LES CELLULES SOUCHES

Publié le par boisvert

P1050952.JPG 

Cela aussi je l'ai appris dans mon cheminement. Un beau jour j'ai entendu parler des cellules souches en me demandant si je n'avais pas sauté quelque chose pendant mes cours. Mais non, c'était vraiment nouveau pour tout le monde.  Songez que ce n'est qu'en 1981 que Martin EVANS, KAUFMAN et MARTIN ont identifié les cellules souches chez la souris et seulement en 1998 que James Alexander THOMPSON, Joseph ISTKOVITZ-ELDOR et l'israélien Benjamin ROUBINOFF, les ont identifié chez l'homme.

Alors c'est quoi ces fameuses cellules souches ?

En biologie on nous dit qu'une cellule souche est une cellule indifférenciée se caractérisant par la capacité à engendrer des cellules spécialisées par différenciation cellulaire et une capacité à se maintenir par prolifération dans l'organisme (auto-renouvellement). Ces cellules souches sont présentes chez tous les êtres vivants multicellulaires. Elles jouent un rôle très important dans le développement des organismes ainsi que dans le maintien de leur intégrité au cours de la vie.

C'est de la plus haute importance car les applications en médecine sont multiples et essentielles et ce n'est pas pour rien si elles concentrent autant  l'attention de tous les chercheurs.

Mais ce principe existe depuis toujours et il est au centre de toutes les formes de vie pluricellulaire car on le retrouve également chez les plantes. Là, je connaissais et l'utilisais depuis longtemps, moi qui pratiquais le marcottage, le bouturage et la greffe des arbres. En effet, c'est dans les méristèmes ((tissu biologique constitué de cellules indifférenciées formant une zone de croissance où ont lieu les divisions cellulaires) des plantes que tout se passe. Voilà nos cellules souches végétales qui permettent la division et la régénération d'une plante. Et c'est vrai, j'ai pu le constater, un viel arbre sur lequel on greffe un embryon jeune va donner un tout nouvel arbre qui a ainsi une nouvelle jeunesse et former ainsi une nouvelle vie, dynamique et vigoureuse. 

On retrouve ce même principe chez les animaux : Coupez la queue du lézard par exemple et il en repousse une autre, toute neuve (les cellules souches en action).

André Gernez, ce grand chercheur qui nous a quitté récemment et qui avait tendu une passerelle entre toutes les médecines pour faire avancer les choses, avait émis l'hypothèse d'une autre vie de nos cellules, différente de celle que l'on connaissait alors et que je vous résume ici :


Pendant deux siècles (depuis 1840 et les premiers microscopes), on a cru que les cellules étaient tour à tour ouvrières et reproductrices. En réalité, comme les abeilles d’un essaim, elles sont soit reproductrices – ce sont les cellules souches – soit ouvrières – les cellules fonctionnelles. Selon les travaux du Dr Leonard Hayflick (1961), chaque cellule génératrice (souche) peut se renouveler de 50 à 100 fois.

La cellule est l’unité physiologique et anatomique de l’organisme. Elle nous permet de vivre. 

 

Mais nous ne gardons pas le même lot de cellules pour la vie ; elles se renouvellent à des rythmes différents selon les organes. Par exemple, une cellule de foie vit 400 à 500 jours alors qu’un globule rouge vit 120 jours. En 1970, André Gernez et son équipe ont même montré que, contrairement à ce que pensent encore de nombreux scientifiques, les neurones aussi se régénèrent.

Nos cellules se multiplient en se divisant en deux. C’est la mitose. Les interrogations de Gernez sont parties de ce constat. Si les cellules se multiplient, pourquoi les organes gardent-ils la même masse cellulaire, le même nombre de cellules ? C’est parce que, quand une cellule se divise en deux, elle donne naissance à une cellule reproductrice et une cellule fonctionnelle. La cellule fonctionnelle vivra sa vie d’ouvrière le temps qu’il faudra et sera remplacée par une nouvelle ouvrière, créée par la cellule reproductrice. Ainsi, le nombre de cellules n’augmente pas.

Nous mourons lorsque les cellules mères ont épuisé leur potentiel de division. Mais parfois une cellule génératrice mute. Elle crée alors deux cellules génératrices. Ces deux-là, à leur tour, créeront quatre génératrices (deux chacune), puis huit, puis seize et ainsi de suite. C’est la cancérisation. La cellule lésée devient mutante et transmet sa lésion à ses filles, toutes mutantes. Les causes de la mutation sont multiples : produits chimiques, carences alimentaires, infections, radiations etc.


Nous voilà donc à la croisée des chemins, la vie ce sont les cellules souches. Voilà en fait ce que nos chercheurs voudraient reproduire chez l'homme. Pensez donc, on vous greffe un rameau jeune et vous voilà revenu à 20 ans, moi qui en ai 76, j'en veux, j'en veux ! Et depuis on a tout essayé, on a greffé des cellules d'animaux, c'était le plus facile, mais les résultats, merveilleux au début, étaient décevants, alors...

 

Les CELLULES SOUCHES :

Il y en a plusieurs. Elles peuvent se distinguer en fonction de leur potentiel de différentiation.

- Les cellules souches totipotentes : pouvant donner tout type cellulaire, et donc un organisme entier.

- Les cellules souches pluripotentes : capables de donner tous types cellulaires sauf les annexes embryonnaires.

- Les cellules souches multipotentes : susceptibles de donner différents types de cellules, mais spécifiques d'un lignage cellulaire donné.

- Les cellules souches unipotentes : qui ne peuvent donner qu'une seule sorte de cellule, mais comme toute cellule souche, elles peuvent s'auto-renouveler.

Ces cellules souches existent durant toute la vie de l'organisme, mais on peut distinguer, chez tous les mammifères notamment, les cellules souches embryonnaires et les cellules souches adultes. Vous l'aurez compris ce sont ces cellules souches embryonnaires qui sont essentielles pour le développement et la formation de toutes les autres cellules de l'organisme. Quant aux cellules adultes, leur développement est terminé, et au contraire, leur prolifération devient dangereuse, c'est le cancer. Les cellules souches sont régulées pour ne produire que les cellules nécessaires au maintien d'un organisme fonctionnel..

Les cellules souches sont moins pluripotentes que celles constituant l'embryon : elles ne peuvent produire que des cellules spécifiques de leur tissu. (exemple : un greffon de cerise Burlat ne pourra donner qu'un nouvel arbre Burlat). et chez nous c'est pareil, les cellules souches hématopoïétiques régénèrent en continu les cellules du sang, et du sang seulement, etc...

Notre organisme se renouvelle ainsi constamment car chaque jour des cellules meurent et doivent être renouvelées grâce aux cellules souches. Hélas, avec l'âge, nos cellules souches s'épuisent, et ce renouvellement se fait de moins en moins bien. Il y a un vieillissement des cellules, des tissus et sans de nouvelles cellules souches jeunes et dynamiques, on ne peut que constater les dégâts sur notre propre corps, irrémédiable et inéluctable.

Voilà le chantier auquel tous les chercheurs du monde entier ont devant eux, il faut régénérer ces cellules souches.

Leroy STEVENS et Barry PIERCE ont découvert dans les années 1950 des cellules souches embryonnaires (capables de générer toutes les cellules sanguines) dans la moelle osseuse.

En 2006, les cellules souches pluripotentes induites sont découvertes par Shinya YAMANAKA et James Alexander THOMSON en 2006. Ce sont des cellules matures permettant de donner naissance à tous types de cellules de l'organisme. Ceci sans utiliser d'embryons animaux. Leur découverte a d'ailleurs été récompensé par le prix Nobel de médecine en 2012.

En 2014 les autorités Canadiennes viennent d'autoriser la mise sur le marché du PROCHYMAL, le premier traitement au monde à base de cellules souches à être mis en vente. Mais son efficacité est encore incertaine. Mais des dizaines de thérapies basées sur les cellules souches sont en cours d'essais cliniques et on devine les labos prêts à se jeter là-dessus comme des morts de faim car il y a un marché extraordinaire à prendre.

Des médecins russes arrivent désormais à traiter les cas de cancer les plus désespérés à l'aide de cellules souches. En 3 ans, les médecins d'Ugra ont déjà réalisé 34 opérations de transplantations de cellules souches. Tous les patients sont actuellement en bonne santé. Ces cellules souches sont présentes dans chaque organisme, mais avec l'âge, elles sont de moins en moins nombreuses. A la naissance par exemple, dans le cordon ombilical, on compte une cellule souche pour 10000 cellules ordinaires. Autour de 50 ans il n'y en a plus qu'une pour 1 million de cellules. Chez nous , dans les maternités, les cordons ombilicaux sont détruits alors qu'ils sont une source précieuse de cellules souches (ce sont les chats qui deviennent centenaires). Ces savants russes font autre chose. Lorsqu'une personne est malade le plus simple est d'introduire ces cellules dans son sang et elles remplaceront tout de suite les cellules endommagées.

Mais à vouloir stimuler les cellules souches, le risque c'est de stimuler toutes les cellules et arriver à provoquer une cancérisation ou une multiplication anarchique des cellules. d'où les réticences. Et puis, les cellules souches, c'est la vie et là, on touche à l'essence même de la vie, où va-t-on s'arrêter ? jusqu'à l'immortalité ? Nous n'en sommes qu'aux premiers balbutiements de cette technique. On ne sait pas encore ce que seront les conséquences dans le temps. 

Pour nous,  qui laissons ces chercheurs dans leur laboratoire et ces mêmes  laboratoires entrain de spéculer sur les gains qu'ils vont pouvoir engranger, nous savons tout de même qu'il est possible de stimuler dans une certaine mesure nos cellules souches avec des moyens beaucoup plus naturels. Et point n'est besoin d'attendre d'être malade pour penser à ces fameuses cellules souches. Il en va d'un rajeunissement et d'un confort de vie auquel tout un chacun aspire.

 

Plusieurs produits que nous avons déjà étudié se sont montré intéressants à ce sujet, les voici :

L'astragale, les probiotiques, l'algue du lac Klamath, la Spiruline, la Chlorella, l'extrait de thé vert, l'astaxanthine, mais aussi  l'activité physique modérée, l'alimentation restrictive et je suppose d'autres produits qui restent à découvrir.

 Alors est-ce que l'on peut considérer que c'est du doping ? Non ! car cela part du principe que  veiller à ses cellules souches c'est veiller à sa santé tout simplement. Rester jeune et dynamique longtemps c'est le voeu de chacun d'entre nous ; accroître ses performances, ses capacités de récupération après un effort,  son attention, sa mémoire, son énergie, toutes ses fonctions mentales, etc... après tout, nous ne parlons que de cela dans ce blog, être bien dans sa peau et dans son corps.

Votre état général, votre santé, votre tonus, votre vieillissement, tout cela en fait dépend de la quantité et de la qualité de vos cellules souches.

 

 

 

 

 

Publié dans santenature

Commenter cet article

Remy 30/10/2014 18:24

Que pensez vous dez produits Stemtech et algue AFA est ce pas un cyanobacteries je suis confu sur ce produit qui stimule les cellules souche
Remy

Boisvert 31/10/2014 05:47

Bonjour,
A ce prix j'espère qu'ils vous garantissent le résultat. Et puis quelquefois il vaut mieux prendre un seul en bonne quantité, que beaucoup en petites quantités. Les formules composés, ce n'est pas une garantie de résultat. Les propriétés des uns ne s'ajoutant pas forcément à celles des autres.
A vous de voir
Bonne journée !

Remy 30/10/2014 19:51

Excuser mes fautes de frappe
afa edt cyanotixique ou cest bon

Remy 30/10/2014 19:49

Dans leur formule se2 il y a Afa , undaria pinnatifids, polygonum multiforum et cordycrps sinensid et ul fsut prendre un autre produit le stemflo extrsit de gotu kola, curcums, plrin d autres truc et oui tres cher environ 200$/mois

Boisvert 30/10/2014 19:30

Bonjour Rémy,
D'abord je ne connaissais pas les produits stemtech. Je suis donc allé voir et ils ne parlent pas beaucoup de la composition, sinon l'AFA que nous connaissons. Je ne connais pas du tout le prix non plus. Mais dans le doute je me fierai plutôt à l'AFA tout court. Ils y ont peut-être ajouté simplement de la poudre de perlimpimpim, pour habiller et vendre plus cher. On n'en connait pas beaucoup sur ce produit.
Prudence...

JOHANNE 02/04/2014 15:12


bonjour mrs boisvert ,je suis nouvelle sur ce blog je suis tomber dessus comme ça par hasard mais j avoue que se hasard m'a fait prendre conscience de plein de chose sur les aliments que je
consomme (je consommais),.vous avez réussie à me faire comprendre que je dois manger pour vivre et non le contraire ...bravo! car je suis de nature gourmande. tout est si bien expliquer , clair ,
net et logique enfin tout ceci pour vous dire que si dans mon futur je me sens mieux physiquement alors je vous le doit..merci!..............j`aurais tellement de questions à vous posez que je
pourrais vous épuisez..lollll c'est de nature généreuse que vous partagez vos connaissances c'est une grande qualitée....encore merci.

boisvert 02/04/2014 19:08



Bonjour Johanne,


Et bienvenue sur ce blog. Que de gentilles choses ! N'ayez crainte, nous sommes tous gourmands et moi le premier. Il faut se défendre toute la vie contre cela sans se frustrer non plus. En tous
cas bon cheminement.



Marie 24/03/2014 17:18


Bonjour,


Merci pour la précision des informations.


Je ne me doutais pas que les probiotiques agissaient au niveau des cellules souches. Ni le thé vert. Je vais aller lire l'article.


Pour l'algue Klamath c'est un des arguments de vente en effet.


Merci de nous proposer un marcottage alternatif !


Marie.

boisvert 24/03/2014 18:49



Bonjour Marie,


J'aime bien le marcottage alternatif !


Pour les cellules souches je pense que c'est la médecine de demain.