VIGNE ROUGE

Publié le par boisvert

 

On utilise les feuilles de vigne et les pépins de raisin et de tous temps c'est le médicament de l'insuffisance veineuse et des varices. Mais étant donné son action sur la circulation elle contribue à améliorer beaucoup d'autres troubles en rapport avec cette circulation. Cela peut aller des oedèmes, aux troubles oculaires, éblouïssemnts,  cyanoses locales et ralentissement de la circulation veineuse de retour.

L'activité des feuilles de vigne rouge est attribuée aux divers flavonoïdes qu'elles contiennent, et notamment la quercétine et ses dérivés. Ce sont essentiellement des anthocyanes (coloration rouge des feuilles de la vigne) qui sont à l'origine de l'action vitaminique P de protection vasculaire en général, (veineuse et capillaire en particulier). On y retrouve des flavonoïdes qui sont des antioxydants de la paroi des vaisseaux, des tanins qui ont une action astringente et veinotonique, de la vitamine C et beaucoup de sels minéraux.

Les propriétés des feuilles de la vigne rouge sont donc : Tonique veineuse importante qui favorise et accélère  la circulation veineuse de retour, un tonique des vaisseaux eux-mêmes (veines et capillaires) avec augmentation de leur résistance, un pouvoir astringent et vasoconstricteur, hémostatique.

On les utilisera  pour soulager les jambes lourdes, avec oedèmes des membres inférieurs, les varices, les hémorroïdes, les séquelles de phlébite et la fragilité capillaire en général procurant de petites hémorragies intempestives et spontanées. On pourra les utiliser dans la couperose également.

On les trouve sous forme de poudre totale sèche micronisée, en gélules et en extrait sec, mais on peut également les prendre sous forme d'infusion.

Dans la vigne on a identifié deux composants importants qui ont des effets thérapeutiques reconnus : le resvératrol que l'on trouve surtout dans la peau du raisin rouge et que l'on retrouve dans le vin rouge également. Ensuite nous trouvons les oligo-proanthocyanidines (OPC) qui sont surtout concentrés dans les pépins.

Ce sont surtout les oligo-proanthocyanidines (OPC) qui ont fait l'objet de beaucoup de recherches. Ils sont produits à partir des résidus de pressage du raisin, donc à partir d'une matière première que l'on avait l'habitude de jeter. On les trouve en effet dans l'enveloppe des pépins.

Toutes les études  ont conclu que les feuilles de vigne rouge, les raisins et les pépins, de même que le vin (rouge surtout) renferment des substances extrêmement bénéfiques pour la santé et surtout la santé de notre appareil circulatoire. Et ne dit-on pas que l'on a l'âge de ses artères ?

Les pépins de raisin ne sont pas la seule source d'OPC car on en trouve également dans l'écorce de pin et, à un degré moindre, dans la peau des arachides. Ces composés sont de puissants antioxydants et nous avons vu leur action trés intéressante en ce qui concerne le rajeunissement ou plus exactement l'anti-vieillissement. On a par exemple remarqué des effets trés intéressants concernant leur efficacité pour prévenir la cataracte qui est une sorte de dégénérescence de l'oeil.

Mais c'est surtout ce pouvoir antioxydant qui est intéressant et que  l'on retrouve dans tous les produits de la vigne. Plusieurs études ont été faites pour traiter l'insuffisance veineuse et les varices dans des essais en double aveugle. Les résultats sont trés concluants aussi bien avec les extraits de pépins de raisin qu'avec les extraits de feuilles de vigne.

On a même indiqué que le resvératrol pourrait offrir une certaine protection contre le cancer en contribuant à inhiber la génèse et la multiplication des cellules cancéreuses.

Le seul inconvénient que l'on pourrait trouver aux produits de la vigne c'est qu'ils favorisent la circulation en général et qu'ils sont donc à prendre avec précaution si par ailleurs vous ajoutez des anticoagulants, ail, saule, trèfle rouge, aspirine, etc..).

Donc on peut en conclure que la vigne est un don du ciel et qu'il  faut en profiter largement et abondamment lorsque c'est la saison pour en faire des cures de raisin, de jus de raisin et tous les jours, un peu de vin, c'est du tonus pour la circulation. Et repensez aux paroles de Salmanoff (Techniques par l'hydrothérapie), qui  avait compris que l'on ne peut trouver une seule maladie sans qu'il y ait au préalable une gêne circulatoire quelque part.

Publié dans santenature

Commenter cet article

vigne rouge bio 20/02/2015 12:24

Un article qui résume parfaitement tout l'intérêt d'avoir recours à la vigne rouge merci du partage

grenadine 24/05/2010 11:47



je viens de commencer ma cure, associée au cassis, comme tous les ans à la meme époque avant les grandes chaleurs. Et déjà j'ai des résultats plus que positifs sur de petits hémoroides


bonne journée



boisvert 24/05/2010 16:01



Merci pour le témoignage et bonne journée !