RESPIRER

Publié le par boisvert

randonn--e-pic-du-Canigou-004.JPG

C'est le printemps, ouvrez vos alvéoles pulmonaires et remplissez les de bon air.

On oublie facilement de respirer, pour peu qu'on soit préoccupé à faire quelque chose de trés intéressant, peu à peu on se retrouve sous oxygéné. Et pourtant il s'agit là d'une fonction essentielle. Comme j'ai eu l'occasion de le dire, on peut rester des mois sans manger (les records autour de 100 jours), des jours sans boire, mais seulement quelques minutes sans respirer. Sinon c'est la mort, c'est dire l'importance de la respiration.

On n'oublie pas de respirer, car c'est automatique, on fait entrer un petit dizième d'air de la capacité totale de nos poumons et cela suffit pour vivre alors pourquoi s'empoisonner la vie à faire autre chose ?

Parce que si respirer c'est la vie, bien respirer c'est mieux vivre.

Et chaque jour on pense qu'il nous faut manger mais on ne pense pas qu'il nous faut également une autre nourriture pour nos cellules, de l'oxygène, de l'air, du grand air, et toutes nos cellules en réclament car je les entend qui protestent, vous savez celles du fond de vos poumons, celles qu'on n'aèrent jamais, celles qui sont en bout de table et qui se retrouvent devant un plat vide. Les cellules hautes sont toujours bien servis et c'est comme à l'armée, elles prennent tout, et déjà qu'il n'y en a pas pour tout le monde, elles se servent abondamment oubliant que les cellules basses de vos poumons n'auront que des miettes ou même rien du tout.

C'est une fonction vitale, pour notre santé, pour notre corps et encore plus pour notre esprit et c'est une source inépuisable d'énergie. C'est un acte banal de respirer mais il est fondamental pour la vie. Ne vous fiez pas qu'il fait parti des fonctions végétatives et qu'il n'y a pas à y penser pour respirer. Mais il s'agit ici d'une fonction que l'on peut maîtriser, alors autant en profiter pour l'activer abondamment, la consommation est gratuite.

Il existe une relation étroite entre la respiration et nos émotions. Il n'y a qu'à avoir peur pour voir cette fonction s'accélérer, donc, cette fonction influe énormément sur notre vie psychique.

Tout ce qui concentre notre attention comme le stress, les émotions, la colère, influe sur notre respiration et vous vous rendrez compte dans ces instants que votre respiration devient de plus en plus haute. Déjà sous-alimentée, la partie basse des poumons est carrément asphyxiée. Il y a aussi l'éducation qui a voulu qu'on nous rabâche à chaque heure de sport de notre jeunesse, "respirer, rentrez le ventre", le pauvre on le mettait déjà au placard. Car le ventre c'est aussi la partie basse des poumons.

Donc arrétons-nous un instant pour penser à ce ventre, et même pensez d'abord à lui, pour une fois ce sera le premier servi, inspirer en gonflant l'abdomen et ensuite emplir le reste de nos poumons sera automatique. Et vous pouvez être sûr que vous allez vous y retrouver. Je n'ai jamais eu une sensation de détente, de bien-être, comme en pratiquant la respiration abdominale. C'est la solution à d'innombrables troubles de la santé mais surtout il vous rendra fort vis à vis du stress, résistant face aux contrariétés de la vie quotidienne. Il faut en arriver à rendre cette respiration abdominale automatique, et en tous cas, déjà volontaire et consciente.

C'est vous le patron et vous pouvez prendre en main cette partie importante d'un mécanisme fondamental. Et encore le mieux c'est de pratiquer chaque jour un peu pour faire en sorte que lorsque les pépins arrivent vous ayez cette arme à votre disposition et vous pouvez en être certain, elle vous aidera.

C'est une méthode de relaxation précieuse et tellement naturelle. Elle vous libèrera de toutes vos tensions, conscientes et même inconscientes, elle vous apportera la sérénité, le calme, la paix.

Le docteur Servan-Schreiber a créé une méthode qu'il a baptisé la "cohérence cardiaque", ce  n'est pas autre chose qu'une maîtrise de sa respiration, de son rythme. Dommage qu'il n'ait pas un peu plus insisté sur la respiration abdominale. Mais il a lui aussi pensé que la respiration était fondamentale et qu'elle pouvait être la solution à divers troubles de santé.

Alors, encore une fois, c'est le printemps, ouvrez vos fenêtres, si vous n'avez pas le temps de sortir, mais si vous avez quelques minutes, allez marcher et surtout pendez aussi à RESPIRER.

 

 

Publié dans santenature

Commenter cet article

solly azar effervescence 23/05/2013 15:55


Bonjour,


La bonne respiration est devenu méconnu en ce moment, il faut faire savoir aux gens certaines bases.

Aude Terrienne :0010: 31/05/2010 10:19



Oui, très bon conseil, je vais le suivre, merci de m'y faire penser, je le faisais bien mieux quand j'ai suivi des cours de yoga.



boisvert 31/05/2010 10:57



Y a ka !



Emile 31/05/2010 09:57



A propos de respiration, que pensez-vous du respiraianisme dont on parle de plus en plus ?


Merci pour votre avis éclairé.


Emile



boisvert 31/05/2010 10:55



Bonjour Emile,


Je ne vais pas jusqu'à en faire une religion. Respirer c'est tellement naturel, il n'y a pas à aller plus loin, c'est essentiel pour la santé ça me suffit largement. Le fanatisme, même pour des
choses naturelles, je n'aime pas.


Bonne journée !



annieL 31/05/2010 08:33



bonjour


sans aune doute vous devez connaitre les théories de "Pierre Paillardy" qui dit que tous les mots viennent du ventre, qu'en pensez vous ?


Cordiallement



boisvert 31/05/2010 10:51



Bonjour Annie,


Oh Oui ! et si vous suivez ce blog vous savez que moi aussi je considère que tout vient du ventre. Au point que si ça se passe bien dans votre ventre rien ne peut vous arriver, c'est à partir de
là que tout se fabrique, la maladie et la santé. La respiration abdominale aide beaucoup à assainir ce milieu et à apporter oxygène et détente. Et lui aussi en parle.


C'est une bonne lecture


Bonne journée !