Régime cétogène, encore

Publié le par boisvert

Malgré toutes les réticences que j'avais au départ, je suis en plein dans le régime cétogène. Rien de mieux pour en parler que de pratiquer. J'ai toujours pratiqué comme ça. La théorie sans la pratique, ce ne sont que des mots.

Alors revenons à nos mitochondries. Elles ont 2 carburants à leur disposition : Le glucose et les acides gras. Elles vont donc brûler l'un de ces 2 carburants pour produire de l'énergie (l'ATP ou adénosine triphosphate). Elles ont pour cela besoin d'oxygène qui est apporté par la respiration et par le sang. Elles peuvent fonctionner avec de l'oxygène et du glucose ou bien de l'oxygène et des acides gras. Petit rappel, les cellules malades ou cancéreuses ne peuvent vivre et se développer qu'avec le couple "oxygène - glucose". On dit même qu'elles ont besoin de 20 fois plus de glucose qu'une cellule saine. Elles sont vraiment accros au glucose. Avec le régime cétogène, sans hydrate de carbone, c'est la famine pour elles. Difficulté de vivre et difficulté de se multiplier pour ces cellules cancéreuses..

Plus vous mangez de sucres, plus votre taux sanguin monte et plus votre pancréas fabrique d'insuline, qui stimule à son tour la production d'une molécule appelée Insulin-like growth factor-1 (IGF), une hormone responsable de la prolifération de toutes les cellules, saines ou cancéreuses.

En 2007, le dr Mélanie Schmidt et le biologiste Ulrike Kämmerer, à l'hôpital de Wüzberg, en Allemagne, ont mené une étude clinique avec des patients cancéreux. Pas de sucres, pas de céréales, pas de pâtes, de riz, de pommes de terre, de sucres, peu de fruits, uniquement de la viande grasse, des poissons gras; des oeufs entiers, des noix, des huiles d'olive, de lin et quelques légumes pauvres en hydrates de carbone. Mais on ne les a autorisés à tester ce régime cétogène que sur les patients ayant épuisé toutes les thérapies conventionnelles contre le cancer : chirurgie, radiations, chimiothérapie. Autant dire que ces patients étaient en très mauvais état. On trouvait des cancer des ovaires, du sein, des glandes parotides, des os, du pancréas, de la thyroïde, de l’œsophage. Beaucoup ont abandonné, trop pénible de se priver et certainement pas suffisamment convaincus, 2 sont morts en moins d'un mois après le début de l'étude, mais pour 5 d'entre eux qui ont pu et qui ont respecté le régime pendant trois mois, les résultats se sont montrés positifs. Les patients sont restés en vie, leur condition physique s'est stabilisée ou s'est améliorée, leur tumeur a arrêté de grossir et la maladie s'est stabilisée.

Il faut pour cela que l'alimentation soit la plus pauvre possible en glucides, et beaucoup de volonté de la part du malade. Surtout sur le long terme.

Le régime cétogène a été reconnu très intéressant dans le cas des maladies neurologiques. Et c'est bien normal car le régime cétogène mime les effets du jeûne qui est reconnu pour guérir les troubles de ce genre. Jésus : "Ce genre de malades (possédés) ne guérit que par la prière et le jeûne".

3 corps cétoniques connus : acétone, acétylacétate et B-hydroxybutyrate.

Alors, c'est vrai que ce régime a besoin d'un suivi car il présente quelques déficits.

- Par exemple il est très pauvre en fibres et il provoque des troubles du transit (surtout constipation). Donc on peut ajouter du psyllium au régime. Penser aux légumes riches en fibres dans le faible pourcentage qui leur est attribué.

- Pauvre également en Potassium qui nous vient des fruits et légumes, déficitaires dans ce régime, surtout lorsqu'il est nécessaire d'être très strict (la phase 1). Par la suite, (phase 2 qui vient très vite), on peut très bien ajouter quelques légumes en privilégiant ceux pauvres en hydrates de carbone comme asperges, aubergines, bette, brocolis, céleri, céleri rave, champignon, choucroute, chou blanc et tous les choux, concombre, courgette, épinards, haricot vert, navet, poivron, radis, tomates crus et cuites. Et dans les fruits le melon, la myrtille, le pamplemousse, la pastèque, la rhubarbe, la groseille, le coing, la fraise.

- Surtout dans la phase 1, la plus sévère, on aura intérêt à apporter un complément vitaminique et minéral. Mais par la suite, je l'ajoute aussi.

- Il ne doit pas être entrepris en cas d'insuffisance rénale, hépatique ou cardiaque, ou en cas d'infarctus récent. Egalement en cas de diabète de type 1, insulinodépendant.

Mais en dehors de cela, c'est un régime qui peut être poursuivi pendant des années lorsque l'on élargit les pourcentages de légumes, fibres et fruits. Et on peut penser à ce régime lorsque qu'il y a dysfonction mitochondriale, mais aussi toutes les maladies inflammatoires ou dégénératives. C'est à dire énormément de maladies. On pense d'abord à des maladies comme la maladie d'Alzheimer et la maladie de Parkinson, mais aussi à l'AVC, la sclérose en plaque, l'obésité, le diabète de type 2, certains carcinomes, certains cancers, les troubles cardiaques, la polyarthrite rhumatoïde, les rhumatismes, l'arthrite, l'hépatite. Toutes ces maladies et bien d'autres sont influencés favorablement par un régime cétogène.

On peut considérer par exemple qu'une personne qui s'alimente normalement, même équilibrée, mais dans un mode glucidique, possède un cerveau qui ne voit jamais de corps cétoniques si bénéfiques pour lui. Même ceux qui croient manger bien en mangeant des céréales complètes se trompent et il n'y a pas de différences entre pain blanc et pain complet, ce sont des glucides, et il n'y a pas plus de création de corps cétoniques dans l'un que dans l'autre. Cette parenthèse dite, lorsque vous élargirez le régime, privilégiez plutôt le pain complet, toujours en petite quantité.

Dans le régime cétogène, le glucogène est décomposé et les acides gras libres se transforment en corps cétoniques. Les taux de LDL et HDL s'améliorent sous l'effet du régime cétogène.

On a plus d'ATP disponible (énergie) et le cerveau a une meilleure alimentation. Il faut savoir qu'entre le glucose et le produit énergétique final, 11 étapes sont nécessaires. Alors que les corps cétoniques ont une voie beaucoup plus courte avant d'être transformés en énergie, 3 étapes seulement.

Le glucose et la glutamine sont les principaux carburants des cellules cancéreuses malignes. Utiliser les corps cétoniques, c'est un peu comme si vous étiez en période de famine, vos cellules normales s’adaptent et utilisent les aliments de secours en quelque sorte, les corps cétoniques, alors que les cellules cancéreuses ou faibles meurent de faim. L'utilisation du régime cétonique dans le traitement du cancer me parait couler de source. De plus des études ont prouvé qu'il était anti-angiogénique (forcément), et pro-apoptotique pour les tumeurs malignes du cerveau.

Je comprends toutes les réticences au sujet de ce régime, je les ai éprouvées moi aussi et j'en témoigne dans le premier texte sur le régime cétogène. Autant de graisses, accusées depuis la nuit des temps d'autant de calamités, ça fait peur. Et je ne suis pas encore débarrassé de cette peur.

Mais nous n'avons pas tout à apprendre à ce sujet, nous savons choisir les bonnes graisses, c'est déjà quelque chose. Nous savons par exemple privilégier les bonnes huiles, riches en oméga3, les poissons gras riches en oméga3 à longue chaîne, (EPA et DHA), c'est du bon gras. Mais il ne faut plus se focaliser sur les graisses saturées et non saturées. Dans ce contexte, votre corps va utiliser les unes et les autres. C'était très important lorsque vous étiez en mode glucidique, car toutes ces graisses n'étant pas utilisées, vous les stockiez. Dans le régime cétogène aucune graisse n'est nocive en dehors des gras trans. La graisse n'est pas nocive du tout, si vous réduisez la part glucidique. Par contre l'erreur serait de considérer les graisses excellentes tout en conservant une alimentation glucidique, le remède serait pire que le mal.

Moi le premier, j'ai aimé et utilisé les céréales complètes comme un aliment miracle. La macrobiotique a été dans ma vie un vrai jalon. Les résultats ont été extraordinaires et ont un peu troublé ma perception des choses. C'est un régime tellement restrictif, une monodiète que l'on peut poursuivre longtemps, que les résultats arrivent même si beaucoup de problèmes subsistent. Pourtant j'ai été interpellé par le fait que les champions de la macrobiotique, dont OHSAWA, le père de la macrobiotique, sont morts très jeunes, aux alentours des 60 ans. Rappelez-vous les glucides sont pro-inflammatoires alors que le régime cétogène est anti-inflammatoire. Et comme je l'ai étudié par ailleurs, pratiquement toutes les maladies arrivent par l'inflammation.

Voilà donc quelques réflexions de plus, mais je continue, je mange cétogène et pour ne pas alourdir ce texte et avec un peu plus de recul, je vous ferai part dans le prochain article de tout ce qui est observable, (chez moi), avantages et inconvénients, résultats, précautions, et ce que j'ai fait réellement. C'est le début d'une autre grande aventure, un peu comme le jour où j'avais découvert la macrobiotique. Je peux vous dire dès aujourd'hui que je suis bluffé favorablement, à mon grand étonnement, A+.

Commenter cet article

Korail 07/05/2016 00:36

2 mois de régime cétogène: mes douleurs rhumatismales ont disparu : je peux randonner plusieurs heures d'affilée alors que je souffrais le martyr après d'une heure de marche mon psoriasis palmo plantaire, qui m'empoisonne depuis 20 ans, tend à disparaître aussi, par endroit la paume de mes mains est redevenue douce... Analyses médicales au top, plein de bon cholestérol! Et je je me sens heureuse, comme rajeunie. Une nouvelle vie a débuté pour moi!

Boisvert 07/05/2016 07:01

Bonjour Korail,
Merci pour ce merveilleux témoignage qui encouragera ceux qui sont encore dans votre état précédent. Bonne continuation.

José 03/04/2016 18:06

Bonjour Boisvert,
Je viens également de démarrer ce mode alimentaire depuis 1 semaine. Cela fais déjà plus de trois mois que je réduis les glucide.
Cela ma déclenché des genre de migraine d'on la fréquence s'est rapproché depuis environ 1 semaine. Au niveau du test, c'est côté rose clair.
Ma question est : peut on adoucir c'est migraine ou doit on les supporter jusqu'à la totale adaptation?
Merci pour votre réponse.

Boisvert 03/04/2016 19:11

Bonsoir José,
Pour adoucir les réactions il faut élargir le régime et passer en mode Paléo (Voyez les articles sur ce blog). Bon courage !

Claire 19/12/2014 12:48

Je démarre à peine ce régime, j'espère que cela va être efficace pour ma santé.

Boisvert 19/12/2014 14:05

Bon courage Claire !

Barbara 08/12/2014 07:17

Bonjour Boisvert Le régime cétogène me tente beaucoup. Mais j'ai du mal à imaginer les menus. Pouvez vous me donner quelques exemples. Je suis toutefois intolérante à la caséine. Merci beaucoup pour cet article qui m'a bien éclairci les idées Barbara

Boisvert 08/12/2014 09:18

Il ya une phrase restée sans suite - Préférer les légumes cités dans le dernier article 'le régime cétogène pratique"

Boisvert 08/12/2014 09:09

Bonjour Barbara,
Moi aussi j'ai quelques difficultés mais allez voir le site de Birgit notre Danoise ici :
http://plumette-la-gourmande-lchf3.webnode.fr/
elle est cétogène depuis plus longtemps.
Exemple de ce que je mange à midi :
Salade verte en entrée ou avocat mayonnaise, des amandes ou noix, des olives noires et vertes.
Poisson, viande ou oeuf. Ne pas craindre les sauces avec crème fraiche.
Légumes les moins glucidiques. Par exemple les courges ou carottes sont très sucrés. préférer
Le tout sans pain, sans pommes de terre, sans sucre. Et je ne suis pas un expert encore en menus. Sur internet on trouve des menus.

Sabrina 05/12/2014 01:17

Bonjour,
Merci pour cet article très intéressant. J aimerais vous poser quelques questions concernant les aliments autorisés ou les modes de cuisson: peut on manger des légumes frits dans le régime cétogène? Par exemple, peut on manger des courgettes ou des aubergines frites?
Peut on manger de l avocat, du camembert, de la fêta?
Merci d avance pour vos réponses.
Cordialement.
Sabrina

Boisvert 07/12/2014 16:08

Bonjour Sabrina,
Rien n'est remis en question concernant les fritures. Les hautes températures provoquent toujours les fameuses molécules de Maillard qui sont toxiques donc c'est autorisé dans le régime cétogène mais ce n'est jamais le meilleur des aliments. Elles devront être fritures douces et jamais caramélisées, simplement blondes.
Dans le régime cétogène les fruits oléagineux comme amandes noisettes pistaches sont recommandés, mais pas salés. Et ça ne remplace pas les protéines animales, c'est une diversification. ET l'ensemble des protéines ne doit pas dépasser 15% de l'alimentation.

Sabrina 07/12/2014 15:10

Bonjour,
merci pour votre réponse.
Je suis très surprise que les fritures soient autorisées: moi qui n'en mange plus depuis 20 ans! Je pensais que c'était mauvais pour la santé? Était-ce faux?
Cela dit, je trouve que ce n'est pas toujours évident de comprendre comment s'alimenter: pour la consommation du gras par exemple, comment savoir si j'en mange trop, suffisamment ou pas assez.
De plus, en ce qui concerne les protéines, j'en mange matin, midi et soir, mais je ne sais pas si les amandes que je consomme en dehors des repas sont de trop par rapport aux autres protéines que je consomme déjà. Comment peut-on évaluer ''où on en est?''
Dernières petites questions concernant les pistaches: est-ce-que l'on peut en manger aussi ou y a-t-il trop de d'hydrates de carbone? Est-ce un problème si elles sont salées? Peuvent-elles remplacer les protéines lors d'un repas? Si oui, quelle quantité peut-on en consommer?
Merci encore de partager vos connaissances avec nous. Bonne journée.
Sabrina

Boisvert 05/12/2014 05:50

Bonjour Sabrina,
La réponse est oui à toutes ces questions. Ce régime est beaucoup plus facile à suivre, il n'y a pas beaucoup de privations si ce n'est le pain pour certains. Mais, mes constatations arrivent aujourd'hui, je suis entrain d'y mettre la dernière main.