L'ACIDOSE

Publié le par boisvert

De Hippocrate à Paul Carton ou à la docteresse Kousmine, tout le monde s'accorde à dire que l'équilibre acido-basique est trés important. Mais rares sont les thérapeutes qui en tiennent compte, les homéopathes et les naturopathes exceptés. On comprend pourquoi, c'est une médecine de terrain, ce n'est donc pas l'approche qui en est faite par la médecine allopathique.
Le terrain lui, est le résultat des caractéristiques acquises mais aussi héréditaires et ces éléments le prédisposent à des pathologies bien spécifiques. Les différentes constitutions nous informent sur ces prédispositions innées. Le reste, ce sont l'hygiène de vie, l'alimentation, l'activité physique, l'oxygénation, etc... qui nous l'apportent.
On ne devient pas malade au sens où un organe est lésé, tout de suite, on passe d'abord par des stades annonciateurs d'un état qui tend vers la dégradation, un état d'acidose qui devrait nous avertir de la tendance. Si vous commencez par souffrir de colite, de constipation, de fatigue, de peau sèche, de douleurs articulaires, de tendinites, de sciatiques, de troubles digestifs, si vous vous infectez rapidement, si vous avez des troubles du sommeil, etc.. vous pouvez soupçonner un état d'acidose. Tous ces troubles qui ne sont pour l'instant que fonctionnels font penser à un déséquilibre du terrain. Et l'acidose chronique est l'un de ces déséquilibres possibles, trés fréquent.
Vous connaissez le principe acide et base, on s'en sert pour mesurer l'eau de nos piscines à l'aide de notre Potentiel hydrogène ou Ph. Curieusement vous savez que l'eau ne supporte pas un déséquilibre de son Ph mais pour nous, qui connait son PH ? Ce que l'on sait, c'est si nous sommes froids, chauds, tièdes, fatigué, en forme,  mais l'équilibre basique..  Et pourtant nous ne supportons pas plus de devenir acide que nous supportons de devenir trop chaud ou trop froid.
Notre sang, plus particulièrement, doit demeurer légèrement alcalin (basique) ceci afin de pouvoir transporter l'oxygène vers nos cellules, faire son travail en quelque sorte. Son Ph doit être maintenu entre 7,36 et 7,42. et doit demeurer toujours un peu alcalin.(entre 7 et 14 donc), en-dessous c'est acide. A ce sujet vous pouvez mesurer votre degré d'acidité au moyen de languettes pour mesurer le Ph de votre urine (en pharmacie ou dans quelques magasins diététique).
C'est lorsque notre corps reçoit ou fabrique plus d'acides que les systèmes de régulation peuvent neutraliser,  que l'équilibre est rompu. Et nous sommes nombreux dans ce cas, c'est l'acidose chronique. Et cette acidose ne touche pas le sang mais le tissu conjonctif, le lien entre tous nos organes.
A noter que l'acidose au sens médical du terme correspond à une variation du Ph sanguin vers un état acide ce qui nécessite souvent le service de réanimation. Nous traitons ici d'un état d'acidose léger et de ses conséquences et des façons d'y remédier.

- La constitution neuro-arthritique par exemple, dont les individus sont plutôt grands et longilignes, l'ossature est plutôt mince, sont naturellement plus nerveux, plus émotifs et donc plus sensibles à tous les agents stressants. Ils ont des capacités d'élimination faibles, le transit est lent, la respiration est limitée, limitant ainsi l'oxygénation.
- En iridologie, nous trouvons les lymphatiques fibrillaires comme votre serviteur. Les individus de cette constitution ont tendance à accumuler les déchets métaboliques acides ce qui se traduit dans l'iris par des petits flocons blancs à la périphérie de l'iris.
Mais les prédispositions morbides ne font pas tout, car comme j'ai eu l'occasion de le dire, chez moi, on dit "piou-piou longtem viou", ce qui veut dire celui qui est fragile, qui est tout le temps malade, vivra longtemps, car il n'accumule pas, son corps se débarrasse tout le temps des déchets qui l'encombrent. Leur seuil de tolérance est simplement plus bas que les autres.
De nombreux facteurs entrent dans la génèse de l'acidose, le mode de vie en particulier. L'alimentation en premier lieu vous vous en doutez un peu je suppose, mais aussi le stress, la sédentarité qui conduit à une oxygénation insuffisante, le tabac, le sommeil perturbé, un foie déficient, etc...
Ce sont les reins qui sont concernés en premier lieu par l'élimination des déchets acides mais ils ont des pouvoirs limités et pour faire face, ils vont puiser dans les réserves minérales alcalines du sang, de la lymphe, des os, enfin, de tout ce qui est à leur portée. Le trop-plein  des déchets sera rejeté vers le tissu conjonctif et le terrain commencera donc à être fragilisé.

SYMPTÖMES :

L'accumulation de ces acides dans l'organisme entraîne de nombreux problèmes :
D'abord un ralentissement du métabolisme (assimilation - élimination), la déminéralisation, l'inflammation, une faiblesse générale, une inaptitude à gérer le stress, une sensibilité accrue, et un vieillissement accéléré.
On constate une fatigue chronique, une peau sèche, des démangeaisons, de l'eczéma, la chute des cheveux, une tendance aux caries dentaires ou aux fractures, des douleurs articulaires, des tendinites, sciatiques, une tendance aux infections, de la nervosité, de la frilosité, des troubles du sommeil.
Bien sûr en fonction de la constitution et des habitudes alimentaires des individus, on peut déjà penser à l'acidose mais il vaut mieux contrôler tout cela par un contrôle urinaire et vérification du Ph. afin de mesurer le degré d'acidité. Et si c'est le cas  alors il faudra agir sur les facteurs qui ont entraînés cet état.

Les ALIMENTS :

Les aliments sont classés acides, acidifiants ou alcalins.
Les aliments acidifiants ne sont pas acides au goût mais ils ont un gros pouvoir d'acidification pour l'organisme. Ce sont par exemple les protéïnes animales. Il faut faire trés attention de les coupler avec des légumes ou autres aliments alcalinisants.
Les aliments acides ne sont pas forcéments acidifiants mais ils doivent leur nom à leur goût acide, rapport aux acides organiques qu'ils contiennent. Ces acides sont volatils et sont facilement éliminés, soit par les poumons, soit par la peau, soit par les reins. Ils ont un pouvoir acidifiant trés faible, et en fait , ils n'acidifient que les sédentaires, les stressés ou les individus déjà fragilisés qui ont un faible pouvoir métabolique vis à vis des aliments acides. Nous retrouvons dans cette catégorie ceux qui ont les yeux bleus, les lymphatiques, qui devront se méfier des aliments acides.
Il faudra donc :
Réduire l'apport de protéïnes animales, de laitages, limiter la consommation de céréales raffinées, de sucre et des produits sucrés.
Diminuer les aliments acides, agrumes et fruits acides, les fruits pas assez mûrs, l'oseille, les aubergines, la rhubarbe, le cresson, les épinards, la choucroute, les aliments lacto-fermentés, les tomates, les laitages en général, le vinaigre, les cornichons.
Augmenter au contraire la consommation de légumes de saison, alcalinisant.
Augmenter la consommation des aliments particulièrement alcalinisants comme la banane, la pomme de terre, la carotte, le fenouil, le céleri, l'avocat, la châtaigne, les amandes, les algues, les graines germées.
La boisson sera abondante.
L'activité physique sera régulière,  privilégier surtout les exercices de plein air, favorisant une bonne oxygénation.
On peut ajouter aussi les bains au bicarbonate de soude, ou également les eaux minérales riches en bicarbonate.

 

 

Lire : "l'équilibre acido-basique, clé essentielle de votre santé globale" - Editions anagramme, 2009 - de Valérie Vidal

Voir aussi l'excellent article de passeport santé : http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/Regimes/Fiche.aspx?doc=equilibre_acido_basique_regime#P327_15216 où vous y trouverez la classification des aliments afin que vous puissiez rechercher votre propre équilibre acido-basique.


Publié dans santenature

Commenter cet article

handra 01/10/2013 11:54


Merci à vous.


Je pense prendre 1/2 c à c le soir en remplacement de l'inéxium.


Bonne journée


Handra

handra 30/09/2013 00:15


bonjour,


 


Le bicarbonate peut-il remplacer l'inexium(ipp). Celui-ci me provoque plusieurs maux, donc je voudrai l'arrêter.


Merci pour votre réponse

boisvert 01/10/2013 07:18



Cela peut être la solution à condition de ne pas en abuser tout de même. A petites doses.



granfred73 02/06/2013 17:41


surveiller son ph est fondamental. Par précaution, j'utilise de l'eau de source très faiblement minéralisée additionnée de bicarbonate de soude surtout en cas de repas abondant. j'évite les sodas
et en particulier le coca cola. car quand on parle de ph, passer de 4à 3 revient à multiplier l'acidité par 10. Mais par dessous tout, il faudrait éviter toute nourriture transformée, qui plus
est, contenant des additifs. En particulier, tout ce qui est Aspartame, tout ce qui est glutamate, tout ce qui est conservateur, et ce en sachant les reconnaître sous toutes leurs appellations.
Ce sont, des tueurs lents, mais efficaces, à l'origine de nombreux maux.

boisvert 02/06/2013 18:14


Vous avez tout à fait raison !


Erika 07/03/2012 14:43


Bonjour!


la levure du pain n'est pas bon en cas de candidose...qu'en est-il du levain que je fais moi-même avec du kéfir de fruits? Le pain au levain de kéfir est-il contre indiqué?


Merci

boisvert 09/03/2012 16:17



En matière de candidose je me méfie de tous les produits issus de fermentation et le kéfir en est un.



camifa 05/03/2012 16:56


D'accord, mais alors si le contrôle pH est trop acide, que le réglage alimentaire ne suffit pas et que la personne est carencée en calcium et magnésium que conseiller ? Merci encore de
prendre le temps de nous répondre. Bises 

boisvert 05/03/2012 18:49



C'est difficile de répondre sans voir le malade. Peut-être se tourner vers le silicium organique, la prêle.