VACCINATION et INCONVENIENTS - TEMOIGNAGE

Publié le par boisvert

Témoignage d'un adhérent du site : Le Jeûne thérapeutique, un site canadien ami (en lien)

Reçu le 17 mars, 2009. / ADULTE et MULTI-VACCINATIONS.

Le jeûne m’a aidé à sortir des effets secondaires de la vaccination.

Je veux d’abord vous dire bravo et merci pour moi et pour ceux qui pour l’instant sont non concernés comme je l’étais avant avril 2007.

Vous savez tant qu’on n’a pas perdu quelque chose, il est plus difficile d’évaluer sa valeur puisque nous avons tendance à prendre pour acquis. Mais quand cela vous arrive c’est une catastrophe et quand en plus le milieu médical ne t’appui pas et même au contraire tente de te faire croire que c’est dans ta tête, bien là cela devient un drame. Un drame que j’ai vécu et que je vous partage.

En avril 2007, nous sommes en attente de partir pour la Chine chercher notre petite fille et malgré que je sois quelqu’un qui ne prend pas de médicament, qui n’aime pas les piqûres et qui est en excellente santé, on a réussi à me faire suffisamment peur pour que j’accepte de recevoir une série de vaccins avant notre départ.

J’ai reçu ma première dose en avril 2007 et presque immédiatement après j’ai commencé à avoir des douleurs dans le bras, et le poignet mais bon, quand j’ai téléphoné on m’a dit de ne pas m’inquiéter. Bon l’été arrive et j’ai des difficultés avec ce bras, je n’ai plus de force, la douleur est maintenant aussi au coude et à l’épaule et j’ai des périodes de fatigue extrêmes. Mon médecin me parle de repos mais qu’il ne voit aucun lien avec le vaccin.

À l’automne, on quitte pour la Chine quel bonheur.

La douleur que je ressens est particulière, j’ai l’impression d’avoir un cancer des os et que mes articulations vont me lâcher. La douleur continue à progresser dans mon corps et atteint le cou, la nuque, les omoplates. Je n’ai aucun doute que c’est toujours le même problème qui se répand puisque la douleur est la même et est très facile à reconnaître. Je suis souvent fatiguée et je dois faire des siestes régulièrement et je me couche très tôt.

Cela a un impact direct sur la vie familiale. Je n’ai pas d’énergie, je n’ai plus envie aux activités qui auparavant m’enchantaient. Coucher tôt, plus de vie sexuelle. J’ai des traitements en ostéopathie qui m’aide, je prends des algues pour désintoxiquer mon corps car moi je sais depuis le début que mes problèmes sont reliés directement avec les vaccins.

Coup de masse en mars 2008, puisqu’au lendemain de Pâques, je n’arrive même pas à sortir du lit. La douleur est présente dans toutes mes articulations et mes muscles. J’ai mal et je pleure de douleur. Cette crise perdure 3 jours et ensuite cela commence à se résorber doucement par contre j’ai une extrême fatigue. J’ai l’impression que je dois recharger mes batteries durant plusieurs heures pour avoir que quelques dizaines de minutes d’énergie. Je fais des recherches sur internet, je communique avec une association en France. Je rencontre mon médecin afin de tenter d’avoir accès à une biopsie du deltoide, de la chélation, mais en vain. Il me parle que peut-être que cela est relié au décès de mon père, un choc émotif, ou fibromyalgie. Je décide alors de laisser la médecine traditionnelle de côté puisqu’on ne m’écoutait pas du tout, à la limite on se foutait même de ma gueule. On semblait vouloir mettre cela sur la faute à n’importe quoi (même ma tête(folle)) mais surtout pas à quelque chose qui pourrait les rendre responsable. J’ai même commencé à me dire que j’étais mieux de m’occuper de moi-même seul.

J’arrête de manger de la viande, je deviens même crudivore pour une certaine période de temps, je vois toujours l’ostéopathe chaque 3-4 semaines, je mange biologique uniquement, j’élimine tous les produits chimiques qu’il est possible de mon environnement et plus et plus . Tous ces éléments m’aide mais ne m’enlève pas toute mes douleurs et fatigue. Je continue de m’informer et je retrouve un livre que j’avais lu quelques années auparavant sur le jeûne. Je décide donc en janvier 2009, soit 21 mois après avoir ressenti mes premiers ennuis, de faire un jeûne d’une semaine. Depuis cette date, soit maintenant plus de deux mois, je n’ai plus aucune douleur et j’ai retrouvé beaucoup d’énergie. Il m’arrive encore d’avoir à me coucher tôt mais je peux maintenant fonctionner, travailler, m’amuser. Vivre quoi!

Je ne sais pas si cela va durer tout le temps, si je suis guérie totalement mais au moins j’ai retrouvé une vraie vie. Et j’ai pris comme décision que je ferais un jeûne tous les 6 mois. J’ai rencontré, dans le centre de jeûne, pleins de gens qui se sont guéris de toutes sortes de maladies. (cancer, psoriasis, maladie Lime). Je suis convaincu que mon degré d’intoxication était élevé puisque durant cette semaine de jeûne, j’ai tellement pué (moi qui n’avait jamais eu à utiliser de déodorant) de tout le corps, que même après avoir lavé mes vêtements l’odeur dégelasse revenait toujours. J’ai dû jeter à la poubelle tous les vêtements portés durant cette semaine.

Je crois qu’il faut garder espoir et qu’on doit tout faire pour briser le silence relié à la vaccination.

On peut tous conscientiser quelques personnes de notre entourage. Lorsque j’ai refusé que mon fils de 15 ans reçoive le vaccin Twinrix ( Hépatite B) à l’école, on lui a dit toute sorte de chose pour lui faire peur et aux conséquences qu’il pourrait avoir en ne le recevant pas. Bizarre car sur la feuille d’autorisation que les parents doivent signer, il n’y a aucune explication des conséquences négatives, des problèmes possibles, ni même des ingrédients (dont l’aluminium) reliés au vaccin.

Linda Thomas, Laurentides, Québec

http://74.125.93.132/search?q=cache:4ce9UlL5HRMJ:linabmoreco.wordpress.com/shots-in-the-dark/+%22je%C3%BBne%22+vaccin&cd=12&hl=fr&ct=clnk&gl=ca

Cet article est tiré tel quel du site ami que j'ai en liens sur ce blog : http://lejeunetherapeutique.groups.live.com/?wa=wsignin1.0&sa=605559337
La discussion et l'article : http://lejeunetherapeutique.groups.live.com/discussions/discussion.aspx?id=cns!9D12D4711605B!2803

Publié dans santenature

Commenter cet article

Luc 03/11/2009 01:24


Bonjour Boisvert,

C'est tout de même extraordinaire qu'une seule semaine de jeûne ait réglé totalement ces douleurs atroces et cette fatigue soutenue qui ont duré presque deux ans
suite à un vaccin reçu.  On peut s'imaginer combien de personnes étant dans son cas, pourraient bénéficier des bienfaits du jeûne et mener une vie heureuse.
Merci Boisvert de faire connaître cette thérapie naturelle, accessible à tous (s'il n'y a pas de contre-indications) et gratuite.

http://lejeunetherapeutique.groups.live.com/


! 03/11/2009 06:51


Et oui c'est trop simple et parce que c'est gratuit ça n'a pas de valeur. Mais là aussi le corps médical a une responsabilité car on ne veux pas reconnaitre la dangerosité des vaccins. De sorte que
beaucoup de patients ont des problèmes et, orientés par les médecins, ils ne font pas le rapprochement avec la vaccination. On le voit bien avec ce témoignage.
En tous cas le jeûne a encore prouvé son efficacité. Même lorsqu'on ne peut pas mettre un nom sur la maladie, le jeûne peut l'extirper.
Bonne journée et bonjour à tous au Canada !