Le RAPPORT CAMPBELL

Publié le par boisvert

Colin CAMPBELL est professeur à l'Université CORNELL aux Etats-Unis. Il est l'auteur de l'étude épidémiologique la plus complète sur le lien entre la santé et l'alimentation.

Il n'était pourtant pas destiné à se pencher sur ce problème car ce monsieur faisait bonne chère avec oeufs, viande, bacon, saucisses, jambon et entre autres 2 litres de lait par jour. Mais certaines personnes savent se poser les bonnes questions avant qu'il soit trop tard.

Il a tout d'abord joué un rôle dans la découverte de la dioxine et de l'aflatoxine, 2 substances chimiques toxiques et cancérigènes.

Mais il a découvert que ces substances hautement cancérigènes ne suffisaient pourtant pas à provoquer le cancer. Une étude indienne concernant le cancer du foie et la consommation de protéïnes en atteste. On fit absorber de l'aflatoxine à un premier groupe de rats puis 20% de protéïnes. Dans un deuxième groupe de rats on a donné même quantité d'aflatoxine mais seulement 5% de protéïnes. Résultat : Des rats ayant consommé 20% de protéïnes ont développé un cancer du foie, alors que chez les rats qui n'avaient reçu que 5% de protéïnes aucun cancer du foie ne fut signalé. Un rapport de 0% à 100%, c'est net. Et c'est une expérience qui a été reproduite par ailleurs avec les mêmes résultats. Donc l'hyperprotéïnisation semble bien être le facteur essentiel en ce qui concerne le cancer. Il s'est donc rendu compte par l'expérience que les protéïnes animales pouvaient jouer un grand rôle dans le développement du cancer. Les expériences sur les rats l'ont conforté sur le sujet. Et inversément, les protéïnes végétales ne généraient pas le développement du cancer.

 

Il a alors débuté une énorme étude épidémiologique en Chine pendant 20 ans, menée conjointement avec l'université de Cornell, l'université d'Oxford et l'académie de médecine préventive chinoise.

 

Aprés l'étude de toutes les données recueillies, il en a conclu que :

- Plus on consommait de protéïnes animales, plus le risque de cancer, cholestérol et maladies cardiaques et autres maladies chroniques, dites de civilisation, augmentait.

- La consommation de gras animal va de pair avec un risque plus élevé de cancer du sein.

- Par contre plus on consomme de légumes, fruits et antioxydants et plus le risque de cancer et autres maladies diminue.

- La consommation d'hydrates de carbone non raffinés (légumes et céréales complètes) permettait un risque moindre d'obésité et autres maladies chroniques souvent liées à l'obésité.

- La consommation d'aliments complets sont en mesure d'assurer la santé.

- L'alimentation qui prévient la maladie est aussi celle qui l'arrête.

- Une bonne alimentation génère aussi bien la santé physique que mentale et émotionnelle.

 

Et sa conclusion, c'est qu'une alimentation végétale, bio si possible, avec des aliments complets, non seulement prévenait beaucoup de maladies mais était capable d'inverser le processus morbide de maladies déjà en place.

Il a par exemple pu constater que des plaques d'athérome qui bouchaient les artères au 3/4 disparaissaient avec un régime pauvre en protéïnes et en graisses animales, et par ailleurs riche en végétaux. Un régime végétarien en quelque sorte.

 

Il a établi une corrélation entre la consommation de lait de vache et la sclérose en plaques et d'autres maladies auto-immunes. Ceci surtout dans les pays où l'ensoleillement est faible. La carence en vitamine D jouant trés certainement un rôle important dans le développement de ces maladies.

 

Colin Campbell met en garde contre les régimes hyperprotéïnés qui permettent de perdre du poids trés rapidement mais qui favorisent également le développement de nombreuses maladies.

 

Les antioxydants sont des boucliers contre les radicaux libres et ces antioxydants ne se trouvent qu'en trés petites quantités dans les produits animaux, alors que les végétaux en contiennent des quantités importantes. Au cours de ces recherches on a constaté que la carence en vitamine C par exemple faisait craindre un cancer du sein, alors qu'un taux de bêtacarotène favorisait le cancer de l'estomac. Donc consommation de végétaux de toutes les couleurs et non transformés.

 

Colin Campbell ne s'est appuyé que sur l'expérience et sur l'observation, mais à grande échelle tout de même. Il attaque de front les idées reçues. Ses idées ne vont pas sans heurts car ses confrères et les "gens trés bien informés" tirent à boulets rouges sur ses conclusions. Manque de rigueur scientifique soi-disant. Mais personnellement je dis manque de profit pour ceux qui honteusement profite du système pour se remplir les poches. C'est vrai que faire des recherches sur quelque chose qui ne rapporte rien à personne c'est ballot. Curieusement les résultats obtenus ne font pas figure de preuves il faut que ce soit des preuves scientifiques. Et pourtant il n'y a qu'une chose qui devrait être prise en compte, les résultats. Il me semble que ce devrait être la meilleure des preuves.

 

Et pour la petite histoire Colin Campbell est non seulement devenu végétarien mais végétalien. C'est à dire sans aucune protéïne animale.

Publié dans santenature

Commenter cet article

roro 15/11/2011 23:06



Pour Gaelle


Je te remercie pour la promptitude et la précision de ta réponse


En effet,on a souvent des soucis quand notre barrière immunitaire est déficiente; d'où l'intérêt de tout mettre en oeuvre pour la booster


Un grand MERCI encore



Gaelle 15/11/2011 15:08



Bonjour,


En réponse à Roro, je ne consomme que des produits complets, cela y compris pendant que j'étais strictement végétalienne -et crudivore.


En revanche il se peut que j'ai des problèmes d'assimilation, donc ce seait au niveau des ensymes qu'il faudrait que je me renforce, et je sais par ailleurs que mon système immunitaire est
faible. Quand le système immunitaire est faibles, même le meilleur des produits complets peut entraîner des catastrophes.


En ce qui concerne les céréales complètes, mes recherches ont abouti vers ces peuplades qui font des céréales non raffinées le milier de leur alimentation, et cette pratique traditionnelle de la
fermentation s'est perdue peu à peu, car elle existait aussi en Europe.


 


Il s'agit de faire tremer entre 12 et 24 h les céréales complètes dans de l'eau chaude (1 volume de céréales pour 1 volume d'eau). TRaidtionnellement on ajoutait à cela deux cuillères à soupe de
petit lait, de yaourt ou de kéfir provenant tous de lait NON PASTEURISE (c'est très important!).


Maintenant avec les intolérances au lait, on peut remplacer par la même quantité de jus de citron.


Ensuite on place au chaud jusqu'au moment de la cuisson, avant laquelle on ajoute un peu d'eau salée au sel de mer, et on fait cuire à feu très doux pendant 1h. Le porridge d'avoine préparé ainsi
est un délice.



ortie piquante 15/11/2011 00:28



Le tofu est il aussi dangereux ? j'en commence au moins une fois par semaine


Merci pour ta réponse



boisvert 15/11/2011 07:24



Pareillement, il n'est pas fermenté. Voir l"excellent article que je mets en ligne aujourd'hui du site la diététique du Tao.



roro 15/11/2011 00:26



Pour Gaelle


J'aimerais savoir si pendant ta parenthèse végétalienne tu consommais des produits complets ou raffinés ; cela pourrait expliquer  les carences observées


Moi  en matière de produit animal,je ne mange que des oeufs une fois tous les 7 ou 15 jours mais pour l'instant je me porte bien Par ailleurs, je consomme des fruits et des légumes vets et
racines de mon pays; et bien entendu des légumineuses et des céréales pour leurs protéines et nombreux nutriments


Tu dis par ailleurs que les céréales doivent être consommées fermentées et je ne l'avais jamais lu et pourtant je me documente


Comment faut il les faire fermenter? le même procédé que la choucroute?
Merci pour ta réponse       Roro



boisvert 15/11/2011 07:23



Je mets en ligne ce jour un article trés documenté pour tout ce qui concerne le soja et je pense que notre Gaelle nous a mis sur la voie d'un pot aux roses savamment caché jusqu'à ces jours-ci.



Jean-Yves CAILLET 14/11/2011 20:48



Pour une fois que j' avais " compeis " !!


Voici un autre article dans la rubrique cuisine du même site:


http://www.tao-yin.com/cuisine/cuisine_chinoise_soja.htm



boisvert 14/11/2011 22:25



Une autre pièce au dossier, merci Jean-Yves. Le malheur c'est que le soja est en effet une légumineuse qui présente beaucoup de qualités, riche en protides, en minéraux et en vitamines et qu'il
serait la solution à beaucoup de problèmes. Il semble bien être un perturbateur hormonal et à ce titre la prudence semble bien être de mise.