Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

POLYPHENOLS

Publié le par boisvert

Chacun sait que l'alimentation est la meilleure des médecines et que notre santé démarre dans notre assiette. Nous savons que nous avons de nombreux ennemis et qu'ils se retrouvent également dans notre assiette mais nous avons aussi des amis et les polyphénols en font parti.

On parle beaucoup de vitamines, de minéraux, de fibres,  mais on devrait parler surtout des polyphénols qui ont des propriétés antioxydantes trés supérieures à tous ces éléments, mais on y vient . On trouve de plus en plus d'études concernant ces polyphénols, (terme nouveau qui remplace le terme ancien de tanin végétal), mais d'abord, quel est leur rôle pour notre organisme.

 ROLE :

Ils nous protègent contre de nombreuses maladies, et des maladies trés à la mode, comme le cancer et les maladies cardio-vasculaires. En fait, ils luttent contre la formation des radicaux libres, vous savez, ces petites bêtes qui veulent nous faire vieillir avant l'heure et qui provoquent le vieillissement cellulaire, semant ainsi la désolation dans notre corps. L'ostéoporose  est une manifestation inéluctable de ce vieillissement et certains polyphénols comme les isoflavones du soja par exemple protègent contre cette diminution de notre si précieux capital osseux. Contre le cancer les antioxydants préviennent la formation des tumeurs et empêchent la formation des agents qui sont à l'origine des mutations nocives. Dans les maladies cardio-vasculaires les polyphénols luttent contre le mauvais cholestérol, le LDL, et permettent ainsi d'éviter la formation de ces plaques d'athérome dans nos artères à l'origine de l'infarctus et d'autres maladies cardiaques.

Où ?

On en trouve partout, dans tous les produits de consommation courante. Bien sûr et vous le savez bien, d'abord dans les fruits et légumes mais aussi dans d'autres aliments comme le vin, le thé, le chocolat, etc... Certains aliments en sont trés riches comme le raisin, la fraise, le litchi, la pomme, l'artichaut, le persil, le chou, etc... Cherchez la couleur dans les aliments car en effet les pigments des fruits rouges sont une espèce de polyphénols, les anthocyanes, ou encore les tanins dans le raisin, les flavonones dans le pamplemousse, etc... Mais c'est la quantité qui compte et il est évident que si vous consommez régulièrement du persil ça va être difficile d'avoir la quantité de polyphénols que vous aimeriez prendre. Encore que je vais vous dire un truc : personnellement  j'ai pris l'habitude lorsque je mange des oeufs, de me préparer une omelette avec plein d'aromates du jardin comme ciboulette, persil, menthe, sauge, basilic, et de cette façon, la quantité de polyphénols consommée augmente considérablement. Et l'omelette est délicieuse.

Les thés sont trés riches en polyphénols, les catéchines et les flavonoïdes, et beaucoup d'études ont été faites concernant la richesse du thé vert mais nul doute que les autres thés, comme le thé noir ou autres sont également riches en polyphénols mais il manque d'études à leur sujet. Cette action antioxydante a été étudiée abondamment et un des composés polyphénol du thé vert, l'épigallocatéchine gallate a fait l'objet de recherches trés apporfondies pour lutter contre le développement des cellules tumorales. Ce polyphénol inhiberait l'activité d'une enzyme, l'urokinase, responsable de la multiplication anarchique des cellules tumorales.

Les vins sont également trés riches en polyphénols et il n'y a qu'à regarder la couleur pour le savoir. Les vins rouges en particulier.

Les polyphénols prennent de plus en plus d'importance car nos scientifiques on noté des effets particulièrement bénéfiques pour notre santé. Leur rôle d'antioxydant naturel est de la plus haute importance dans la prévention du cancer, des maladies inflammatoires, cardio vasculaires et neurodégénératives.

 

Ici, je vous renvoie sur l'excellent site du DR Michel de Lorgeril et son étude sur les polyphénols est trés intéressante :

Quelques données supplémentaires sur les polyphénols


Nomenclature et sources des POLYPHENOLS
Les polyphénols constituent une classe de substances naturelles caractérisées par une grande diversité de structure, mais contenant toujours un ou plusieurs cycles phénoliques. Plusieurs milliers de polyphénols ont été identifiés dans les plantes et les aliments d’origine végétale. Nous devons faire un effort de classification (ci-dessous).


En simplifiant, les polyphénols sont séparés en 4 grandes classes.

L’une d’elle est plus importante quantitativement que les autres : ce sont les flavonoïdes que nous décrivons dans deuxième partie du texte.


Les 4 grandes classes de polyphénols

1) Phénols simples et acide phénoliques
Thés, café, vanille, cerise, myrtille, agrumes, prunes, céréales complètes, vins

2) Flavonoïdes
(ci-dessous)

3) Stilbènes et Lignanes
Raisins rouges, vins, baies rougesn cacahuètes, graine de lin, céréales complètes, ail, asperge

4) Polymères phénoliques variés
Vins et thés

Le plus abondant des acides phénoliques dans notre alimentation est l’acide caféique présent dans de nombreux fruits et dans le café.
Parmi les stilbènes, qui sont peu abondants dans notre alimentation de tous les jours, l’un d’entre eux, le resvératrol, fait l’objet d’intenses recherches actuellement pour son potentiel anti-cancéreux et éventuellement anti-Alzheimer, et aussi parce qu’il est présent en grande quantité dans le vin.

Les polymères phénoliques variés constituent une dernière classe « fourre tout » avec de nombreux polyphénols mal identifiés sur le plan biochimique et souvent issus de la transformation de polyphénols naturels lors de la fermentation (vins et thés), le stockage ou la cuisson des aliments.
En fait, ces inconnus sont les principaux polyphénols présents dans les vins et le thé noir (qui sont des produits fermentés) et il est probable que cette classe recèle de vrais trésors qu’il reste à découvrir.

Les grandes classes de flavonoïdes

1) Isoflavones
Graine de soja, feuilles de trèfle rouge, orge, riz brun, blé entier, graine de lin

2) Proanthocyanidines (ou polymères de flavanols)
Fruits (poires, pommes, raisins), vins, thés

3) Anthocyanines
Baies rouges, vins, raisins, thés

4) Flavonols
Oignons, chou frisé, poireau, brocoli, myrtilles, vins, thés verts, tomates

5) Flavones
Persil, poivre rouge, céleri, agrumes, oignons

6) Flavanols
Abricot, thés, vins, raisins, chocolat, pommes

7) Flavanones
Agrumes

Les flavonoïdes sont donc divisés en plusieurs sous-classes en fonction de caractéristiques biochimiques qu’il est inutile de retenir pour les lecteurs non spécialistes.
Le principal flavonol est la quercetine qui se trouve dans de nombreux fruits et légumes et dans les vins.
Elle est aussi particulièrement abondante dans les oignons et le thé.
Les principaux flavanols sont les catéchines qui sont en grande quantité dans le thé, le chocolat et les vins.
Les proanthocyanidines sont présents dans de nombreux fruits et boissons (thé et vin) auxquels ils confèrent leur astringence (sensation râpeuse sur la langue).
Il est très difficile, pour de nombreuses raisons, d’estimer la quantité totale de polyphénols présents dans notre régime alimentaire.
On peut suspecter que certaines habitudes alimentaires, les méditerranéennes par exemple, apportent beaucoup plus de polyphénols que certaines autres (régime anglo-saxon).
On pourrait évidemment se référer à des concentrations mesurées dans le sang, mais celles-ci restent basses même après avoir consommé des quantités importantes d’aliments riches en polyphénols.
L’explication est que dans le plasma on retrouve plutôt des métabolites (que l’on ne sait pas ou mal mesurer pour la majorité d’entre eux) que les produits naturels.
Son site : http://michel.delorgeril.info/index.php/  Excellent !
Les polyphénols sont présents un peu partout mais ils se nichent dans certaines sources de plaisir comme le CHOCOLAT par exemple. Hélas il a énormément de calories, mais question polyphénols il est un des aliments les plus riches. Reste à savoir si tous ces polyphénols ont les mêmes propriétés. Certains sont plus difficilement absorbés par la muqueuse intestinale et que reste-t-il aprés l'assimilation ? Comme j'ai eu l'occasion de le dire on a inventé beaucoup de choses mais pas encore la quantité que notre corps absorbe réellement. Rien ne sert de mesurer la quantité d'éléments dans la nourriture que nous absorbons ;  il serait plus judicieux de mesurer la quantité réelle que notre corps est en mesure d'assimiler et d'utiliser. Je sais que beaucoup de chercheurs en ont conclu que le chocolat est un des principaux fournisseur en polyphénols et donc en antioxydants et qu'il est bénéfique contre le stress oxydant, la génèse du cancer ou encore les maladies cardio-vasculaires, mais dans l'attente d'autres études différemment ciblées, je préfère rester prudent en ce qui concerne l'incidence du chocolat pour notre santé. Je préfère rechercher les avantages des polyphénols dans les produits naturels de mon jardin, les fruits, les légumes.
Comme le cite le Docteur de Lorgeril, j'ai plus confiance dans le resvératrol pour son pouvoir anti-cancéreux et anti-Alzheimer, polyphénol que l'on retrouve en grande quantité dans le vin. Allez ! à votre santé !
.

 

Publié dans santenature

Commenter cet article

MERGHEM R 20/10/2014 09:21

Excellent resume bien lmportance des composes phenoliques