SANTE GLOBALE ou RIEN

Publié le par boisvert

Chamonix---Annecy---Chaoussou-216.JPG
   

Nous croyons être unique mais c’est un leurre. En fait nous sommes une poussière de l’univers, et nous sommes l’univers tout entier. Nous pensons être indépendant mais tous les êtres nous sont reliés, comme nous, sommes reliés à tous. Chaque fois que nous agissons nous influençons tous les hommes, tout l’univers. Bien sûr on peut penser que c’est spirituel avant tout et que c’est le fondement de toutes les religions : se préoccuper de son prochain. Mais pas que cela, lorsque je promène sur les montagnes j’ai l’impression de faire déjà parti du ciel, des montagnes, des rivières, de l’air que je respire.
ET il n’y a pas que les sensations il y a également les pensées, elles ne s’évaporent pas, elles aussi influencent le monde entier et tous les êtres vivants. Les prières n'agissent pas autrement. Je sais que les esprits cartésiens vont dire que je divague mais toute la science de ce monde capitule devant des miracles de la nature qu’elle ne sait pas expliquer. Et c’est tous les jours que de petits miracles inexplicables se produisent. La science préfère fermer les yeux, au lieu d’élever le débat et considérer qu’elle aussi est bien misérable et impuissante à tout expliquer.
La science a mesuré, a pesé, a analysé, a fouillé le corps humain mais elle est encore impuissante pour guérir certaines maladies, que la nature sans l’aide de personne peut guérir très facilement. Tous les hommes sont  programmés pour vivre très longtemps et en bonne santé mais tous agissent, car nous avons notre libre arbitre, et nous faisons de notre vie ce que nous voulons. Oui mais voilà, ce que nous en faisons,  c’est nous éloigner des choses simples et naturelles. Nous ne mangeons plus pour vivre mais nous vivons pour manger. Nous devons vivre au contact de la nature et nous sommes de plus en plus enfermés  et loin d’elle ; Nous avons tout à portée de mains mais nous ne le voyons plus. Il nous faudrait retrouver des repères, ouvrir des portes que nous savons fermées par notre faute.
Nous sommes énergie et recevons de l’énergie en permanence du cosmos, et de tout ce qui vit sur terre, plantes et animaux compris, encore faut-il lâcher prise et se laisser baigner et envahir. La science est consciente de cela, tout est énergie, elle en use et en abuse, mais pour notre santé on n’en entend jamais parler. Il n’y a que le symptôme qui compte ; le contexte, la vie de l’individu, ses mauvais penchants, son cadre de vie, on n’en entend jamais parler. Des médecines comme l’acupuncture qui utilisent cette forme d’énergie qui circule en nous sont devenus illégales, en tous cas chez nous.
Les médecines naturelles ont depuis longtemps pris cette énergie en compte. Nous devons vibrer harmonieusement et des médecines comme l’acupuncture, la réflexothérapie, l’homéopathie, la médecine manuelle,  la chiropractie, comprennent que c’est le corps tout entier qu’il faut soigner et non la partie malade seulement. Il faut penser médecine globale, toujours.
Chacune de nos cellules vibre et émet des ondes et nous sommes en perpétuelle résonance avec l’extérieur, qui agit également et profondément en nous. Tous les organismes vivants sont sensibles aux champs électromagnétiques. Certains sont bénéfiques mais d’autres sont extrêmement nocifs et peuvent provoquer un développement anarchique des cellules, c’est le cancer. Revoyez les sujets qui traitent de cela ici, ici, ici, ici. On peut prendre en compte l’énergie de la terre, des pierres, des arbres, des plantes, des aliments, etc…
Au sujet de l’énergie que l’on ne voit pas, c’est du vide pour la science.  Et pourtant l’œil du cyclone est vide, les fameux trous noirs sont vides mais ils dégagent une puissance phénoménale.
 « Regardes attentivement, car ce que tu viens de voir n’est plus ce que tu viens de voir » L. de Vinci.
Même lui avait conscience de la relativité des choses, tout passe et rien ne revient en arrière. La vie que vous vivez aujourd’hui, en cet instant,  ne repassera plus jamais, vivez la donc intensément, vous ne voyez les choses qu’une seule fois.

La science moderne s’est trompée en nous faisant croire que la nature est hostile et qu’il faut s’en protéger et s’en méfier. IL fait froid, il fait chaud, il fait humide, et le fin du fin c’est qu’il y a des ennemis partout, songez à tous ces microbes qui vous guettent, qui ne veulent qu’une chose, vous nuire. Donc il nous faut plus de confort, plus de protection, plus d’isolation, plus de médicaments, et voilà, le malheur est arrivé. Notre meilleur allié est mis au placard.  Et on en arrive à ces aberrations que ce sont les peuples les plus isolés du monde civilisé, les plus pauvres, qui sont en meilleure santé. Ils ont gardé le contact avec la nature, tout simplement. Nous avons accumulé des richesses et eux ils ne mangent pas toujours à leur faim mais ils sont toujours souriants et ont gardé leur santé et vivent jusqu’à plus de 100 années. Il nous faut chasser ce carcan qui entoure nos vies et appeler à l’aide, de l’air, de l'espace, de l’énergie, je veux tout.
 Les microbes ce sont nos amis, ce sont les nettoyeurs de l’organisme. Et vous avez vu l’état de nos rues lorsque les nettoyeurs ne font plus leur boulot ? Pourquoi en serait-il autrement pour notre corps ? Nous avons besoin d’eux et ils font parti de l’équilibre de la nature, des choses naturelles. Mais l’homme a voulu dompter la nature, dominer tout ce qui l’entoure, alors il tue. LEs microbes  sont des gêneurs. C’est du primaire, ils gênent, on tue, alors que les microbes ne sont là que parce qu’ils ont du boulot à accomplir pour notre santé, et nous on les tue. Comment les scientifiques peuvent se tromper à ce point ? Le terrain est tout et c’est lui qu’il faut harmoniser avec son entourage. Jeûnez tout simplement et vous verrez les microbes s’en aller, et on n’en aura tué aucun. C’est trop simple c’est sûr, comment voulez-vous qu’un esprit scientifique accepte cela ?
L’amour encore une fois serait-il la solution ? Aimer la créature et aimer toute la création. Nous sommes tous faits sur le même moule et nul doute qu’il y a une résonance entre nous tous, alors pourquoi ne pas partager tout cela. Nous ne faisons pas autre chose, nous partageons déjà nos connaissances. Et plus nous semons et plus nous récolterons. C’est une richesse inépuisable puisque plus on la partage et plus elle grandit. Nous ne sommes pas séparés de tous les êtres vivants, comme nous sommes unis avec l’infiniment petit et l’infiniment grand, nous sommes tout en tous en même temps.
 Et dépendants les uns des autres. Nous donnons sans le vouloir et à notre insu de l’énergie aux plus faibles. Demandez aux toubibs qui côtoient toute la journée des malades, ou des infirmières qui soignent à longueur de journées, ils finissent la journée épuisés. Je l’ai ressenti moi aussi et surtout lorsqu’il y a contact avec le malade. Au cours de manipulations manuelles par exemple il y a un échange et toujours du plus fort au plus faible. Et plus le thérapeute est fort et plus le malade reçoit de l’énergie. Certains malades sont tellement épuisés que lorsqu’ils nous quittent c’est nous qui le sommes. Nous échangeons en permanence et c’est la loi de la nature, il n’y a rien à changer, c’est de l’amour. Nous sommes sur le même bateau, et voguons pour nous fondre un jour dans l’univers tout entier, mais nous sommes déjà tous unis, n’en doutons pas une seule minute.

Publié dans santenature

Commenter cet article

KANES 02/02/2012 15:57


Je suis contente de lire vos propos qui sont confirmés par les Messages que je reçois de l'Autre Monde par radiesthésie et que je publie en grande partie sur mon blog ATTENTION DANGER pour en faire profiter le grand public.


Vous avez compris BEAUCOUP de choses !

boisvert 02/02/2012 16:20



Je suis allé sur votre blog. Vous aussi !



evelyne 31/01/2012 16:16


Superbe article !!


bravo et merci !

boisvert 31/01/2012 17:17



Merci à vous !



Sarelha 29/01/2012 20:19


Merci pour votre réponse.


Justement votre réponse témoigne d'une grande sagesse à avouer tout simplement que vous ne savez pas et que certaines choses restent mystérieuses (et c'est pas plus mal au fond...). La sagesse ce
n'est pas avoir réponse à tout mais à dire tout simplement "je ne sais pas".


 


Merci encore pour votre blog, qui est absolument exceptionnel.

boisvert 30/01/2012 07:49



Oh que c'est gentil tout ça ! Je ne le mérite certainement pas mais qu'est-ce que c'est agréable à entendre.



Sarelha 25/01/2012 16:02


Pfiou, vraiment un magnifique article qui résonne tellement en moi.


Je pense que nous vivons des temps nouveaux, nous réaprenons certaines choses, le voile sur le réel se lève petit à petit et nous nous aperçevons que ce que l'on croyait vrai et en fait erroné.
Le monde est si simple et si complexe. C'est de cette simplicité que naît cette complexité. Tout est si parfait, fonctionne si parfaitement sans notre volonté. Tout tend vers l'harmonie, vers le
bonheur. Et c'est nous, et nous seul qui créons des tensions qui fait barage à notre élan créateur. On nage un peu à contre courant, mais les choses commencent à s'inverser.


 


Mon grand père qui est très cartésien et à qui j'ai expliquer ma vision des choses (qui est très proche de la votre) m'a poser une question : pourquoi si tout est en harmonie, les animaux se
mangent-ils entre eux ? Pourquoi la nature est parfois cruelle ?


J'ai pas su lui répondre tout de suite, mais en y réfléchissant, pour moi cela fait aussi partie d'une certaine harmonie. Les cocinelles mangent les pucerons, si elles ne les mangeraient pas il y
aurait disharmonie car surpopulation d'une espèce sur une autre.


 


Qu'en pensez vous ? (votre sagesse et votre avis m'intéresse)


 


 

boisvert 29/01/2012 17:12



Bonjour Sarelha,


Excusez-moi pour le retard, je promène beaucoup. Et en plus vous me posez des questions bien difficiles pour mon retour. Je ne pense pas que nous puissions tout expliquer ici-bas. C'est vrai
qu'il y a un équilibre à garder et que cela passe souvent par la loi du plus fort, assez désagréable à imaginer dans un monde que l'on voudrait tout amour. Il y aura toujours des mystères. Ma
sagesse, comme vous dites, ne peut résoudre toutes les énigmes, preuve qu'elle n'est pas bien grande.



Eric G. Delfosse 23/01/2012 20:20


J'aime cette manière de voir les choses ... peut-être tout simplement parce que c'est également la mienne ?