LA FIEVRE et les VIRUS

Publié le par boisvert

On dirait presque que la fièvre c'est une maladie à part entière. C'est le symptôme le plus alarmant. Pensez donc 40°, on est presque mort, il faut à tous prix la faire tomber. Et pourtant...

Ce n'est pas de moi, comme quoi je ne suis pas le seul farfelu sur la terre, mais cette phrase est du docteur André Wolff, de l'institut Pasteur, un prix Nobel de médecine, SVP. "Ne vous hâtez pas de faire tomber la fièvre de votre malade. S'il souffre d'une affection virale, vous risquez de compromettre sa guérison"

Et c'est vrai que devant une attaque virale, la médecine classique est à peu prés désarmée. Elle a bien essayé de prévenir par la vaccination, mais il s'avère que la pollution occasionnée par la vaccination entraine plus de désagréments que les profits que l'on peut en attendre. Quant aux médicaments qui sont supposés agir contre le rhume ou la grippe, par exemple, ils sont totalement dépourvus d'activité. Non seulement il n'existe pas de substances capables de stopper le développement viral, mais jusqu'à présent, pratiquement toutes sont également toxiques pour l'organisme infecté.

La raison en est simple : le virus est un véritable parasite cellulaire qui se nourrit exclusivement des matériaux synthétisés par la cellule qu'il a envahie. Et les substances qui bloquent son développement sont celles qui bloquent le bon fonctionnement de la cellule. Des recherches existent bien pour découvrir  la substance qui détruirait le virus sans altérer la cellule. On en a trouvé une par exemple qui traite les lésions oculaires, trés dangereuses. Mais dans tous les autres cas que faut-il faire ? Le but c'est de rendre la vie impossible au virus sans nuire à l'organisme.

Mais encore une fois, la perfection de notre environnement et les ressources que notre créateur (pour ceux que ça gêne, tant pis) a mis à notre disposition sont fantastiques. Et oui, que fait notre organisme lorsqu'il est attaqué par un virus, il monte en température. Et pourquoi ? parce que les virus prolifèrent à une température de 35° environ. Or lorsque la température est à 40°, on a constaté que ces envahisseurs étaient deux cent cinquante fois moins nombreux. Ils ne peuvent plus vivre avec une telle température et à partir de 39°, ils ne peuvent plus se reproduire. Le phénomène a été vérifié expérimentalement sur l'animal. 60 rats ont reçu une même injection de virus. 30 sont laissés sans aucun médicament. Les 30 autres ont reçu des médicaments afin de faire tomber la fièvre. Résultats : Malgré la quantité énorme de virus injectés, 24 rats du premier groupe ont survécu. Dans le second groupe pas un seul survivant. Ici, la fièvre n'a pas pu jouer son rôle protecteur.

Je sais que si vous allez voir un médecin parce que votre enfant est malade et présente une fièvre de 39,5°, vous attendez un remède et si ce médecin ne vous donne rien, c'est un mauvais médecin qui signe ainsi son impuissance ou sa méconnaissance du problème. On devrait le mettre en prison un tel médecin. Donc on en arrive à cette conclusion, la fièvre c'est la maladie, il faut à tous prix la faire tomber. On viole toutes les lois de la nature mais si un médecin veut l'expliquer à un malade qui est venu pour obtenir un médicament capable de faire tomber la fièvre, il se fait lyncher. La plupart des malades veulent UN MEDICAMENT et pas autre chose. Mais si vous voulez bien écouter un farfelu comme moi, laissez la nature s'occuper de vous, jusqu'à aujourd'hui on n'a encore pas trouvé  de meilleur médecin. Et, en plus, j'ose dire, vous supprimerez les nombreuses séquelles qu'une attaque de virus entraine car vous aurez pris le mal à sa racine.

Alors en attendant la découverte d'un médicament qui sache tuer le virus sans tuer le malade, il n'y a guêre d'autre alternative que de laisser faire la nature. Il faut savoir aussi qu'aucun microbe ou virus ne peut se développer dans un organisme qui jeûne, à cause de l'acidité que cela provoque. Alors un peu de jeûne et un peu de fièvre, c'est tout ce que je vous propose pour lutter contre les virus et c'est encore le plus efficace.

Publié dans santenature

Commenter cet article

laBiflette 07/11/2014 07:46

et si c'est bactérien faut aussi jeuné ? le jeune vs une septicémie,a testé mais ca peu tuer rapide ! ou le jeune ve une bactérie super résistante a tous les antibio,allez testez ce genre de petite merde avec un bon jeune c'est la mort a coup sur 100% de chance de finir au pere-laChaise.....

Boisvert 07/11/2014 10:57

Et bien en voilà un qu'on ne va pas convaincre. Tout ce que vous dites, je l'ai testé sur moi (et sur beaucoup d'autres) mais vous n'êtes pas obligé de le croire. Le soleil brille pour tout le monde même pour les incrédules, mais avant de dire que c'est de la merde il faut tout de même un peu d'expérience et vous n'en avez aucune. Vous êtes donc quelqu'un de très averti. Je vous conseille donc de manger beaucoup lorsque vous vous infectez d'une façon ou d'une autre, c'est très bon pour vous !

laBiflette 07/11/2014 07:43

ou sinon le jeune contre Ebola =) c'est un virus lui aussi =) apres 15 jours de jeune test Ebola ^^ juste pour voir =)

laBiflette 07/11/2014 07:41

GG mdr donc contre un virus le jeune et a conseillé ? lol donc ne plus alimenter le corps en énergie face a un virus,c'est comme ouvrir les porte d'une ville fortifié et dire aux Uns d’Attila Régalez vous mes amis il y a plus de défense ! meme si c'est vieux ca évitera de tuer des gens avec des connerie comme le jeune face a un virus =) j'imagine le jeune face une belle septicémie généralisé ou contre une belle grippe bien violente =) !

catherine 06/08/2014 22:17

bonsoir, voilà je ne trouve pas d'article sur la méningite virale je connais quelqu'un qui l'a contracté sa fait 7 jours qu'il a une forte fièvre mais en même temps il a très froid tout ce qu'il mange il le rejette automatiquement que ce soit eau ou nourriture rien ne passe.
le problème est que sa l'affaiblit tellement qu'il préfère manger et vomir plutot que rester à jeun!
merci

Boisvert 07/08/2014 06:08

Bonjour Catherine,
Lorsqu'il y a inflammation (ici des méninges), il est nécessaire d'assainir l'intestin en priorité. Donc jeûne complet, ou monodiète, et en tous cas pas de gluten, pas de sucre, pas de fruits, pas de laitages, pas de produits animaux pendant tout le temps de l'inflammation. Une monodiète de riz semi-complet pourrait solutionner le problème.
Il faut voir également l'origine qui peut être très différente d'une méningite à l'autre.
Si c'est d'origine nerveuse ajouter Gelsemium 9CH et BELLADONA 9CH 3 granules 3 fois par jour en dehors du repas.
Si c'est d'origine infectieuse, soigner en priorité l'intestin donc et ajouter : 3 granules d'Arsenicum Album 9CH, Pyrogénium 9CH et Belladona 9CH et toujours 3 granules 3 fois par jour.

roro 08/10/2011 03:24



Merci pour tout.


Juste un petit mot pour partager mon expérience.J'avais lu dans le passé le livre de R Dextreit qui présentait la fièvre comme une alliée et conseillait de suppimer tpute nourriture à
l'exception d'eau argileuse et/où citronnée à faire boire au malade en cas de fièvre.


Non sans crainte j'ai suivi ces conseils lors dun accès de fièvre de mon petit fils alors âgé de 5 ans. Dans les heures qui ont suivi la fièvre était tombée et le soir il réclamait de
manger C'est vraiment une thérapie pas coûteuse et surtout très efficace .N'hésitez pas à la mettre en pratique


J'ai eu également  l'occasion de frictionner tout le corps de ma petite fille aves le jus de citron lors d'une poussée de fièvre due à la grippe. Figurez- vous en 15 minutes la
fièvre était tombée!
Le Seigneur a tout prévu dans la nature pour les besoins de ses enfants!



boisvert 09/10/2011 18:39



ET bien voilà un trés bon témoignage !