PARKINSON

Publié le par boisvert

La maladie de Parkinson concerne en général les personnes agées de plus de 55 ans et ce sont les hommes qui semblent payer un plus lourd tribut à cette maladie. On ne sait pas exactement pourquoi, mais les hommes sont plus concernés.
Difficile de dire également les causes. Il semble que les gens sensibles à la dépression sont des cibles  plus fréquentes prédisposant à la maladie.
Cette maladie est handicapante, mais ce serait une erreur de demeurer inactif. Il faut au contraire bouger et faire de l'exercice, ceci afin de maintenir le plus longtemps possible une mobilité, un équilibre et une coordination de tous les mouvements. De plus, l'activité, surtout celle qui est pratiquée en plein air, aide à lutter contre tous les symptômes de la dépression, de l'ostéoporose. Le soleil contribue lui aussi à pallier un éventuel manque de vitamine D, carence fréquente dans la maladie de Parkinson.
Il faut aussi cultiver le calme, marche lente, respiration abdominale, tout ceci afin de diminuer l'effet de stress qui accompagne souvent ces malades. Le stress augmente l'intensité des tremblements.

TRAITEMENTS NATURELS :

- La toxémie semble être à l'origine de la maladie de Parkinson, aussi, et avant que la rigidité soit trop importante, il faut prendre le taureau par les cornes et entreprendre trés tôt le Jeûne. Ce n'est pas avec des tisanes qu'on va contrecarrer cette maladie. Il faut entreprendre les grands moyens. Le malade pourrait par exemple programmer 3 jeûnes de chacun 7 jours, espacés de 1 mois entre les cures. C'est difficile, mais la thérapeutique est à la mesure de la gravité de la maladie.
Au sortir de cette cure de jeûne, il serait bon que le malade prenne pendant un certain temps une alimentation entièrement crue, exempte de viandes, de céréales, de laitages. Ceci pendant au moins 2 mois.
Par la suite, ces malades auront intérêt à devenir végétariens, actifs, proches de la nature, avec bains d'air, de lumière, de soleil (modérément tout de même), avec relaxation, calme et équilibre de l'alimentation. Attention aux laitages et au gluten, aux excitants de tous poils.

- Récemment on a attribué aux régimes cétogène et paléo de très bons résultats contre cette maladie. Voir donc ces articles qui traitent de ces régimes.
- Sauf pendant les cures de jeûne, un bain complet froid un jour sur deux. Trés court, 30 secondes si possible, ou sinon prendre un demi-bain, froid toujours, mais d'une plus longue durée. Utiliser l'hydrothérapie froide autant que possible et toujours dans une pièce chaude. La durée du bain sera à modeler en fonction de la résistance du sujet. Ne pas essayer de faire des exploits.
Beaucoup de maladies de Parkinson ont pour origine les vaccins et toutes les formes d'intoxications, les polluants comme théophylline, théobromine, caféïne, l'arsenic, le cyanure, le cadmium, les goudrons, la nicotine, l'alcool, le bismuth ; On peut y ajouter les refoulements anti-symptômatiques de la médecine traditionnelle qui empêche l'organisme de se nettoyer parfaitement.
- Par la suite le malade pourra selon les symptômes prendre du magnésium, (magnéspasmyl, par exemple), des comprimés de levure, ou des comprimés d'OSPUR.
- Il faut soigner tout le système circulatoire c'est lui qui véhicule l'énergie et il faut qu'il soit au top aussi une cure d'Extrait de pépins de raisins pourra être entreprise.
- On pourra utiliser la TEINTURE MERE DE PASSIFLORA INCARNATA (passiflore). C'est un sédatif nervin, essentiellement en cas d'hyperexcitation cérébrale, ce qui est souvent le cas. C'est un antispasmodique et analgésique. Cette TM agit bien dans l'insomnie nerveuse, la neurasthénie. Utilisée aussi dans les suites d'éthylisme ou de morphinomanie. On l'emploie pour la nervosité en général et les spasmes. 4 fois par jour 20 gouttes dans un peu d'eau.
- Dans le même ordre d'idées, on peut utiliser les Huiles essentielles en externe.
L'HE de MARJOLAINE par exemple pour tous les troubles nerveux et leurs répercussions sur le physique. Elle soulage le stress, l'anxiété, la dépression. Elle est à la fois tonique et tranquilisante, sympaticotonique puissant, lutte contre la spasmophilie.
L'HE de THYM qui est surtout une HE tonique physique et psychique, rééquilibrante nerveuse, anti-dépression, anti-fatigue.
On peut se fabriquer ainsi un baume avec ces 2 huiles essentielles que l'on dissout dans une huile végétale d'ARNICA. Se frictionner le plexus plusieurs fois par jour et les membres qui présentent déjà de la raideur. Le pourcentage d'HE est de 30% environ suivant les sensibilités, par rapport à l'huile végétale.
- On pourra utiliser les oligo-éléments parmi lesquels le Zinc, et Manganèse-Cobalt.
- On a parlé de jeûne parce  que vous savez si vous suivez ce blog, que c'est la thérapeutique la plus puissante que je connaisse, mais si vous ne vous en sentez pas capable il faudra essayer les monodiètes ou encore les cures de fruits ou de jus de fruits, (pas en plus de l'alimentation mais à la place). A choisir parmi ces fruits : Ananas, Cassis, cerises, Fraises, Myrtilles, Oranges, Pommes. Ou encore une alimentation entièrement crue de longue durée.

HOMEOPATHIE : 

L'homéopathie peut aider et plusieurs médicaments recouvrent les symptômes de la maladie de Parkinson.
AGARICUS : Tremblements de tout le corps, grande faiblesse et pesanteur dans tous les membres, la démarche est incertaine.
CONIUM : tremblement de tout le corps. Faiblesse musculaire particulièrement des membres inférieurs. Tiraillements douloureux dans les jambes.
MYGALE : tremblement de tout le corps. Secousses dans un côté du corps, particulièrement le droit.
GELSEMIUM : Tremblement excessif avec faiblesse de tous les membres. Fatigue aprés le moindre exercice. Les paralysies.
HYOSCIAMUS : Tremblement avec faiblesse générale et tiraillements dans les tendons. Agitation nerveuse pire la nuit. Grande loquacité.
ZINCUM METALICUM : Tremblement de tout le corps avec faiblesse et tiraillements dans les muscles. Les pieds sont constamment en mouvement. Ne peut supporter qu'on lui touche le dos.
TARENTULA HISPANA : C'est le malade souffrant d'excitation mentale avec mobilité psychique et hypersensibilité à toute émotion. L'agitation physique est constante, le malade ne tient pas en place, les mains et les pieds sont constamment en mouvement. Hypersensibilité sensorielle. Il est aggravé par toute excitation, bruit, musiques.
PHYSOSTIGMA :  C'est l'irritation cérébrale ou médullaire avec tremblements, spasmes, convulsions, soubresauts. Salivation abondante.
THUYA : Surtout si la maladie de Parkinson a été déclenchée à la suite de prise de vaccins ou d'antidépresseurs ou éventuellement de neuroleptiques, comme c'est souvent le cas. Ce sera alors le médicament prioritaire avec  possibilité de prendre Thuya en échelle : 7, 12, 15 et 30CH sur 4 jours, ou une ou 2 doses de 15 ou 30CH à 15 jours ou 30 jours d'intervalle.
A vous de choisir en fonction des symptômes présentés par le malade. En 5 ou 7CH, 3 granules 3 fois par jour, pour les autres.
Si l'un des médicaments vous semble recouvrir parfaitement les symptômes présentés par le malade, ne pas hésiter à le prendre en haute dilution, voire en trés haute 15 ou 30CH, tous les 15 jours par exemple.

Publié dans santenature

Commenter cet article

camifa 30/01/2012 18:21


Malgré vos bons conseils, je vois que cette personne persiste avec une alimentation dénaturée et qu'elle fait de plus en plus souvent des crises. Il est difficile de persuader les
septiques. Merci quand même.

boisvert 30/01/2012 19:49



Ah ça c'est la maladie la plus grave, on n'arrive pas à la guérir. Il faut d'abord croire, ensuite le vouloir et enfin la persévérance, ce n'est pas gagné d'avance.



camifa 19/01/2012 11:15


Bonjour Boisvert, est-ce qu'on prescritrait les mêmes compléments à une personne qui en plus de Parkinston est asthmatique ? Ou y a-t-il des produits et méthodes plus adaptées ? Merci

boisvert 22/01/2012 18:39



Il vaut mieux les adapter en fonction de l'asthme.