SCLEROSE EN PLAQUES

Publié le par boisvert

Voilà une maladie qui touche les fibres nerveuses et qui est trés invalidante. En effet lorsque ce sont les nerfs qui sont touchés, ce sont toutes nos fonctions qui vont en souffrir.
C'est la myéline, ce tissu qui entoure les fibres nerveuses  qui est en cause, elle se détériore et devient dure par plaques, et c'est donc l'influx nerveux qui est altéré provoquant une altération de la fonction concernée par le nerf touché.
Les symptômes peuvent être trés divers d'un malade à l'autre, on a constaté des troubles sensitifs, de la parole, du geste, des engourdissements, des décharges électriques tout le long de la colonne vertébrale, des troubles oculaires, et des paralysies des membres inférieurs.
A l'heure actuelle on ne connait pas exactement les causes mais on pense qu'il s'agit d'une maladie auto-immune. En fait c'est le système immunitaire qui s'attaque à ses propres tissus.

TRAITEMENTS NATURELS :

- Je ne vais pas vous dire qu'avec une tisane on va guérir la sclérose en plaques. On a tout de même remarqué (On, ce sont les scientifiques), que l'alimentation jouerait un grand rôle dans la génèse de la SEP.
Alors  nous avons déjà une grande indication sur la conduite à tenir  aprés le traitement de choc. Car vous l'aurez compris on ne va pas guérir cette maladie grave avec une thérapeutique bénigne. Et comme vous le savez déjà si vous suivez ce blog depuis longtemps il y a une thérapeutique majeure, certainement ce qui se fait de plus efficace sur notre planète, c'est le Jeûne.
Et là, il n'est pas question de jeûne d'un jour ou deux, il faut mettre le paquet d'entrée.
Il faut lire, se documenter, comprendre le processus, et foncer sur un grand jeüne, avec beaucoup de conviction. Je préconise un grand jeûne de 21 jours. Ce jeûne sera effectué en alternance, Jeûne sec  et jeûne hydrique. A chacun de trouver son rythme. Personnellement, j'aime bien 2 jours secs, sans boire et le 3ème jour boisson à sa soif, d'une eau peu minéralisée. Et ainsi de suite, des cycles de 3 jours jusqu'à 21 jours. Mais chacun peut trouver le rythme qui lui convient. Pour certains ce sera 1 jour sec 1 jour hydrique ou 2 jours secs, 2 jours hydriques. Je rappelle ici que le jeûne hydrique nettoie le sang qui baigne nos cellules et le jeûne sec nettoie la lymphe, le nettoyage est plus profond.
Ensuite, et aprés la réalimentation qui est trés importante à la suite de ce grand jeûne, il sera bon que le malade poursuive l'action du jeûne par une période de 3 semaines d'une alimentation entièrement crue.
 

"Dans la sclérose en plaques, on peut obtenir de bons résultats, mais là aussi tout dépend du stade où en est arrivée la maladie lorsqu’on applique ces traitements. S’il est encore temps, on peut réussir non seulement à stopper complètement l’évolution, mais même faire régresser les troubles paralytiques.

En dehors des paralysies proprement dites, il est des affections de l’appareil locomoteur qui provoquent des douleurs tellement fortes que le malade arrive à ne plus oser bouger le membre atteint; ce sont toutes les formes suraiguës de névralgies ou de névrites, telles que les sciatiques, névralgies cervicobrachiales, polynévrites des membres inférieurs, névralgies faciales, etc...

Dans ces affections, le Jeûne et les thérapeutiques naturelles donnent des résultats spectaculaires, soit en supprimant l’intoxication générale, soit en faisant disparaître l’épine irritative, par exemple par la vertébrothérapie, par l’acupuncture, par les sudations, les boues volcaniques, etc..." Docteur Vivini. Le jeûne et les traitements naturels.



Je pense qu'à ce stade les malades auront compris l'importance d'une reprise en main alimentaire à la suite des résultats qu'ils auront déjà enregistrés, et qu'ils auront la volonté de poursuivre ce retour à la vie normale, tel le phénix qui renaît de ses cendres.
Pour l'alimentation de la suite de leur vie, il faudra qu'ils gardent à l'esprit que la quantité d'aliments ingérés est  trés importante.  Manger trés peu, (des études ont abouti à la conclusion qu'il existe une relation inverse entre un apport élevé en calories et le risque de sclérose en plaques, d'où le conseil "vivere parvo"), mais aussi plus de tabac, plus d'excitants, bains d'air et de soleil, exercices et activités au grand air, suppression de tous excés. Choisir une alimentation riche en vitamines et minéraux, en antioxydants, c'est à dire une alimentation vivante.

- Dans le même ordre d'idées, on choisira l'alimentation cétogène dans un premier temps, suivi par l'alimentation paléo qui obtioennent toutes deux de très bons résultats dans cette maladie.
- On pourra utiliser des cures de jus de fruits frais comme Ananas, Cassis, Fraises, Myrtilles et Oranges.  La cure BREUSS. Mais pas à la place du grand jeûne qui sera l'arme absolue dans ce cas. On pourra les utiliser dans un deuxième temps.
- L'HYDROTHERAPIE ainsi que la négativation seront essentielles. Vivez prés de la nature et donc ne vous isolez jamais longtemps du sol. Il faut marcher pieds nus le plus possible.
Utilisez à fond l'hydrothérapie froide, il faut que vos nerfs fonctionnent et qu'ils fassent eux aussi leur gymnastique, et dans ce sens une hydrothérapie chaude, puis froide sera d'un grand secours. Bains, douches, affusions, enveloppements, tout sera bon pour faire réagir vos nerfs et les tonifier.
- Pour les exercices, l'idéal est de les pratiquer au grand air. Il faut que l'oxygénation soit maximum et dans ce sens il ne faudra pas hésiter à pratiquer des exercices respiratoires (voir les articles sur la respiration), au cours de ces exercices.
- Penser pour la suite à l'extrait de Pépins de raisin qui peut apporter de l'aide dans ce domaine.
- Etant donné que les calories ont une action contraire au rétablissement, on comprend que les laitages soient prohibés, de même que tous les gras saturés. On devra limiter la consommation de sauces, de  fritures, de viandes grasses ( surtout le porc). 
- Au contraire, il faudra privilégier la consommation des oméga 3, 6 et 9, que l'on trouve dans :
Oméga 3 : huile et graînes de lin, huile et graines de chanvre, les noix, huile de soja, de colza, de germe de blé, de citrouille.
Oméga 6 : Huile de tournesol, de carthame, de maïs, de pépins de raisin, de soja, de germe de blé, de sésame,de chanvre, de citrouille, les noix.
Oméga 9 : Huile d'olive, d'arachide, de sésame et les amandes, noix, noisettes, noix de macadamia, noix de cajou, les pistaches, l'avocat, les olives.
Mais de toutes ce sont surtout les oméga 3 qu'il faut privilégier, et éventuellement avec des supplémentts d'huile de poisson gras des mers froides.
- Le sucre est un poison vous le savez tous (mais c'est tellement bon) et ici il sera important de diminuer la consommation par la suite. Si en tous cas vous deviez prendre des sucres rapides, il vaudra mieux les prendre au cours d'un repas.
- Nous avons parlé aussi de l'ensoleillement, c'est parce qu'on a constaté que la vitamine D avait une grande importance sur notre système immunitaire et que c'est bien connu que c'est à la période hivernale, sombre, sans soleil, que se développent  les dépressions. En plus on a constaté que chez les malades de SEP il y avait beaucoup d'entre eux qui souffraient d'ostéoporose. Donc, le soleil fait parti du traitement.

- On peut également ajouter l'Homéopathie qui peut apporter un peu de soulagement ou d'aide dans certains cas : Des médicaments comme :
PHOSPHORUS : Paralysie flasque progressive d'origine médullaire ou centrale et généralement dégénérative avec faiblesse du rachis, froideur des extrémités, démarche chancelante, tremblements et dépression générale.
CONIUM : Les parésies diverses, chonchiques, gastriques, génitales, intestinales, oculaires etc... Les paralysies ascendantes et progressives, surtout d'origine médullaires et débutant par les membres inférieurs..
LATHYRUS : Les paralysies spasmodiques des membres inférieurs, la contracture des extenseurs, tremblements et démarche incertaine.
PLUMBUM : Les paralysies sensitivo-motrices d'origine centrale ou périphérique, forte diminution des réflexes, hypoesthésies et froideur cutanée, atrophie musculaire. Les scléroses, maigreur avec sécheresse de la peau.
OXALIC ACIDUM : Paralysies aigues ou chroniques des membres inférieurs avec froideur et aspect marbré, engourdissement des jambes et des cuisses. Aggravé par le froid et en y pensant.

Source homéopathique : Matière médicale du praticien homéopathe, Dr H. VOISIN

Publié dans santenature

Commenter cet article

Marie 25/02/2016 09:28

Bonjour,

Merci pour cet article, intéressant et très enrichissant.
J'ai une SEP depuis 3 ans, et depuis un an je fais poussée sur poussée, que je soigne avec des corticoïdes. La dernière fois que j'en ai pris, ils n'ont eu aucun effet.
Je vais commencer les traitements de fond (interféron), après 3 années de lutte contre ceux-ci. Je voulais donc savoir si je pouvais combiner ces traitements avec un jeun, et si le jeun aurait un effet bénéfique sur l'efficacité des traitements mais également sur mes symptômes... (brûlure dans les jambes, début de paralysie spastique dans la jambe Droite, et paresthésie en ceinture au niveau du flanc gauche).
Je sais que les traitements sont toxiques, mais peut-être qu'avec le jeun je minimiserai la toxicité?
Autre question pratique, peut-on avoir une activité normale pendant un jeun? Je travaille que quelques jours par mois, mais ceux-ci sont très précieux.

Merci de votre attention.

Très bonne journée à tous.

Boisvert 25/02/2016 12:54

Bonjour Marie,
Plutôt que le jeûne penchez vous sur le régime cétogène que vous pouvez suivre chaque jour; Vous commencez par un jour de jeûne, ce serait pas mal et vous embrayez sur le régime cétogène. Il y a de très bons résultats sur la sclérose en plaques. Je vous donne quelques articles que j'ai écrit sur ce régime :
http://santenature.over-blog.com/2015/02/justifications-du-regime-cetogene.html
http://santenature.over-blog.com/2014/12/regime-cetogene-pratique.html
Bon courage !

mireille 24/04/2012 16:12


Bonjour Boisvert


Tout d'abord je rejoins les internautes qui vous remercient de ce blog généreux et indispensable.


Je voudrais vous demander si vous pensez que le jeûne pourrait être bénéfique à une personne souffrant de la maladie de Charcot ou SLA sclérose latérale amyotrophique. Comme vous le savez, la
médecine classique ne donne aucun espoir d'amélioration et le pronostic est plus que sombre...


je vous remercie de vos précieux conseils et coups de gueule salutaires.


J'ai expérimenté il y a 3 mois le régime de 10 jours 90% céréales+10% légumes cuits suite à une capsulite rétractile à l'épaule droite (dont on me promettait qu'elle durerait une à deux années)
et me voilà débarrassée de ces douleurs syncopales parfois et qui m'avaient fait perdre le sommeil. Pour la petite histoire, je suis infirmière (personne n'est parfait ...) en orthopédie et mon
chirurgien spécialiste de l'épaule voulait m'hospitaliser 1mois; quand il a vu le résultat spectaculaire obtenu, il m'a dit de ne pas l'ébruiter, sans quoi il serait au chômage! :-)


je vous souhaite une bonne soirée, et encore MERCI

boisvert 24/04/2012 17:53



Bonjour Mireille, 


Vous savez je suppose qu'il existe une infime partie de SLA qui est héréditaire et qui bien sûr ne pourrait être soignée. Le jeûne ne fait pas repousser un bras qui n'y est plus. Pourtant je sais
aussi que le jeûne c'est la thérapeutique des causes perdues. J'ai vu tellement de miracles, même sur moi, que je sais que son pouvoir est infini et qu'il ne faut surtout pas se décourager. Cette
personne a tout à y gagner à essayer. Evidemment il faut un jeûne conséquent, long à très long. 21 jours serait à lui conseiller, mais vous comprenez que pour un long jeûne il serait bon qu'elle
se fasse suivre par une personne compétente, naturopathe proche par exemple. Et veiller ensuite à une réalimentation de la plus haute importance dans son cas. Réalimentation qui serait suivie par
une autre forme d'alimentation en guise de continuation de traitement comme par exemple une alimentation entièrement crue, une cure de macrobiotique longue, ou éventuellement une alimentation
sans lait et sans gluten. Est-ce que cette personne est prête à de tels efforts et à un tel changement de vie ?


Ma fille et ma petite fille sont infirmières également alors je ne dirai pas de mal des infirmières, j'en ai soigné d'ailleurs beaucoup, elles ont l'avantage de connaître déjà beaucoup de choses
et elles sont "équipées" pour comprendre le fonctionnement de toutes ces choses différentes. Comme vous qui avez compris comment vous soigner et vous en récoltez les fruits, bravo et merci pour
le témoignage.


Bonsoir, 



unayade 03/07/2011 19:05



bonjour et felicitations pour ce blog altruiste et généreux.


concernant la sclérose en plaques, par quel mécanisme le jëune permet à la myeline de se reconstituer? est ce la même chose concernant votre maladie ou un virus était en cause? dans ce cas il
faut supposer que l'organisme détruit la cause de la maladie?(virus ou bactérie) si on va plus loin est ce qu'un jëune peut lutter contre une borreliose installée depuis plusieurs
années(enkystée) dans l'organisme et dont la médecine a beaucoup de mal à traiter.


merci pour votre réponse et bonnes vacances



boisvert 04/07/2011 06:45



Merci pour les compliments. En effet, vous prenez comme exemple le pépin qui m'est arrivé et c'est trés juste car il y avait au départ un virus et par la suite des atteintes médullaires. Par
contre j'ai oeuvré tout de suite et l'idéal c'est de s'y attaquer dans les 6 premiers mois. Mais dans votre cas ou dans le mien le pronostic des médecins est le même, il n'y a rien à faire. Les
lésions sont irréversibles m'a -t-on dit. Je crois que même tardivement j'essairais de mettre le paquet, si j'étais à votre place. Le jeûne agit par une forte concentration de tout votre
organisme (effet extrêmement yang), le rejet de toutes les impuretés, la régénération de toutes vos cellules, nerveuses, musculaires. Le jeûne permet de sauver ce qui est possible de l'être. Les
effets du jeûne sont trés curieux, les globules rouges par exemple augmentent pendant un jeûne, c'est assez incompréhensible pour un esprit cartésien. et la myéline doit forcément se reconstituer
sinon je serais encore paralysé moi-même. Il ne faut jamais perdre espoir et tenter. Un jeûne apporte toujours un bénéfice et c'est ce que je vous souhaite, bon courage  et bonnes vacances à
vous aussi.