L'ARGENT COLLOIDAL

Publié le par boisvert

truc-de-fortunio-014.JPG             Des tapis de fleurs pour ce printemps

 

On dit toujours que l’argent pervertit le monde, qu'il ne fait pas le bonheur, et bien je vais essayer de le réhabiliter. Mais ce n’est pas tout à fait le même, car celui-là, ce serait plutôt le contraire, il peut sauver le monde.

Le pouvoir de l’argent thérapeutique est connu depuis très longtemps, mais à mon époque on n’entendait parler que des oligo-éléments. Vous connaissez tous le Cuivre-Or-Argent qui était connu pour être un antibiotique naturel et polyvalent. Mais si on remonte plus avant dans le temps, les anciens scientifiques comme Paracelse, Gerber, Avicenne, Pline l’ancien et même Hippocrate   ont parlé de l'argent colloïdal et l'ont même utilisé à des fins thérapeutiques.

Mais nous parlons ici de l’argent colloïdal, c’est à dire sous une forme extrêmement réduite au point que l’on peut parler d’oligo-éléments. La nouveauté depuis quelques dizaines d’années, c’est que les chercheurs se sont penchés sur ses propriétés et que les études prouvant son efficacité sont nombreuses et les preuves irréfutables.

Ces propriétés étaient déjà connues depuis très longtemps mais à l’avènement des antibiotiques, on l’a délaissé pour des raisons de commodités et, déjà, de meilleurs profits pour certains. Hélas, les microbes et virus doivent avoir une forme d’intelligence car ils  ont muté et aujourd’hui, beaucoup, se posent la question de l’efficacité des antibiotiques car de nombreuses souches pathogènes sont de plus en plus résistantes et  c’est même dans les hôpitaux que l’on déplore le plus de constatations de ce genre, un comble. On avait pensé un peu vite que les maladies infectieuses allaient disparaître de la surface du globe. Résultat, les chercheurs ont repris les recherches concernant cet argent colloïdal et avec les moyens qui sont les leurs aujourd’hui, ils ont pu constater le formidable pouvoir thérapeutique de cet élément que l’on avait un peu trop vite jeté aux oubliettes.

 

L’ARGENT COLLOIDAL est le plus puissant antibiotique naturel connu puisqu’on le dit efficace contre plus de 650 agents pathogènes recensés à ce jour (bactéries, virus, champignons, etc…). Il est bactéricide, fongicide, antiviral, parasiticide, germicide et son efficacité d’action est énorme et  impressionnante. Ceci, que ce soit en usage interne, par voie orale ou externe. De plus, il ne provoque aucun effet secondaire connu et n’interfère d’aucune manière  avec une quelconque médication.

En matière de maladies infectieuses il  est utilisé avec succès contre : Grippe, sinusite, rhume, streptocoques, staphylocoques, acné, eczéma, fièvre, brûlures, cystite, infections en tous genres (yeux, oreilles, peau, etc…), dermatites, diarrhée, dysenterie, herpès, pneumonie, angine, amygdalite, zona, bronchite, méningite, blessures ouvertes, malaria, tuberculose, etc…

Il peut être appliqué directement et non dilué dans les yeux comme dans les oreilles ou le nez.

Mais son action ne se limite pas aux phénomènes infectieux. Cette action s’accorde très bien avec la philosophie de la naturopathie, car elle se poursuit en tonifiant le système immunitaire ce qui le rend extrêmement intéressant. On soigne ici le terrain, donc ce n’est pas une action purement anti-symptomatique, c’est une action globale.

Alors vous allez penser que c’est le dernier produit à la mode mais vous auriez tort car ce produit est célèbre dans le monde entier depuis plusieurs dizaines d’années. Plus de 125 000 sites internet parlent de lui et en matière de santé il fait un tabac aux Etats-Unis. Il faut dire que, contrairement aux antibiotiques, il n’engendre pas de souches pathogènes résistantes.

Personne n'en parle ? C’est un produit très simple que l’on peut fabriquer chez soi, qui n’engendre que peu de profits aux « décideurs » que sont les grands labos, donc, il ne faut  pas attendre de grosses publicités. " Les hommes sont vexés que la vérité soit si simple" GOETHE. Il était connu depuis longtemps, mais les techniques d’affinage modernes lui ont conféré un degré d’efficacité et d’innocuité inconnu jusqu’alors. Il s’agit en fait de fines particules d’argent en suspension ou dissoutes dans de l’eau distillée. Mais ces particules atteignent des tailles inférieures au nanomètre, c’est à dire au millionième de millimètre. Et ces particules ultramicroscopiques sont capables de pénétrer à l’intérieur des cellules et d’y détruire les virus qui s’y trouvent cachés.

Les effets secondaires des antibiotiques ont été nombreux car ils affaiblissent le système immunitaire et créent de nouveaux problèmes, comme les myco-infections (candida albicans). Notre flore intestinale est décimée et cela laisse la porte ouverte à beaucoup de désagréments. En 1992, des statistiques ont montré que plus de 13000 malades sont morts aux Etats-Unis suite à une infection provoquée par des souches résistantes aux antibiotiques. Mais si un jour c’était l’argent colloïdal qui supplantait les antibiotiques, ce serait un désastre pour les industries pharmaceutiques car cela les priverait de revenus considérables. Aussi n’attendez pas de grosses pubs à ce sujet.

 

Et pourtant voici quelques propriétés de l’argent colloïdal :

- Grâce à ses propriétés anti-inflammatoires et immuno-suppressives, il soulage immédiatement brûlures, ulcères, allergies, piqûres d’insectes, dermatites, hémorroïdes, etc…

Il accélère la cicatrisation des brûlures et des blessures.

Il peut être incorporé dans la structure de pansements extrêmement efficaces.

Il favorise la régénération osseuse et tissulaire.

Il stimule le système immunitaire.

Il contribue à la purification de l’eau et de l’air.

Il peut être utilisé comme désinfectant des eaux usées et des piscines.

Il peut être utilisé  sur les plantes et les animaux.

N’oublions pas en chemin que le « vrai guérisseur », c’est l’organisme lui-même avec son système immunitaire et son énergie vitale, et qu’un médicament n’est conforme à cette vision que s’il respecte ces 2 conditions.

Le régime alimentaire est toujours primordial et la santé  ne se construit pas avec un quelconque médicament, aussi efficace soit-il. En soutenant notre système immunitaire, l’argent colloïdal participe à cette tâche essentielle.

Le magasine de littérature médicale "H.E.L.P.ful News" a publié une liste des diverses maladies traitées avec succès par l’argent colloïdal : Amygdalite, angine, appendicite, blennorragie, blépharite, catarrhe nasal, colite, coqueluche, cystite, diarrhée, diphtérie, dysenterie, eczéma (diverses formes), furonculose, grippe, hémorroïdes, impétigo, intestins, (troubles intestinaux), leucorrhée, syndrome de Ménière, méningite cérébro-spinale, ophtalmie purulente des nouveaux-nés, affections de l’oreille, phlegmons, hypertrophie de la prostate, prurit anal, pyorrhée alvéolaire, rhinite, rhumatismes inflammatoires, scarlatine, septicémie, teigne, typhoïde, ulcères septiques, verrues, irritations de la vessie.

Le Dr Searle déclare qu’il protège les lapins d’une dose de toxine tétanique ou diphtérique 10 fois supérieure à la dose mortelle.

Le Dr W.J. Simpson a expérimenté in vitro les propriétés germicides du collosol argentum sur le bacille de la typhoïde. Toutes les cultures furent tuées en 2h avec une solution à 10 ppm. (Parties par million)

Le Dr Van Amber Brown note 2 actions thérapeutiques : 1) C’est un puissant germicide ; 2) Il stimule le système immunitaire. L’autre effet constaté est la leucocytose (augmentation des globules blancs), 

Le Dr Becker a montré que l’argent colloïdal permettait aux os fracturés ou écrasés de se régénérer plus rapidement et plus complètement qu’avec tous les autres traitements utilisés jusqu’ici.

Toujours le Dr Becker atteste la régénération des tissus selon trois étapes :

- Inactivation des bactéries ou des mycobactéries.

- Action de l’argent sur les fibroblastes qui les fait repasser à l’état embryonnaire, celui de cellules-souches, composantes universelles dont le rôle consiste à produire de nouveau tissus.

- Les ions d’argent forment un complexe avec les cellules vivantes autour de la blessure pour produire des cellules-souches immédiatement convertibles. Le résultat net de cette conversion est que les cellules-souches fournissent toutes les composantes nécessaires à la restauration complète de toutes les structures anatomiques.

Le Dr Becker en conclu qu’aucun traitement connu ne permet d’obtenir des cellules embryonnaires (cellules-souches) en nombre suffisant pour produire une véritable régénération des tissus endommagés ou détruits chez les humains ou chez les animaux. Cela indique également un potentiel pour la régénération d’organes internes tels le cœur, le cerveau ou la moelle épinière.

Dans les années 70 un radiologue de Stockholm, le Dr Björn Nordenström a démontré l’action de l’argent sur les tumeurs cancéreuses, il a pu constater qu’il arrivait à réduire la masse de ces tumeurs. L’action de l’argent sur les cellules cancéreuses fut confirmée par le Dr Becker en 1979. C’est sous l’action d’un effet électrique combinée à des ions d’argent que ces résultats ont été obtenus, c’est un traitement électro chimique.

Le Dr Robert Brooks (Nouvelle-Zélande) découvre que des composés d’argent étaient potentiellement cytotoxiques vis-à-vis du mélanome B16 in vitro et démontraient une bonne activité vis-à-vis de la leucémie chez les souris, et les actifs contre le sarcome à cellules réticulaires.

L Dr Gary Smith, qui fait des recherches sur le cancer, dit que d’une manière générale la réussite d’un traitement anticancéreux dépend de l’argent présent dans l’organisme et que son échec est la conséquence d’un manque d’argent. Quand l’argent est présent, les cellules cancéreuses se dédifférencient et l’organisme se rétablit. Quand le taux d’argent est nul, le cancer continue de se développer parce que les cellules ne peuvent pas se dédifférencier. Il soupçonne qu’une carence en argent pourrait être l’une des raisons principales de l’existence du cancer et de la vitesse à laquelle il se répand.

Le Dr Farber témoigne comment il s’est débarrassé  de la maladie de Lyme qui l’avait laissé aux trois-quarts paralysé et d’une myco-infection (candida albicans).

Helen Buckley, Temple University Philadelphie, a utilisé de très petites doses d’argent colloïdal sur plusieurs variétés de candida albicans (levure) et plusieurs cryptocoques (champignons, souches néoformans, souvent fatales pour les malades du Sida). Dans les 2 cas, leur développement a été stoppé et les souches ont été tuées.

Le Professeur Earl Henderson, avec l’Unité de Biochimie des laboratoires Upjohn et le centre médical universitaire de Genève, ont fait une découverte très importante, à savoir que l’argent  est l’inhibiteur le plus efficace de la rénine et de la protéase du virus HIV.

Des tests ont démontré l’efficacité de l’argent colloïdal sur divers agents pathogènes alimentaires comme botulinum, campylobacter, salmonella, listéria, le virus de l’hépatite A. Egalement sur le staphylocoque doré, le trichomonas vaginalis et sur la levure candida albicans.

Le Dr Marcial Vega Pr de médecine à l’Université John Hopkins, oncologiste et directeur d‘un centre de santé en Floride a traité des centaines de cas de pneumonies virales, fongiques et bactériennes, des malades du Sida et a obtenu d’excellents résultats sans effets secondaires.

Le biologiste David Beebe affirme que l’argent colloïdal n’a aucun effet sur les « bonnes bactéries » de la flore intestinale, au contraire des antibiotiques.

Le principal critère de qualité  et d’efficacité d’une solution d’argent colloïdal est la taille de ses particules. Il y a une relation étroite entre la taille des particules et l’efficacité du produit.

Les particules colloïdales doivent être suffisamment fines pour ne pas s’agglutiner entre elles car au-delà d’une certaine taille elles sont attirées les unes vers les autres et cherchent à s’unir pour faire boule de neige et se dépose au fond de la solution. Plus il y a d’argent qui précipite, plus le produit perd de son efficacité. Plus les particules sont fines, plus leur surface de contact est étendue et plus elles seront à même de pénétrer et de se disperser dans les tissus. Un produit de haute qualité contiendra un maximum de particules de la taille la plus petite possible. D’après les tests effectués en laboratoire, il semble qu’aucune affection ne nécessite de concentrations supérieures à 30 ppm. La plupart des solutions commerciales ont une concentration de 5, 10 ou 20 ppm.

L’eau utilisée est également très importante. Il faut de l’eau distillée uniquement et même bi distillée ou même triple distillation. L’eau du robinet, l’eau minérale et même une eau filtrée par osmose inverse sont donc proscrites.

D’après le Dr Gary Smith, un mauvais fonctionnement du système immunitaire pourrait être lié à une carence en argent : « En analysant des échantillons de cheveux, j’ai constaté qu’il existait une corrélation entre de faibles niveaux d’argent et la maladie. Les gens dont les cheveux contenaient de faibles niveaux d’argent étaient fréquemment malades. Ils étaient constamment victimes de rhumes, grippes, fièvres, etc… Je crois qu’une carence en argent pourrait être la cause première d’un mauvais fonctionnement du système immunitaire ».

On dit aussi que le 3ème secret de longévité du peuple « Hounza » serait leur eau de boisson extrêmement minéralisée et comptant une importante quantité d’argent en suspension sous forme colloïdale.

Dans le livre de Franck GOLDMAN dont cet article est tiré, (vous pouvez le lire gratuitement sur internet et même l’imprimer si le cœur vous en dit, merci, Franck GOLDMAN). Suivent de nombreux témoignages mentionnant les résultats obtenus au moyen d’argent colloïdal. Je vous cite les maladies pour la plupart « incurables » :

Grippe, pneumonie, cancers de la peau, conjonctivite aiguë contagieuse, gale, psoriasis, piqûres d’araignées, infections vaginales, infections des voies urinaires, zona, ulcère, brûlures faciales, intoxication alimentaire, maladie de Lyme, pellicules, asthme bronchique, conjonctivite infections de l’oreille, propriétés rajeunissantes avec disparition des taches de vieillesse, maladie de Crohn, coup de soleil, mycoses, acné, cancer de la peau, verrues, arthrite des genoux, caries, plaque dentaire, kyste, abcès dentaires, hépatite C (plusieurs témoignages), sinusite chronique, hidrosadénite  suppurante, zona, acné rosacée, cellulite, HIV, herpès, aphtes, arthrite dégénérative du genou droit, œdème du genou, asthme, diabète amélioré, arthrite envolée, tumeurs (hémangio sarcome) d’un chien, disparue, Bactérie hélicobacter pylori dans l’estomac, pneumonie chez un poulain, varicelle, tumeur cancéreuse (lymphome), infections chroniques des reins et de la vessie, allergies, acné kystique, teigne, mycoses du pied, bronchite, terrible cas de cellulite, angines, pied d’athlète, pneumonie chez des animaux, conjonctivites chez un cheval, un chat, fibromyalgie, mycose des ongles, pneumonie virale, grave infection hépatique, infections vaginales (levures), stérilité, énorme tumeur chez une chatte, coups de soleil, hémophilie, porphyrie, plaie gangrenée, candidose, kystes des ovaires, herpès oculaire, sclérose en plaques.

 

Mais malgré toutes ces réussites, vous n’en entendrez pas beaucoup parler. Cela ne profite à personne et pourtant on dit que l’ARGENT est le nerf de la guerre, comme c’est curieux.

 

Source : "Une arme secrète contre la maladie, l’argent colloïdal" de Franck Goldman (E-Book)

Publié dans santenature

Commenter cet article

Serge 21/10/2016 16:22

Bonjour,
Merci pour votre réponse, je vais investiguer vos intéressantes propositions.
Pour en revenir à l'argent colloïdal pour ces questions de prostate, je comprends qu'il faut le prendre avec d'autres complexes, mais comment faut-il le prendre? Le boire? Comment et combien?
Je vous remercie pour votre attention.
Serge

Boisvert 21/10/2016 16:49

Oui l'argent colloïdal est à boire. Une cuillère à café que vous laissez le plus longtemps possible sous la langue, en dehors des repas, 2 à 3 fois par jour.

Serge 20/10/2016 18:03

Bonjour,
Votre article est passionnant.
Ma question: comment utiliser l'argent colloidal dans un cas d'hypertrophie de la prostate qui devient invalidante puisqu'elle affecte la miction et qu'une pression est aussi ressentie en allant à selles?

D'avance merci pour votre réponse et meilleurs messages.
Serge

Boisvert 20/10/2016 20:05

Bonjour,
L'hypertrophie de la prostate est un problème difficile à résoudre. Il faut essayer l'argent colloïdal, mais pas seul. Vous avez de nombreux complexes spéciaux pour l'adénome. On peut y trouver de l'ortie du palmier nain, du prunier d'Afrique, de l'épilobe, et d'autres éléments bénéfiques pour cela. Par exemple la T.M. de Sabal Serrulata que l'on trouve en pharmacie ou la gemmothérapie, prestagem, (sabal serrulata, épilobe, pousses de Séquoia). Pensez aussi à l'alimentation ( nocif pour la prostate, laitages, sucre et céréales).

ACH 22/08/2016 12:53

Je confirme ce que vous dites or j'ai trouvé que les particules d'argent doivent être plus de 50% par rapport aux ions d'argent dans la solution pour que le produit soit efficace , et la majorité des labo fabrique l'argent colloidal a plus de 90% d'ions d'argent . Et merci pour tes réponse

ACH 22/08/2016 02:41

Quelle est la composition du vrai argent colloïdal s'il vous plait ( le pourcentage des ions d'argent et celui des particules ) ? J'ai trouvé que même CATALYONS fabrique de l'argent colloïdal ionisé.

Boisvert 22/08/2016 07:17

Je ne suis pas chimiste mais comment voulez-vous qu'on ait de l'argent colloïdal sans avoir un seul ion d'argent ?

ACH 21/08/2016 17:47

Pouvez vous nous conseiller une marque qui répond à vos critères parce que la majorité des argent colloïdal contiennent un large pourcentages d'ions d'argent même si on le nomme Argent Colloïdal.
Merci pour votre article très instructif .

Boisvert 21/08/2016 18:54

J'utilise l'Argent colloïdal du laboratoire CATALYONS 20ppm