Les CEREALES

Publié le par boisvert


Nous y sommes habituées, le pain est notre aliment de base et nous qui sommes sportifs nous mangeons des pâtes. Mais peut-on dire que c'est un aliment "humain" pour autant ?
Nous le savons tous, ce sont les oiseaux, dont le système digestif est conçu pour transformer les graines, les broyer dans leur gésier, et profiter à fond de leurs bienfaits, qui doivent manger des graines.
Mais le génie de l'homme a contourné ce qui semblait être une barrière infranchissable et il a inventé la cuisson, de sorte que cet aliment qui ne nous convenait pas est devenu l'aliment de base de nombreuses civilisations. Mais peut-on dire que la cuisson a solutionné tous les problèmes ? est-ce que cet aliment destiné aux oiseaux est subitement devenu compatible avec notre système digestif ? D'autant plus que la cuisson altère pratiquement tous les aliments, que sont devenus les anciennes protéïnes, les enzymes, les vitamines originelles ?
La vérité, c'est que cet aliment qui est pourtant devenu essentiel dans la plupart des civilisations n'est pas idéal pour l'homme et en tous cas, il n'aurait pas dû devenir l'aliment de base de la plupart de nos concitoyens.
Il y a un autre gros problème aux céréales c'est le GLUTEN, c'est à dire la partie intérieure de la graîne. C'est celle que nous tranformons en farine. Et il n'y a qu'à regarder le mot gluten de plus prés pour comprendre certaines choses. La racine c'est GLU, pas de la super-glue tout de même, mais la glue, c'est de la colle. Autrefois, on utilisait d'ailleurs la farine pour fabriquer de la colle à tapisser. Et plusieurs mots ont cette origine comme agglutiner, engluer, et les boulangers aiment justement les farines riches en gluten car elles absorbent beaucoup d'eau.
Et j'ai eu l'occasion de le dire souvent tout au long de ces articles, une forte consommation de céréales produit l'hémogliase, un épaississement du sang. Conclusion, c'est tout le système circulatoire qui se ralentit, le métabolisme qui est réduit, notre corps fonctionne au ralenti, tous les organes peinent pour effectuer leur travail. Mais c'est au niveau de l'intestin que cette colle s'agglutine, ralentissant ainsi le transit et favorisant l'encrassement de l'organisme.
Les céréales apportent une grande quantité de sucres lents, utiles pour les longs efforts, les sports d'endurance, par exemple.
Mais la digestion lourde de ces céréales nécessite une quantité accrue d'oxygène, et on sait par ailleurs qu'une grande quantité d'oxygène provoque la création de radicaux libres, ces poisons qui nous font vieillir avant notre heure.
 Alors comment faire pour demeurer en bonne santé si nous voulons malgré tout utiliser ces céréales, pour faire du sport par exemple ? Plus nous consommons de céréales, plus nous allons favoriser une acidification de notre organisme, nous allons favoriser également tous les phénomènes inflammatoires, (ralentissement du métabolisme) et en plus il va y avoir prise de poids.
Alors la seule solution c'est de faire l'inverse lorsque l'évènement sportif est passé. Aprés une course par exemple, non seulement on a accumulé des colles avec la consommation des pâtes, le sang est devenu trés épais, la course a produit en plus des poisons, (l'acide lactique), on est donc en plus mauvais état qu'avant l'épreuve. Résultat, on est beaucoup plus mal aprés le sport qu'avant. Et pourtant nous faisons du sport pour être en bonne santé.
Donc, aprés le sport, il nous faut faire le chemin inverse et supprimer complètement les céréales, pour activer la circulation, le métabolisme, éliminer les radicaux libres et les toxines produites par l'effort. Et il n'y a qu'une solution, les fruits et les légumes en abondance. Les repas qui suivent une épreuve éprouvante ne devraient être constitués que de fruits et de légumes. Une alimentation riche en antioxydants de toutes sortes. Même les produits laitiers devraient être supprimés car eux aussi, ils sont riches en graisses saturés et ils ajoutent leurs inconvénients à ceux déjà en place à cause des céréales.
Il en résulte que l'alimentation riche en céréales est à l'origine de beaucoup de maladies car elles sont présentes chaque jour sur nos tables. Les dames ont bien compris que les céréales faisaient grossir, car le moindre régime amaigrissant commence toujours par la suppression des céréales et bien sûr c'est trés efficace. N'oublions pas que les céréales se tranforment en sucre, en sucre lent mais du sucre, et en plus avec les céréales raffinées que nous consommons, c'est du sucre, sans les fibres, sans les vitamines et sans les minéraux..
En fait, l'alimentation originelle nous conviendrait bien. C'était le gibier et les fruits et légumes que l'on trouvait à l'état sauvage. Donc si  on remplaçait les céréales par de la bonne viande et en complétant avec des légumes et des fruits ce serait déjà une amélioration pour notre santé. Même si la viande n'est pas un aliment excellent pour l'homme et si elle génère beaucoup de toxines, l'organisme lui-même serait mieux en mesure de les éliminer.
C'est ainsi qu'à l'heure actuelle nous voyons fleurir bon nombre d'allergies au gluten. Beaucoup ne le savent pas mais cette intolérance au gluten est sournoise et beaucoup de symptômes peuvent être reliés à sa consommation. Beaucoup ignoreront toujours la cause de leurs malaises divers, mais ils peuvent toujours tester  la suppression des céréales et voir les effets que cela produit, ils seront vite convaincus.
Vous pouvez tester la suppression des céréales si vous souffrez par exemple de raideurs musculaires, de crampes, de gonflements aux articulations, de rhino- pharyngites à répétition, des muqueuses fréquemment encombrées, des sueurs intempestives, des dermatoses diverses, diarrhées, troubles du transit, fatigue, nausées et certains troubles neurologiques comme irritabilité, dépression, mauvaise humeur, anxiété, nervosité, migraines, etc... et on ne peut pas dire précisément quels troubles plus que d'autres peuvent trouver leur origine dans la consommation du gluten, ils sont tellement nombreux. Et la présence de plusieurs de ces troubles peut être une indication intéressante. Et évidemment de tels troubles sont souvent catalogués de psycho-somatiques. C'est dans la tête, et bien non ils peuvent avoir une autre origine, le gluten. Ne parlons pas des allergies, le gluten est un énorme allergène. La simple suppression de tout ce qui est à base de blé peut solutionner de nombreux troubles comme l'asthme, les eczémas, jusqu'au psoriasis, et beaucoup d'allergies de toutes sortes.
La simple suppression du pain, des céréales et des produits laitiers  suffit à guérir les rhumes et les maladies dues au refroidissements et toutes les allergies.
Ces colles ou mucus que les céréales fournissent en abondance sont mal digérées, mal absorbées, les reins ne  peuvent que difficilement les éliminer, de sorte que ces colles encombrent l'organisme et que ce dernier est obligé de les stocker quelque part. Alors ce sont vos tissus profonds, ce sont les articulations, on les retrouve dans les calculs rénaux et biliaires, etc... On les retrouve également autour des bronches où ils forment des bronchites, des glaires à profusion, des cathares, des rhumes, de la toux. Evidemment nos amis les microbes sont invités à venir au secours pour éliminer  cette gangue qui nous encombre, et beaucoup d'infections ont leur origine dans ce gluten que notre organisme ne sait ni utiliser, ni éliminer.

Alors si vous ne pouvez vous passer de céréales choisissez celles qui ne contiennent pas de gluten comme le QUINOA qui est une céréale venue des incas et qui est trés riche en protéïnes, (environ 13%), en lysine, acide aminé qu'on ne retrouve pas dans les autres céréales, l'arginine et l'histidine ; des minéraux précieux, fer, magnésium, calcium, les vitamines du groupe B et des acides gras essentiels polyinsaturés en grande quantité.
Comme céréale sans gluten on trouve également le RIZ qu'on ne présente plus et il ne se laisse pas manipuler facilement, comme le blé, de sorte qu'il est toujours dans sa forme originelle. Et contrairement au blé on ne fabrique pas du pain de riz de sorte qu'il ne subit pas les trés hautes températures. Sa cuisson se fait à l'eau (100°) alors que le pain se cuit au four à trés haute température, (détérioration des éléments et production de poisons).

Publié dans santenature

Commenter cet article

M. 04/06/2012 18:18


Fernand,


Tout d'abord merci pour vous réponse, j'avais la conviction qu'avoir des selles molles à liquide, même une fois par jour, était le signe d'un déséquilibre de la flore intestinale. Ca me
rassure. 


Donc, lors d'une diète "saine" et donc riche en légumes et pauvres en céréales, il est normale d'avoir des selles quotidiennes, et surtout plutôt molles.


On passe donc tout à fait à côté de ce que les médecins nous disent "normal" : Selles bien solides, marron, et une fois par jour ou tous les deux jours. 


J'avais bien repéré en effet qu'il fallait combattre la constipation qui semble être terrible sur le long terme. Et c'est pour ça que lorsqu'une diarrhée surgit, la stopper à base de médicament
me semble aujourd'hui être une stupidité.


Quand j'en parle à mes proches, ils donnent l'impression qu'on va mourir de sa diarrhée et qu'on va continuer à se vider jusqu'à la fin, hors ça passe très rapidement, c'est juste comme vous le
dîtes souvent, il faut prendre sur soi, faire le dos rond, et accepter ce qui est entrain de se passer.


Et quand on est perpétuellement couvé, et surprotégé par les médecins "qui savent tout", cette habitude se perd.


Donc pour résumé, tant qu'il n'y a pas énormément de selles par jour, très liquides, il n'y a pas lieu de s'inquiéter. Et le fait que ce ne soit pas "ce que la normalité" nous dicte, n'a rien
d'inquiétant. Correct ?

boisvert 04/06/2012 18:49



Correct !



M. 04/06/2012 14:53


Bonjour Fernand, 


J'ai une question qui est cette fois ci d'un ordre plus technique, et sûrement des plus complexes à expliquer, mais qui pour sûr m'intéresse, et est susceptible d'intéresser, de convaincre de
nombreuses personnes quant au fonctionnement de la naturopathie, notre médecine naturelle. 


Nous le savons, la santé et le ventre, c'est lié, notre corps est une unité, d'ou l'aberration des médecins spécialisés, mais c'est un autre sujet. 


Je veux parler de la santé de l'estomac, et du parcours de ce que nous mangeons. Bien entendu encore une fois, nous sommes ce que nous mangeons. On peut d'ailleurs le voir, comme le disait Jack
Lalanne, ces jeunes qui mangent des gâteaux, des bonbons, qui utilise pour boisson ce sure en canette que ce sont les sodas, ils sont gros, flasque, mou, fatigué, comme un chamalo, un sucre qu'on
a un peu chauffé. 


Les sportifs sains, eux, sont petillants, en forme. Ce qui change est ce que nous mangeons. 


Je me suis égaré dans cette introduction, mais ce n'est pas grave ! Ca fait toujours du bien de le répéter à ceux qui préfèrent y voir l'injustice que la santé, dans la quasi totalité des cas, ça
se mérite ! Pour finir avec une citation amusante de vérité : "A 20 ans, on a le corps dont on hérite, à 40ans, on a le corps qu'on mérite !"


Ma question est la suivante : 


Le transit intestinale est ce qui influe sur les selles, constipation avec selles très solides, ou transit rapide diarhée avec selles molles à liquides. 


Cependant, après y avoir réfléchis, j'ai noté que la quantité de fibres et de céréales ingérées se doit d'avoir une incidence sur les selles. Si on consomme énormément de céréales, très peu de
fibres, il est plus probables de se créer une constipation, voir constipation chronique. 


Inversemment, si on a une diète extrèmement riche en fruits et légumes, mais avec très peu de céréales comme une diète cétogène par exemple, il est plus probable de se créer une diarhée, voir une
diarhée chronique si l'alimentation est gardé indéfiniment. 


Revenons maintenant sur le premier cas, avec la surconsommation de céréales, de pain, etc... on sait que ces produits favorisent la prolifération du candida, et d'autres levures, et organismes
parasites de notre intestin. Hors, normalement à force de prolifération de cette flore néfaste, on se crée des diarhées obligatoirement. Cependant, dans notre société occidentale, il semble y
avoir beaucoup plus de cas de constipation que de diarhée chronique.


La première question est donc : 


1- D'ou survient cette différence de réactions ? Pourquoi chez certaine personne, cette mauvais alimentation va entrainer de la diarhée, et chez d'autre, des constipations. 


Comme je vous l'ai précisé dans les postes, je me suis mis à une alimentation sans céréales, et le plus souvent crus, et je note que comme j'y avais réfléchis, mon transit est accéléré, et avec
des selles molles, voir liquide. 


La deuxième question est donc : 


2- Est ce que des selles molles/liquides sont forcément mauvais signe ? 


Et ma troisième question concerne la génétique, et mon expérience personnelle, mon père a toujours été très sujets aux diarhées, et avait un transit exceptionnellement régulier. Je ne sais même
pas si on peut parler de diarhée dans ce cas présent, car il me semble que la définition stipule qu'il doit y avoir 3 à 4 selles par jour, et donc une augmentation des selles pour être une
diarhée. Et j'ai de mon côté, hérité de son transit, alors que mon frère a hérité de ma mère qui elle est plutôt souvent constipée.


La troisième question est donc : 


3 - Est ce que l'hérédité/la génétique joue un rôle sur la rapidité du transit, et l'apparence des selles.


 


Je me posais ces questions à la suite de ma relecture d'étude sur le transit, et sur l'alimentation. 


C'est un long poste, certes technique, mais j'espère que vous accepterez de prendre de votre temps afin de compléter mes connaissances. 


C'est toujours un honneur d'être votre "élève" de par ce site. 


Je ne compte pas passer de dîplome de naturopathie, mais j'étudie 1h par jour la santé. 


Merci, bonne journée à vous et bonne journée à tous !

boisvert 04/06/2012 16:51



1 - Il y a forcément une incidence de l'hérédité dans les réactions de chacun. Ne serait-ce que dans la façon de manger. Qualité des aliments, que les parents transmettent à leurs enfants et la
façon de manger elle même, en mastiquant bien ou goulument sans mastication. Ensuite les réactions de leur organisme c'est en fait l'état de leur système intestinal qui  détermine si ce sont
des diarrhées ou de la constipation qui vont suivre.


2 - Une diarrhée c'est plusieurs selles molles ou liquides par jour. Une selle molle par jour ce n'est pas de la diarrhée et ce n'est pas mauvais signe du tout. Deux selles par jour non plus
d'ailleurs. Il vaut toujours mieux ne pas garder de selles résiduelles dans le colon et c'est ce qui se produit chez les constipés.


3 - La réponse est oui bien sûr, mais aussi parce que comme je l'ai dit en 1, il n'y a pas que  la transmission des gênes mais il y a aussi la transmission des habitudes alimentaires, les
bonnes et les mauvaises. Un enfant qui est habitué à manger d'une certaine façon continuera longtemps s'il n'y prend pas garde. On peut appeler cela également de l'hérédité. Et pour régénérer une
muqueuse intestinale ce n'est pas un petit problème qui se résoud en 2 jours.



M. 02/06/2012 13:21


Salut Fernand,


J'ai commencé mon régime absolument sans céréales et uniquement crus, c'est la première fois de ma vie que je fais ça, je ne compte bien entendu pas le garder longtemps car je sais que les
céréales complètes sans gluten sont très précieuses, même en très petite, et surtout en très petite quantité.


Les résultats sont incroyables pour l'instant : 


J'ai eu une pousée de boutons dans la nuque et sur le cuir chevelu, j'ai été à la selle 5/6 fois la première journée. 


Et je me suis réveillé cette nuit avec la tête qui tournait au point que je ne pouvais plus dormir allongé. 


Au réveil, plus aucun symtôme, ma peau est nette, mon éruption a disparu, mes sentiments d'être affamé aussi. 


Pour ceux que ça intéresserait, si Fernand appuie cette expérience comme positive, voici ce que j'ai mangé à 12h et 19h pendant bientôt 3 jours : 


Salade de légumes crus : Huile d'olive, huile de colza, sel de guérande, persil, thym, origan, poisson cru ( thon, sardines, maquereau ), citron pressé, concombre, tomate, salade, radis, avocat,
et quelques amandes. 


C'est riche certes, peut être un peu trop, mais ça semble avoir marché pour l'instant. 


On en est presque à l'opposé de la macrobiotique dis donc !


Qu'en pensez vous Fernand ? Et combien de temps puis-je continuer ceci afin d'en profiter pleinement ? 


Ah oui, j'ai aussi mangé quelques fruits sucré en plus : Abricot / Nectarine / Pomme. 


C'est aussi une manière simple à mon sens, de perdre de la masse graisseuse pour ceux que ça intéresse car le sentiment de faim est totalement absent étant donné que l'Index Glycémique des
aliments consommés est très faible.


En attendant de vos réponses, je vous souhaite un magnifique Samedi, je m'en retourne à ma guitare !

boisvert 03/06/2012 18:25



C'est l'alimentation entièrement crue et je ne peux qu'appuyer fermement. Certains médecins témoignent d'ailleurs qu'aucune maladie ne résiste à cette alimentation, y compris cancer. Et c'est
vrai qu'elle est à l'opposé de la macrobiotique comme quoi on peut se soigner avec de multiples méthodes et plusieurs d'entre elles sont phénoménales. Et il ne faut pas dire que c'est trop car au
début il vaut mieux manger un peu de tout pour amortir le choc du changement.


Quant à la durée c'est à vous de voir, mais il ne faut pas faire comme beaucoup de macrobiotiques qui après s'être guéri pense qu'il faut tout le temps manger comme cela. Il faudra réintroduire
les céréales après un temps qui peut aller de quelques jours à quelques semaines sans problèmes. 


En tous cas bravo pour avoir tenté cette expérience et merci du témoignage !.



martine 31/05/2012 14:43


Merci pour toutes ces informations,j'aimerais savoir au niveau de l'alimentation d'un nourisson.Quand la quantité de lait(maintenant au lait maternisé) est atteinte on parle de
commencer à donner des céréales, ce qui pour moi encrasse les organes du petit, est-ce qu'on devrait plutôt commencer avec des légumes, fruits et à quel âge les avocats. C'est pour un bébé de
3mois, il consomme déjà 5 boires de 7à 8on, il pèse 18lbs et mesure 65 cm. que conseillez-vous?   Merci Une belle journée à vous

boisvert 03/06/2012 18:15



Je ne suis pas un spécialiste des enfants et je pense qu'un pédiatre sera mieux à même en connaissant l'enfant, de vous conseiller. Pour les céréales vous avez raison quant à l'avocat je pense
qu'il n'y a pas de problèmes, légumes fruits y compris avocats, le tout à petites doses cela me parait raisonnable.



Mimi 31/05/2012 02:12


Bonsoir


Auriiez vous l'anabilité de me lister les céréales dépourvues de gluten afin que je les évite  Merci pour votre précieux concours

boisvert 31/05/2012 06:47



Céréales et tubercules sans gluten autorisées.


Maïs, riz, soja, sarrazin, manioc,millet, quinoa, châtaigne, sorgho, arrow-root,igname, pommes de terre, graines de sésame. et puis l'avoine, un peu à part mais qui n'a pas de gluten non plus.


Il faut faire attention car les produits du commerce sont souvent des farines blanches, il ne faut pas remplacer un problème par un autre. Vérifier que les céréales soient bien complètes, ou au
moins semi-complètes.


Bonne journée !