LIBERTE

Publié le par boisvert

Depuis que nous sommes tout petits, on nous a dit ce que nous devions faire. Cela se concevait très bien lorsque nous étions enfant. Mais aujourd'hui, devenus adultes, est-ce que ça a vraiment changé ?

Au travail, il y a le chef, qui a lui-même un chef, enfin nous avons toujours quelqu'un au-dessus qui nous dicte ce que nous devons faire.

Comment utiliser notre libre-arbitre ?

Dans la vie de tous les jours, il y a eu le curé, puis l'instituteur, puis enfin lorsque nous pouvions vivre libre, c'est la télé qui a pris le relais. Faites ceci, mangez cela, soignez vous de cette façon, allez vite vous faire vacciner... Et lorsque nous sommes malades, c'est le toubib qui vous indique quelle pilule il vous faut avaler. C'est la même pilule pour tout le monde alors que je croyais être un exemplaire unique me voilà dans le même panier. Déjà on me connaissait avant que je me présente chez le toubib, c'est une médecine de masse et nous sommes dedans.

Donc, dites-moi, à quel moment mon libre-arbitre peut s'exprimer ?

Surtout que si vous circulez en dehors des clous, il y aura toujours un mouton pour vous dire que ça ne se fait pas. Si vous ne pensez pas "comme tout le monde", ça n'est pas raisonnable et préparez-vous à avoir des ennuis.

Alors quelquefois on a envie de hurler "lâchez-moi la grappe" et de tout jeter par la fenêtre.

Nous sommes devenus des assistés et c'est facile de nous refourguer n'importe quoi. Alors les puissants, les décideurs en profitent pour faire fortune sur notre dos. Nous avalons des poisons ? Quelle affaire, depuis que nous avalons des couleuvres, une de plus, une de moins, où est le problème ? C'est sous le couvert de la "SCIENCE", alors...

 

S'AFFIRMER, se reprendre en main, apprendre à dire NON. Je ne veux pas vivre la vie que quelqu'un d'autre a décidé pour moi. C'est ma vie, et c'est moi qui décide.

On a beau jeu de nous jeter à la figure la "SCIENCE". Des incultes comme nous doivent se plier devant "ceux qui savent". Mais voilà, NON !!!  C'est le premier NON, les savants savent, mais moi, je sais autre chose, certes beaucoup plus simple, c'est différent, mais c'est bon pour moi, et c'est ce que j'ai envie de vivre. C'est ici et maintenant que j'exerce mon libre-arbitre.

Il nous faut comprendre que ce que nous entendons à la télé, ce n'est pas de l'éducation, c'est du commerce. Avez-vous remarqué par exemple qu'au moment des pubs le son monte énormément ? C'est le moment de votre éducation il faut vous imprimer cela dans le crâne. Cherchez à qui profite l'arnaque, sûrement pas à vous !

Alors, prenez un bouquin, celui que vous aurez choisi et instruisez-vous afin d'avoir une opinion qui soit en accord avec vos aspirations profondes, qui soit vraiment à vous.

Vous avez envie de manger une bonne soupe, alors faites-la vous-même, vous saurez ce qu'il y a dedans. Une bonne confiture ? pareil ! Si vous l'achetez toute faite, vous ne saurez jamais exactement ce qu'il y a dedans. Tandis que celle que vous allez préparer, il n'y aura que les ingrédients que vous aurez choisis.

Faire soi-même est la première des libertés. Vous avez tout contrôle, la quantité de sel, la quantité de sucre, le mode de cuisson, etc... c'est déjà autre chose.

Et puis, le petit jardin, voilà encore un moyen de vous échapper de cette pieuvre qui vous étouffe. Vous mangez ce que vous faites pousser. Au moins sur vos salades il n'y aura pas "made in China".

Aujourd'hui, on dirait même qu'on n'a plus la liberté de penser. Penser autrement, manger autrement, se soigner autrement, on se croirait dans l'illégalité, presque à jeter en prison. Les moutons qui suivent aveuglément les directives pondues par d'autres bornés, se chargent de vous rappeler à l'ordre. "Attention vous traversez en-dehors des clous. Vous mangez ceci pour guérir, et en plus vous l'écrivez; et vous prétendez  soigner avec ça, alors que des enfants et des esprits faibles lisent ou écoutent, vous êtes un danger public". Voilà, cela peut paraître absurde, enfantin, issu de mon imagination, et c'est pourtant exactement ce que l'on m'a reproché, avec les mêmes mots. L'autre médecine, l'officielle, tue chaque jour, et il y en a plein les journaux, mais nous, qui soignons avec des produits naturels, nous sommes hors la loi.  Certains se croient les chevaliers blancs et les défenseurs de l'ordre public en essayant de restreindre nos libertés, sous prétexte qu'on ne pense pas comme eux. Vous soignez avec des remèdes naturels, que nenni ! vous éloignez les malades de la "vraie médecine" celle qui soigne et que nos grands maîtres à penser ont imaginé pour nous. Cela correspond à dire que nous nous trompons tous les jours, alors qu'eux , jamais !

Vous ne pensez pas comme le troupeau, attention vous êtes suspect, à la limite, dangereux.

Et bien "NON!!!  Je sais, et  j'ai envie de communiquer, c'est ma liberté, comme vous, avez la liberté de jeter ma prose par la fenêtre si le coeur vous en dit.

Certains peuvent penser que sur ce blog il n'y a que des âneries, mais cela ne me gêne absolument pas. Cela fait parti de leur liberté, de ne pas croire, de tout rejeter. Il suffit que chacun accepte que le voisin pense différemment.

"Liberté pour tous, indépendance de chacun, Amour pour tout le monde". Peut-être hélas, cette maxime n'est pas pour ce monde.

 

 

Publié dans santenature

Commenter cet article

Gaëlle 04/03/2012 20:49


Bonjour Fernand


 


Ca fait toujoursdu bien de vous lire, l'honnêteté est une magnifique qualité et quand en plus elle est doublée d'humour c'est formidable, je vous aime!


Une "farfelue dangereuse", une "sorcière non civilisée" etc (car elle s'est réveillée et prend ses décisions et a décidé de prendre soin d'elle et n'aime pas les tondeuses ni les
débroussailleuses etc la liste est looooongue et bien chiante!!!)


Gros bisous


 

boisvert 05/03/2012 06:51



Une déclaration d'amour dès le matin, la journée commence bien !


Je vous fais un gros bisou moi aussi


bonne journée !



camifa 04/03/2012 20:37


Je revendique le fait d'être "farfelue", "mouton de panurge" etc.... si c'est pour lire des articles si intelligents et si plein d'espoir. Merci encore Boisvert et surtout continuez à nous ravir.

boisvert 05/03/2012 06:49



Merci !



violette 04/03/2012 15:00


Merci, pour tous vos articles, celui-ci j'aurais voulu l'avoir écrit moi-même. Hygiéniste (ancienne élève du regretté Dr A. Passebecq) j'ai été souvent "accusée" d'appartenir à une secte!!!!!!!!
Si la secte des "Libres de corps et d'esprit " existe, alors OUI!!

boisvert 04/03/2012 15:27



Finalement nous sommes nombreux à être farfelus et il faut faire attention car à partir du moment où nous serons les plus nombreux cela va devenir la norme et ce sont les autres, les "normaux"
qui seront les minoritaires et donc les sectaires.


Merci pour le post et l'encouragement.



Anicée 04/03/2012 06:40


Bonjour Boisvert,


Quel plaisir d'être farfelu de cette façon, l'acariâtre en question n'a jamais dû y goûter, ça se voit, et bien tant pis pour lui, il ne sait pas ce qu'il perd. Pour ma part, mon quota d'"âneries" me manquerait s'il n'arrivait pas régulièrement dans ma boite aux
lettres  ; tout ce que j'ai appris et mis en pratique (et diffusé très largement...) jusqu'ici ne m'a
amené que des satisfaction, alors continuons d'être des farfelus et bienvenue à ceux qui nous rejoindront. Bonne et belle journée !

boisvert 04/03/2012 07:41



Merci beaucoup Anicée. En effet l'acariatre  n'y a jamais goûté et il n'est pas en mesure d'y gouter non plus. Un pauvre type qui écrit sur un blog d'une nullité extrême mais qui s'est
trouvé une "mission" dans sa pauvre tête. Tourner en dérision la médecine naturelle, c'est sa vie et il va très loin dans la calomnie et dans l'insulte. Heureusement que des gens se manifestent
et me soutiennent et je vous en remercie.


Bonne journée !



EVRARD COLETTE 03/03/2012 14:37


Bravo bravo et encore bravo pour votre blog continuez sans tenir compte des critique, ceux qui ne veulent pas qu'il aillent voir ailleurs.


Nous on est de tout coeur avec vous.

boisvert 03/03/2012 17:07



Merci beaucoup, je transmet donc ce post à "celui qui doit aller voir ailleurs", n'ayez crainte, c'est un assidu de mon blog et j'ai déjà eu une réaction de sa part. C'est tout de même un cas
isolé et cela ne m'empêchera pas de continuer, j'ai tant d'amis depuis, je peux accepter un ennemi.