La VOLONTE

Publié le par boisvert

La différence fondamentale entre la médecine allopathique et la médecine naturelle c'est le fait que l'on attend tout du médecin allopathe, c'est lui qui "guérit".
Dans la médecine naturelle, il y a bien sûr toujours un guide mais c'est le malade lui-même qui se guérit. Et là, en dehors de la connaissance, le malade participe, ce n'est plus le thérapeute qui guérit, c'est le malade qui se soigne lui-même. Cela offre beaucoup de libertés, mais aussi demande beaucoup de conviction, beaucoup d'efforts et beaucoup de VOLONTE. Et c'est peut-être ce dernier argument qui est le plus difficile à avoir et à conserver.
C'est tellement plus facile et rapide de prendre un comprimé et de ne plus avoir ce mal à la tête lancinant, pourquoi aller s'empoisonner la vie à aller entreprendre des techniques naturelles comme se priver de manger, l'hydrothérapie ou d'autres techniques qui demandent du temps et un certain investissement.
C'est certainement le principal écueil à la médecine naturelle, ce n'est pas facile, et même si vous êtes convaincu que c'est la bonne méthode pour soigner et prévenir ainsi les récidives, il faut en plus de la conviction, des efforts, de la ténacité et de la volonté pour s'y astreindre. Mais c'est LA solution pour guérir définitivement et non plus masquer les symptômes désagréables de l'instant présent.
Mais qu'est-ce que la volonté ?
Il y a le désir, et c'est déjà une puissance, il y a le souhait, il y a le rêve, et  cela, tout le monde aime. Mais pour l'accomplissement de ces désirs, de ces souhaits,  la clé, c'est la VOLONTE.
La volonté c'est la réalisation de vos motivations, de vos désirs, ce qui nécessite de la patience afin d'arriver au résultat.
Tout le monde désire être guéri par la médecine naturelle, sans se polluer par des médicaments, (enfin, je parle des gens normaux), mais tout le monde ne peut pas se guérir, car s'il y a le désir, s'il y a la conviction , il manque souvent la volonté.
Vous tous qui aimez la médecine naturelle vous devez chercher et cultiver la volonté. Car vouloir c'est pouvoir dit-on, mais la clé c'est la volonté et celui qui ne l'a pas ne peut pas se soigner  lui-même car il va devoir faire des efforts et il va abandonner en route.
Le désir contient déjà en lui la puissance de la réalisation, mais il faut qu'elle soit maîtrisée, ordonnée, façonnée. La volonté est le fruit d'un être agissant et d'une action qui nécessite d'engager toutes ses forces dans la réalisation d'un désir.
Par contre lorsqu'on a la motivation, la volonté est grande, nous sommes capables de déployer une immense énergie et cela sans employer beaucoup d'efforts. Si nous aimons ce que nous faisons, l'effort s'oublie de lui-même.
Donc, il faut la connaissance, un but, il faut un sens , il faut une conviction, une motivation énorme et aprés, vous aurez la volonté, les efforts se font tout seul, sans s'en rendre compte, il y a la réalisation au bout. La volonté enveloppe l'effort et produit l'énergie nécessaire.
Celui qui manque de volonté c'est celui qui, le premier, vous dira que la médecine naturelle, c'est du pipo, car il n'a pas la force ni la volonté de se guérir. Il appelle au secours une tierce personne, en la personne du médecin qui devra prendre en charge ce patient.
 Par nature "l'homme estime surtout ce qui lui manque et grandit ce qu'il désire" (Amiel) ;  et le même Amiel de dire " Tu as peur de vivre, vouloir est pour toi un supplice, agir une agonie, et tu t'efforces à tout prix de dormir. Et pourtant suivant la loi fatale, c'est justement la volonté qui seule t'apaise, et l'action qui seule te satisfait"...
Tous les grands hommes, les sages et les prophètes ont proclamé l'importance de la volonté. Nul ne le nie, tout le monde est d'accord là-dessus. Mais pour nous, en naturopathie, elle est l'essence même de l'existence d'une telle médecine. Si le malade ne fait pas l'effort lui-même, il est perdu. Il prend le chemin du superficiel, du temporaire, du relatif, sa santé, comme son bonheur, ne lui appartiennent plus, il la remet entre d'autres mains.
Pourtant avec sa seule volonté l'homme peut accéder à la puissance, à la réalisation du soi jusqu'à des sommets inconnus pour lui, il peut "agir sans agir, convaincre sans parler, vaincre sans lutter, transmuter l'impossible en possible, accepter les difficultés avec joie, ordonner à la montagne d'entrer dans la mer, gouverner les forts avec la faiblesse" (Ohsawa).
Pour rééduquer sa volonté aucune puissance extérieure n'est nécessaire. Regardez les animaux, ils ne vont pas à l'école, mais le petit loup saura à l'âge adulte tout ce qu'il faut savoir pour réaliser ses désirs et vivre heureux et libre, sans maladies, sans soucis, sans guerres comme chez les hommes..
Les végétaux sont tout à fait semblables aux animaux. Même une petite semence qui n'a ni force, ni armes, accepte les conditions de l'obscurité, de la pression, du froid, de l'humidité ; elle pousse, elle bourgeonne et lorsqu'elle rencontre des difficultés elle résiste et se fortifie à chaque épreuve. Elle a la volonté de vivre.
Ainsi l'homme peut mener une vie libre et heureuse en suivant le même processus, d'acceptation des épreuves. Mais s'il les refuse, s'il recherche la facilité, le plaisir, l'absence de souffrances, les aides, la richesse, la sécurité, la commodité, il affaiblit sa vitalité naturelle,  il a besoin qu'on l'aide, il sera esclave toute sa vie, dépendant d'une autre force, d'une autre volonté.
Un retour aux sources est donc impératif non seulement pour le physique mais pour tout notre être. Le point de départ c'est avant toute chose, votre alimentation. Il faut manger pour vivre et non pas vivre pour manger. Manger peu, c'est une clé de santé et de sagesse. Voyez, les difficultés commencent!
Comme toute rééducation il faut toujours commencer par un premier pas, et c'est souvent le plus difficile. Vous souhaitez avoir le courage et la volonté de faire quelque chose de bien, de profond pour votre corps mais, vous le savez, il faut donner pour recevoir, il faut agir et c'est difficile. Alors il faut faire un premier petit pas. Par exemple, remplacez un repas par une compote de pommes non sucrée et seulement cela. Ca y est , vous avez fait le premier pas. La prochaine fois vous le pratiquerez pendant 2 jours, et ainsi de suite. Vous avez la VOLONTE de poursuivre, la ténacité pour accepter ce sacrifice, et au fur et à mesure vous vous rendrez compte  des bienfaits physiques et moraux que cela vous apporte, la motivation va grandir et vous êtes sur le bon chemin, à votre insu, c'est votre volonté que vous rééduquez.
Il faut vivre en harmonie avec le milieu qui nous entoure, il faut pratiquer de l'exercice. Une fonction s'amenuise si on ne la pratique plus. Le muscle a besoin de travailler. Arrêtez de manger et en peu de temps votre organisme ne saura plus digérer, assimiler votre nourriture. (D'où l'importance de la réalimentation progressive aprés un jeûne). Tous les organes ont besoin de fonctionner.
 Il y a un rapport trés important entre ce que vous ingérez et ce dont votre corps a besoin en réalité.
Il faut vivre comme les végétaux et les animaux, en harmonie avec la nature et votre volonté sera au diapason.
D'abord la connaissance, ensuite la motivation et le désir, et ensuite la volonté pour la concrétisation de tous ces souhaits, avec en prime la liberté, la joie de vivre, la santé, le bonheur.
C'est ce que je vous souhaite à tous.

Publié dans santenature

Commenter cet article

SYLVIE 30/11/2009 01:10



BONJOUR,
En faisant des recherches sur les HE pour une barrière anti-virale contre la grippe, j'ai parcouru votre blog que je trouve génial, tout m'interesse, c'est sur je reviendrai. Parlez-vous des
orties dans l'un de vos articles ? A bientôt



boisvert 30/11/2009 06:45


Merci ! Pour une barrière anti virale il y a aussi la vitamine C, les baies de Goji, l'extrait de pépins de pamplemousse et bien sûr, la plupart des HE.
Je n'ai pas encore fait un article sur les orties mais c'est un élément précieux et ça ne saurait tarder.
Bonne journée !


Annie H. 29/11/2009 09:44



Bonjour,
On emploie le terme "allopathie" quand on se place d'un point de vue homéopathique. Opposer le terme "allopathie" à "médecine naturelle" n'a aucun sens, dans la mesure ou bon nombre des remèdes
naturelles fonctionnent selon le même principe que les médicaments de la médecine officielle. 
Bien cordialement,
Annie 



boisvert 29/11/2009 11:09


Ce sujet a été déjà débattu sur ce site. Et c'est vrai que vous avez raison mais il est communément admis que "l'allopathie" représente notre médecine traditionnelle.