TROP SIMPLE

Publié le par boisvert

87_1_.jpg
Nous recherchons toujours la beauté, la beauté de la personne, intérieure et extérieure, la beauté des choses qui nous entourent, mais est-ce que nous la voyons vraiment lorsqu'elle est là sous nos yeux depuis toujours. Elle fait parti de notre pain quotidien.
La beauté de la nature est impressionnante, mais aussi sa simplicité qui cache en son sein une complexité et une beauté des plus merveilleuses.
Nous avons tendance à nous extasier devant les merveilles technologiques, une montre, un appareil photo, un GPS, une télévision, un avion, etc... mais toutes ces grandes choses sont artificielles et elles ne sont trés belles qu'en apparence. Regardez-les de plus prés, décortiquez-les, démontez-les pièce par pièce, et constatez ; ce ne sont que des pièces informes, ridiculement ternes, tellement ternes que cela peut nous étonner qu'elles arrivent à former une machine si merveilleuse. C'est la main de l'homme qui l'a créé, lui et son génie.
Mais si l'homme se veut l'égal de Dieu, s'il veut être le créateur de toutes choses, il demeure misérablement loin de toutes ces magnificences qui nous entourent. Mais ces choses-là sont tellement simples, tellement petites, que l'on passe devant sans s'apercevoir que l'on passe devant des chef-d'oeuvres. Voyez cette petite fleur, tiens ! elle est tellement petite qu'on ne l'avait pas remarquée, on se penche, elle est jolie, alors on s'approche encore davantage et on s'aperçoit que plus on voit de détails et plus elle est belle. Tout le contraire des choses fabriquées par l'homme. On peut la décortiquer, l'infiniment petit devient un émerveillement. Et cet infiniment petit, ces coloris, c'est un enchantement pour la vue, une chose que le génie de l'homme ne pourra jamais imiter.
Et tout ce qui n'a pas été créé par l'homme est d'une richesse et d'une finition que l'homme dans sa grande intelligence  ne pourra jamais reproduire. Voyez tout le corps humain et l'harmonie qui règne entre tous les organes. L'ensemble n'est pas beau mais lorsque l'on prend chaque organe, c'est une merveille d'efficacité. La richesse d'un oeil, vu au microscope, est proprement ahurissante. Et plus on y regarde de prés, plus on s'aperçoit que ce qui n'a pas été créé par la main de l'homme est parfait jusque dans les moindres détails. Le sang qui baigne et nourrit nos cellules, notre coeur qui bat sans que l'on s'en rende compte, notre système nerveux qui sillonne et commande toutes nos fonctions... Mais si l'on regarde encore de plus prés au microscope on en arrive à un degré de complexité et de précision que l'homme ne pourra jamais imiter.
Et votre mémoire, vous avez un disque dur de combien de Gigas octets dans votre crâne ? Nul ne le sait, et encore nous dit-on qu'on ne sait n'en utiliser que le 1/10ème.
En fait, les créations de la nature (pour ne pas choquer certains athés), apparaissent trés simples, trés ordinaires, mais elles sont  en réalité trés complexes, bien finies, s'harmonisant avec notre vie, notre corps, son fonctionnement, s'harmonisant avec le milieu qui nous entoure. Elles sont tellement simples que personne ne les voit et lorsque nous essayons de mettre l'accent dessus, on la rejette car "c'est trop simple".
N'en doutez pas, notre santé est à la mesure de ce qui n'a pas été créé par l'homme et donc nous pouvons penser que rien n'a été laissé au hasard, tout est parfait, et tout fonctionne parfaitement. Il n'y a qu'à vivre tranquillement notre vie sans déranger ce qui a été disposé aussi harmonieusement. On ne nous demande pas de comprendre le pourquoi de toutes choses, on nous demande simplement d'en disposer et d'en profiter avec les éléments fabuleux que cette généreuse nature nous a octroyés. Et on pourrait penser que le créateur de toutes ces belles choses attende un merci, mais même pas, nous n'avons qu'à en profiter joyeusement, égoïstement.
Alors, dans le même ordre d'idées, je vous demande pourquoi chercher à se soigner avec des médicaments fabriqués par la main de l'homme qui n'a su que polluer les corps, la nature, l'atmosphère, empoisonner tout ce qui l'entoure. Pourquoi au contraire ne pas privilégier ce que la nature a créé elle-même et qu'elle nous offre si généreusement ?
Mais les choses simples sont sans valeur, c'est ce que tout un chacun entend bien. C'est tellement simple ! et puis, si c'était vrai, ça se saurait, alors on continue à ingurgiter des poisons, des choses que l'homme orgueilleux pense avoir inventé pour notre bien. Le reste ce sont des fables que l'on raconte sur des blogs de farfelus comme celui-ci.
Mais je persiste et vous invite à vous pencher sur les éléments naturels qui vous entourent et vous verrez la magnifiscence qui est autour de nous, la perfection de la création qui nous a été donné gracieusement. Voyez ce brin d'herbe, frêle et mince, si médiocre en apparence, il est fier, toujours il se relève lorsque le vent le couche,  sa force et son énergie sont  grandes, malgré sa petitesse et sa médiocrité. Il vit et il vit bien, comme nous, il se développe harmonieusement, et les réactions chimiques qui favorisent son développement n'ont pas besoin du secours de l'homme, il pousse, naturellement. grâce à la terre, l'air, la lumière et le soleil.
Et de même ce grand arbre qui tend ces bras vers le ciel comme pour remercier le créateur de l'avoir fait si beau et si puissant. Ses racines le gardent bien planté  et bien accroché dans le sol d'où il puise sa nourriture. Il supporte tout et même plutôt il aime tout, le soleil, mais aussi la pluie, lui aussi a besoin d'hydrothérapie comme nous. Il sait qu'en hiver ce n'est pas la saison des folies, il garde en réserve sa sève, sa puissance, et l'enfouit dans ses racines, à l'abri. C'est la saison du repos, du ressourcement, comme beaucoup d'animaux. Et au printemps à nouveau il sort toute sa parure, il veut profiter des beaux jours et il tend ses feuilles à la caresse de la brise et de la douce châleur.

Alors, c'est vrai que toutes ces choses peuvent paraître bien naïves, bien désuètes,  à l'heure où nous vivons dans ce siècle où tout se précipite et va de plus en plus vite. Est-ce que notre corps peut vivre en harmonie avec cette vie trépidante ? Ou bien faut-il plutôt se tourner vers ces choses simples. 
La nature est une chose simple, calme, il y a un rythme que le créateur a appliqué à toutes choses et si on veut aller plus vite que la musique on n'est plus en harmonie. C'est notre organisme qui va en souffrir. Ceux qui veulent vivre à un autre rythme vont en souffrir. Et si vous voulez bien arrêter ce rythme infernal et observer, et suivre une autre voie, la porte est ouverte, la voie est gratuite car pour elle, il n'y a ni riche ni pauvre, la nature est au service de tous, et elle n'attend que vous.
Nous ne sommes qu'une infime partie de ce grand Tout, cette immensité qui a été créé autour de nous, et nous n'avons pas le droit de tout détruire par orgueil ou par bêtise.
Ne vous laissez pas abuser par ceux qui vous disent que ce n'est pas sérieux, les choses simples ne sont pas comprises par les érudits, mais elles le sont par les enfants. Nos savants savent voir trés loin,  mais ils ne voient pas ce qui est au bout de leur nez. Quelquefois ils sont capables de voir les trés petites choses, l'infinitésimal, et ils ne voient pas celles  qui sont énormes, devant eux et qui les aveuglent.
Soyez persuadés que tout, ici-bas, est parfait même si on a voulu vous faire croire le contraire. Lorsque ça ne l'est pas c'est que l'homme a dérangé l'ordre naturel et harmonieux des choses.
La santé est pour tous et elle est simple et à la portée de tous. Nous ne sommes pas à la merci du premier microbe ou premier virus venu. Cela aussi on veut bien vous le faire croire. Ce sont nos amis, ils sont inscrits dans la création et pour notre bien. Si un jour ils viennent chez vous, c'est que vous les avez invités, ils viennent nettoyer. Ils vous invitent même à les aider. Pour cela, vous jeûnez, c'est à dire vous sautez 2 ou 3 repas, et vous verrez les microbes partir chez votre voisin, "sans haine et sans violence" pour plagier un bandit bien connu. Il n'y a pas à tuer qui que ce soit, nous sommes faits pour vivre en harmonie en toutes choses et en toutes circonstances et avec toutes les créatures.

Si vous aimez les choses simples vous verrez toutes les portes s'ouvrir, la santé revenir, la joie et le sourire seront pour vous. Ne croyez pas si on vous dit que la médecine naturelle n'est pas efficace. Elle l'est, je peux vous l'affirmer. Il ne faut pas confondre et juger l'efficacité par rapport à la non-violence, avec la médecine naturelle vous avez les deux, gratuitement.
C'était le cri du piètre philosophe que je suis.

Publié dans santenature

Commenter cet article

Annie 11/12/2009 11:55


Bonjour,
Cette article est une belle leçon d'humilité, bravo !
Toutefois, vous faites souvent référence à Dieu et au créateur : est-il nécessaire de croire en Dieu pour que les remèdes naturelles soient plus efficaces ?
Bonne journée.
Annie 


boisvert 11/12/2009 14:39


Bonjour Annie !
Elle est bien bonne ! Grace à Dieu les remèdes naturels seraient plus efficaces ?
Si je parle comme cela c'est parce que je suis croyant, mais ça n'a rien à voir avec la médecine naturelle. Sinon qu'elle s'inscrit dans la création et dans la nature des choses qui nous entourent.
Mais je ne veux pas mélanger les genres, ici, c'est un blog de médecine naturelle.


Caroline 11/12/2009 09:12



Un grand merci pour toutes les bouffées d'oxygène que vous nous envoyez
régulièrement !!!
Je consulte tous les jours votre blog depuis 2 ans...et j'en sort toujours
apaisée et "riche" (dans un domaine qui fait défaut à notre société).
Puis-je vous indiquer le blog d'un Humaniste comme vous ? Peut-être le
connaissez-vous déjà : http://monotarcie.blogspot.com/
Encore merci pour tout ce que vous voulez transmettre...



boisvert 11/12/2009 09:42


Bonjour Caroline,
Merci pour les compliments et votre assiduité. J'ai des idées mais je ne suis pas un grand philosophe.
Pour le blog que vous citez je suis allé le visiter et il me plait beaucoup, tellement que je l'ai mis en favoris chez moi. En plus ce monsieur a une bonne tête, quelque part il me ressemble. C'est
un amoureux des choses simples, ce qui ne veux pas dire qu'elles ne sont pas importantes. Elles sont même pour moi essentielles.