ELOIGNER LA MALADIE

Publié le par boisvert

montmirat-ball-27.01.2012-012-copie-1.JPG

La première chose à laquelle on devrait penser, c'est non pas de se soigner, mais tout simplement de ne pas être malade. La prévention devrait être à l'honneur en toutes circonstances. Et de ceci, on n'en entend pas parler, ni par les toubibs, ils n'ont pas appris, encore moins par nos instances supérieures de santé, ça ne fait pas vendre.

 

Que faut-il faire et quels sont les éléments qui permettent de prévenir les maladies ?

 

C'est d'abord l'ALIMENTATION. Mais là on se demande bien pourquoi ça ne tombe pas sous le sens de tout le monde et pourquoi on n'en parle pas à nos toubibs pendant leur 7 années d'étude. Est-ce que nous serions des rêveurs à penser que la diététique est le facteur essentiel pour se garder de toutes maladies, y compris du cancer ?

Ensuite le facteur EMOTIONNEL : Il faut essayer de s'entourer de bonnes ondes, d'un climat paisible, calme et stable. Il faut ralentir son rythme de vie. Les maladies psycho-somatiques sont de plus en plus nombreuses.

Et en 3, L'ACTIVITE PHYSIQUE : Nous en parlons suffisamment pour que vous sachiez qu'il faut "bouger". C'est un facteur tellement essentiel que même nos instances de santé en parle.

 

Voilà les 3 grandes lignes de défense nécessaires pour demeurer en bonne santé. Les 2 derniers sont assez faciles à mettre en place, encore que le facteur émotionnel n'est pas toujours facile, on ne maîtrise pas tous les évènements de la vie et parfois elle nous réserve des émotions fortes.

Mais incontestablement, le plus difficile, c'est toujours de réformer le contenu de notre assiette. D'abord il faut être convaincu du bien fondé de l'action à entreprendre et ce n'est pas facile quand ceux qui sont chargés de nous soigner ne nous en parle pas. Quel crédit accorder aux autres sons de cloche ? On nous dit bien, "mangez 5 fruits et légumes par jour", mais  je ne pense pas que ce sera suffisant pour assurer un rôle de protection. Si par ailleurs vous mangez un peu de charcuterie, un peu de viande et bien sûr, un bon dessert, lacté et sucré de préférence, nous sommes loin du compte. A ce rythme vos 5 fruits et légumes ne suffiront pas à vous maintenir en bonne santé.

Beaucoup de scientifiques commencent à parler de l'incidence de l'alimentation dans la génèse du cancer. Et, au contraire, ce sont les graisses animales qui sont accusées de provoquer de nombreuses maladies.

De même qu'on a ciblé les mauvais aliments on a déterminé que quelques aliments seraient susceptibles de nous protéger du cancer et de beaucoup d'autres maladies. Parce que si vous voulez vous mettre à l'abri du cancer,  en utilisant des méthodes naturelles, vous vous mettez également à l'abri des maladies cardio-vasculaires (tueuses N°1). Ceci démontrant bien que le terrain est tout et que la santé est globale ou elle n'est pas. Par le biais de l'alimentation on ne se protège pas contre une ou deux maladies, mais contre toutes.

Et évidemment les fruits et légumes sont à l'honneur. Et tous les légumes car il faut varier au maximum car 5  par jour, c'est très nettement insuffisant. Songez que dans une simple salade, ils y sont déjà : J'énumère - La salade elle-même, L'olive par le biais de l'huile, l'oignon ou l'ail, le vinaigre (pomme pour le cidre, raisin pour le vin), et vous mangez une tranche de pain, blanc bien sûr. Voilà, après cela, vous pouvez ne vous nourrir que de viande vous avez votre compte de fruits et légumes et vous avez suivi les recommandations, vous êtes protégés.

Les médecins canadiens Beliveau et Gingras ont pu déterminer l'incidence bénéfique de certains aliments vis à vis de certains cancers. Par exemple les crucifères protègent contre les cancers de la vessie, des poumons et de la prostate, - Les tomates, les noix et les huiles végétalescontre la prostate, - Les agrumes c'est l'oesophage, l'estomac, - Les légumes verts, c'est le pancréas et le sein, - Les carottes, pommes, poires, prunes, c'est la tête et le cou, - Le thé vert c'est le Cancer colorectal, etc...

Donc, c'est en mangeant toutes sortes de légumes que l'on peut obtenir une protection efficace. Parmi les légumes n'oublions pas les céréales complètes, car notre pain blanc, c'est un aliment mort qui n'a rien à nous donner. Quand on est mort, on est mort.

Une alimentation riche en légumes, pauvre en graisses saturées nous protègerait jusqu'à 40% contre les risques du cancer en général selon nos instances, mais je pense que c'est beaucoup plus si vous veillez à la qualité et à la quantité de ces aliments végétaux. Songez que l'on diagnostique quelques 300.000 cas de cancers nouveaux par an dont plus de la moitié sont mortels. Cela vaut le coup de songer à réformer son alimentation. On trouve en plus, des supers fruits ou légumes qui sous un petit volume sont d'une richesse extraordinaire et apportent un vrai plus en matière de protection, comme le jus de grenade, les petits fruits rouges (Goji, canneberge, etc...), le curcuma. Pas des aliments magiques, ils ne guérissent pas, mais ils contribuent à éloigner efficacement la maladie.

 

En résumé, mangez des céréales complètes, des légumineuses, des légumes verts crus et cuits, des fruits oléagineux (noix, amandes, noisettes), des fruits frais, des protides sous forme d'oeufs, de petits poissons gras (sardines anchois, maquereaux,), peu de laitages (privilégier brebis et chêvre), peu de graisses saturées, peu de sucre. Allez pour le plaisir, un peu de chocolat noir, un peu de vin rouge.

Ne pas se gaver non plus, même de bons aliments, garder toujours à l'esprit " de tout, un peu" et si vous couplez cela avec une activité physique régulière, un peu d'hydrothérapie froide, un peu de soleil, je vous donne rendez-vous dans 50 ans. Ah zut ! je n'y serai plus.

Publié dans santenature

Commenter cet article

where can i buy cheese curds 30/07/2014 12:17

We know that the famous quote” prevention is better than cure”. It conveys thousands of meaning in order to make us understand about the need to have a distance with the disease. It is better to avoid all these, rather than trying to cure it, once you become the victim.

Boisvert 30/07/2014 20:33

C'est toujours mieux en eff et plus facileet

AP 20/03/2012 18:14


et cela : http://www.dentenerg.ch/huile_bouche.htm qu'en pensez vous?

boisvert 20/03/2012 20:13



Non je ne connaissais pas mais il y a une chose, ce n'est pas toxique et c'est facile à faire, alors pourquoi pas ? Comme beaucoup de choses il faut tester.



Roro 12/02/2012 00:17


Bonsoir Boisvert


OUF! C'est un  vrai ouf de soulagement que je pousse car je t'avoue que ces propos m'ont vraiment interpellée
Je te remercie pour la célérité avec laquelle tu m'as répondu et pour la clarté de ton propos
Je te souhaite un bon week -end à la montagne et surtout une bonne cure d'oxygène
A bintôt de te lire   Roro

boisvert 12/02/2012 17:06



Bonjour Roro,


Me voilà de retour après une randonnée bien froide (-15), mais en pleine forme.


L'enseignement d'Ohsawa est excellent et je m'en suis inspiré moi aussi, mais c'est un passionné qui est  un peu excessif. Je sais que ses disciples diront qu'il a fait beaucoup
d'expériences avec entre autres les ulcères tropicaux qu'il s'était injectés pour prouver le bien fondé de sa méthode, mais il est mort jeune je trouve et quelque part il y a de quoi interpeler.
Il a su guérir pas mal de maladies incurables mais il n'a pas su rester en bonne santé très longtemps. ???


Bonne soirée !



catherine 10/02/2012 21:51


bonsoir,


cet article là me parle bien dans son ensemble ,mais je reviendrai sur deux points:il me semble que ce qu'on met dans son assiette est le plus facile à réaliser car il dépend d'un choix:même de
petits revenus permettent de bien manger (complet, bio,peu,varié,en fonction des saisons,non transformé ormis la cuisson etc,etc...) .les facteurs émotionnels sont tellement soumis au passé et à
l'évènementiel,que,même bien nourri,c'est pas tjrs facile de gérer sans dégâts.Et l'activité physique ,elle est aussi en relation avec un sentiment de bien être qui dépend de l'émotionnel,ou
alors elle est fruit de l'éducation;et pas toujours facile à mettre en place :sa pratique ou pas ne dépend pas que d'un choix....


Et pour l'alimentation préventive...j'ai depuis longtemps exclu les aliments morts de mon alimentation,poissons compris.Encore très très très peu de fromage...mais plus pour
longtemps.......et...tout va bien!


  Bonne balade à la montagne

boisvert 12/02/2012 16:49



Bonjour Catherine,


C'est sûr que chacun ses priorités. Certains domaines me sont faciles qui sont extrêmement pénibles pour d'autres et vice-versa. Quant au sport, on n'est pas obligé de pratiquer en compétition.
La randonnée c'est très doux et à la portée de tous. Pas en ce moment car à moins 15 c'est plus du tout facile et il faut une certaine dose de folie, mais ça va changer, le printemps arrive. Pour
ma part j'ai préféré supprimer les laitages que les poissons, surtout les poissons gras qui sont précieux, ce qui n'est pas le cas des laitages. Mais là encore chacun voit en fonction de ses
goûts, de ses aptitudes, de ses prtits problèmes s'il en a, etc...


Bonne semaine !



Anicée 10/02/2012 06:50


Bonjour Boisvert,


D'abord bon week-end montagnard  puisse-t-il être un peu moins froid que le nôtre s'annonce (encore des
ressentis à moins trente ...) mais c'est l'hiver ! Dans le registre alimentaire, le sucre arrive sur la sellete, n'est ce pas bizarre, comment va-t-on faire pour sevrer tous les sucre-addicts
???? Ici on en parle assez sérieusement je pense http://www.amessi.org/Le-sucre-devra-t-il-etre-reglemente-comme-l-alcool-et-le-tabac?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+amessi+%28AMESSI-RSS%29&utm_content=Google+International


là c'est plus nuancé http://sante.lefigaro.fr/actualite/2012/02/07/17237-il-ne-faut-pas-diaboliser-sucre


mais peut être est on sur la bonne voie ? Merci et à bientôt !

boisvert 12/02/2012 16:43



Bonjour Anicée,


Effectivement me voilà de retour d'un week-end montagnard. La randonnée par moins 15 cela devient vraiment du sport, la nature est toujours très belle et elle m'attire toujours autant. Et au
retour quelle détente dans une maison chaude !


Concernant le sucre je crois que si on veut arriver à diminuer jusqu'à l'éliminer , il faut d'abord penser à éliminer les desserts, touit simplement, ou les remplacer par des fruits cuits ou
crus, c'est ce que je fais. Ma gourmandise est satisfaite et en fait je supprime en même temps les laitages et le sucre.