ET LE SIDA ?

Publié le par boisvert

07 jan201017h25

Pris sur ce site : http://www.onnouscachetout.com/


Posté par EcliptuX

S'il y a un sujet sur ce site qui vaille vraiment le coup d'être étudié, c'est sans aucun doute celui du SIDA. Depuis plusieurs années, ce thème a été longuement débattu sur notre forum. Des scientifiques, des malades dits «atteints» du SIDA... ont apporté de brillantes contributions qui ont aboutis, grâce aux efforts de Wallypat (un membre du forum) à cette synthèse.

Je viens de prendre connaissance d'une interview du professeur Luc Montagnier (célèbre pour avoir été le directeur du laboratoire qui a découvert en 1983 le VIH), réalisée en 2009.
Elle dure moins de 5 minutes. Ses propos sont littéralement stupéfiants.




Et la suite : "Vérité choquante sur le SIDA"

Depuis quelques jours, ou plutôt depuis l'ouverture de ce blog, je suis la cible d'un énergumène qui m'attaque à propos, entre autres, (car son acharnement est sans limite),  de tout ce qui constitue la base de la  naturopathie, c'est à dire que le système immunitaire prévaut dans la lutte contre les microbes et les virus. Je le dis depuis toujours si les microbes étaient responsables, c'est tout le monde qui serait touché. Les microbes n'ont pas encore appris à trier parmi nous celui qui devait mourir et celui qui devait vivre. Par contre ils savent voir les portes ouvertes, et si cette porte, sur laquelle est écrit système immunitaire, est ouverte, ils se feront un réel plaisir de venir vous débarrasser de vos déchets et de votre toxémie en les métabolisant, ce que votre organisme n'est pas en mesure de faire sans eux. Donc, je considère que ce sont nos amis, ils ont une fonction salutaire pour nous, et sans eux nous ne vivrions pas longtemps. Je sais que c'est une théorie choquante, mais elle est logique. A quoi bon tuer les microbes puisqu'ils sont partout. Vous n'y échapperez pas tôt ou tard. Par contre s'il y a possibilité d'ôter la toxémie par des moyens naturels ou de renforcer votre système immunitaire, là est la solution.
Chacun de nous peut en faire l'expérience. Lorsque vous subirez une "attaque", c'est à dire un rhume par exemple, vous remplacez les repas par des pommes cuites sans sucre, et vous constaterez de visu que les microbes s'en iront sans que vous en ayez tué un seul. Vous avez aidé la nature à accomplir son oeuvre... de bienfaisance.
Ce cher monsieur qui me veut tant de bien prétend que c'est un encouragement à ne pas se préserver du sida. Rien de tout cela n'est dit, c'est déformer et calomnier que dire une chose pareille, mais ce Monsieur n'est pas à cela prés. Et il le dit haut et fort sur son blog. Même moi est-ce que mon système immunitaire est assez résistant pour être protégé, je n'en suis pas sûr. Et dans ce blog, je crois avoir toujours dit qu'il vaut mieux agir en amont plutôt que TROP TARD.

Donc pour répondre à cela je ne peux faire autrement que de citer un scientifique irréprochable, le Professeur Montagnier, qui était le directeur du laboratoire qui a découvert le VIH, Prix Nobel de médecine, et qui je le pense, est suffisamment qualifié pour parler du VIH et de sa propagation. Et je dois dire que j'ai bu du petit lait à écouter son interview.
- Et il nous apprend que certains vivent en permanence avec ce virus et ne sont pas infectés, tiens, tiens,.
- Que le système immunitaire est la clé pour se défendre et pour fermer cette fameuse porte d'entrée, tiens, tiens,.
- Que ce système immunitaire peut être rendu plus efficace par des mesures d'hygiène, par des antioxydants, par l'alimentation, tiens, tiens,...
- Donc on en arrive à la conclusion que les microbes et virus étant partout, seul un système immunitaire en parfait état nous fera vivre en bon voisinage avec ces agents microscopiques.
- Et il va jusqu'à dire que ces méthodes peuvent guérir un sida avéré, même moi, le fou,  je n'oserais pas en dire autant.
Ce témoignage a d'autant plus de valeur qu'il  est fait par l'inventeur du VIH, celui qui a découvert sa présence. En plus il dénigre les vaccins et les traitements coûteux, pour privilégier les méthodes naturelles.
Voilà pourquoi nous ne sommes pas aussi éloignés de la médecine traditionnelle qu'on veut bien le dire, il y a beaucoup de médecins qui commencent à penser que des méthodes simples et peu coûteuses sont encore plus efficaces. Mais elles ne rapportent à personne, sauf au malade ; alors on continue à dire que c'est de la poudre de perlinpinpin, au détriment des malades qui continuent à être pollués, en plus d'être malade.
La différence notable entre les deux, c'est que la médecine traditionnelle est essentiellement basée sur le palliatif, anti-symptomatique. Mais nous n'avons pas à lui jeter la pierre parce que les antibiotiques par exemple ont pu sauver de nombreuses vies et qu'aprés tout, nous avons fait  de même avec les huiles essentielles par exemple, nous avons adopté une thérapeutique anti-symptomatique, (sans pollution, tout de même), on n'aime pas être malade nous non plus. Même si nous savons que la vraie guérison est ailleurs. Le terrain est toujours l'essentiel et c'est lui qu'il faut nettoyer, rendre plus fort, et plus résistant. Et lorsque le Pr Montagnier parle de renforcer le système immunitaire, il ne dit pas autre chose.
Mais bien sûr, j'entends déjà les réflexions, c'est un professeur qui a mal tourné, il est devenu gâteux, c'est lui qui doit se faire soigner, etc.... Car lorsqu'il  n'y a rien à dire sur la méthode, on dévalorise l'individu, jusqu'à ce qu'il n'ait plus aucune crédibilité. Quand on veut nuire, il y a toujours la place.
Excusez-moi d'étaler ces agressions au grand jour, mais quelque fois, ça déborde.

Publié dans santenature

Commenter cet article

Arguru 20/01/2010 01:58


Salut Fernand :) Merci pour l'article. La médecine conventionnelle est une ineptie:

"La communauté scientifique en place n'a rien trouvé de mieux que de traiter
des patients immunodéficients à l'aide de produits immunodépresseurs,
aggravant ainsi leur état, au lieu de l'améliorer."

Il en est de même pour le cancer, elle s'y attaque bêtement à coup de chimiothérapies (elles-même cancérigène) aux effets secondaires dévastateurs et de chirurgies sans se soucier de la cause de sa
raison d'être et du pourquoi de sa présence... Avant de vouloir supprimer le cancer, il vaudrait mieux d'abord supprimer la raison pour laquelle il est là, non ? ...


boisvert 20/01/2010 07:36


Comme toujours, on s'attaque aux conséquences, jamais à la cause. Le malheur c'est que le jour où on saura guérir le cancer, et qu'on l'aura pris par le bon bout, on aura également guéri toutes les
autres maladies, ...ça ne fait pas marcher le commerce, tout ça !
Bonne journée !


sabra 18/01/2010 07:28


BOBJOUR
Enfin quel soulagement!c'est dit MERCI PROFESSEUR MONTAGNIER et MERCI à toi FERNAND.
AMITIEES
SABRA


boisvert 18/01/2010 08:54


Et merci à toi Sabra, bonne journée !