Les fibres pour la santé

Publié le par boisvert

                

 

On pourrait croire que les fibres ne servent à rien puisque le corps les élimine, mais ils sont au contraire de la plus haute importance. De la plus haute importance pour un organe qui est pour moi le premier et le plus important de tous, l’intestin grêle.

Ils sont des prébiotiques qui sont eux-même la  nourriture des probiotiques. C’est donc de la santé de cet organe si important qu’il s’agit. Notre muqueuse et ses nombreux entérocytes ont besoin de cette nourriture. Ces fibres qui peuvent être solubles ou insolubles présentent  3 avantages des plus précieux :

-         Elles sont faibles en calories

-          Elles ont un index glycémique bas

-          Elles sont sans gluten 

On les trouve dans les céréales complètes ou semi-complètes, dans les fruits et les légumes, et parmi ces représentants du monde végétal je vous ai choisi quelques-uns d’entre eux, les champions,  qui font des merveilles pour notre santé. Il faut penser à eux et les inviter à notre table le plus souvent possible. Tous ces aliments vous apporteront en plus les antioxydants qui nous préservent du vieillissement.

 

L’ASPERGE : Celui-là, je l’ai mis en premier (c’est personnel) car si l’on fait l’analyse de ce légume, on pense tout de suite que le cancer n’a qu’à bien se tenir, l’asperge va passer à l’attaque. En effet, Manganèse, Magnésium, Sélénium, vitamine B1, B2, B6, C, A, E, B9, (folates), et aussi les caroténoïdes dont le bêta-carothène, la zéaxanthine et la capsanthine, beaucoup d’antioxydants majeurs. Les thiols où l’asperge est la plus riche avec le glutathion et l’acétylcystéine. Pour toutes ces raisons et d’autres que vous pourrez trouver dans l’article que j’ai écrit pour elle, l’asperge est recommandée pour lutter contre le cancer, en préventif et en curatif. En particulier la vitamine B9, (cancer du poumon, du colon, de l’utérus), le glutathion (très puissant anti-oxydant). On y trouve en plus beaucoup de minéraux dont le fer, le cuivre, le phosphore et le Zinc (système immunitaire). ICI

LE CHOU : Voilà un autre aliment qui, en plus de ses fibres vous sauvera du cancer. Il figure parmi les champions dans la lutte contre ce terrible fléau. On a constaté son efficacité pour lutter contre les cancers notamment ceux du système digestifs, du poumon, du larynx, de la prostate, de la bouche et du pharynx.

Le chou et le jus de chou est très cicatrisant. Je me souviens l’avoir utilisé pour soigner un ulcère variqueux d’une jambe que l’on envisageait d’amputer tellement il était profond. On voyait l’os. Et en moins de 4 mois, jeûne et emplâtre de feuilles de chou l’ont complètement guéri, à mon profond émerveillement. Et cette cicatrisation elle se produit aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur. Il est souverain contre toutes les blessures du système digestif, ulcères, colites, etc… Voilà encore un légume qui se perd et pourtant lui aussi devrait s’inviter plus souvent à notre table. Pour plus d’information lui aussi a eu droit à son article ICI

L’ARTICHAUT : Lui aussi est anticancéreux, protecteur du foie et de la vésicule biliaire. Il contient un prébiotique, l’Inuline qui favorise la santé de notre flore intestinale. Riche en enzymes, en minéraux organiques,  en vitamines, en ferments comme tyrosinase et oxydase, convoyeurs d’oxygène. L’inuline est intéressante en cas de diabète et d’hypercholestérolémie ; Il contient des fibres insolubles (cellulose, lignine) qui favorisent le transit intestinal. Très diurétique on l’utilise contre l’obésité, les troubles hépatiques, vésiculaires, les lithiases biliaires, la goutte, la cellulite, les rhumatismes chroniques. Déconseillé aux femmes qui allaitent, il aurait tendance à réduire la sécrétion lactée. ICI 

LA POMME : Fibres solubles et insolubles, ces bienfaits sont immenses et difficiles à énumérer dans un cadre aussi restreint mais on peut néanmoins mentionner ses propriétés protectrices contre les maladies cardio-vasculaires, le diabète, les voies respiratoires, les intestins et également contre certains cancers. Encore faut-il la manger avec sa peau pour bénéficier de toutes ses vertus, à condition qu’elle soit BIO impérativement car c’est un fruit qui reçoit énormément de traitements. La pomme désinfecte puissamment l’intestin, elle améliore la digestion, stimule le péristaltisme intestinal, lave le foie, les reins, nettoie sang et lymphe, calme le système nerveux, revitalise les cellules, en bref opère un rejeunissement de l’organisme, lutte contre l’insomnie. Arthrite, arthrose, rhumatismes et bien d’autres troubles sont justiciables d’une cure de pommes, c’est un allié précieux de la santé. (Voir article).

L’AVOCAT : Du gras, mais du bon gras, très riche en fibres (jusqu’à 17 grammes par fruit), riche en oméga 9, en potassium, folate (vitamine B9), en glutathion, et en acides gras monoinsaturés. Dans une optique de prévention anticancer il a sa place. ICI

Les LEGUMINEUSES : Comme lentilles, pois chiches, qui sont une des meilleures sources de fibres.

 

Parmi les fruits on peut citer encore :

Le PRUNEAU : le plus riche en antioxydants, antivieillissement. Anti-constipation. Contient des fibres insolubles, mais aussi des solubles qui favorisent les gras dans l’organisme, dont l’excès de cholestérol.

La PAPAYE :  Un des meilleurs caroténoïdes, riche de vitamine A, vitamine C, Il contient de la papaïne, une enzyme qui facilite la digestion. Les caroténoïdes en général sont renommés dans la lutte anti-cancer.

Les PETITES BAIES :  Tous les petits fruits, framboises, myrtilles, cassis, fraises, sont des champions à plusieurs points de vue. Très peu sucrés, donc peu caloriques, très riches par contre en antioxydants et beaucoup d’autres nutriments. Un index glycémique très bas. Ils sont tous recommandés et efficaces pour une lutte contre le cancer. Et bien sûr ils sont très riches en fibres.

 

Publié dans santenature

Commenter cet article

Homnes 11/06/2014 19:36

Nous manquons de beaucoup de minéraux... mais le manganèse, ça va
Merci pour votre article !

Odil 17/06/2013 12:07


Bonjour,


Merci au commentaire de Louis concernant les cystites,  je ne l'avais pas encore vu.


C'est bien ce que je pensais...


Ce site est vraiment formidable, merci à Bois Vert et à tous pour le blog.

Alexandra 10/06/2013 18:29


bonjour, et merci encore pour ce merveilleux site, merci de partager avec nous votre philosphie et vos connaissances.


Ceci étant dit, je voudrais poser une question assez cruciale en ce qui concerne les vitamines contenues dans les aliments que vous décrivez. En effet , elles semblent vraiment incroyablement
riches et variées. Mais sont elles encore existantes une fois que l'aliment est cuit ? pour prendre l'exemple de l'asperge, je me vois mal machonner ce legume cru pour bénéficier de tous ces
nutriments. 


merci encore pour votre site extraordinaire et vos réponses.


Alexandra

boisvert 10/06/2013 18:44


Bonjour Alexandra, En effet moi non plus je ne machonne pas les asperges crues. C'est ici que la cuisson est importante. Il faut cuire les aliments à la vapeur douce, ne jamais dépasser 90°, de
sorte que vous bénéficiez de la plupart des nutriments, à l'exception des vitamines très fragile comme la C que l'on trouve en abondance par ailleurs donc pas de souci. Surtout ne pas cuire les
aliments à la cocotte minute car là il ne reste plus beaucoup de vitamines, mais les fibres demeurent de toutes les façons. bon appétit


Louis 16/05/2013 09:24


En réponse à Odil, je voudrais souligner le fait que selon le Dr. Jean Valnet, l'asperge serait à l'origine d'infections urinaires (cystites) chez certaines personnes. Il faut donc être
prudent...

Lolo07 14/05/2013 19:48


Bonjour , 


concernant l'asperge , on la trouve malheureusement qu'au printemps ... J'imagine que c'est fraiche qu'elle contient le plus de qualité nutritionnelle ?  est il utile d'en consommer en
conserve ou surgelé le reste de l'année ?

boisvert 15/05/2013 06:57


ET oui hélas comme tous les produits. Il faut toujours privilégier le frais et faire le plein de vitamines. On en perd en route dans tous les modes de conservation.