PLACEBO, Une Médecine ?

Publié le par boisvert

Lorsque les médecines naturelles obtiennent des résultats, la science officielle en déduit que c'est l'effet placebo qui agit puisqu'elle n'a pas d'explication rationnelle à apporter.

La finalité étant de guérir le malade, je ne comprends déjà pas pourquoi, on traite de façon méprisable, l'effet placebo. Car cet effet agit également lorsque ces médecins donnent des médicaments. Le seul fait de "savoir" que ces médicaments vont guérir, ils guérissent véritablement, même si ce sont des poisons ou même quelquefois de l'eau distillée. Même les scientifiques l'ont démontré, il y a un effet placebo qui agit lorsque l'on donne des médicaments totalement neutres à des patients malades car ils sont persuadés de recevoir un médicament miracle et donc leur mental vient à la rescousse et aide à la guérison. Le seul fait de savoir que le "médicament" va guérir, il guérit. On a ajouté une part thérapeutique trés importante au médicament lui-même. Et j'ose dire que cette part est trés importante dans toutes les thérapeutiques, aussi bien les thérapeutiques naturelles que celles de la médecine officielle. Et il n'y a pas à la dénigrer, c'est une puissance dont nous aurions tort de nous passer. Vous êtes sûrs de guérir, ... vous allez guérir. Cette puissance agit au niveau du psychisme et ajoute une vraie plus-value à n'importe quelle thérapeutique.

C'est notre inconscient qui est capable de fabriquer des anticorps, et ceci nous le savons depuis trés longtemps. Non seulement le mental aide, mais nous avons en nous un formidable médecin, qui sait comment nous guérir et qui, si on veut bien le laisser agir, nous soignera, même à notre insu, et même sans notre volonté, ni notre bon vouloir. Vous le savez depuis longtemps,  le "meilleur médecin" c'est vous. Donc, si on y ajoute une part psychique, il n'en sera que plus content.

Par exemple, on pourrait croire que le jeûne est un véritable effet placebo, puisqu'on ne prend aucun médicament ni aucun aliment, mais le jeûne agit au contraire par lui-même et n'a pas besoin d'un quelconque effet placebo pour agir. La preuve, c'est que j'ai souvenir de patients complètement désespérés et qui, ayant accepté l'idée de la mort, se sont arrêté de manger dans l'espoir de la faire venir plus vite. Le hic c'est que, sans le savoir, ils avaient actionné le mécanisme du jeûne qui, au contraire, les a guéri. Le seul fait d'arrêter de manger et c'est notre système de défense, ce fameux système immunitaire,  qui se met en branle pour nettoyer, rajeunir, soigner, panser toutes les misères que nous avons accumulées. Mais malgré cela, il existe un moyen encore plus efficace, c'est d'ajouter la puissance du mental. Visionner par exemple l'aprés jeûne lorsque nous serons entièrement guéri,  redevenu jeune, redevenu propre, tout neuf, en trés bonne santé.

Bien sûr, les médecins ne considèrent pas du tout la puissance de guérison que nous avons tous en nous, mais elle existe. Lorsque nous parlons de système immunitaire noue ne parlons pas d'autre chose et cela ils connaissent. Alors forcément, ils pensent que le jeûne a un effet placebo, puisqu'on n'ajoute rien, aucun médicament, donc on ne peut pas guérir si ce n'est pas un effet placebo. Chez notre pauvre médecine allopathique, soigner ne peut se comprendre qu'en ajoutant des médicaments. Eux seuls soignent. Si vous n'ajoutez rien, vous utilisez donc un effet placebo, vous faites de la santé avec... rien. C'est de l'irrationnel, et cela, c'est inacceptable. En tous cas la médecine allopathique n'est pas prête de l'accepter, elle ne le comprend pas.

Donc, même si nous aussi nous avons cet effet placebo qui vient nous aider dans nos thérapeutiques, quoi de plus normal, c'est un effet que même les scientifiques acceptent. Le malheur serait de considérer que nos médecines parrallèles n'opèrent que le biais d'effet placebo. Et pour les discréditer, rien de plus facile que de prétendre que les médecines naturelles ne sont que cela.

Dans ce sens, ajouter des médicaments homéopathiques, dont l'action est difficilement quantifiable, je l'avoue,  ne peut qu'ajouter un effet placebo qui n'est pas négligeable. Beaucoup de nos concitoyens aiment prendre un médicament car c'est "le médicament" qui guérit, nous avons cela inscrit dans nos gênes. Nous avons été élevé avec cela bien ancré dans notre esprit. On est malade, il nous faut un médicament. Donc à prendre un médicament, autant qu'il soit le moins nocif possible et l'homéopathie peut nous apporter ce confort. Car ajouter un médicament allopathique ne ferait que compliquer le tableau clinique, il faudrait se guérir, malgré les médicaments, polluants et antisymptomatiques, qui, de toutes façons ne guérissent pas, mais masquent seulement les symptômes.... pour un temps.

Peut-être que laisser faire la nature sera  catalogué de médecine charlatanesque, et ses effets sur notre santé d'effet placebo, mais ce n'est pas grave, nous serons guéris et pas pollués par le traitement. Alors, à choisir, il vaut mieux penser que notre corps a la solution pour chaque maladie et qu'il sait mieux que personne comment se soigner. Et cette puissance que nous avons en nous n'a besoin d'aucun artifice mais il n'est pas interdit d'ajouter la puissance du mental et d'utiliser cet effet placebo, car il existe aussi bien pour nous que pour toutes les autres thérapeutiques.

De toutes façons, on peut difficilement s'entendre avec les médecins allopathiques car s'ils connaissent bien les drogues qu'ils administrent à leurs patients, ils n'ont aucune connaissance diététique. Ils n'ont pas une seule heure d'étude sur l'incidence de la nourriture sur la santé, c'est franchement invraisemblable, et si ce n'était pas un médecin lui-même qui me l'ait dit et d'autres qui me l'ont confirmé, j'aurais des difficultés à le croire. C'est tout de même la base de notre vie, nous sommes en quelque sorte une tranformation de nos aliments et est-ce que vous vous souvenez qu'un médecin vous ait demandé un jour comment vous mangez ? C'est totalement sans importance pour eux. Même nos grands pères savaient qu'"on creuse sa tombe avec ses dents", mais notre médecine ne le sait pas. Si la santé se dégrade, il faut vite rechercher la pillule qui va arrêter ces manifestations désagréables.

Je ne comprend pas trés bien pourquoi on dénigre cet effet placebo, on n'accepte pas la puissance régénératrice de notre corps par lui-même, et pourtant on accepte la réalité du système immunitaire. Mais alors à quoi sert-il ? Ce n'est pourtant pas autre chose dont nous parlons chaque jour, développer son système immunitaire, c'est faire en sorte de développer sa puissance de réaction vis à vis des maladies. Jeûner, manger moins, manger sain, respirer, pratiquer du sport, voilà des "médicaments" qui développent le système immunitaire et qui n'ont pas besoin d'effet placebo pour être efficaces.

Si l'on vous dit un jour que vous vous êtes guéri avec un effet placebo, il n'y a rien de déshonorant. De même si vous avez dynamisé votre système immunitaire par votre mental, c'est toujours une médecine, et cet effet n'a rien de polluant, c'est déjà mieux que l'autre médecine,  et s'il le placebo a  une quelconque action thérapeutique, autant s'en servir.

Publié dans santenature

Commenter cet article

microsoft outlook help 18/07/2014 13:21

The aim of any medicine is to cure of the patient. No matter which sort or what kind of medicines the patient chooses to consume. Some people rely upon antibiotics whereas some say nature or natural medicines will cure the disease soon.