COUP DUR

Publié le par boisvert

Oui, je viens de recevoir un deuxième coup dur. Lorsque j'ai su que j'avais la maladie de Lyme cela ne m'a pas fait le dixième du coup que j'ai reçu cette semaine. Non ce n'est pas une autre maladie, c'est simplement une séparation conjugale, 30 ans de ma vie qui s'écroule d'un seul coup. Je suis anéanti, donc je vous demande du temps, je ne suis pas en état de penser à autre chose. La vie ne me fait vraiment pas de cadeau ! A bientôt !

Commenter cet article

Sibille 25/06/2017 16:35

Cher Boisvert, Comment allez-vous moralement, physiquement (maladie Lyme) ? J'espère que vous pouvez trouver vos marques dans une maison sympathique car l'environnement et le confort sont importants. L'été est là et devrait vous aider un peu à ensoleiller votre vie. Bises à vous

Sibille 27/06/2017 16:32

Justement cher Boisvert, tenez le coup. Je sais que ca fait l effet d un tsunami, j y suis passée aussi et pas tout-à-fait remise mais ca dépend vraiment des personnes. Vous savez que beaucoup attendent votre protocole pour pouvoir aller mieux avec cette maladie de Lyme, cela pourrait être un objectif en ce moment : aider ces malades qui ne savent qui appeler au secours et aider les autres vous savez faire. Moi j'aurais une question : comment peut-on éviter de l'attraper étant donné que nous irons dans les bois et sous-bois en promenade cet été ? Y-a-t-il une protection ? J ai essayé la vitamine C à raison d'une cuillère dans une petite bouteille d'eau : c est difficile à digérer et je dors très tard, style 4 heure du matin. Remettez-vous ! Je vous envoie plein d'amour....

boisvert 25/06/2017 20:09

Bonjour Sibille,
Pour la maladie de Lyme je continue le protocole que je me suis établi et ça va très bien, aucune séquelle, aucune douleur ni insuffisance. Pour la maison, là ça ne va pas du tout, je vis dans un capharnaüm et ce n'est plus facile de trouver mes marques. Je vais vendre la maison où nous habitions et je dois en acheter une autre. En attendons je suis très à l'étroit et même si je sors beaucoup la vie n'est pas facile. Les ennuis administratifs ce n'est mon fort. Il faut du temps pour oublier d'abord et trouver ensuite un autre cadre affectif qui me manque beaucoup. Merci pour les bises, j'apprécie, bises à vous aussi Sibille.

fleur14 18/06/2017 11:55

Bonjour Fernand,
Je passais faire coucou et prends connaissance de cette nouvelle.
Beaucoup de peine et de ré organisation.
Bon courage et bisous de soutien

boisvert 18/06/2017 20:13

Merci fleur 14 pour le bisou, j'en manque !

Pat 17/06/2017 12:52

Bonjour Fernand,
Je viens aux nouvelles. J'espère que vous allez un peu mieux.
Je vous souhaite un bon week-end.

boisvert 17/06/2017 18:48

Bonsoir Pat,
Oui je vais un peu mieux, je bouge beaucoup, pour penser à autre chose, les enfants m'entourent énormément. Mais il y a aussi les tracasseries administratives et c'est pas marrant. Pas à mon aise non plus dans un logement très étroit, mais tout ça va s'arranger petit à petit. Merci de vous en préoccuper. Bon week-end à vous aussi.

Agathe 09/06/2017 08:09

Bonjour Sieur BoisVert

Je pense à vous souvent, tellement la voix que l'imagine être la vôtre me rappelle les bases d'une bonne santé, alimentation.
Je pense à cette séparation, à votre douleur.
Je viens de lire le fil des soutiens que vos lecteurs ont laissés au cours de ce mois.
C'est vrai que, noir sur blanc, de post en post, nous ne nous connaissons que partiellement. Mais cette partie qui nous lie, nous unit, nous rassemble, non seulement elle existe mais elle est puissante.
Aujourd'hui, je vous réécris, pour vous dire que je suis toujours encore là. Que je pense à vous. Que je vous soutiens.
Que j'espère vous lire bientôt nous annoncer que vous avez trouvé un ènième nouveau souffle.
Tomber, se relever. Et entre les deux, prendre tout le temps qu'il nous faut pour pleurer, faire le deuil, découvrir de nouveaux horizons, mettre en place un nouveau quotidien, tester de nouvelles voies.
Plein de belles choses depuis notre Alsace et
ma petite voie me dit de le poster ici, un texte que je viens d'écrire. Parce que bien souvent, on a besoin de le savoir. On n'est pas forcément seul. Et vous, vous avez ce dynamisme, même s'il est occupé ailleurs en ce moment.
Ce texte, pour vous, et tous ceux qui sont en deuil
*************************
Le vide là

Ça aurait pu être ça. Du vide et que du vide.
Mais, grâce à ta qualité d'être, tu as tissé des liens entre toi et des gens qui ne se connaissaient pas entre eux.
Et quand tu as disparu, nous avons suivi ces fils d'amour, et nous nous sommes rencontrés.
Nous cherchions ta lumière, toi le phare.
Nous avons levé les yeux et rencontré d’autres regards.
Au sein de cette douleur sans nom,
Nous avons pu cheminer ensemble, pleurer, nous consoler.
Nous avons pu nous entendre, nous écouter, construire.

Et ce vide-là, cet affreux manque de toi, il est bercé par la présence de ces nouveaux êtres chers.
Tu nous as, à beaucoup, appris à ne pas nous focaliser sur ce qui ne va pas.
Tu as boosté notre envie de vivre, de ne pas se laisser abattre.
Tu as réveillé, révélé, nos richesses et nous les partageons aujourd’hui.
Toute une dentelle d’amitiés, tout un patchwork de talents, tout un univers animé.

Ton âme, ton esprit, ta mémoire, ils sont là.
Nous le savons, nous le sentons.
Tu continues d’irradier, de rayonner.
Et ce trou au ventre, ce manque de toi, nous l’apprivoisons.
Et quelques fois nous chutons.

Copyright Agathe KERN-ZAHN - 08 juin 2017

boisvert 09/06/2017 10:07

Merci Agathe, C'est vrai que j'ai senti plein de bonnes ondes de la part de tous ces êtres qui ne se connaissent pas. J'ai pleuré pendant une quinzaine de jours mais aujourd'hui je suis résolument tourné vers autre chose, une autre vie. Ce n'est pas facile de recommencer à mon âge, mais c'est à mon tour de bénéficier de tout ce dont nous avons parlé ensemble. Merci pour ce joli poème.

laurence 05/06/2017 12:49

de tout cœur avec vous, cordialement

boisvert 05/06/2017 18:52

Merci Laurence.