MANGER VIVANT

Publié le par boisvert

champignons-bmp-copie.jpg

Cela peut paraître incongru, parce que personne parmi vous n'a l'intention de manger des aliments morts. Et pourtant l'alimentation traditionnelle que le commun des mortels mange  chaque jour est loin d'être une alimentation vivante.

Tout d'abord il y a les traitements, la plante  subit  un véritable martyre tout au long de sa croissance. Il faut qu'elle ne soit jamais malade, en plus il faut qu'elle soit la plus grosse possible, qu'elle présente bien pour être vendue et enfin qu'elle se conserve en parfaite santé trés longtemps aprés avoir été coupée de sa terre nourricière. Et tous les moyens sont bons pour cela aussi bien les engrais chimiques qui vont dénaturer le sol mais qui vont dans un premier temps produire de beaux fruits et légumes, que les divers traitements chimiques afin que cette plante fasse bonne figure jusque dans notre assiette. (Et aprés nous le déluge).

Quant aux animaux c'est un peu la même chose, on les soigne avant même qu'ils soient malades. De sorte que c'est nous qui mangeons tous ces médicaments qu'ils ont ingurgités. Il est évident que les antibiotiques qui ont sauvé tant de vies en sauveront de moins en moins, parce que nous nous sommes en quelque sorte vaccinés contre les antibiotiques en les prenant à petites doses.

De plus maintenant, la vie étant devenue une vraie vie de fou, à 100 à l'heure toute la journée, il nous faut manger sur le pouce, et bien sûr des plats tout préparés, et le plus appétissants possibles. Et dans ces plats nous retrouvons un amalgame invraisemblable de tout ce qui ne devrait jamais venir dans notre assiette. On a même fabriqué du fromage analogue, entièrement chimique (nous pourrons bientôt nous passer des vaches). Tous ces plats sont trop gras, c'est meilleur, trop salé, il faut bien rehausser ces plats sans saveur, ou trop sucrés, la douceur fait passer cette horrible chose pour un plat de fête.

Hippocrate doit se retourner dans sa tombe lui qui disait "que ton aliment soit ton médicament".

Alors il ne faut pas s'étonner que cette alimentation dénaturée, complètement dévitalisée, ne soit pas de nature à entretenir notre vitalité. Nous avons un formidable pouvoir d'adaptation en nous, mais je me demande comment certains peuvent tenir debout et vivre presque normalement en consommant cette infâme bouillie chaque jour.

 

Nous devons impérativement nous tourner vers une alimentation vivante et biologique autant que possible. Ces aliments sont peut-être plus chers, moins beaux, mais ils ont poussé à leur rythme, celui de la nature, et ils sont gorgés de bonnes vitamines, de minéraux, d'anti-oxydants, d'enzymes protecteurs, de chlorophylle et ils vous restitueront toutes ces vertus  qu'ils auront emmagasinées.

A chaque repas il devrait y avoir en entrée, une crudité, soit un aliment vivant qui ne sera pas passé par le feu et bien sûr, le plus sain possible. 

Personnellement, et lorsque je n'ai pas le temps ( oui, même les retraités, nous n'avons pas le temps !), de préparer une salade, je mange un fruit, c'est toujours cru et ça ne demande aucune préparation. Par exemple, en ce moment, je cours la montagne à la recherche de champignons, et c'est ma grande passion, ma carte topographique,  ma boussole, mon sac sur le dos, et me voilà parti pour toute la journée.

Maintenant si vous avez un peu de temps, une petite composition de crudités, c'est bien mieux. Ajoutez-y des graines germées, des jeunes pousses, voilà une assiette d'aliments vivants et non seulement vivants mais aussi trés riches, car les jeunes pousses sont extrêmement vitalisantes.  Même les champignons crus, ces beaux petits cèpes, entrent dans la composition de la salade, c'est la saison, profitez-en ! A nous ces aliments pleins de vitamines et de minéraux. Le système immunitaire fait le plein de dynamisme ; aliments vivants, sport, air pur, voilà la bonne recette. Les jeunes pousses sont comme nous dans notre jeunesse, leur vitalité est trés forte, alors qu'en vieillissant cette vitalité diminue ; donc mangez jeunes et ces aliments vous apporteront la jeunesse.

N'hésitez pas à ajouter des algues de mer pour leur richesse en éléments de haute valeur nutritionnelle, vous comblerez toutes vos carences .

Si vous voulez faire une cure de régénération n'hésitez pas à faire une cure de jus de fruits ou légumes crus et biologiques bien sûr.. N'oubliez pas que certains s'en servent pour se guérir de maladies que l'on dit "incurables", et ils peuvent donc vous conserver en bonne santé, c'est un minimum.

Conne aliment-Santé on ne peut passer sous silence les produits de la fermentation. D'abord cette fermentation est un phénomène naturel et depuis trés longtemps les peuples ont pratiqué la fermentation pour conserver les aliments d'abord ; mais aussi, ils ont découvert que ces aliments fermentés possédaient des vertus que les aliments à l'état naturel ne possédaient pas. En plus ils étaient plus digestes.

On pensera d'abord au vin que l'on ne présente plus, son pouvoir anti-oxydant et ses bienfaits contre toutes les maladies cardiaques et pour la circulation en général ont été reconnus par le monde scientifique. Et le vin possède des propriétés que le jus de raisin n'avait pas. On trouve aussi le cidre, la bière, mais aussi le Kéfir, les yaourts. C'est la fermentation qui fait lever la pâte à pain sous forme de levain. La fermentation acidifie l'aliment et empêche la prolifération de bactéries indésirables alors que les bonnes bactéries prolifèrent. Et ensuite la digestion est facilitée.

Parmi les aliments fermentés, n'oublions pas la choucroute qui peut à elle seule transformer votre alimentation à condition d'être prise crue en entrée. Elle sera bénéfique pour tout votre système digestif et en plus d'être trés digeste vous apportera quantité de nutriments en quelque sorte prédigérés et parfaitement assimilables. Les protéïnes sont décomposées en acides aminés et les sucres complexes en sucres simples.

On retrouve ce phénomène de transformation dans le soja. A l'état normal, il contient des substances anti-nutritionnelles qui disparaissent aprés fermentation. Et on retire la quintessence de cet aliment dans le Miso par exemple ou le shoyu, le tamari, fermentations à base de soja. Ohsawa le père de la macrobiotique, tenait en haute estime le miso, qui était classé dans les produits recommandés et trés Yang, nous qui sommes en général trés Yin (à part notre président, lui, il saute partout, on dirait qu'il est monté sur pile, il doit être trop Yang). De plus la vitamine C qui est pourtant une vitamine trés fragile et ne supporte pas la cuisson, supporte au contraire trés bien la fermentation, alors que les vitamines du groupe B, dont nous sommes souvent en manque, sont multipliées par deux au cours de la fermentation.

Alors bon appétit et mangez vivant !

Publié dans santenature

Commenter cet article

Pierre 25/02/2014 21:42


Bonjour,


Encore un article passionnant ! je consomme des légumes lacto fermentés tous les matins et 50 cl de kéfir un jour sur deux, je ne consomme le soya que fermenté, je suis tout à fait d'accord avec
tous les points de votre articles.


Si vous avez une recette pour les points suivants, cela me ferait grand plaisir:


Comment fermenter du soya acheté en magasin bio et non fermenté ?


Comment consommer le champignon de kombucha ?


Quelle(s) précaution(s) prenez vous lors de la production de graines germées ?  faut il les fermenter après récolte ?


Avec toute ma gratitude pour vos articles tous au plus intéressants


 


Pierre

boisvert 26/02/2014 06:42



Bonjour Pierre, 


Désolé mais je ne me suis jamais amusé à faire fermenter du soja non fermenté. J'achète mon miso tout prêt. Du Kombucha, je n'en consomme jamais même si je connais ses propriétés, quant aux
graînes germées, ce serait dommage de les faire fermenter, c'est nature qu'elles sont délicieuses et déjà très intéressantes telle quelles. Vous allez plus loin que moi;


Bonne journée !



Loïc 20/10/2010 22:38



Merci infiniement pour ce site que je fréquente très régulièrement, c'est vraiment génial! En plus toujours de bons tuyaux pour moi qui suis en étude de naturopathie! Bien à vous!



boisvert 20/10/2010 22:41


Alors bon courage pour la suite.


Carole70 19/10/2010 13:13



Bonjour, j'aime beaucoup ton blog. Il est très intéressant. Dans mon blog je parle de choses naturelles. Merci A+



boisvert 19/10/2010 14:28


Je ne manquerai pas d'aller voir ça. Bonne journée !


anicée 19/10/2010 10:15



Bonjour Boisvert ! En ce qui me concerne, je mange le plus possible de cru (ça a bien des avantages, et pas que d'un point de vue nutritionnel ...) mais la question que je me pose en ce moment,
c'est comment avoir une idée du temps de digestion des différents aliments, histoire de bousculer le moins possible un pauvre tube digestif qui certainement (comme nous) aime bien prendre le
temps de bien faire les choses. Comment faire pour se documenter sur ce sujet ?  



boisvert 19/10/2010 12:37


Les crudités ne se digèrent pas toutes de la même façon, c'est vrai. Il vaut mieux privilégier les légumes racines pour le midi car elles sont plus longues et difficiles à digérer, genre carottes,
céleri-rave, et garder les feuilles pour le soir. Les combinaisons alimentaires jouent également un grand rôle sur les temps de digestion. Plus les combinaisons sont harmonieuses et plus rapide est
la digestion. Bonne journée !


Rochelle 18/10/2010 21:48



Bonsoir,


Parmi les crudités "faciles" sans préparation : radis noir, avocat, pamplemousse (oui ces deux ne sont pas locaux) mais aussi la choucroute crue (bio) que vous avez omise dans les aliments
fermentés ; j'en achète en pot d'un kilo et j'en mange un peu tous les jours avec mes crudités d'octobre à avril = aucune préparation et le pot dure longtemps.



boisvert 19/10/2010 08:15


Ah mais non, je proteste, je n'ai pas oublié la choucroute car j'en mange souvent moi aussi et elle est mentionnée dans mon article. Merci du témoignage et bonne journée !