Les BAINS DERIVATIFS

Publié le par boisvert

3914627151_f7d0b8366c.jpg

J'ai titré "les bains dérivatifs", mais en fait ce sont les mêmes qui à l'origine ont été nommés "bains de siège à friction" par Louis Khune, le premier à parler de cette méthode qui semble prendre un deuxième souffle à l'heure actuelle.

Nous avons déjà beaucoup parlé de l'hydrothérapie sous toutes ses formes et je suis un fervent de son utilité  pour apporter un soulagement  à de nombreuses maladies.

Une petite précision : il ne faut pas manger après le bain avant d'avoir repris sa température normale, parce que vous constaterez si vous osez entreprendre une petite cure (attention l'essayez c'est l'adopter), que "Popaul" garde le froid encore de nombreuses minutes.

Alors pourquoi cibler cette hydrothérapie à une seule zone de l'organisme, à savoir le sexe,  aujourd'hui ?

 

D'abord "les bains dérivatifs", c'est quoi concrètement ?

C'est extrêmement facile, point n'est besoin de se tremper dans un bac d'eau froide, il suffit de se placer au-dessus d'un bac d'eau froide et de frictionner avec un gant de toilette les organes génitaux pendant un temps qui peut durer de 10 minutes jusqu'à 1 heure (Louis Khune) dans les traitements de certaines maladies et en traitement d'attaque. Point n'est besoin de frotter violemment, c'est l'action de l'eau froide qui agit, pas la friction. Il faut tamponner les parties extérieures, pas l'intérieur, pour la femme. De la même façon pour l'homme, il n'est pas utile que le gland soit découvert. Il faut donc que le sujet soit au-dessus de l'eau et pas dans l'eau. Les dames devront être donc accroupies au-dessus du bidet ou d'un bac recouvert d'une planche qui permette la position assise. Les hommes peuvent trés bien être debout au-dessus de l'évier rempli d'eau, les organes sexuels au-dessus de la surface. Le tissu peut être un gant de toilette, mais aussi un gant de toile de jute peut très bien faire l'affaire, mais la friction est moins importante que l'action de l'eau froide. Et même plus l'eau est froide, plus ce bain de siège à friction est efficace. Mais où que vous soyez, l'eau du robinet fait très bien l'affaire en température. Seule restriction, les femmes devront suspendre ces bains pendant les menstruations. Voilà pour le comment, ce n'est pas sorcier et c'est tellement facile qu'on se demande pourquoi cela produirait un quelconque effet sur notre organisme.

 

Pourquoi "les bains dérivatifs" agissent.

Dans d'autres domaines de la santé, j'ai eu l'occasion de vous en parler, les organes sexuels sont les organes de notre corps qui sont surprotégés et donc extrêmement bien innervés. Ce sont même les organes de notre corps qui sont les plus pourvus de terminaisons nerveuses. C'est ici que l'on retrouve  les terminaisons d'un grand nombre de nerfs de la moelle épinière et du nervus sympathicus qui constituent les principaux nerfs du bas-ventre et qui, par leur connexion avec le cerveau, permettent d'exercer ainsi une influence sur le système nerveux tout entier et ce n'est qu'à partir des organes génitaux que l'on peut avoir accés à cet ensemble de nerfs. Comme le dit Khune "c'est ici que se trouve la racine de l'arbre de vie".

Lorsque nous avons étudié la méthode d'hydrothérapie du curé KNEIPP, nous avons parlé  des bienfaits de l'eau froide pour tonifier les nerfs et raviver la force vitale jusque dans les parties les plus éloignées.

Vous savez aussi que nous ne sommes pas constitués d'organes isolés les uns des autres mais d'une seule pièce ou chacune influence toutes les autres. J'ai déjà cité à plusieurs reprises la maxime du poête : "Tout est si intimement lié ici-bas que tu ne peux secouer une fleur sans déranger une étoile". Et, en l'occurence les organes génitaux sont encore mieux placés pour agir sur tous les autres organes à cause précisément de l'aboutissement de nombreux nerfs. C'est tout le système endocrinien qui y prend sa source.

Quant au choix des organes génitaux, il faut comprendre que c'est un lieu privilégié par notre créateur, et dans les pires moments de l'existence l'homme, même à l'article de la mort est toujours capable de procréer. C'est un organe qui est privilégié avant tous les autres. Il faut protéger la pérennité de l'espèce.

SHELTON dans son ouvrage sur le jeûne l'a bien démontré : Des patients dont le système digestif était détruit pour une raison quelconque et qui ne pouvait donc plus s'alimenter, dépérissaient petit à petit et au bout de 2 ou 3 mois environ mourraient. Et même lorsque tous les organes avaient perdu du poids, de la consistance, Shelton s'était aperçu que les organes génitaux étaient les derniers à perdre de la vie et du tonus, ils étaient les derniers à mourir.

 

Les EFFETS des Bains dérivatifs :

Beaucoup de maladies arrivent à cause d'une accumulation de substances étrangères que l'organisme ne sait pas assimiler, métaboliser et donc qui stagnent dans l'organisme créant ainsi des gênes un peu partout, des lourdeurs, des difficultés de circulation et enfin si on ne fait rien des troubles plus sérieux.

Comme le dit Khune "toute maladie ne peut être expulsée du corps qu'en la faisant rétrograder par la même voie par laquelle elle y est entrée. Ainsi nous ne pouvons guérir les maladies que si nous réussissons à trouver le moyen de faire rétrograder la maladie vers son foyer primitif".

Et par ailleurs nous savons tous que c'est au niveau des organes digestifs que le mal entre. C'est bien connu que c'est avec ses dents que l'on creuse son tombeau. Donc ces déchets qui se sont accumulés, créant des tensions et des gênes un peu partout, il faut les amener à être éliminés par les voies naturelles. Et comme le dit Khune le système digestif est un des premiers bénéficiaires de ces bains dérivatifs. Ce système est stimulé, accélérant tous les échanges du corps et favorisant une amélioration de notre métabolisme.

Ces substances étrangères exercent par leur présence une influence sur la température interne et externe du corps. Notre corps qui, géné par toutes ces substances étrangères, fonctionnait au ralenti, va s'accélérer, devenir plus tonique, et va arriver enfin à expulser tous ces désagréments hors de notre corps. Il n'est d'ailleurs pas rare de constater quelques éruptions bénignes au début des cures de bains dérivatifs, témoins de l'expulsion de toxines par les voies naturelles.

Les premiers effets de ces bains de siège à friction, on les trouve d'abord sur les nerfs, sur une force vitale accrue et sur le système digestif. Mais j'oserai dire que le système digestif et la force vitale c'est exactement la même chose tant la force vitale est synonyme de métabolisme hyper réactif et efficace, donc d'une très bonne digestion.

ET le fait est que les bains dérivatifs améliorent la digestion la plus délabrée et cela dans les plus brefs délais. La constipation la plus opiniâtre qui a résisté pendant des années à tous les remèdes se guérit souvent en quelques jours par les bains de siège à friction qui produisent et maintiennent une selle normale. (Khune).

Mais la force vitale ne se limite pas au pouvoir digestif, car nous pouvons demeurer des mois sans manger mais pas 10 minutes sans respirer. L'air que nous respirons  se divise immédiatement dans les poumons en ses parties composantes, oxygène et azote. Il prend l'oxygène et expire l'azote. Mais l'énorme force qui était auparavant nécessaire pour maintenir l'azote et l'oxygène dans l'air, se dégage dans le corps et est utilisée par ce dernier. Plus l'air est pur et naturel, plus le corps en retire de la force vitale. Un peu comme pour la nourriture, plus les aliments sont naturels et peu apprêtés, plus la force vitale que le corps en extrait est grande. PLus on transforme les aliments par la cuisson, et moins on va extraire de la force vitale de ces aliments. A la lumière de ces explications vous comprendrez peut-être mieux pourquoi  la force vitale diminue malgré des repas pantagruéliques. Il vaut toujours mieux privilégier la qualité à la quantité.

Air pur,  aliments sains et non dénaturés, activité physique, soleil  et bains dérivatifs voilà quelques clés de santé.

A partir du moment où vous avez compris l'unité du corps et l'influence que chaque organe exerce sur ses voisins, vous comprendrez qu'avec les bains dérivatifs on peut soigner aussi bien les cheveux, les yeux, les oreilles,  la fièvre, du rhumatisme, de la constipation, une sexualité défaillante,  ou le choléra. C'est la force vitale du corps qui se relève, c'est le corps qui est plus fort, qui résiste mieux à tous les agresseurs, c'est donc la joie de vivre qui remplace le pessimisme, tout simplement. Et Khune précise bien que nulle autre partie du corps ne peut se prêter à une action aussi nette et aussi efficace. Les organes génitaux influencent tout l'organisme et sont les mieux à même d'influencer tout notre corps.

 

Que Peut-on guérir avec les Bains dérivatifs ?

A peu près tout. Khune nous présente de nombreux cas de guérisons et cela va de contusions avec lésions internes, brûlures, plaies de toutes sortes, blessures par arme à feu, fractures, plaies ouvertes, piqûres d'insectes venimeux, morsures de chiens enragés, de serpents, empoisonnements du sang, appauvrissement du sang, toutes les affections des poumons, asthme, fluxion de poitrine, tuberculose, lupus, pleurésie, les états précancéreux, excroissances de chair, les affections du coeur, l'hydropisie, l'éléphantiasis, la lèpre et la léprose, les fièvres comme malaria, fièvre climatique, fièvre des tropiques, fièvre bilieuse, fièvre jaune, fièvre intermittente, les Typhus, dysenterie, choléra, les diarrhées, les maladies des organes génitaux, les affections des reins et de la vessie, les calculs vésicaux et calculs urinaires, le diabète sucré, l'urémie, l'incontinence d'urine, le catarrhe de la vessie, les affections du foie, les calculs biliaires, la jaunisse, les pieds suants, les dartres, les affections des yeux et des oreilles, les affections des dents, le rhume de cerveau, les affections de la gorge, l'épilepsie, les crampes, les affections de la moelle épinière, les maux de tête, les migraines, les hémorroïdes, la gale, les vers, le ver solitaire, les parasites. On  peut dire que les bains dérivatifs agissent un peu partout et dans toutes les conditions. Son livre se termine en présentant précisément des exemples de ces maladies prétendument incurables et que de simples bains ont guéri ou amélioré grandement. Des malades témoignent du bien fondé de la méthode.

Il faut ajouter que Khune utilisait à fond la diététique en complément de ses bains de siège à friction et qu'il ne faut pas oublier l'essentiel, ce qui entre dans le moteur.

Alors je sais que Rika Zaraï a fait rire toute la France avec ses bains de siège, mais pas moi,  et que lorsque l'on pratique on a toujours peur du ridicule, mais promis, si vous pratiquez, je n'en parlerai à personne.

 

Source : La nouvelle science de guérir de Louis Khune aux Editions "la vie claire".

Publié dans santenature

Commenter cet article

Jeanne 05/08/2015 08:47

Merci Fernand pour votre réponse !!!
Vous avez vu juste, quelque chose cloche :-) Depuis vingt ans en fait (colopathie et teint jaune comme un coing)
J'ai témoigné sur les bains dérivatifs pour commencer mais j'aurais dû le faire dans les bonnes cases, je n'avais pas eu le temps d'explorer tous les thèmes qui m'intéressent vivement sur votre blog salutaire.
Je suis donc bien consciente que les bains dérivatifs ne pourront rien à mes histoires endocriniennes !

Pour moi une alimentation saine c'est m'abstenir de consommer tout ce qui vient de l'industrie alimentaire, c'est une assiette sans gluten (maladie cœliaque) et sans lait (allergie), type régime Seignalet...je vais de ce pas lire tout ce que vous écrivez sur le régime paléo.

Il y aurait beaucoup de choses à dire mais je le ferai ailleurs que dans cette rubrique aquatique.
A bientôt et grand merci

Jeanne 01/08/2015 23:03

Bonjour et merci pour votre blog qui m'aide à me poser les bonnes questions...
Je pratique le bain dérivatif depuis un an, la motivation est toujours là, même si les résultats ne sont pas encore visibles. Premier objectif, la digestion, l'élimination (malgré une alimentation saine je constate que je suis souvent dans un état de surcharge toxinique...je ne vais pas faire caliméro mais j'avoue que je n'y comprends plus grand chose à mon cas), et aussi régulation de tout le système endocrinien (notamment hypothyroïdie, je me doute que les autres glandes endocrines ne fonctionnent pas bien non plus, puisque tout ce petit monde tourne ensemble).

Après lecture des commentaires et de vos réponses, je suis perdue ; ayant lu le livre de France Guillain, je pratique au niveau de l'aine...et là patatras, ce n'est donc pas le bon geste ! Retour à la case départ.

J'ai essayé les poches de gel, je n'ai pas continué car je n'aime pas ce contact avec un objet glacé, de plus je pratique chez moi davantage le sans-culotte (pour prévenir ou guérir les mycoses récidivantes...) que la culotte + la couche gelée.

Il vaut mieux avoir de l'humour ; 15 minutes de trempette au lever, plus 10 minutes d'huile dans la bouche, ça fait des petits matins pas très sexys, surtout si le compagnon n'est pas copain avec la naturopathie !

Encore merci et à bientôt ici ou là.

boisvert 02/08/2015 05:48

Bonjour Jeanne,
Une alimentation saine c'est quoi pour vous, car je me doute que quelque chose cloche de ce côté-là. (digestion élimination, hypothyroïdie) en conséquence, même les bains dérivatifs n'y peuvent rien. Il faut vous tourner vers le régime paléo. Revoyez l'article "régime paléo pratique".
Bonne journée !

geek toys 31/07/2014 13:11

This is a very informative post indeed which points out a lot of scope and advantages of hydrotherapy. I think it is one of the emerging fields of treatments, which effectively cures a lot of diseases. Thanks for discussing about the healthy ways to take bath.

Boisvert 31/07/2014 16:54

C'est une autre corde à notre arc et c'est facile à mettre en oeuvre.

RORO 02/11/2013 04:04


BONSOIR  BOISVERT


j'espère que tu vas bien et je te remercie pour les dernires articles que j'ai pu enfin lire. Figure- toi que mon disque dur m'a lâchée et me voilà à nouveau privée d'ordinateur mais je résiste à
l'adversité
Quelques  nouvelles des filles qui se portent bien ; j'espère que tu as pu voir les dernières photos envoyées par Nadou


Concernant le BD je le pratique aussi depuis plus de 3 ans et uniquement aux plis de l'aine(30 minutes le matin et poche le soir) et j'ai pu observer tous les bienfaits que j'avais listés
dans un post précédent (perte de 2 tailles , de beaucoup de gras au dos et aux hanches, peau rajeunie poilss recolorés..énergie et bonne santé.  Guilain explique  dans son livre
que la mobilité du fascia est stimulée par 2 facteurs, une activation mécanique ou (friction) de terminaisons nerveuses situées dans  la partie basse des plis de l'aine entre les
cuisses, le sexe et le périné. Cette activation est obtenue par la marche. Le second facteur est la fraicheur au périné et au sexe naturellement  apportée par l'évaporation de la sueur
lorsque nous marchons dans la nature sans vêtement ce qui était la condition première des humains. C'est dans l'appport de la fraîcheur que se situe le BD. Je ne sais pas si cet
 extrait du livre te sera d'un grand secours.

boisvert 03/11/2013 20:25



Bonjour Roro,


Content de savoir que les petites jumelles vont bien mais j'ai des nouvelles par Nadou.  Les bains dérivatifs sont excellents mais il faut de la persévérance, ce qui manque à la plupart
d'entre nous , moi le premier. Content en tous cas que tu aies des résultats.


A +



Mino 30/10/2013 20:55


bonjour


Merci pour les explications des bains dérivatifs. j'applique la méthode depuis 8 jours, eau et poche de gel et je constate une extrème fatigue et des douleurs partout...aujourd'hui, je pouvais à
peine me mouvoir. Cela est peut-être dû à ma corpulence 115 kg pour 1m60.je veux continuer malgré tout. J'ai, tout de même, constaté que mes jambes sont un peu moins gonflées....Pouvez-vous me
donner votre avis ? Merci de me répondre.


Mino

boisvert 31/10/2013 08:36



Bonjour,


Jouer sur cette zone peut avoir des répercussions sur l'organisme tout entier, c'est une zone clé. Et très souvent avant d'avoir des résultats positifs ce sont des résultats négatifs qui se
présentent. Mais cela ne remet pas en cause les bienfaits des bains dérivatifs. Par contre il serait bienvenu de toucher à la diététique car le poids est bien sûr un inconvénient majeur au retour
à la santé.