Maladie d'Alzheimer

Publié le par boisvert

Voilà une maladie à la mode. De plus en plus, on entend dire autour de nous que des voisins, des parents,  sont atteints de cette maladie. On annonce des chiffres énormes (100.000 cas  par an en France). Et ces chiffres risquent d'augmenter trés rapidement.

 

Le cerveau des patients atteints de cette maladie présentent dans les secteurs de la mémoire deux structures anormales : Des enchevêtrements neurofibrillaires et des plaques amyloïdes. Ce sont des dépôts denses de protéïnes qui provoquent la désorganisation des neurones et à terme, leur mort. Ces plaques amyloïdes se retrouvent également chez les sujets non atteints de cette maladie mais en moins grande quantité et leur formation est plus lente.

 

Qu'est-ce qui peut provoquer ces dérèglements ?

 

- La toxémie accumulée tout au long de la vie, matérialisée par les radicaux libres qui affectent toutes les molécules de notre cerveau et de notre système nerveux..

- Toute inflammation  est génératrice de radicaux libres, de même que la présence de métaux lourds qui viennent en compétition avec nos coenzymes que sont le fer, le cuivre et le zinc... On trouve surtout le mercure et surtout l'aluminium dont la responsabilité est établie depuis longtemps. Une abondante littérature a été pondue à ce sujet et le rôle de l'aluminium dans la formation des dépôts fibrillaires et des plaques amyloïdes a été largement reconnu et approuvé.

- Un manque d'exercice physique régulier provoquant un asphyxie de nos cellules et un ralentissement de tous les échanges métaboliques.

- L'hypertension, l'excés de cholestérol, le diabète, l'obésité, le tabagisme, sont autant de facteurs prédisposants.

 

Que pouvons-nous faire ?

 

- Entretenir une bonne santé du corps en général car tout est lié et vous ne pourrez entretenir votre corps sans améliorer l'état de vos neurones, de votre cerveau. Aussi dans ce domaine il est essentiel de recourir aux mêmes ingrédients que nous connaissons depuis longtemps, alimentation frugale, bio, vivante,  en évitant les graisses saturées, et en privilégiant au contraire les bons gras (poissons gras riches en oméga 3), pratiquer une activité physique régulière, etc... En bref, soigner le corps, entretenir sa santé, et vos neurones seront à l'unisson. Le régime méditerranéen avec fruits, légumes, huile d'olives, poissons, un peu de vin rouge serait recommandable. Un régime pauvre en calories également.

- Il y a tout de même un élément qui me semble primordial et qui doit être à privilégier, le silicium organique. Pour une bonne raison c'est que le silicium a la particularité de diminuer l'absorption intestinale de l'aluminium et permet également d'éliminer l'aluminium ingéré en s'agrégeant avec lui et en diminuant sa toxicité. Il prévient ainsi la formation des fameuses plaques amyloïdes. Il élimine l'aluminium par les voies rénales dont il augmente l'excrétion. Alors c'est vrai que les jeunes ont un taux de silice important dans leur organisme mais ce n'est plus le cas pour les sujets agés. Nous, "petits vieux", sommes devenus trés pauvres en silice. Et manque de chance, c'est dans le cerveau qu'il en manque le plus. Aussi, si vous voyez quelques petits râtés dans ces textes, ne cherchez pas, c'est ma silice qui a foutu le camp.

Le silicium a une action anti-inflammatoire et il augmente l'activité de certains minéraux comme le fer, le cuivre, le sélénium ou le zinc.

Mais le rôle du silicium dans la maladie qui nous préoccupe aujourd'hui est d'autant plus important  qu'il a une action trés importante sur toute la circulation sanguine. On sait qu'il s'oppose à la formation de l'athérosclérose. Il améliore donc la qualité de cette circulation sanguine, qui est à l'origine également de la maladie d'Alzheimer. Une circulation tonique et vigoureuse nous protège donc d'un ralentissement qui risque de provoquer des stases et la formation de plaques. Si nous n'avons pas notre dose de silicium, notre corps et en particulier notre cerveau, va puiser dans nos réserves, qui s'amenuisent ainsi. Donc une supplémentation sous forme assimilable est nécessaire et bénéfique, pour les personnes agées. Elle est même garant de la qualité  de vie et de la longévité.

Mais attention il ne faut surtout pas prendre du silicium inorganique car il est toxique. Il provoque des fibroses hépatiques, rénales ou pulmonaires s'il est inhalé comme les anciens mineurs qui respiraient cette silice à pleins poumons en extrayant le rocher afin de parvenir aux veines de charbon. (Silicose).

Les seules sources de silicium sont végétales comme dans l'ortie et surtout la prêle des champs.

Donc si vous voulez améliorer la circulation du cerveau pensez en priorité au silicium.

- Aprés nous trouvons tout l'arsenal naturel comme le Jeûne surtout qui élimine beaucoup de toxiques qui empoisonnent le corps, tonifie la circulation et rajeunit littéralement. Mais toutes les diététiques d'élimination peuvent également être bénéfiques pour prévenir cette terrible maladie. Alimentation crue, monodiètes, macrobiotique, sans lait et sans gluten, etc...  Utilisez les antioxydants des végétaux au maximum et ceux riches en vitamines E notamment.

- Certains éléments végétaux sont aussi bénéfiques comme le Gingko Biloba qui améliore la circulation intra-cranienne, l'extrait de pépins de raisins qui joue également sur cette circulation.

- La maladie d'Alzheimer est la conséquence du vieillissement du aux radicaux libres donc il ne faut pas hésiter à forcer sur les antioxydants, ces tueurs à notre service. Supplémentation oui, mais surtout mangez des végétaux de toutes les couleurs et choisissez toujours les plus colorés. Personnes agées, sportifs, mamans en grossesse ou en période d'allaitement, etc...

- Aliments intéressants pour lutter contre cette maladie : Thé vert, curcuma, tous les polyphénols, le resvératrol (vin), extraits de pépins de raisin, et les oméga 3, (huile de colza, de lin, d'olive), les antioxydants (bêta carotène, vitamines E, C, les minéraux Zinc, sélénium, chrome,).

- Mais surtout prendre l'alimentation cétogène le plus rapidement possible, ou l'alimentation paléo, qui est sa petite soeur. LE véritable remède pour cette maladie (Voyez les articles concernant ces régimes)

- Et puis, plus que tout, bouger, pratiquer une activité physique régulière, faire travailler ses muscles et également ses neurones. Il faut exercer et développer ses facultés intellectuelles. Quant à l'activité physique, préférer toujours celle qui est pratiquée en plein air. Ne fuyez pas le soleil en cette saison froide, au contraire, recherchez le et découvrez le maximum de peau. Lorsque je randonne en cette saison je profite des moindres journées de soleil pour marcher en bras de chemise relevés.

- N'attendez pas de développer cette maladie, il vaut mieux anticiper, car lorsque la maladie d'Alzheimer est déclarée c'est déjà trop tard. La meilleure médecine et la plus sage, c'est toujours la prévention. Alors avant d'oublier pourquoi vous faites cela, agissez aujourd'hui.

Publié dans santenature

Commenter cet article

easy way to lose weight 09/02/2015 19:37

There is clearly a bunch to realize about this. I feel you made some nice points in features also.

detox the 09/02/2015 19:37

I'm extremely impressed with your writing skills and also with the layout on your weblog. Is this a paid theme or did you modify it yourself? Either way keep up the excellent quality writing, it's rare to see a nice blog like this one these days..

tester des produits de beauté 09/02/2015 05:06

Great blog here! Also your site loads up fast! What web host are you using? Can I get your affiliate link to your host? I wish my site loaded up as fast as yours lol

test beaute.com 09/02/2015 05:06

Terrific work! This is the type of info that should be shared around the internet. Shame on the search engines for not positioning this post higher! Come on over and visit my website . Thanks =)

piment rouge 06/02/2012 01:06


Bnsoir et merci pour les conseils


Vous parlez de prévention et c'est une excellente initiative à prendre; mais quand la maladie est déjà là les conseils sont ils inutiles?


Merci pour votre réponse

boisvert 06/02/2012 08:53



Il est évident que lorsque la maladie est là, le patient n'a plus peut-être toutes ses facultés, et il est plus difficile de se prendre en charge. Car vous le savez je suppose c'est toujours le
malade qui peut se guérir. Lorsque la maladie est là, il faut employer les grands moyens les grandes techniques comme le jeûne, la macrobiotique, l'alimentation entièrement crue, l'activité
physique, et en tout, cela devient beaucoup plus lourd et difficile à gérer. Cela dépend aussi du stade où  en est de la maladie.