Le GLUTEN

Publié le par boisvert

Champ de blé
On entend de plus en plus parler de l'intolérance au gluten, au lactose, et à d'autres aliments aussi nous allons nous pencher sur ce phénomène.
D'abord le gluten c'est quoi ?  C'est ce que l'on trouve à l'intérieur des céréales, cette partie protéïque qui normalement doit être l'essentiel de la graine et de notre nourriture. Constitué essentiellement de Gluténine et de gliadine.
Dans le grain des céréales qui contiennent du gluten, il y a la présence de la vitamine E qui équilibre ce gluten. Or lorsque le grain est moulu en farine et de plus cuit pour faire le pain, les pâtes et toutes sortes de préparations, la vitamine E est détruite. C'est alors que ce gluten forme une pâte épaisse, sorte de colle qui adhère aux parois de l'estomac et de l'intestin, ce qui provoque des putréfactions intestinales dans un premier temps, épaississement du sang ensuite et réduction de  l'assimilation des vitamines et minéraux et autres nutriments. On pense qu'il s'agit plus d'une réaction immunitaire que d'une réelle intolérance.
On trouve du gluten dans les céréales suivantes : Blé, seigle, orge, avoine, épeautre.
Mais on en trouve également dans les viandes grillées, le poisson, les oeufs, en beaucoup moins grande quantité, etc...
Les autres farineux qui ne contiennent pas de gluten : Riz, Millet, Quinoa, pomme de terre, manioc, châtaigne, topinambour, igname, arrow-root.
On a remarqué que dans les céréales germées dans de bonnes conditions, le gluten est équilibrée par une vitamine qui le rend plus digeste même pour ceux qui y sont trés sensibles.

MANIFESTATIONS DE L'INTOLERANCE :

Tout d'abord si certains membres de votre famille sont atteints de cette forme d'intolérance ou de diabète ou de psoriasis, vous pouvez soupçonner l'être vous aussi si vous présentez les symptômes suivants :
- Diarrhées
- Amaigrissement
- Troubles de l'assimilation
- Ballonnements,
- Fatigue
- Douleurs abdominales
- Troubles digestifs divers
- Migraines
- Troubles cutanés
- Inflammations à répétition
- Troubles psychiques, dépression
- Douleurs articulaires.
- Arthrite
- stérilité, aménorrhée, fausses couches,
- Ostéoporose,
- Hépatite, thyroïdite
- Toutes sortes de carences en vitamines et minéraux
Et il semblerait également que les symptômes s'aggraveraient avec une consommation conjuguée de ce gluten et de produits laitiers. Vous remarquerez aussi qu'il y a le conditionnel car cette maladie est mal connue et mal définie et que les symptômes les plus divers peuvent se manifester.
L'intolérance totale au gluten conduit à la maladie coeliaque, une lésion intestinale s'accompagnant de diarrhées chronique, anémie, et retard de croissance chez les jeunes enfants. La moindre parcelle de gluten provoque des symptômes graves et le patient devra se passer de produits contenant du gluten toute sa vie.
Les analyses sanguines présentent une anémie  et l'hypoprotidémie. Les tests sérologiques sont trés fiables et le dosage des anti-gliadines est entré dans la pratique courante. D'autres tests sont mis en place surtout chez les adultes. La biopsie intestinale pratiquée sous endoscopie reste l'examen essentiel pour affirmer un diagnostic

SOLUTIONS :

- Si vous en êtes au stade de la maladie coeliaque, il est évident que vous devez absolument supprimer tous les aliments contenant du gluten. et les remplacer par du riz, du maïs, du millet, des pommes de terre, des légumes secs, et veiller à varier son alimentation afin de ne pas tomber en carence, c'est le risque. Le risque entre autres d'avoir une carence en vitamine PP car les autres céréales sont moins riches en cette vitamine que le blé. Cette vitamine entre dans la composition de certaines enzymes essentielles au métabolisme des cellules. On trouve cette vitamine en compensation dans la viande, les abats, les légumes secs, les pommes de terre, les fruits.
- Il serait bon de débuter un traitement par une cure de jeûne qui peut considérablement améliorer l'assimilation et l'adaptation, mais si vous souffrez d'intolérance au gluten il vous faudra de toutes façons être trés prudents par la suite et éviter par exemple les produits laitiers qui peuvent favoriser ce trouble.
- Il faudra ne manger que des produits sans gluten et c'est une alimentation difficile à nos esprits occidentaux car les orientaux auront moins de problèmes, eux qui ont fait du riz leur aliment de base. Ils ne mangent jamais de pain. On ne trouve pas de pain dans les restaurants chinois.
- Etant donné qu'on ne sait pas trop pourquoi ni comment cette intolérance arrive je pense que la meilleure solution est encore de songer à renforcer son système immunitaire et notre vie, naturelle, biologique, sportive et frugale sera encore la meilleure des réponses si vous craignez d'être concernés.
Dans un premier temps je pense qu'il sera bon d'enlever de son alimentation les produits laitiers en premier et cela peut suffire. Il faudra malgré tout réduire sa consommation de produits riches en gluten, et de blé en particulier, que l'on retrouve partout, (pain, pizza, biscuits, pâtes, etc...).
- Les céréales entières, complètes, seraient mieux assimilées. Les vitamines de l'enveloppe des céréales aidant à l'assimilation de ce gluten. On sait que dans le grain, les protides sont à l'intérieur et la plupart des vitamines sont à l'extérieur, dans la cellulose que l'on donne aux poules. Encore une fois, l'homme a créé la farine blanche bien plus attirante et agréable au goût, et pour avoir voulu satisfaire ses sens, il a créé ainsi un aliment totalement déséquilibré, surprotéïné et pratiquement dépourvu de vitamines et de minéraux. Tôt ou tard ce qui devait arriver est arrivé. Et si cela n'avait pas été l'intolérance au gluten, cet aliment étant incapable de vous apporter la santé, les perturbations se seraient manifestés d'une autre façon, et toujours désagréablement.
Dans son génie malfaisant l'homme est un apprenti-sorcier, encore une fois il a déformé les choses naturelles, et altéré ainsi notre santé.

Publié dans santenature

Commenter cet article

Spark 24/02/2013 22:50


Bonjour Boisvert,


Encore un très bon article que je découvre à l'instant même !


Cependant il y a un point que je ne comprends pas... Vous dites qu'il y aurait également du gluten dans les viandes, les poissons ainsi que dans les oeufs ! Je vous auvouerais que c'est la
première fois que j'entends cela ! Ces aliments seraient donc à éviter si l'on suit un régime sans gluten ?


Merci à vous.

boisvert 25/02/2013 11:17


Ce sont des traces seulement ce ne sont pas des aliments à gluten. C'est aussi pour cela que 100% sans gluten c'est très difficile. Mais ils ne sont tout de même pas à éviter sinon on jeûne !


ac63610 14/12/2009 18:19


Bonjour Boisvert,


Merci pour cet article sur un sujet qui est de plus en plus d'actualité :-)) ...Que n'a-t-on pas fait pour compliquer les choses ! Je me pose depuis peu une question à propos du petit épeautre. En
effet, j'ai lu récemment que la teneur en gluten du froment pouvait aller jusqu'à 70 % alors que celle du petit épeautre (est ce bien lui qu'on appelait autrefois engrain ?) n'avoisinait que 7% et
que pour cette raison, les gens qui présentaient une simple intolérance (pas l'allergie totale, bien sûr) pouvaient en consommer raisonnablement sans trop en pâtir. Ces infos sont-elles bien
réelles ?


boisvert 14/12/2009 18:36


Ce que je peux vous dire c'est que l'épeautre est considéré comme une céréale originelle, c'est à dire qu'elle a subi moins de modification que le blé, qu'elle est plus ancienne et qu'elle serait
mieux supporté par les personnes sensibles mais néanmoins elle est considéré comme faisant parti des céréales à supprimer en cas d'intoplérance au gluten.
Je crois que tout est à tester, les réactions témoignent de la teneur en gluten.
Je ne peux répondre au pourcentage de 7% ni à engrain, désolé !