LUMINOTHERAPIE

Publié le par boisvert

automne-001.JPG

 

Je voudrais vous parler de la thérapeutique par la lumière, puisque c'est exactement ce qu'elle est devenue, une thérapeutique à part entière. Nos chercheurs se sont rendu compte que la luminosité pouvait solutionner bon nombre de problèmes liés au manque de luminosité, surtout en hiver bien sûr, où chacun de nous se calfeutre soigneusement pour se protéger du froid. De plus, le soleil d'hiver est avare de sa chaleureuse lumière, tout est donc réuni pour que nous soyons en manque.

Fini le temps où les gens vivaient proches de la nature, où pour vivre ils travaillaient dans les champs et bénéficiaient ainsi d'une forte luminosité. Conséquence,  avant on n'entendait pas aussi souvent les mots de dépression hivernale.

Aujourd'hui nous avons cessé de suivre l'horloge biologique que le soleil était chargé de surveiller et de régler. Le soleil , certains de nos concitoyens ne le voient plus, ce sont de véritables prisonniers, enfermés dans une cellule. La seule lumière qu'ils voient c'est la lumière artificielle que le génie de l'homme prodigue si généreusement. Nous sommes complètement désynchronisés, notre horloge biologique est devenu folle. Notre rythme circadien (veille-sommeil) est profondément perturbé, le sommeil est de mauvaise qualité, plus de bon repos, de sorte que l'état de veille qui suit est forcément perturbé lui aussi. La fatigue s'installe, la vigilance est diminuée, le stress nous tenaille, c'est un effort constant de notre organisme pour rester au niveau.

Suite à cette fatigue chronique, c'est le système neuro végétatif qui est perturbé et entraîne des troubles du métabolisme, perte d'appétit ou au contraire boulimie, et la suite logique, embonpoint ou maigreur. Le système nerveux est lui aussi soumis à rude épreuve et les troubles de l'humeur sont fréquents, suivis de dépression, pertes de poids ou prise de poids, perte de la libido, mauvaise assimilation ou désassimilation, etc...

On a voulu imiter la lumière solaire, on a fabriqué des lampes de luminothérapie mais on oublie une chose c'est que le spectre d'émission du soleil change tout au long de la journée et que les rayons qui nous arrivent sont différents d'une heure à l'autre. L'organisme sait reconnaître ces différences et sait s'adapter pour en profiter pleinement. Ce sont nos fonctions endocriniennes qui sont stimulées de différentes façons et bénéficient de ces petites variations. Aucune lampe au monde ne peut copier la nature. Je ne dis pas que ces lampes n'apportent rien, mais rien ne vaut ce que le créateur a mis à notre disposition gratuitement et abondamment, la lumière solaire. D'ailleurs il n'y a qu'à voir la pâleur des gens qui en sont totalement privés, leur tristesse, leur apathie, leur manque d'énergie, pour comprendre que la lumière naturelle est essentielle et nécessaire à une vie harmonieuse telle que nous la concevons.

Cette luminosité, nous la recevons par l'intermédiaire d'une glande  trés petite, de la grosseur d'un petit pois, la glande pinéale ou épiphyse, et nous avons des récepteurs à l'extérieur du corps qui réceptionnent cette lumière comme notre peau, et l'iris de l'oeil.

La fabrication de mélatonine (l'hormone du sommeil) est perturbée en cas de manque de luminosité et il s'ensuit divers troubles que nous avons cités plus haut.

Beaucoup de troubles du système nerveux peuvent être expliqués par ce manque d'exposition à la lumière naturelle, aussi bien la dépression que les troubles plus légers de l'humeur, des émotions, des comportements agressifs ou au contraire indolents,  certaines allergies, ou encore  la fragilité et manque de résistance aux infections, etc... La santé se dégrade tout simplement. alors que la solution est devant la porte, derrière la fenêtre, mais  celles-ci demeurent irrémédiablement fermées. Mais est-ce que vous avez entendu une personne parler de ces phénomènes de la saison hivernale ? Non jamais, aucun individu ne prend conscience de la relation de cause à effet. On n'est pas bien, on a le blues, mais c'est presque devenu normal, on attend les beaux jours ou les vacances et c'est devenu un cycle infernal et normal.

Donc nos chercheurs se sont tout de même rendu compte que nous avions des manques dans la saison noire et froide, et ils ont mis au point des lampes de luminothérapie, plein spectre. On peut même s'en procurer pour chez soi et bénéficier ainsi d'un erzats de lumière solaire, c'est mieux que rien bien sûr, et c'est déjà bien que nos savants se soient penchés sur ce problème existentiel.

Il existe des dispositifs plus puissants que l'on trouve dans certains hopitaux ou même des cliniques psychiatriques. Le sujet reçoit ce rayonnement par l'intermédiaire de l'iris, ou même de la peau tout simplement et la durée d'exposition est limitée car ce sont des lampes de forte puissance.

Le sujet bénéficie de cette lumière qui est pour lui revitalisante et c'est mieux que rien. Ceux qui en bénéficient ressentent les bienfaits de cet apport artificiel sur leur tonus et leur humeur et la vie devient plus agréable.

Si donc vous achetez une lampe de ce genre n'hésitez pas à vous en servir tous les jours, veiller à ne pas prendre cette lumière pleine face (on ne regarde jamais le soleil en face), mais placez-là de profil et exposez le plus de peau que vous pourrez.

Ceci, bien sûr, pour ceux qui sont dans l'impossibilité d'ouvrir une fenêtre ou de sortir bénéficier de la vraie lumière solaire. Car vous l'aurez compris rien ne remplace cette généreuse source de lumière qu'est notre astre journalier. Il est là prés de nous, et il nous dispense abondamment sa lumière et ses bienfaits gratuitement comme tout ce que la nature nous offre.

Pour compenser ce manque de luminosité n'oubliez pas non plus de prendre un complément  de Vitamine D3 (laboratoire D-Plantes, par exemple). C'est hélas devenu nécessaire.

N'oubliez pas non plus de profiter au maximum du moindre rayon de soleil.

Publié dans santenature

Commenter cet article

René D. 23/11/2010 08:29



Vous écrivez :


"Tout est si parfaitement disposé en nous et tout autour de nous..."


De votre point de vous, comment expliquez-vous les tsunamis, les séismes, les ouragans sans parler du choléra, du paludisme, de la malaria, etc. et donc des millions de morts qui en découlent ?


Comme vous, je vis douillettement en Occident, mais il m'arrive de penser au reste du Monde.


Merci pour votre blog et votre réponse.


R. D.


 


 


 


Merci pour votre blog et votre réponse.." 



boisvert 23/11/2010 14:32


On peut trés bien ne voir que ce dont vous parlez et vous êtes libre. J'espère que vous aidez tous ces gens qui souffrent. Le corps humain est une merveille, le monde est une merveille, ce que nous
en faisons, aussi bien de notre corps que de notre monde est une abomination. Vous m'excuserez de penser positif, mais contrairement à ce que vous pensez j'ai un coeur et je sais voir les gens qui
souffrent, je ne vais pas pour autant propager la sinistrose, je préfère aider les gens à penser positif et on le peut trés bien, si ça ne vous dérange pas.


Audrey 21/11/2010 11:40



Bois-vert, avez-vous une adresse mail personnelle car j'aimerais réagir à la réponse que vous venez de m'adresser et qui m'a bouleversé mais j'ai bien conscience que les lecteurs n'ont peut-être
pas envie de partager cette discussion... Qu'en dites-vous ?



boisvert 21/11/2010 11:46


Sur le blog, en haut, vous avez "j'aime ce blog" vous clicquez dessus et en bas "contacter le blogueur" cela m'arrive par le courrier, ainsi je pourrai vous répondre personnellement. A+


Audrey 21/11/2010 11:09



Bonjour Bois-vert !!! C'est encore Audrey ! Je suis très agréablement surprise de voir que vous avez pleinement conscience de ce que le Créateur a fait pour nous, cette généreuse et parfaite
création (que l'homme s'évertue à détruire à petit feu) et tout le reste. C'est tellement rare à notre époque les gens qui, d'une part, croient en l'existence d'un Créateur et d'autre part, qui
ont une pleine conscience de ce qu'il fait pour nous.


Je partage vos sentiments et je voulais donc vous en faire part...


Je vous souhaite un excellent dimanche.


Audrey



boisvert 21/11/2010 11:31


Oui, ce n'est pas l'objet de ce blog, et ce n'est peut-être pas la conviction de tous les lecteurs, mais c'est la mienne. Tout est si parfaitement disposé en nous et tout autour de nous qu'il m'est
difficile de penser que c'est le fruit du hasard. Maintenant je comprends les doutes des uns et des autres. J'ai même connu un pasteur qui au moment de sa mort, m'a fait une confidence et m'a
demandé si je croyais vraiment qu'il y avait quelque chose d'autre aprés la mort. Un homme qui avait enseigné la religion toute sa vie. Il faut être humble, mais la foi on l'a ou on ne l'a pas.
Personnellement je me refuse à penser que notre vie se borne à celle que nous sommes en train de vivre. Le hasard aurait créé une chose bien monstrueuse, une vie destinée à la pourriture. Et puis
la vie est un perpétuel émerveillement pour moi, aussi bien le corps humain, que la nature qui nous entoure et que j'aime tant. Je voudrais que le créateur me laisse encore de longues années de vie
pour admirer sa création. Je ne m'en lasse jamais. Devant le spectacle de la nature, si beau, si changeant, je deviens comme un enfant. Bon dimanche à vous aussi !