Les VACCINS

Publié le par boisvert

Pourquoi se faire vacciner en général ? Et quels en sont les avantages et les inconvénients ?

Pour les vaccins :
On avance que les vaccins ont fait diminuer un grand nombre de maladies. La polio par exemple a été pratiquement complètement éradiquée, le tétanos également. Et les adeptes de la vaccination sont pour la vaccination de masse pour que la vaccination soit efficace. En considérant que 95% des individus soient vaccinés, les autres seraient protégés. Enoncé comme cela c'est sûr que c'est beau.

Contre les vaccins : Excusez-moi mais je vais plutôt développer cette rubrique.
- On a pris pour concept de base que le microbe et le virus sont les responsables de toutes nos maladies (vous savez bien, c'est toujours l'autre, le responsable). On a complètement occulté le système immunitaire, et l'homme dans sa globalité.
- De plus en plus de voix discordantes se font entendre et parmi les plus grands professeurs. Beaucoup de pays ont commencé à supprimer l'obligation de certaines vaccinations. Le BCG par exemple est souvent mis sur le banc des accusés et même une étude de l'OMS a prouvé son inutilité. Mais il a pourtant été obligatoire.
- Le danger d'un vaccin  c'est que s'il y a une pollution elle y est pour longtemps et même pour certains éternellement. Alors il est urgent de savoir si nos apprentis sorciers ne nous introduisent pas des germes, qui sous prétexte de nous protéger, ne vont pas nuire à notre santé pour le reste de nos jours. Auquel cas, le remède serait pire que le mal. Et le moins que l'on puisse dire c'est que cette pollution a été prouvé à maintes reprises. Elle a provoqué de graves troubles psychiques, des troubles du métabolisme, des maladies de dégénérescence, etc... On a même fait un parallèle entre les courbes de la vaccination antivariolique et la courbe ascendante du sida .
- Nous avons parlé du système immunitaire parce qu'en fin de compte c'est lui qui va nous défendre. Et jamais aucun contrôle n'a été effectué pour controler l'action des vaccins sur lui, ni avant ni aprés. Et il n'y a qu'à voir, et je l'ai vu de mes propres yeux à l'armée, les vaccins affolent littéralement le système immunitaire en même temps qu'ils l'épuisent. Aprés les campagnes de vaccination nous étions tous sur le flanc et c'était bien connu, car nous avions droit à 3 jours de repos "pour se remettre". Quant à ceux qui faisaient crises de nerfs, crises d'épilepsie, dépression, prouvaient de la sorte, que nous venions de recevoir tous les bienfaits de la vaccination .
- Pour faire vacciner un maximum de gens on pratique la peur que l'on propage afin que les gens se ruent sur les vaccins. Hors, une grippe bien soignée dure une semaine, pas soignée elle dure 7 jours, c'est géant. Par contre la pollution par le vaccin ça dure beaucoup plus longtemps. Donc lorsque l'on met en balance les avantages et les inconvénients, je ne vois pas pourquoi il faudrait que je coure me faire vacciner.
- La liste est longue des troubles post-vaccinaux mais jamais ces messieurs ne les rattachent à la vaccination. On note beaucoup de paralysies, de syndrome de Guillain-Barré, comme nos amies infirmières l'ont dit, des névrites optiques, des scléroses en plaques, des méningites, des oedèmes de Quincke, des crises d'épilepsie, de la fièvre dans presque tous les cas (c'est bien qu'il y a une agression pour notre système immunitaire), etc...
- Que fait le vaccin lorsqu'on l'injecte, il provoque une réaction brutale car c'est une substance étrangère qui est introduite, et selon sa virulence elle met, ou peut mettre, la vie en danger. L'organisme se mobilise bien sûr devant cet agresseur et il y a une grande consommation de vitamines, d'oligo-éléments, de minéraux, et divers matériaux de défense qui vont être utilisés pour l'organisation de la réaction. Il s'ensuit une grande fatigue et ceux qui comme moi ont subit ces grandes vaccinations à l'armée peuvent en témoigner. Donc fatalement la vitalité s'amenuise, et pour longtemps bien sûr.
- Ne parlons pas des adjuvants car les infirmières nous en ont parlé mais ils sont aussi toxiques et ajoutent à l'agression.. Notre pauvre foie en subira les conséquences.
- On nous parle aussi de virus qui vont muter pour propager la panique, mais alors la vaccination ne sert plus à rien, c'est donc bien que l'on cherche à placer cette vaccination à tous prix.
- N'en doutez pas une seule minute, pour être protégés d'une petite grippe vous hypothéquez quelques années de votre vitalité, de votre santé, quand ce n'est pas pour le restant de votre vie. Ce sont des déchets que votre organisme ne saura jamais éliminer, sinon ils ne seraient pas "protecteurs" longtemps. Le nom homéopathique de ce stockage intempestif est nommé la Sycose dont le synonyme est "vieillissement". En fait on s'injecte, ou plutôt on nous injecte une maladie chronique, qui va se matérialiser sous différentes formes selon la robustesse de l'individu. Chez l'un se sera de l'allergie, chez le voisin de la spasmophilie, de l'acné, des troubles du caractère, ou des troubles beaucoup plus graves, etc.... Et "l'avantage" que ces troubles auront, c'est qu'ils seront irréversibles.
Merci la vaccination !

Je vous conseille aussi de lire cet article : http://www.amessi.org/Si-le-virus-A-H1N1-mute-ou-l

Publié dans santenature

Commenter cet article

emil 09/10/2016 22:25

Bonsoir,
J'ai vacciné mon petit à 5 mois ( 1er vaccin) avec le Tetravac ( DT polio + Coqueluche, le minimum que j'ai pu trouver) j'ai été poussée et menacé d'exclusion de la crèche. Suite au vaccin, il est malade depuis un mois, Pharyngithe qui ne passe pas, et divers épisodes de fièvre, la pédiatre n'a pourtant fait qu'un tiers de la dose, elle reconnait que cette situation est une suite au vaccin. J'ai donné un traitement homéopathique qui vise à "nettoyer", mais rien n'y fait. Un naturopathe m'explique que dans ce cas, faire les rappels conduiraient à des troubles neurologique, tels que l'autisme, il maintient que ces symptomes sont des signes d'une très mauvaise réaction, d'un corps qui n'accepte pas. Je suis confuse car, si je suspends et attends 2 ans, par exemple, je ne sais pas si ça a un sens, si la première injection est valable. Je suppose que je ne peux pas recommencer 3 injections non plus. Je souhaitais le vacciner contre la polio, mais je ne veux pas courir le risque de l'autisme.

Boisvert 10/10/2016 07:19

Bonjour Emil,
Nous sommes tous prisonniers de ce système de vaccins "obligatoires". Et plus on nous vaccine et plus on est malade. Ils ont pourtant l'habitude de prendre en compte la balance "bénéfice-risques", mais les risques on les mets sous éteignoir, ne restent que les bénéfices. C'est une médecine de profits. Il faut trouver un médecin complaisant qui accepte de faire un faux, c'est complètement absurde. Et nous sommes en démocratie. Bon courage !

AP 07/05/2012 22:01


Bonsoir,


 En 2013 je devrais faire un rappel de tétanos.


 cela me fait peur !


 J'ai un petit jardin où je travaille un peu.


Selon vous ce vaccin est utile, indispensable, nécessaire ?


amicalement


Anne

boisvert 08/05/2012 06:45



Nous nous comprenons bien puisque moi aussi j'ai un petit jardin et que je me suis forcément posé la même question que vous.


 Mais là aussi la propagande a fait son oeuvre. On vous dit "Le tétanos reste une maladie redoutable... il tue autant de personnes qu'il y a cinquante ans". Alors on est en droit de se
demander à quoi a servi l'obligation de la vaccination sinon que ce vaccin de Ramon  a fait la preuve de sa parfaite inutilité . 


D'autre part on sait qu'une première atteinte de la maladie ne confère pas l'immunité (Kitosato, Toledo, Veillon, Vaillard) et on voit même des chevaux hyper immunisés servant à la production du
sérum antitétanique mourir justement du tétanos.


Un exemple : Dans l'armée grecque, non vaccinée, la fréquence du tétanos au cours de la dernière guerre a été 7 fois moindre que dans l'armée française, vaccinée.


En résumé et même si le vaccin a été transformé on se demande toujours pourquoi et comment on peut être immunisé avec un quelconque vaccin.


C'est un autre son de cloche mais c'est toujours à vous à décider,


Bonne journée !