de carburant ou que l'on néglige
certains paramètres d'entretien , la voiture va tourner sur 3 pattes pour ensuite tomber plus en moins en panne. Pour tout organisme vivant il en va de même sauf que la différence supplémentaire
vient de la capacité que l'homme a de réfléchir contrairement à un véhicule et c'est là souvent la plus grande problématique en matière de santé naturelle ....


COMPRENDRE - ADMETTRE  et TROUVER ses propres capacités à résoudre soi-même ses problèmes au lieu de les confier à autrui en appelant "Au Secours" et en gardant encore une "chambre à louer"
dans le quartier de l'autre médecine ....


Cela fait tant d'années que l'endoctrinement  de  la peur de la maladie est ancré (coaching médical et autre) que parfois il sera indélogeable pour ne pas dire
"indécrottable"


Le patient qui ne veut pas faire d'effort  se verra malheureusement refuser la consultation car ledit thérapeute préfère garder sa belle énergie pour un autre patient égaré
qui cherche son chemin en étant prêt à suivre le plan indiqué et à marcher longtemps sur le nouveau sans se plaindre ou rétorquer que cela ne l'avancera à rien....même si cela lui paraît
difficile au départ.


Désolée d'être aussi catégorique mais le chemin vers la guérison et/ou vers la santé passe forcément par cette étape de PRISE DE CONSCIENCE, sinon il faut oublier tout simplement , ce sera
mieux pour chaque intervenant (patient ou thérapeute).


Merci à toi Fernand et à tous les lecteurs de votre indulgence et de votre compréhension vis-à-vis de mes propos qui pourraient paraître choquants mais il est difficile dans ce cas de s'exprimer
autrement!


bonne fin de journée,


Bien amicalement!


Nadou

boisvert 26/03/2013 17:46


Tu as raison Nadou, aucun thérapeute au monde n'est en mesure de te soigner, de nous soigner. Aussi ceux qui prétendent le contraire sont des prétentieux. La guérison vient de l'intérieur comme tu
le dis, exactement comme la maladie. Et le seul qui puisse se guérir véritablement c'est le patient lui-même et aucun étranger à sa place. Je ne sais quel médecin ou quel philosophe a dit "La santé
est une chose bien trop sérieuse pour la confier aux seuls médecins". Et ceux qui ne peuvent pas comprendre que c'est à eux à faire le boulot ce sont les véritables incurables. Merci Nadou pour ta
précieuse collaboration.