Les TICS et les SPASMES

Publié le par boisvert

Les tics ou les spasmes sont des mouvements involontaires, brusques, impérieux et difficilement contrôlables. Le plus souvent ils sont répétitifs, identiques. Trés souvent aux muscles du visage (clignement des yeux, machonnement des lèvres, mouvements de la bouche, etc...) du cou (hochements) ou encore des épaules (haussements d'épaules, toujours le même). On trouve également des spasmes ou tics respiratoires, le sujet émet une petite toux, toujours la même, ou un ronflement, un raclement de la gorge, etc...

On les rencontre beaucoup chez les jeunes enfants car vous vous en doutez un peu, le système nerveux est en cause et les jeunes ont souvent des difficultés à s'affirmer, à être stable. Des émotions, un sujet de tracas dans leur parcours scolaire, suffisent à déclencher une recrudescence des symptômes. Lorsque l'enfant ou le jeune est au repos ou en sommeil, tous ses tics disparaissent, c'est donc bien que le mental en est responsable et qu'il a une difficulté devant un problème qui lui semble insurmontable, en tous cas dans son subconscient. On peut dire qu'il y a un point commun entre tous les sujets à ces tics, ce sont des nerveux, hyperémotifs et instables.

Il est évident que de reprocher à l'enfant ses tics ne fera que le déstabiliser davantage et accentuera au contraire ses symptômes. Un climat de confiance, rassurant, protecteur sera au contraire de rigueur, il faut l'entourer et le rassurer, c'est un inquiet.

Nous parlons ici des tics bénins, de l'enfance ou des adultes mais sans atteintes graves que l'on peut rencontrer dans les différentes chorées comme celle de sydenham (danse de Saint Guy) ou de Huntington, où là il y a une atteinte neuronale, une origine héréditaire, Devant une maladie génétique nous nous inclinons tous, dans l'état actuel de nos connaissances scientifiques bien sûr. Encore qu'à l'heure actuelle on vous trouve facilement l'origine, avec la reconnaissance du chromosome défaillant, et différentes techniques qui commencent à se mettre au point, mais il y a encore du boulot pour la recherche.

THERAPEUTIQUES NATURELLES :

- Oligo-éléments pouvant être utile : Cuivre-Or-Argent et Phosphore.
- Etant donné le contexte nerveux on vous soigne avec des tranquilisants, donc toute la panoblie des tranquilisants naturels pourra être entrepris. (hydrothérapie, plantes, homéopathie, respiration, teintures mères, vitamines et minéraux, huiles essentielles, etc...)
- Contre le hoquet, coucher le patient sur le dos, se placer sur son côté droit et presser l'estomac vers le haut.
- Toujours contre le hoquet, presser avec les pouces le creux formé dans le cou par les 2 clavicules pendant une bonne minute, (compression du nerf phrénique).
- Et encore contre le hoquet prendre les plantes anti-spasmodiques comme l'absinthe, Angélique, Anis vert, Fenouil, Sauge, Lavande, passiflore. La Prêle sera également bénéfique mais dans un autre domaine, celui de la minéralisation car elle est riche en silice.
- En complément alimentaire veiller à ne pas manquer de magnésium, des vitamines du groupe B surtout (métabolisme et équilibre nerveux), phosphore, calcium, zinc, lithium, et vitamine D3.
- Si vous vous sentez de pratiquer une monodiète de fruits afin de diminuer votre toxémie, une cure de fruits ou jus de fruits peut être entreprise avec les myrtilles,  Fraises, Pommes, raisins.

LES TEINTURES MERES :

GINSENG TM : Contre la fatigue, les déficiences du système nerveux, l'épuisement. Trés utile contre le hoquet récidivant. 3 fois par jour 15 gouttes pendant un mois.
PASSIFLORA TM :  Sédatif nervin, indiqué surtout en cas d'hyper excitabilité cérébrale, antispasmodique. On l'emploi contre l'épilepsie, la nervosité et tous les spasmes en général.
VISCUM ALBUM (le Gui) : C'est un anti spasmodique indiqué contre les hoquets tenaces. 3 fois par jour 15 à 20 gouttes.

LES HUILES ESSENTIELLES :

LAVANDE VRAIE : Elle apaise les nerfs et détend les muscles, elle est antispasmodique et efficace contre tous les spasmes.
ESTRAGON : C'est un remarquable antispasmodique, indiquée dans la spasmophilie en général. Efficace contre les spasmes neuro-musculaires. Elle calme les tensions, l'anxiété.
MARJOLAINE : Calme tous les troubles nerveux et les troubles liés. Efficace contre le stress, l'anxiété. C'est un sympathicotonique puissant. Elle régularise la tension artérielle.
MENTHE POIVREE : Antispasmodique, apaisante et rafraîchissante. Ne pas l'utiliser chez les trés  jeunes enfants, même en externe et aussi les femmes enceintes.
BASILIC EXOTIQUE : Les crampes et les contractions musculaires, antispasmodique puissante, contre l'anxiété et l'insomnie.
MATRICAIRE : ou camomille allemande : Antispasmodique, contre le stress et la nervosité en général.

HOMEOPATHIE :

Beaucoup de médicaments homéopathiques peuvent être préconisés, notamment ceux qui tendent à apaiser le système nerveux. Voici quelques médicaments :
AGARICUS : le blépharospasme, clignement des paupières
CODEINUM pour le clignement involontaire des paupières surtout lorsqu'il va lire ou écrire.
CUPRUM : Contraction spasmodique des paupières, mouvements convulsifs des yeux. Toutes les convulsions, crampes et spasmes des muscles moteurs, tous les spasmes en général.
MAGNESIA PHOSPHORICA pour le spasme des paupières, les tics douloureux de la face, les crampes.
NUX VOMICA : Pour les spasmes des paupières la nervosité excessive, l'excitabilité.

Contre les spasmes choréïformes, soubresauts musculaires involontaires et incontrolables : MYGALE 7CH, 1 dose ou 7 granules 1 fois par semaine à alterner avec THUYA 7CH, un dimanche l'un, un dimanche l'autre.

Autres médicaments qui peuvent être employés :
HYOSCIAMUS pour tous les excités, les spasmodiques, irritables, coléreux, excités sexuels, excitation motrice, secousses, les divers spasmes, toux, hoquet, tics, gorge, etc...
ZINCUM les spasmes chez les déprimés nerveux. C'est un épuisé cérébro-spinal, tendances à la paralysie.
SECALE CORNATUM Les spasmes artériels, utérins, chez la femme enceinte ou pendant les règles, crampes des mollets, état convulsif, excitation mentale.
SOLANUM NIGRA les spasmes tétaniformes ou convulsions par irritation cérébrale ou méningée.
GELSEMIUM l'excitable engourdi ou déprimé, le trac, l'excitabilité neuro-motrice, les tremblements, l'émotivité.
IGNATIA l'émotif instable et paradoxal, les troubles nerveux avec spasmes.
AMBRA GRISEA L'excité trés impressionnable. Hypersensibilité générale. Excitation ou spasmes à la moindre cause.
VALERIANA les spasmes digestifs du nourrisson nerveux. Nerveux agité et hyperesthésique, tous les spasmes et les douleurs musculaires.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    

Publié dans santenature

Commenter cet article