Et le CUIT ?

Publié le par boisvert

Novembre-2012-043.JPG


Vous savez que depuis longtemps je préconise de manger le maximum d'aliments vivants, c'est à dire crus. Pour être tout à fait honnête, il nous faut écouter les arguments de ceux qui préconisent de manger cuit. Et ces arguments ne sont pas dépourvus de logique ni de bon sens.

On trouve surtout ces philosophies du côté des Chinois, des Hindous, des musulmans. La macrobiotique en est certainement la plus belle application et la plus efficace.

Cette philosophie veut que le « feu extérieur, ou cuisson » permet d’économiser le « feu intérieur » qui est destiné à entretenir notre corps bien au chaud. C’est en fait une prédigestion, facilitant le système digestif, et permettant de consommer des aliments comme les céréales entre autres. La châleur transforme l’amidon en sucres simples, facilement assimilables,  neutralise certaines substances toxiques ou indigestes, et tue les parasites néfastes pour l’homme. Donc il faut le savoir, le cuit se digère mieux que le cru.

La châleur, c’est la vie, lorsque l’homme meurt il devient froid. Il faut entretenir ce « feu  intérieur ». Le corps doit être chaud (37°) et en ce sens ce ne sont pas les fruits et légumes crus qui le réchauffent.

C’est aussi le feu qui a mis une barrière et une distinction entre l’homme et l’animal.

Si l’on se positionne par rapport au principe YIN-YANG, le cru est YIN et le cuit est YANG. Donc le cru nous apporte le froid et le cuit nous apporte le chaud. Par extension nous devons manger plus de cru en été car la saison est déjà chaude (yang), et en hiver où nous avons  besoin de plus de chaleur, la proportion du cuit sera plus importante. De plus cet apport de chaleur que constitue les plats cuits économise la dépense énergétique nécessaire en cette saison froide. En fait il s’agit de s’adapter en fonction des saisons, de manger selon les températures extérieures, de s’harmoniser avec son environnement. En hiver également il conviendra donc de préférer une boisson chaude à une boisson glacée. Les potages sont à réserver pour cette saison froide.

Il y a une forte tendance vers le CRU aujourd’hui, mais on peut le comprendre. Nous sommes en pleine décomposition de notre système alimentaire. Inutile de parler des Mac Do, car même en dehors de ces extrêmes, nous mangeons trop salé, trop gras, trop sucré, trop en quantité, trop d’aliments dénaturés (congelés, passés au micro-ondes, cuisinés industriellement, etc…), de sorte que le retour à plus de naturel, plus de simplicité, moins d’abondance, était comme une évidence pour retrouver une vie plus harmonieuse et plus saine. Et le CRU est tout cela à la fois, vivant, simple, pauvre, frais, naturel. C’est tout à fait logique de se tourner vers ce qui nous manque le plus. Mais le virage étant accompli, il ne faut pas tomber dans l’excès contraire et ne manger que CRU. C’est ce que j’ai constaté en particulier chez les macrobiotiques qui ne consomment plus que des céréales, pour les purs et durs. Ne s'accordant plus qu'un 1/4 de pomme tous les 2 jours.(OHSAWA)

Nous sommes tous des intoxiqués et avons besoin de retrouver le « vivere parvo », mais on peut tout aussi bien le retrouver avec des aliments pauvres caloriquement qu’avec des aliments plus chauds et plus riches. Et avec des aliments crus qu'avec des aliments cuits.

D’ailleurs un abus de crudités peut conduire à un affaiblissement extrême, à une grande frilosité si c’est en hiver, et à une perte de poids excessive. Personnellement en un mois de « entièrement cru » j’avais perdu 6kg, et je vous avoue que je languissais de retrouver un peu de poids car je ne suis déjà pas un Hercule. L’alimentation crue est riche en enzymes et il est inutile de se bourrer de vitamines si vous avez une insuffisance d’enzymes pour s’en occuper. Ces vitamines passeront sans s’arrêter. Les enzymes, c’est l’énergie, plus vous en avez et plus votre énergie est puissante, aussi bien digestive que physique ou intellectuelle. 

Il est certainement plus important d’éliminer toutes les graisses saturées et grillées, de penser au rapport oméga 3-Oméga 6 harmonieux (1/4), de combiner les aliments crus et les aliments cuits dans de bonnes conditions (basses températures, vapeur ou mijotés à feu doux).

Nous savons qu’une leucocytose se produit lorsque nous mangeons du cuit, signifiant ainsi qu’il y a agression, les globules blancs venant à la rescousse. Mais le sport nous fatigue aussi, faut-il l’éliminer pour autant ? Un organisme qui ne travaille plus s’étiole, un organe que l’on ne sollicite plus s’atrophie, une fonction que l’on n’utilise plus disparaît. Alors une petite leucocytose, pourquoi pas !

Encore une fois, il faut être en harmonie avec son environnement, manger des aliments qui ne viennent pas de loin, si c'est du jardin c'est encore mieux, et puis ne pas non plus se torturer les méninges, c'est tellement facile et efficace, il faut simplement « MANGER DE TOUT, UN PEU), ce qui ne veut pas dire n'importe quoi, ni n'importe comment..

 

Publié dans santenature

Commenter cet article

tourneboeuf 13/12/2012 07:00


Bonjour,


Je ne résiste pas à vous envoyer cette page :


http://jeanclaude.gruau.free.fr/Conference_1.htm


Merci pour votre si précieux blog.

boisvert 16/12/2012 20:24



Je connaissais ce témoignage mais il est tellement beau que l'on va permettre à beaucoup de personnes de la lire à nouveau. Merci  pour ce site !



yamina 17/11/2012 16:23


Vous avez le signe de la bonne santé qui ne trompe pas : des couleurs ! Toujours selon les dires d'un médecin chevronné qui en a vu passer des... têtes ! Selon lui, le teint coloré (non
pas violacé des alcooliques par exemple) mais le teint rose, les oreilles, les lèvres, etc. signalent en général que les fonctions digestives s'opèrent bien, que les organes sont sains et
vigoureux. Donc que la santé est bonne. Si un jour, j'ai besoin d'un conseil, je m'adresserai à vous ! C'est vrai que quand on voit la date de décès de la plupart des "conseilleurs" en santé, on
est consterné. Ils commettent des erreurs et surtout incitent les autres à en commettre, parfois au détriment de leur vie. Walker a conseillé des jus à des malades graves qui en sont morts. Ils
n'avaient pas assez de protéines pour que les fonctions physiologiques élémentaires s'opèrent. Cela les a achevés. Toujours selon les dires de mon docteur favori. Selon lui, même des protéines
animales les auraient PEUT-ETRE sauvés. En tout cas du yaourt, du jaune d'oeuf, des céréales... La prudence est de mise dès qu'il s'agit de notre vie. On ne doit pas s'en remettre à n'importe
qui. En ce moment, les médecins sont en ligne de mire. Moi, je trouve qu'on devrait les payer plus. Quand je vois à quoi ils ont affaire journellement, leur patience, leur politesse, leur
gentillesse, leur écoute, leur respect de tout un chacun avec ses maux souvent pas très ragoûtants, je trouve qu'on est vraiment injuste à leur égard. C'est ma marotte du moment... En tout cas,
je suis d'accord avec vous. Cornaro est le meilleur exemple de la conduite à tenir en matière d'alimentation. Il était très actif, écrivait des livres, s'occupait d'un domaine, de nombreuses
personnes, avait un niveau de conscience élevé, bref, un bel exemple d'une vie heureuse, épanouie. C'est ce que je vous souhaite, et je crois bien que vous en êtes un autre exemple.

boisvert 17/11/2012 18:20



Merci pour vos voeux. Bonne route à vous !



yamina 17/11/2012 14:05


Cette idée de feu est très intéressante. On s'est rendu compte que les plantains non cuites n'étaient digérées qu'à 66 % par l'amylase pancréatique. En revanche, cuites, leur amidon est
totalement digéré. Si on les laisse refroidir, elle ne sont digérées qu'à 10 %. Il vaut donc mieux les manger rapidement après cuisson. Etonnant non ? Je pense pour l'avoir essayé que le
crudivorisme est un régime spécial pour ceux dont le pouvoir digestif est très affaibli, voire compromis : les grands malades, ceux qui ont fait des excès en tout genre : nourriture, drogues,
boissons, etc. et qui ne peuvent récupérer leur pouvoir digestif. D'ailleurs, la plupart de ceux qui le pratiquent ont un passé d'addictions sévères, de boulimie, d'anorexie... Ils ne peuvent
plus digérer autre chose tout simplement. Ils sont obligés de manger d'énormes quantités de nourriture ou pour les plus débilités des jus pour survivre. J'ai essayé ce régime, étant déjà très
mince, je devenais maigre, ne pouvant plus pratiquer de sport, ni quoi que ce soit. Ou alors il aurait fallu que je mange des tonnes de bananes, de dattes, ce que je ne pouvais pas faire. Je suis
excédée aussi par la propension de ceux qui ne peuvent pas manger normalement et qui vivent en conseillant des malades, avec un savoir approximatif, à prendre les médecins pour des idiots, des
charlatans, des profiteurs. Je connais des médecins intègres, très intelligents, sensibles et qui ne pensent pas nécessairement à leur compte en banque. Le plus grand danger de ce régime cru
est selon l'un d'entre eux le déficit en protéines de bonne qualité et complètes. Parce que ce régime est carencé en protéines de valeur, les gens se gavent à longueur de temps. Selon lui, ce
régime est un régime propre à ceux qui souffrent de désordres alimentaires. Il rend hyperphage avec des distensions d'estomac qui empêchent par exemple de métaboliser la vitamine
B12. Je suis d'accord. On peut très bien vivre en ne mangeant que du riz et du poisson en petite quantité par exemple, mais pas des fruits en petite quantité. On aurait de graves
déficiences. Dans un cas, on aurait des protéines complètes, dans l'autre non. Cette histoire d'acides aminés essentiels est loin d'être stupide. Elle est même selon moi, et d'autres, la clé de
tout régime. Merci pour vos articles. Vous êtes mesuré et c'est ce qui me plaît dans votre approche. J'ai fait des analyses : protéines, thyroïde, surrénales, cholestérol, vitamines, etc. Tout
est parfait. Je mange de la viande, du beurre... etc. Mais je mange à ma faim, et surtout quand j'ai faim, donc assez frugalement je dois dire comparé à ce que je vois sur le Net. Le docteur
Seignalet est mort bien jeune, je trouve. Je crois que manger peu est la clé d'une bonne santé. Vous devriez mettre une photo de vous en plus de celles des paysages, non ? J'aimerais bien
mettre une tête sur Bois-Vert !

boisvert 17/11/2012 14:36



Mais elle y est ma tête. Sur la partie gauche du blog il y a "présentation" et ma tête vous apparait dans toute sa splendeur. Et il faut dire qu'elle ne s'arrange pas avec le temps. Je trouve les
paysages nettement plus beaux.


Seignalet est mort bien jeune c'est vrai, peut-être n'a t-il pas su sortir de ses convictions et de ses principes. Ohsawa le père de la macrobiotique s'est lui aussi cru immortel à essayer de
guérir sur lui toutes les maladies du monde. Et lui aussi est mort dans les mêmes tranches d'âge. A la grande stupeur de tous ses fans, dont moi à l'époque. 


C'est un peu toutes ces choses que l'on analyse avec le temps qui font que j'ai remis en question  toutes ces techniques alimentaires excessives pour n'en garder qu'une seule, le manger peu
de CORNARO. Et d'ailleurs les scientifiques ont abouti à la même conclusion en faisant des expériences sur des rats qui vivaient beaucoup plus longtemps lorsqu'on leur supprimait une bonne partie
de la ration distribuée aux autres.


J'espère que ma tête ne vous fera pas peur, en tous cas elle vous dit merci pour votre post plein de bon sens.