SUCRES RAPIDES - SUCRES LENTS

Publié le par boisvert

Nous avons déjà beaucoup parlé du sucre, de ses bienfaits et de ses méfaits. mais il est tellement présent dans notre vie de tous les jours ! Tellement nécessaire et aussi tellement destructeur si on n'y prend pas garde. C'est un élément majeur de notre alimentation. Il nécessite pourtant beaucoup de précautions à prendre car tous les sucres n'agissent pas de la même façon. Mais les glucides doivent être présents dans notre alimentation dans une proportion d'environ 50%, d'où l'importance de savoir lesquels privilégier.

 

LES SUCRES RAPIDES :

 

Voilà le principal danger, les sucres rapides,  car ce sont vers eux que notre gourmandise nous dirige tout de suite. Le pain devenu très blanc et ainsi passé de sucre lent à sucre rapide. Et surtout toute la panoplie de notre alimentation moderne, sucre raffiné, jus de fruits, bonbons, biscuits, gâteaux de toutes sortes, tous plus alléchants les uns que les autres et enfin les glaces, si délicieuses et rafraîchissantes en été. ET tout de suite après cette consommation, c'est l'euphorie, on se sent tellement mieux et en forme. Mais cela ne dure pas. Si vous voulez avoir la fringale de 11h, consommez des sucres rapides au petit déjeuner (pain blanc, confiture ou miel, yaourt). Que voulez-vous, nos neurones ne fonctionnent qu'avec le glucose et il leur en faut constamment, alors  ces sucres trop vite passés ne les satisfont pas. Et alors apparaissent malaises, irritabilité, inattention, petits troubles de mal-être. C'est le moment de se jeter sur d'autres sucres rapides, un cycle sans fin.

Les hormones pancréatiques (Insuline et glucagon), veillent pourtant à maintenir le taux de sucre sanguin autour d'un gramme par litre. Mais cette alimentation désordonnée leur complique sérieusement la tâche. Le pancréas sécrète l'insuline en abondance dès le matin pour faire face à cette abondance de sucre, d'où la dépression de la fin de matinée. Ne mangez rien au petit déjeuner et curieusement, vous n'aurez pas faim à 11 heures, plus d'hypoglycémie.

Il y a un autre facteur à prendre en compte en dehors de cette glycémie perturbée, c'est la santé de notre flore intestinale.  Vous savez que beaucoup de nos concitoyens sont affectés par une prolifération  sauvage d'un hôte habituel, le candida albican. Notre flore intestinale, nous l'avons vu,  est trés riche en micro-organismes et elle est même la première ligne de défense contre tous les envahisseurs ou éléments pathogènes de tous poils. C'est le point de départ de notre système immunitaire et, de nos jours, on sait à quel point ce système est important pour notre santé et notre bien-être. Et qu'est-ce qui  perturbe notre flore ? ce sont avant tout, les sucres rapides, puis une alimentation trop abondante ou trop riche et aussi la prise répétée d'antibiotiques qui, on le sait, sont dévastateurs pour notre chère flore. Les candidas albicans sont friants de ces sucres rapides et cela leur permet de se développer anarchiquement et causer ainsi de nombreux troubles. Le patient ressent alors de la fatigue incompréhensible, ou encore des démangeaisons, des dermatoses, des diarrhées, troubles du transit ou encore tout simplement une baisse de pouvoir de son système immunitaire ce qui le rend sensible à de nombreux agents pathogènes. Ce candida albican aime également beaucoup les produits laitiers.

Il faudra donc tout particulièrement veiller à consommer le moins possible de produits laitiers et de sucres rapides (pain blanc, tous sucres raffinés mais aussi les sucres des jus de fruits, le miel, le sucre complet ou roux, A ce sujet attention le sucre roux est un sucre blanc recoloré avec de la mélasse. Pour avoir un sucre dans son état naturel il n'y a que le sucre complet que vous ne trouvez qu'en magasin diététique).

Il faudra privilégier les céréales sans gluten, les fruits entiers, (avec leur peau les fruits sont source de fibres, prébiotiques),  les légumes lacto-fermentés (choucroute), probiotiques éventuellement, (à jeûn pour qu'ils ne soient pas détruits au niveau de l'estomac), consommer en abondance de l'ail qui est un puissant antifongique, privilégier les arômes de l'origan, du thym, du romarin, le curcuma, les HE de Thym thujanol, de laurier noble, de géranium rosat, de pélargonium asperum, l'extrait de pépins de pamplemousse.

 

Les SUCRES LENTS :

 

Voilà ce qu'il nous faut privilégier, les sucres lents, que sont les féculents non raffinés, comme le pain complet, les céréales complètes, les légumineuses, qui sont riches en fibres, (prébiotiques), comme les fruits (et non les jus de fruits). Ils sont assimilés plus lentement et dispensent donc leurs glucides plus harmonieusement dans le temps en assurant ainsi une glycémie plus stable. Il en faut donc à chaque repas. De sorte que même si vous absorbez des sucres rapides au même repas, (toujours la gourmandise), ces glucides lents vous aideront à ralentir l'assimilation de ces sucres rapides les rendant ainsi moins nocifs. Ils seront pris dans le même bol alimentaire et traités en même temps. Donc, à tous les repas sucres lents impératif (pain complet, céréales complètes, légumineuses, biscuits complets, fruits entiers crus ou séchés.

Le danger, c'est  l'apport massif de sucres rapides, les petits en-cas de 4h, biscuits  de farine blanche, de sucre blanc et de lait par exemple, ou un laitage seul, yaourt ou glace ou crème quelconque, qui provoquent instantanément une sécrétion d'insuline pour réguler la glycémie et provoquant par la suite et rapidement une hypoglycémie.

Il nous faut constamment penser à notre muqueuse intestinale et nos entérocytes que nous ne ménageons pas. C'est ici que nous avons les clés de notre santé. Un sucre rapide le matin à jeûn comme un jus de fruit par exemple va agresser cette précieuse muqueuse et notre intestin grêle ne va pas nous remercier.

Donc même pour les gourmands de sucres rapides, (et nous sommes nombreux), il faut penser à les placer dans un bol alimentaire riche en sucres lents, ils seront moins nocifs.

Publié dans santenature

Commenter cet article

marie 30/04/2012


bonjour boisvert...


peut être en as-tu déjà parlé ici.... mais je n'ai pas trouvé....


ma question, en regard du candida albican concerne le pain.... aliment que, je le reconnais, adore... mais


y a t il au niveau de la farine un choix à faire.... je cherche ici et là... essaie d'en trouver ET  sans levure ( à base de levain donc ) ET av. le moins de gluten possible....


à ce jour, le "mieux"  que j'aie trouvé me semble t il est un pain au levain et à l'épautre.... mais pas toujours facile à se procurer....


chaque boulanger a ses spécificités.... mon magasin bio les siennes, un peu restreintes.....


j'ajoute avoir essayé de le confectionner moi même.... mais sans grand succès quant à son goût et à sa réussite....


ben un tout grand merci à toi pr tes nombreuses visites toujours les bienvenues.... et un bonjour à tous...

j.m. 30/04/2012


Bonjour Boisvert,


Connaissez Vous le Xilit? J'ai lu sur un site qu'il peut remplacer le sucre blanc et il ne compte pas comme sucre rapide. En fin, c'est pour "consoler" mes enfants puisque j'ai supprimé le sucre
blanc, mais est-ce que j'ai bien choisi?

marie 30/04/2012


et bien merci tout plein


et belle semaine

Trucons : Truc et astuces 03/01/2013


Certains conseillent le sirop de céréales en rempacement du sucre. Qu'en pensez vous ?


Merci pour cet article très intéressant.

Lippizan 20/03/2013


Bonjour,


Es-ce que vous connaissez la méthode Montignac?


Car il dit sur son site, qu'en fait il n'y a pas de sucre rapide ou lent (l'écart de digestion est de 5mn entre les 2), mais ce qui compte c'est l'index glycémique, qui va en fait déterminer le
pourcentage de sucre qui va être réellement disponible dans le sang.


Ici un lien intéressant sur le sucre : http://www.silver47.eu/dangersucre.html


Bonne journée.