Eloigner le CANCER

Publié le par boisvert

Comme toujours, il est bon de rappeler qu'il est plus facile de prévenir que de guérir.
Vous pouvez éloigner la grippe, préparer un terrain qui ne sera pas favorable à son développement, mais lorsqu'elle est là, peu de médicaments sont efficaces, sinon le jeûne complet et encore, il vous demandera le temps nécessaire à un bon nettoyage, il y aura le stress du jeûne et le stress de la grippe, nous n'avons rien à y gagner.
Donc prévoir, c'est la sagesse.
Pour en revenir au cancer il en est de même, tout au long de ce blog, nous avons parlé de différentes façons de se garder en bonne santé, et n'en doutez pas une seule minute, ce sont toutes vos cellules qui vous diront merci.
J'ai lu quelque part qu'une cellule cancérisée n'est en fait pas malade, c'est son programme informatique qui est endommagé. Et pourquoi ne fonctionne t-il plus correctement ? c'est le noeud du problème. La cellule est dépendante du milieu dans lequel elle baigne, dans le liquide nourricier qui l'alimente. Sa santé est dépendante des aliments que vous allez prendre mais elle souffre aussi des poisons que vous allez ingurgiter, aussi bien les poisons alimentaires (produits raffinés comme sucre, sel, farines, huiles, traitements des légumes, additifs, médicaments, etc...), que les poisons chimiques (amalgames dentaires, vaccins et leurs poisons, aspartame et glutamate, etc...), que vous allez prendre pour vous soigner, ou encore les poisons que vous allez respirer. Cette cellule a besoin de vitamines, et surtout de vitamine C. La cellule a horreur de tout ce qui est chimique, elle a besoin de naturel, elle ne reconnait que le naturel.
Donc la première chose à faire dans un cheminement anti-cancer c'est enlever tout ce qui est chimique de notre vie. Le corps et nos cellules ne le reconnaissent pas, et en plus ces éléments risquent de fausser leur programme informatique, leur fonction naturelle. Rien que de simples affinements de ce genre peuvent faire la différence, afin que nos cellules respirent à nouveau et se développent normalement et non plus anarchiquement.
Bien sûr, il y a d'autres facteurs, comme le stress, et lui aussi il peut être le facteur déclenchant encore qu'un organisme en bonne santé sera plus fort envers les éléments contraires et néfastes comme une séparation ou un décés, par exemple.
Et se désintoxiquer, supprimer les poisons  que nous avons accumulés est plus facile que d'éliminer les blessures de l'âme, celles que nous subissons tous un jour ou l'autre. C'est là que l'entourage, l'activité physique, la respiration, l'alimentation saine, sont essentielles. Le docteur Servan Schreiber a mis au point une technique respiratoire pour calmer l'emballement de notre système sympathique (voir son blog), il faut se forcer à une activité physique douce, qui elle-même force sur la respiration, l'oxygénation des cellules, pensez à la respiration abdominale dont nous avons parlé. Et consommez surtout des aliments riches en oméga 3 comme l'huile de noix ou de colza, les poissons gras, etc... Consommez des légumes et des fruits de toutes les couleurs, car chacun vous apporte des éléments différents, des antioxydants, des minéraux et des vitamines.
Mais certainement le plus efficace pour éloigner une cancérinisation c'est avant tout de réformer son alimentation.
En général trop de consommation de lipides, trop de glucides simples, les fameux sucres rapides en particulier, mais aussi les glucides en général. La consommation de protides est elle même en cause. On consomme de plus en plus de viandes et de laitages. L'alcool est également un élément à prendre en compte.
Au contraire, on manque de plus en plus de fibres (aliments raffinés, céréales), de vitamines, (C, A, B9, E, ).
Aliments conseillés anticancéreux : L'ail, le Chou,  le curcuma, la prêle, l'oignon, le gui, le navet, le thé vert, la tomate crue et cuite, l'Eleuthérocoque, le ginseng, la grenade, ou plutôt le jus de grenade qui serait particulièrement efficace contre le cancer de la prostate.
Lorsque les soupçons de cancer sont sérieux il est temps de songer à une méthode encore plus efficace.
- D'abord à tout seigneur tout honneur, c'est le jeûne qui vient en tête des thérapeutiques succeptibles d'éloigner le cancer et même de le guérir, et des millions de malades guéris peuvent en témoigner.
- Les macrobiotiques ont de nombreuses guérisons de cancer à leur actif.
- Les partisans de l'alimentation entièrement crue également.
- Les pratiquants de la cure de BREUSS à base de jus de légumes peuvent également  apporter leur témoignage. Et en particulier le jus de grenade qui serait efficace pour beaucoup de cancers.
- Mais certains ont réussi à guérir en mangeant trés peu. D'autres en mangeant tout bio. Il y a beaucoup de méthodes que nos cellules aiment, elles ont toutes un point commun, elles sont proches de la nature,  des choses simples, et elles prêchent la frugalité. Il faut prendre les choses les plus naturelles possibles, celles que la main de l'homme n'a pas altérées.
- Si le cadre de vie est trés important, c'est bien sûr ce que nous mangeons tous les jours qui est de la plus haute importance. Si vous enlevez déjà tous les produits raffinés et surtout le sucre (attention, il y en a partout), si vous supprimez tout ce qui est charcuterie, si vous supprimez tous les laitages (même bio), et ainsi supprimez tous les gras  polyinsaturés, vous aurez déjà fait un grand pas vers une bonne santé de vos cellules.
- Qu'est-ce qu'il vous reste à manger ? Tous les fruits, tous les légumes verts,  les légumes secs, les fruits secs et oléagineux, les oeufs, les poissons gras, riches en oméga 3, et si en plus vous arrivez à manger tout bio, il vous sera difficile de développer un cancer.

 Sur quels éléments faut-il forcer en particulier ?
- Nous avons vu que les antioxydants étaient trés bénéfiques. Nous citerons en priorité parmi eux la vitamine C, les caroténoïdes, le selenium, et le Lycopène de la tomate (cuite).
- Le docteur David Servan-Schreiber a signalé l'action bénéfique du curcuma associé au poivre noir.
- Pensez aux vitamines dont nous sommes souvent carencés à cause des aliments raffinés qui sont devenus la norme, ceci ajouté aux divers traitements qu'ils ont subis. Les vitamines C, A et toute la gamme de vitamines du groupe B et en particulier la vitamine B9 (acide folique) qui interviendrait dans le cancer de l'utérus, sont en général en carence. On épluche les fruits et les légumes, on met donc les vitamines et les antioxydants à la poubelle.
- Le magnésium également, est un élément à prendre en compte. Nous sommes tous plus ou moins carencés.
- Le silicium organique a été reconnu efficace dans le traitement même du cancer, mais dans la prévention également. Pensez à faire une cure de temps en temps. La tisane de Prêle est trés riche en silice, particulièrement assimilable.
- Pensez à la cuisson des aliments. La température de cuisson des aliments ne devrait pas dépasser les 90°. Utilisez la vapeur. Et consommez  plutôt les aliments crus et vivants.
- N'oubliez jamais que les intestins sont la clé de la santé, c'est là que tout se fabrique. Eliminez les putréfactions intestinales et pour se faire n'hésitez pas à pratiquer une petite monodiète, 1 ou 2 repas de fruits cuits suffisent à désodoriser et purifier cet organe et régulariser le transit.
- Et puis il vous faut une activité physique, allez suer sur un vélo, allez nager, allez courir sur les chemins, vous m'y rencontrerez peut-être, je cours beaucoup et même en compétition, mais elle n'est pas nécessaire, c'est l'activité physique qui est essentielle.
C'est l'orgueil qui me fait courir en compétition à mon âge, ouh ! que c'est vilain !.

Publié dans santenature

Commenter cet article

annie 04/03/2010 08:41


orgueil, non! ca fait toujours plaisir quand on nous dit, tu ne fais pas ton age !
mais pour ca il faut y mettre un peu du sien !


boisvert 04/03/2010 10:16



Bonjour Annie !
Oh oui, cela me fait plaisir à moi aussi mais c'est au sujet de la compétition. C'est pas sérieux de se mesurer encore à de nombreux autres coureurs bien plus jeunes. Mais je ne suis désespérément
pas sérieux.