Maladies graves et médecines naturelles

Publié le par boisvert

Pour certains ce titre va paraître curieux mais si j'écris aujourd'hui c'est parce que je me suis rendu compte que dans l'esprit de beaucoup de monde, la médecine naturelle, c'est exclusivement réservé aux maladies bénignes. J'ai souvent entendu cette réflexion et même dernièrement, l'un d'entre vous l'a mentionné dans un commentaire. Il disait en substance : "Pour les maladies bénignes on ne devrait utiliser que les médecines naturelles  au lieu de se polluer". C'est ce jour-là que j'ai décidé d'écrire cet article car ce n'était pas la première fois que j'entendais cette réflexion.

Je pense que pour beaucoup d'entre vous, la médecine naturelle c'est surtout la médecine par les plantes et je comprends alors que l'on puisse penser qu'on ne peut guérir que les maladies bénignes. Et je le comprends car pour croire que l'on puisse guérir des maladies graves avec des plantes, aussi concentrés soient-elles, il n'y a que les vendeurs de plantes ou les auteurs de livres sur les plantes, pour le croire. Et ainsi, c'est terminé, c'est rangé dans la rubrique "médecine par les plantes" ou "médecine non polluante","médecine pour les maladies bénignes",  tous termes très sympathiques mais insignifiants. Et cela je l'ai même entendu dans la bouche de mon pire ennemi zététique qui disait en substance : "et toi aussi tu feras pareil, lorsque tu auras une maladie grave tu iras te faire soigner chez ton toubib".

Mais on ne passe pas une vie sans avoir une maladie grave et je ne suis pas passé au travers, et j'ai pu ainsi me rendre compte de la puissance des médecines naturelles, j'ai été confronté à cette réalité, comme tout un chacun. C'est à ce stade que l'on peut mesurer le degré de conviction que l'on a et la foi en cette autre médecine. Je me suis retrouvé paralysé des 2 bras et d'une jambe, touché par un virus de type polio (diagnostic fait par le professeur de Montpellier à qui j'avais été confié). Et oui, du soir au matin je n'étais plus qu'une loque, en une seule nuit, alors que j'avais 2 enfants en bas âge à élever, mon épouse avait été emporté par une maladie génétique. Je me suis trouvé moi aussi dans de sales draps je n'arrivais même plus à conduire ma voiture pour aller voir quelqu'un, ce sont les gens qui m'ont entrainé vers les sources médicales. Résultat, je suis allé voir ces messieurs qui ont la responsabilité de nous soigner.

Et qu'est-ce qui s'est passé dans ces services ? On m'a fait toute une batterie d'examens, j'étais "un cas très intéressant", le professeur et tous ses assistants (tous très empressés auprès du professeur, pas de moi) écoutaient attentivement les paroles du maître, j'étais dans une cour d'école. Les soins ? On m'a fait une ponction lombaire et on m'a laissé ainsi, je souffrais le martyre, sans savoir pourquoi, je hurlais de douleur plusieurs jours et plusieurs nuits, avant qu'il se  rendent compte que ma moelle épinière était étalée sur les draps et avait formé une énorme tache (la piqûre de la ponction lombaire ne s'était pas refermée et le liquide rachidien s'écoulait tranquillement sur mes draps dans mon dos et m'avait occasionné une terrible  dépression intra cranienne, l'origine de ces douleurs intenses. Et ensuite, on me gardait sans aucun soins. C'est alors que j'ai compris qu'ils ne pouvaient rien pour moi et que c'était le moment de me prendre en charge avant qu'il soit trop tard. Et c'est ce que j'ai fait. Il a fallu que je signe une décharge car on ne vous laisse pas vous échapper sans vous avertir que vous prenez un énorme risque, Pour vous remonter le moral sans doute. Mais j'ai tenu bon, et c'est à cette occasion que j'ai mis le paquet de mes connaissances en service. Le médecin qui me suivait lui aussi me remontait le moral, c'était pourtant un médecin un peu spécial, acupuncteur, mais il me disait "rien ne pourra vous soigner, il faut vivre avec vos paralysies". Il testait la réponse au niveau de mes oreilles (il était auriculothérapeute) et me disait que même le jeûne que je voulais entreprendre n'y pourrait rien, ça ne répondait plus au niveau des oreilles. Aucune réaction aux différentes stimulations qu'il faisait. Pour me remonter le moral il n'y avait pas mieux et c'est exactement ce que tout un chacun peut entendre dans de pareilles circonstances. En dehors de ce qu'ils connaissent point de salut.

J'ai commencé avec des diététiques très restrictives, mais cela ne débloquait rien du tout alors j'ai pris le taureau par les cornes et j'ai jeûné (la plus puissante thérapeutique naturelle) pendant 21 jours. J'alternais jeûne sec, jeûne hydrique. Au terme du jeûne les paralysies étaient toujours là et j'étais très déçu, mais à partir de la réalimentation et chaque jour, mes bras puis mes jambes ont recommencé à fonctionner, chaque jour un peu plus. Chaque matin mes bras se levaient un peu plus haut à ma grande joie. Et aujourd'hui je travaille mon jardin et je pratique la course à pied. Voilà c'est une expérience comme chacun d'entre vous peut en vivre.

Et que l'on ne me dise pas que j'ai eu de la chance, car en même temps que moi, une dame avec qui nous avions mangé la semaine auparavant s'est retrouvée dans le même service que moi à Montpellier, à notre grande surprise, et pour le même malheur. Elle s'était retrouvée hémiplégique du soir au matin. Nous avions certainement pris ce fichu virus à ce même repas je suppose. Cette pauvre dame s'est entièrement confiée à la médecine officielle et résultat, elle est demeurée impotente toute sa vie.

Je vous parle de cette épreuve mais j'en ai vécu bien d'autres comme beaucoup de malades que j'ai eu l'occasion de rencontrer.

J'ai assisté à des séminaires macrobiotiques, véritable cour des miracles, où chacun racontait son expérience de guérison, pour des maladies réputées incurables, c'était irréel, incroyable, mais c'était pourtant une réalité palpable. Les "maladies incurables" pouvaient se guérir, quelle révélation pour nous tous ! Et c'étaient des gens comme vous et moi, fait de chair et d'os qui témoignaient. On se croyait dans un autre monde ou sur une autre planète.

OHSAWA le père de la macrobiotique s'est guéri des terribles ulcères tropicaux pour témoigner de la puissance de la macrobiotique. Ce fou, il s'était inoculé lui-même ces terribles virus pour prouver le bien-fondé de sa méthode. Mais il guérissait également les cancers, la lêpre, la syphilis, certaines cécités, des miracles chaque jour renouvelés.

Revivez toutes les expériences de guérison par le jeûne et vous comprendrez que les médecines naturelles ce ne sont pas que des tisanes de thym et ce n'est pas non plus une thérapeutique pour soigner les petits bobos. 

Je dois vous avouer que si ça n'était que cela, jamais je n'aurai fait ma passion de toutes ces techniques qui soignent ce que nos médecins ne savent pas soigner. Peu de maladies sont incurables, il faut que vous en soyez persuadé, même si votre médecin vous a abandonné et vous a découragé en vous disant le contraire. Il ne sait pas et pour lui aussi, les médecines naturelles, c'est de la poudre de perlimpinpin. Mais vous savez désormais, vous êtes le meilleur médecin, il suffit d'avoir de la volonté et vous pouvez reprendre en main cette formidable machine qu'est votre corps. Le reste c'est lui qui le fait, il sait se guérir tout seul, il demande seulement votre aide. Jeûne, diététiques, choisissez, elles sont nombreuses les techniques qui peuvent vous aider à guérir, il n'y a qu'à choisir celle que vous allez pouvoir suivre pendant le temps qu'il faudra à votre organisme pour extirper ce mal qui vous ronge.

Et surtout arrêtez de me dire que les médecines naturelles c'est réservé aux maladies bénignes, c'est justement le contraire, c'est réservé aux maladies que nos médecins ne savent pas guérir, aux maladies soi-disant incurables. Et cela se comprend aisément, quel est le fou qui va se priver de nourriture pour guérir un petit rhume, non ! la médecine naturelle est réservée aux maladies les plus graves, et elles ne peuvent se guérir que par un effort de votre part. Ce genre de guérison n'est pas à la portée d'aucun médecin au monde, puisqu'il s'agit de votre propre corps, c'est vous qui tenez le gouvernail de ce magnifique bateau, et pas lui.

Publié dans santenature

Commenter cet article

CARDAMOME 21/04/2014 10:47


Bonjour Boisvert, Je considère que je suis guérie et ce, depuis le jour où ils m'ont annoncé le verdict (et cet indice peut vous faire comprendre de quelle médecine je me sers, si vous la
connaissez...H...) et je sais que leurs explications seront du genre, "ce n'était donc pas un cancer"! tout comme le véto qui m'a dit la même chose lorsque je lui ai parlé de ma vieille chatte
qui avait eu dans son jeune âge, un cancer des babines, diagnostiqué...puis un cancer des mamalles, puis 3 AVC pour finir, tout de même à l'age de 18 ans et demi (paralysée et aveugle à cause de
ses AVC!


C'est pourquoi je retarde toujours le moment d'y aller et finalement il est fort possible que je me contente de téléphoner. Ceci dit, j'avais donné des liens à l'un de ces chirurgiens gynéco, lui
avait expliqué la GNM...il en fera ce qu'il voudra si toutefois il arrive à s'extirper de la secte qui leui permet de vivre plutôt bien !  merci de m'avoir répondu

boisvert 21/04/2014 11:11



Pas de problèmes, tous les témoignages sont intéressants.



CARDAMOME 21/04/2014 00:29


cancer des ovaires en mars 2012, opéré en juin


"ils" me proposaiant une nouvelle opération...râtisser large + chimio pour vivre "mieux" pendant trois ans tout au plus (un es cancers les plus terribles)


j'ai tout refusé...ils souriaient en entendant comment je comptais me soigner. je leur ai dit, "je comprends que vous souriiez...il y en avait un sur le mont des Oliviers qui disait "laissez les,
ils ne savant pas ce qu'ils disent"...


et voilà je suis toujours là...mais moi j'ai conscience d'avoir été forte contre tous ce qui n'est pas donné à tout le monde; forte pour ne pas tomber dans la panique et risquer de leur donner
raison, forte pour lutter contre eux et même contre les miens. J'irai les voir un jour histoir"e de me montrer en chair et en os!

boisvert 21/04/2014 06:27



Bonjour Cardamome,


Beau témoignage. Mais votre combat n'est pas fini car lorsque vous vous serez guéri et que vous leur ferez constater vous entendrez " vous avez de la chance ce n'était pas un cancer très
agressif" ou encore "en fait, ce ne devait pas être un cancer". Leurs yeux sont vraiments fermés. "Ils regarderont, mais ils ne verront pas". C'est comme ça et à cela nous n'y pouvons rien. Dans
ma vie j'ai vu ces regards incrédules et légèrement moqueurs.


Courage Cardamome !



Sophie 20/03/2014 22:39


Merci, cet article comme bien d'autres sur ce blog me donnent beaucoup d'espoir. Je sais qu'on me regarde avec des yeux ronds parce que j'essaie d'enrayer des douleurs neuropathiques en
supprimant le lait, le gluten et avec du chou vert... j'ai un peu douté moi aussi, mais je veux croire qu'il y une autre voie pour moi que celle des anti-épileptiques...


Merci mille fois pour ce trésor de connaissances!

boisvert 20/03/2014 22:57



Bon courage à vous Sophie !



ebavureuse 28/02/2014 16:57


merci vraiment pour cet articel  qui tombe à point! je vais le rajouter à ma liste d’ouvrages


Merci infiniment!

boisvert 28/02/2014 19:27



Merci pour le post



Caroline 27/02/2014 10:27


Bonjour Fernand, je me joins à tous vos lecteurs assidus pour vous remercier de ce touchant article...J'aurai juste une question supplémentaire, peut-être un peu surprenante !! Il s'agit de
la durée de votre jeûne, de 21 jours, était-ce aléatoire ou bien ce chiffre était-il "calculé" ? J'ai déjà lu que cela correspondait au temps nécessaire au corps pour assimiler certains
changements. Que votre journée soit lumineuse pour vous et vos proches !! Bian amicalement.

boisvert 27/02/2014 12:59



Bonjour Carpoline,


Je pense que les chiffres ne sont pas anodins. C'est peut-être puéril mais 7 c'est un chiffre qui me parle et un chiffre sacré, Car le temps est divisé en semaines de 7 jours, le 3 également
comme la trinité, et 3 fois 7 cela fait 21 jours, c'était bien calculé. De là à dire que c'est essentiel.... Un jeune plus long aurait été encore plus efficace mais j'ai quand même résolu 95% de
mes problèmes qui étaient soi-disant incurables, que demander de mieux !


Merci pour votre gentillesse, bonne journée à vous aussi !