LA NATURE, de la tête aux pieds

Publié le par boisvert

De plus en plus nous nous éloignons de la nature.

J'ai pris pour modèles nos ancêtres et pour cause, pendant des millions d'années, ils ont façonnés notre génome, et ce ne sont pas les quelques 10000 années de l'ère moderne qui y changent quelque chose. Pour être bien dans notre corps, nous devons impérativement penser à leur façon de vivre et nous y adapter autant que nous le pouvons. C'est donc ce que nous avons essayé de faire en adoptant l'alimentation paléo et j'avoue que, malgré mon grand âge, je n'ai jamais été aussi bien dans ma peau.

Je peux préciser aussi que j'ai tout essayé, tout testé, en matière de diététique, donc je pense que c'est la bonne voie. Il faut continuer, ils sont tous là, ces ancêtres, à me le souffler à l'oreille. Ils me disent que nous nous éloignons de plus en plus de leurs propres conditions de  vie. En effet, chaque jour c'est la grande nature qui était leur terrain de jeu et de vie. Autour d'eux point de mur, le soleil, le grand air et le sol sous leurs pieds. Pas de chaussures isolantes, tout respirait, c'était un contact permanent avec la terre, ils recevaient les ondes telluriques et les ondes cosmiques, ils s'imprégnaient de ce bain vivifiant et revigorant, aucune surcharge, le trop-plein partait dans le sol. La relation était permanente avec la terre et tous les éléments naturels, ils marchaient pieds nus et l'osmose était totale avec la nature.

En pensant à nos ancêtres nous sommes obligés de constater que nous, pauvres hommes modernes, nous ne savons plus ce qu'est ce contact permanent avec la terre, surtout en hiver. En été, il y a bien la baignade et le contact avec notre terre, mais ça n'est qu'un temps de vacances, extrêmement bénéfique, chacun a pu s'en rendre compte. Puis la nature s'éloigne de notre vie pour le reste de l'année.

Les scientifiques se sont penchés sur ce phénomène et ils ont pu déterminer que ce contact avec la terre a un impact énorme sur la santé.

L'électromagnétisme de la terre exerce des effets positifs impressionnants sur le corps humain. Ce corps humain est très conducteur et nul doute que cet électromagnétisme nous est nécessaire pour stabiliser notre système nerveux. Nous sommes une montagne de minéraux, d'eau, comme une batterie, mais la notre se vide et ne se recharge jamais, alors que chaque jour, nous pourrions nous imprégner de ce bain cosmique.

Nous émettons et recevons de l'énergie en permanence, si nous sommes en situation de la recevoir. Et pour cela, c'est très facile, le contact avec le sol, il nous faut marcher pieds nus et aller se promener en plein air. Vous le savez, nous accumulons de l'électricité statique et il suffit quelquefois d'un contact avec une voiture, ou même avec une autre personne, pour provoquer une décharge électrique. Cela nous avons pu le constater puisque l'homme a inventé le "myz'terre" cet élément que l'on accroche à nos voitures et leur permet de décharger dans le sol l'électricité statique accumulée en roulant. Pour les voitures donc, c'est oui, mais pour nous c'est non !!!

Des chercheurs de l'école de médecine de l'université Emory à Atlanta ont découvert que ce manque de contact avec la terre pouvait engendrer des troubles du sommeil et surtout un terrain inflammatoire. Aujourd'hui on sait que l'inflammation est à l'origine de presque toutes les maladies, que le manque de sommeil est à l'origine de toutes les situations de mal-être, physique et mental, peut-être faudrait-il penser à se reconnecter avec notre chère terre.

Vous me direz que l'inflammation est une réaction naturelle d'auto-défense de l'organisme. Nos globules blancs appelés neutrophiles sont chargés de cette tâche. Mais voilà, ils sont constamment sur la brèche, constamment à l'ouvrage, et aussi constamment débordés. Les radicaux libres sont tellement nombreux aujourd'hui qu'il faudrait pouvoir s'offrir une armée de secours de ces chers globules blancs. Alors on apporte des antioxydants et ces molécules sont devenus le must en matière de santé tant l'inflammation fait des ravages. Mais là encore, ces antioxydants ne font pas le poids avec nos propres capacités endogènes de sécrétion d'antioxydants. Le foie sécrète le superoxyde dismutase, ce super antioxydant, bien plus puissant que tous ceux que l'homme peut apporter dans son organisme. Comme toujours il faut avoir cela à l'esprit, notre corps sait se guérir tout seul, encore faut-il le mettre dans de bonnes conditions.

Pour cela, des scientifiques ont découvert que la surface de la terre déborde d'électrons libres facilement absorbés par le corps humain quand ils entrent en contact les uns avec les autres (transfert d'électrons).

Une autre étude de 2013 publiée dans le "journal of alternative and complémentary médecine" a pu montrer que la charge à la surface des globules rouges augmentait lors d'une connexion à la terre et réduisait ainsi la viscosité du sang et l'agglutination. Il n'y a pas plus simple pour aider notre propre cœur à résoudre ses problèmes. Cette réduction de l'inflammation a été mise en lumière par la thermographie infrarouge. Selon Stephen Sinatra, cardiologue réputé et auteur à succès, la connexion à la terre permet aux électrons antioxydants chargés négativement présents à la surface de la terre de pénétrer dans le corps et de neutraliser les radicaux libres chargés positivement sur tous les sites d'inflammation.

Une étude publiée dans le "journal of environnemental and public health" a permis de découvrir que lorsque des volontaires étaient en connexion avec la terre, il y avait une action rapide du système nerveux parasympathique et une désactivation correspondante du système nerveux sympathique. Pour rappel, le sympathique est facteur de stress, d'action, et le parasympathique de repos et de calme. Et chacun peut facilement constater ce phénomène. Personnellement lorsque je reviens de randonnée, un peu fourbu, il suffit de marcher pieds nus, et dans l'instant, je ressens un délassement très net.

Certains sont allés encore plus loin en se connectant à la terre pour favoriser le sommeil. Le sommeil est avec l'alimentation et l'activité physique, l'un des 3 piliers de notre santé à tous. Lorsqu'ils étaient connectés, on a pu constater que le taux de cortisol, l'hormone de l'énergie et du stress, sécrétée le matin normalement, était nettement diminué et laissait ainsi la place à la mélatonine, l'hormone du sommeil. Le cortisol est l'ennemi juré du sommeil et est antagoniste avec notre précieuse mélatonine.

Ainsi des études ont pu déterminer que la connexion à la terre pendant la nuit améliorait la qualité du sommeil, diminuait les douleurs et réduisait le stress.

Par ces temps de pandémie, nos gouvernements n'ont rien trouvé de mieux que de nous éloigner encore plus de la nature. "restez calfeutrés chez vous, et si vous devez sortir, sortez masqués". Notre système immunitaire, le seul à même de nous protéger à l'heure actuelle, s'étiole et s'épuise. Nous devenons de plus en plus des proies faciles pour ce coronavirus. Et lorsque nous allons sortir de ce nouveau confinement nul doute que nous allons subir de plein fouet les épidémies traditionnelles de grippe hivernale. Mais la finalité de ces actions, c'est peut-être d'attendre la manne que procurerait un hypothétique vaccin. Chaque jour nos scientifiques constatent que la maladie elle même ne protège pas d'une récidive, alors faudra qu'on m'explique comment un vaccin pourrait le faire.

Alors vous aussi, gardez les pieds sur terre et, n'hésitez jamais à aller piétiner dans l'herbe ou marcher dans l'eau de mer. Notre système immunitaire aime la nature et a besoin de ces contacts étroits, allez respirer et suer sur les chemins dès qu'on vous aura autorisé. 😉

Fernand Joubert

 

 

Tags : Sommeil, cortisol, mélatonine, sympathique, parasympathique, antioxydants, radicaux libres, paléo, inflammation, marche pieds nus, électromagnétisme, pandémie, vaccin, système immunitaire.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

THIERRY 06/11/2020 17:10

Bonjour Monsieur Joubert,
Quel plaisir de vous retrouver "à la plume"

Merci

boisvert 07/11/2020 07:28

Tiens j'ai répondu à tous ces commentaires et je ne les retrouve plus aujourd'hui. Le fonctionnement du blog aurait-il changé ? En tous cas si celui-là passe, je remercie tout le monde pour cet accueil chaleureux.

sibille 06/11/2020 15:09

Cher Boisvert,
Mais quel bonheur de vous lire à nouveau surtout en cette période trouble. En plus, en meilleure forme. Espérons que nous sortirons assez vite de ce coronavirus mais.....que penser ? Pour ma part, malheureusement à la fin du confinement de mai, j ai contracté la maladie de lyme et vous ai donc relu (j'avais déjà un souci thyroide et une maladie auto-immune). Mon médecin a voulu traiter à l antibio mais à mon avis pas à la bonne dose (Azynthromycine 10 jours en juin puis amoxycilline 3 mg pendant 3 semaines associé au tic-tox -15 gouttes/jour puis 5 gélules artemisia). Cela a tenu jusque fin aout et en septembre à nouveau symptômes terribles avec maux de tete, vertiges, brouillard cérébral, etc.... mais je ne reprends pas les antibios. Mon foie n en peut plus. Le médecin lyme n a pas voulu me recevoir car les anticorps ne sont pas significatifs et il me conseille de lire le livre de Judith........J ai jeûné 3 jours mais à la reprise alimentaire paleo, petit à petit la fatigue s installe et m abrutit. Voilà vous allez penser que je vous saute dessus dès votre retour et vous aurez raison car on est tellement délaissé avec ce lyme......En tout cas, revenez-nous de temps en temps pour nous rappeler que la nature est là pour nous aider, ca rassure. Bon confinement.....à l'air pur

boisvert 09/11/2020 20:09

Bonsoir Sibille, oui je présente des conférences mais dans ma région. Si vous pensez qu'il y a encore du poison autour de votre morsure de tique le mieux c'est que placiez dessus une ventouse que vous laissez 10 minutes ensuite sur le rond noir formé vous faites de petites scarifications avec une aiguille stérile, une vingtaine, et enfin vous replacez une deuxième ventouse au même endroit. Vous allez voir sortir beaucoup d'impuretés, semblables à du sang mais cela pourrait vous décongestionner cette région. J'ai été mordu une deuxième fois et j'ai pratiqué cette technique, et franchement la deuxième fois a été moins violente que la première. Moins de symptômes désagréables. Il faut combattre l'inflammation car cela en est une sévère. Ce sont vraiment de sales bestioles. En tous cas, on peut s'en sortir indemne, j'en suis la preuve, je ne ressens plus rien du tout. Alors ne désespérez pas, courage !

Sibille 09/11/2020 15:29

Bonjour, je viens de lire votre article sur le confinement (je viens d entendre la nouvelle du vaccin covid) et je suis totalement d accord avec vous. Bouger c est le mot maître.
Ce qui me fait revenir sur le souci lyme. Je réentame un jeûne de 3 jours car je suis au plus mal, je ne dors plus, etc.....Il me semble que la piqure de juin soit tjrs présente : une rougeur et une gêne comme si un reste de la bestiole soit à l intérieur (bien que j ai cisaillé et utilisé l aspivenin pr attirer le poison plus argile) et sur la cuisse de la piqûre de mai je sens une sorte de douleur. Les nausées et fatigue sont mon quotidien. Le paleo c est fait et pas trop difficile, les compléments aussi mais l insomnie (malgré les somnifères) m empêche de bouger au quotidien. Bref, ma question est : est-ce que la tique est restée dans mon corps ? La peur de me promener dans les espaces verts est là. Merci .Donnez-vous des conférences ?

boisvert 07/11/2020 07:38

Je vous avais déjà répondu hier mais le post a mystérieusement disparu. Pour Lyme voyez l'article de ce blog "Et si judith Albertat avait raison". Alimentation paléo avec le moins de "sucres" possible. Attention, les fruits sont bourrés de fructose le plus mauvais des sucres. Suppression des céréales, des laitages et très peu de fruits. Ajouter vitamine C à haute dose, complément de vitamines et minéraux (je conseille Nupower de chez nutriting), oméga 3 EPA et DHA. Et courage Sibille, je l'ai eu 2 fois comme vous savez et je n'ai plus aucun symptôme.

Mica 06/11/2020 13:51

Bonjour fernand.
Très contente de vous retrouver.
Vous nous avez manqué

boisvert 14/11/2020 16:18

Bonjour,
Oui bien sûr à partir du moment que l'on égratigne, on doit désinfecter la zone, avant la scarification et bien sûr après. Oui l'alcool à 90 fait très bien l'affaire. J'utilise des aiguilles à glycémie pour ces scarifications mais on peut utiliser d'autres moyens.

sibile 13/11/2020 15:54

Rebonjour et merci pour vos réponses. J'ignorais la seconde piqure de tique, je savais pour juillet 2016 mais ensuite non. Est-ce que l alcool à 90° suffit pour désinfecter sans problème après scarification (légères si j ai bien compris) pour les ventouses ? Merci

Patou55 06/11/2020 12:50

C'est une véritable joie de vous lire à nouveau. Prenez bien soin de vous.

Mona 06/11/2020 10:43

Bonjour,
Je suis si heureuse vous lire à nouveau.
Portez vous bien